Interventions à la Chambre des communes
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-09 14:18 [p.15236]
Monsieur le Président, alors que nous soulignons samedi le jour du Souvenir, nous apprenons ce matin que le gouvernement libéral réduira des allocations réservées aux militaires d'élite s'ils sont malades ou blessés pendant plus de 180 jours. La Chambre a bien compris, plus de 180 jours. Encore une fois, ce gouvernement qui se prétend juste et équitable nous prouve qu'il agit en totale contradiction.
Le premier ministre peut-il nous expliquer pourquoi ce gouvernement n'a aucun problème à réduire l'allocation financière de nos soldats alors qu'il protège sans gêne ses riches petits amis libéraux comme Stephen Bronfman?
Voir le profil de Diane Lebouthillier
Lib. (QC)
Monsieur le Président, la santé et le bien-être de nos militaires sont des priorités absolues. Les changements que nous avons apportés offrent aux militaires un délai de grâce de près de six mois pour faire la transition vers leur taux régulier de solde. Notre gouvernement est résolu à faire en sorte que nos militaires reçoivent une juste compensation pour les services rendus au Canada. C'est pourquoi notre gouvernement a récemment approuvé une augmentation du solde de 6,34 % pour la plupart des militaires. En plus de leur solde, certains militaires reçoivent des indemnités pour l'exécution unique, et lorsqu'ils sont exposés à des niveaux de risque et de difficulté plus élevés, comme c'est le cas pour les parachutistes et les spécialistes du sauvetage ou ceux qui passent un temps considérable...
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-09 14:20 [p.15236]
Monsieur le Président, les décisions que nous prenons dans la vie témoignent des valeurs qui nous animent. Les actions de ce gouvernement sont décevantes. C'est un manque de respect total envers les hommes et les femmes en uniforme qui défendent le Canada au péril de leur vie. Naviguer d'une gestion de crise à l'autre, c'est une étrange manière de gouverner.
Le premier ministre mesure-t-il la pression supplémentaire que ce gouvernement inflige à nos soldats et à leur famille, ces Canadiens qui font le sacrifice ultime pour leur pays?
Voir le profil de Kent Hehr
Lib. (AB)
Voir le profil de Kent Hehr
2017-11-09 14:20 [p.15236]
Monsieur le Président, le gouvernement a pris des engagements envers les anciens combattants; nous le démontrons depuis que nous sommes arrivés au pouvoir. Nous investissons dans la sécurité financière. Nous avons rouvert des bureaux d'Anciens Combattants Canada. Nous avons investi dans du personnel de première ligne. Nous respectons notre engagement d'offrir des services de santé mentale pour mieux soutenir nos militaires, et nous continuerons de trouver des moyens de les aider à bâtir leur vie après avoir servi. Le gouvernement croit en nos anciens combattants et il les appuiera tout au long du processus d'adaptation.
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2017-11-09 14:21 [p.15237]
Monsieur le Président, c'est un fait, ce gouvernement jurait faire des maladies mentales une priorité et il impose maintenant à nos soldats qui subiront des chocs traumatiques une date limite de 180 jours pour s'en remettre. Les libéraux ont décidé cela. Le gouvernement libéral semble avoir en réserve deux traitements différents: un pour les petits amis libéraux et un autre pour les autres Canadiens et Canadiennes, incluant nos soldats.
Les membres des Forces armées canadiennes devront-ils se précipiter au travail, encore blessés ou malades, et même s'ils ne sont pas prêts, pour ne pas être pénalisés par ce gouvernement libéral?
Voir le profil de Kent Hehr
Lib. (AB)
Voir le profil de Kent Hehr
2017-11-09 14:22 [p.15237]
Monsieur le Président, le gouvernement est acquis à la cause des membres des Forces armées canadiennes, des anciens combattants, et de leur famille. Nous continuons de solidifier les appuis décrits dans notre lettre de mandat, y compris la réouverture des bureaux d'Anciens Combattants, l'investissement dans du personnel de première ligne, l'assurance d'une sécurité financière et l'amélioration du soutien à la santé mentale. Je tiens à signaler au député que nous investissons dans un centre d'excellence sur les problèmes de santé mentale pour permettre à nos anciens combattants et à leur famille d'obtenir l'aide dont ils ont besoin. Nous sommes solidaires avec nos vétérans et leur famille, contrairement aux conservateurs, qui les ont ignorés tout au long des 10 années où ils ont été au pouvoir.
Voir le profil de Candice Bergen
PCC (MB)
Voir le profil de Candice Bergen
2017-11-09 14:22 [p.15237]
Monsieur le Président, hier soir, nous avons été consternés d'apprendre que le gouvernement libéral actuel réduit la paie des militaires qui ont été gravement blessés dans l'exercice de leurs fonctions. Cette décision honteuse de priver les gens qui risquent leur vie pour nous de leurs avantages n'est rien de moins que froid et sans coeur. Le premier ministre fera-t-il ce qui s'impose en annulant cette honteuse baisse de salaire pour les membres des forces spéciales canadiennes?
Voir le profil de Diane Lebouthillier
Lib. (QC)
Monsieur le Président, la santé et le bien-être de nos militaires sont des priorités absolues. Les changements que nous avons apportés offrent aux militaires un délai de grâce de près de six mois pour faire la transition vers leur taux régulier de solde. De plus, nos militaires blessés ou malades ont accès à des mécanismes de soutien considérables, dont le but est de les aider à recouvrer la santé. Le chef d'état-major est responsable de l'administration de ces politiques et le ministre de la Défense nationale lui a demandé de revoir ce dossier pour s'assurer de sa pertinence.
Voir le profil de Candice Bergen
PCC (MB)
Voir le profil de Candice Bergen
2017-11-09 14:23 [p.15237]
Monsieur le Président, le premier ministre semble n'avoir aucun problème à veiller à ce que ses amis soient pris en charge, que ce soit en clamant que Stephen Bronfman est innocent ou en fermant les yeux sur le conflit d'intérêts flagrant du ministre des Finances. En revanche, lorsque vient le temps de faire ce qui s'impose pour les militaires et ceux qui risquent leur vie tous les jours, il n'a ni le temps ni aucune sympathie à leur consacrer. C'est ce que laisse entendre la ministre dans sa réponse. Les libéraux sont-ils conscients du tort qu'ils causent aux militaires canadiens en supprimant les prestations mensuelles de ces soldats?
Voir le profil de Diane Lebouthillier
Lib. (QC)
Monsieur le Président, notre gouvernement est résolu à faire en sorte que nos militaires reçoivent une juste compensation pour les services rendus au Canada. C'est pourquoi notre gouvernement a récemment approuvé une augmentation de solde de 6,34 % pour la plupart des militaires. En plus de leur solde, certains militaires reçoivent des indemnités pour l'exécution de tâches uniques ou lorsqu'ils sont exposés à des niveaux de risque ou de difficulté plus élevés, comme les parachutistes, les spécialistes du sauvetage ou ceux qui passent un temps considérable sur le terrain ou en mer.
La plupart de ces indemnités ont aussi bénéficié d'une augmentation de 5,1 %. Nos militaires sont bien rémunérés...
Voir le profil de Hélène Laverdière
NPD (QC)
Monsieur le Président, la semaine prochaine, le Canada accueillera à peu près 70 pays contribuant aux opérations de maintien de la paix à l'occasion d'une grande conférence internationale.
Toutefois, pendant ce temps, le Canada, lui, n'a toujours pas rempli sa propre promesse d'une contribution au maintien de la paix, et c'est honteux. Ce gouvernement ne semble vraiment pas pressé de remplir ses promesses et ses obligations internationales.
Quand le gouvernement va-t-il cesser de se mettre et de nous mettre dans l'embarras et enfin annoncer une contribution aux opérations de maintien de la paix?
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2017-11-09 14:46 [p.15241]
Monsieur le Président, nous croyons bien que le Canada a un rôle important à jouer quand cela concerne les opérations de maintien de la paix, et nous sommes fiers de notre bilan.
Les Canadiens s'attendent à ce que nous fassions une contribution internationale. C'est pourquoi nous nous sommes engagés à fournir un demi milliard de dollars et des troupes pour les opérations de paix.
La semaine dernière, nous avons annoncé un plan d'action ambitieux pour l'égalité des genres dans les opérations de paix et de sécurité. Nous faisons cela avec prudence, comme s'y attendent les Canadiens.
Voir le profil de Randall Garrison
NPD (BC)
Monsieur le Président, il est inacceptable que le Canada soit l'hôte d'une conférence internationale sur le maintien de la paix alors qu'il ne s'est pas engagé clairement à participer à une telle mission.
Pire encore, des représentants des Nations unies considèrent que les projets qu'envisage le Canada ne correspondent pas aux priorités de l'ONU. Cette réunion commence dans quelques jours, et on ne sait toujours pas si le Canada participera à des activités de maintien de le paix et, si oui, de quelle manière.
Le gouvernement annoncera-t-il, avant la conférence, sa participation à une mission de maintien de la paix?
Voir le profil de Matt DeCourcey
Lib. (NB)
Voir le profil de Matt DeCourcey
2017-11-09 14:47 [p.15241]
Monsieur le Président, le Canada est fier d'avoir participé à de nombreuses missions de maintien de la paix. Le gouvernement sait qu'il est important pour les Canadiens que notre pays reprenne son rôle de chef de file, et ce, dans le contexte d'une vision modernisée des activités de maintien de la paix menées sous l'égide des Nations unies.
Nous nous sommes engagés à fournir des troupes et à investir 500 millions de dollars. Nous renouvelons ainsi l'engagement du Canada à l'égard des activités de maintien de la paix et nous reprendrons notre rôle de chef de file. La semaine dernière, nous avons annoncé un plan d'action ambitieux qui parle de l'égalité des genres dans tous nos engagements, notamment dans les États fragiles et dans les déploiements policiers et militaires.
Le Canada renoue avec son rôle de chef de file et son engagement à l'égard des missions de maintien de la paix partout dans le monde.
Voir le profil de Sheri Benson
NPD (SK)
Voir le profil de Sheri Benson
2017-11-09 14:54 [p.15242]
Monsieur le Président, le conseiller spécial du premier ministre sur les enjeux liés à la communauté LGBTQ a déclaré qu'il n'y a aucun lien entre la présentation d'excuses à la communauté LGBTQ et les recours possibles.
Il y a un an, l'ombudsman militaire a déclaré que, dès que le ministre aurait donné son approbation, il commencerait à examiner les dossiers des anciens combattants qui ont été expulsés des Forces armées en raison de leur identité sexuelle — gais, lesbiennes, bisexuels — ou parce qu'ils étaient transgenres. Il y a un an, tous les membres du comité de la défense ont voté pour qu'on entame ce processus.
S'il n'existe aucun lien entre la présentation d'excuses et les recours possibles, pourquoi ces anciens combattants attendent-ils toujours?
Résultats : 1 - 15 de 2230 | Page : 1 de 149

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|