Interventions à la Chambre des communes
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Voir le profil de Geoff Regan
2018-10-17 14:03 [p.22521]
L'honorable députée d'Hochelaga va maintenant entonner l'hymne national.
[Les députés chantent l'hymne national.]
Voir le profil de Simon Marcil
BQ (QC)
Voir le profil de Simon Marcil
2018-10-17 14:05 [p.22521]
Monsieur le Président, les conservateurs prétendent qu'ils sont solidaires de nos producteurs de lait. Ils déchirent leur chemise devant les caméras en s'opposant à toute brèche dans la gestion de l'offre et en disant que c'est effrayant. Pourtant, hier, ils ont voté en faveur d'une brèche dans la gestion de l'offre.
Eh oui, ils ont voté pour le Partenariat transpacifique, qui ouvre autant le marché du lait aux étrangers que l'accord avec les Américains qu'ils font semblant de dénoncer. Ils ont voté pour celui-ci alors qu'ils savent tous qu'il n'y a pas de compensation pour les producteurs québécois. Il n'y a pas un cent, pas même un plan, rien du tout.
Non seulement ils ont voté pour cela, mais ils étaient tellement pressés qu'ils ont eux-mêmes proposé de bâillonner l'opposition, y compris leurs propres députés, pour que le vote arrive plus vite.
Alors que les conservateurs prétendent qu'ils sont du côté de nos fermiers, n'oublions jamais que ce sont des visages à deux faces qui disent une chose en français chez nous et son contraire en anglais partout ailleurs.
Voir le profil de Mark Gerretsen
Lib. (ON)
Voir le profil de Mark Gerretsen
2018-10-17 14:06 [p.22521]
Monsieur le Président, je transmets mes plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de Lesa Zoerb.
Lesa, qui était agente correctionnelle, a perdu la vie dans un accident de la route le 7 octobre. Elle retournait à un établissement correctionnel en Saskatchewan après avoir assuré la surveillance d'un délinquant à l'hôpital.
Les collègues de Mme Zoerb gardent d'elle le souvenir de son courage et de la profondeur de son dévouement pour la profession et la sécurité du public. Mme Zoerb avait accumulé 20 années de service au Service correctionnel du Canada, ce qui est tout à fait admirable.
J'exprime aussi ma gratitude pour le travail difficile qu'elle faisait jour après jour pour assurer la sécurité des Canadiens. Je sais qu'elle manquera à beaucoup de gens.
Voir le profil de Harold Albrecht
PCC (ON)
Voir le profil de Harold Albrecht
2018-10-17 14:07 [p.22521]
Monsieur le Président, le week-end dernier, j'ai appris avec tristesse le décès de Don McAllister.
De 1941 à 1972, Don a servi vaillamment au sein de l'Aviation royale canadienne, tant au pays qu'à l'étranger. Il a ensuite continué de mettre à profit ses compétences de leader en occupant divers postes à la Légion royale canadienne. Il a notamment pris la parole dans des écoles au sujet des anciens combattants et, chaque année, il a participé activement à la campagne de souscription menée dans le cadre du Fonds du coquelicot de la Légion. J'ai eu l'honneur de décerner à Don, un membre exemplaire de sa collectivité, la Médaille du jubilé de diamant de la reine en 2012, puis, l'an dernier, une médaille soulignant le 150e anniversaire de la Confédération canadienne.
Homme très dévoué à sa famille, Don était marié à Bessie depuis 1944. Il avait deux enfants, deux petits-enfants, cinq arrière-petits-enfants et six arrière-arrière-petits-enfants.
Je suis reconnaissant d'avoir pu connaître Don et Bessie. J'ai souvent eu l'occasion de les rencontrer et je les considère comme des amis très chers.
Je prie pour que Dieu remplisse de paix et de réconfort Bessie et les proches de Don au cours de leur période de deuil. Don nous manquera énormément.
N'oublions jamais.
Voir le profil de Wayne Long
Lib. (NB)
Voir le profil de Wayne Long
2018-10-17 14:08 [p.22521]
Monsieur le Président, à l'occasion de la Semaine de la PME, je tiens à faire le point sur les choses incroyables qui se passent dans ma circonscription, Saint John—Rothesay. Ceux qui se sont récemment rendus au coeur des quartiers résidentiels de ma circonscription savent qu'ils sont pleins de vie, et pas seulement lors de grands événements. La CBC l'a même souligné la semaine dernière.
Nous revivons. La croissance économique a repris. Dans ma circonscription, depuis le printemps, le taux de chômage est tombé sous la moyenne nationale, des centaines d'emplois ont été créés et des centaines de personnes ont intégré le marché du travail. C'est le résultat direct de la croissance des petites entreprises exceptionnelles qui sont établies dans ces quartiers-là.
La croissance du secteur privé est accompagnée d'investissements fédéraux et provinciaux, qui servent à stimuler la croissance des petites entreprises et de l'ensemble de l'économie. La circonscription que je représente a attendu pendant des décennies ce genre d'investissements de la part du fédéral. Le gouvernement a pris les choses en main.
Les affaires reprennent, nous prospérons et la reprise que nous connaissons continuera d'alimenter le poumon économique et industriel du Nouveau-Brunswick.
Voir le profil de Niki Ashton
NPD (MB)
Voir le profil de Niki Ashton
2018-10-17 14:09 [p.22522]
Monsieur le Président, aujourd'hui, en cette Journée internationale pour l'élimination de la pauvreté, nous reconnaissons que la pauvreté au Canada a de multiples visages. Elle touche les Autochtones, les nouveaux immigrants, les minorités raciales et surtout les femmes.
Bien que le Canada soit l'un des pays les plus riches au monde, il compte plus d'un million d'enfants vivant dans la pauvreté. Fait affligeant: presque 40 % des enfants autochtones sont en situation de pauvreté.
Aujourd'hui, nous reconnaissons que la pauvreté ne se produit pas d'elle-même. Elle est le résultat d'un système défaillant, qui enrichit les bien nantis et exploite beaucoup de monde. C'est un système dirigé par un gouvernement soit libéral, soit conservateur, qui fait toujours passer les gains avant les gens.
Les choses n'ont pas à être ainsi. Il faut exiger un changement de système; le respect des droits autochtones; du logement; des programmes universels d'assurance-médicaments, de soins dentaires et de garderie; l'accès gratuit à l'éducation; et un régime fiscal équitable, pour que les riches paient leur juste part.
Aujourd'hui, ne nous contentons pas de parler de pauvreté. Joignons-nous à ceux qui réclament des changements fondamentaux pour que plus personne n'ait à vivre dans la pauvreté.
Voir le profil de Francesco Sorbara
Lib. (ON)
Voir le profil de Francesco Sorbara
2018-10-17 14:10 [p.22522]
Monsieur le Président, explorer sans danger la lumière, les couleurs, les sons et les stimulations sensorielles pour nous adapter au monde qui nous entoure est une banalité que vous, monsieur le Président, à l'instar de tous les députés, tenez peut-être pour acquise.
Je prends la parole aujourd'hui pour souligner l'ouverture du centre pour personnes handicapées James De Zen dans ma circonscription, Vaughan—Woodbridge. Hier, ce centre avant-gardiste incroyable a ouvert ses portes pour accueillir les gens de la région.
Depuis 1992, le Meta Centre offre des programmes aux adultes ayant des troubles du développement, et le Centre pour personnes handicapées James De Zen viendra maintenant l'épauler.
James De Zen a défendu avec acharnement l'inclusion des personnes ayant des troubles du développement, et sa compassion se perpétue par l'entremise du centre.
En l'honneur de M. De Zen et de son habilité unique à dépasser toutes les limites, je demande à tous de se joindre à moi pour féliciter tous ceux qui se sont impliqués dans ce projet afin de concevoir un monde qui valorise l'inclusion et la compassion.
Voir le profil de John Brassard
PCC (ON)
Voir le profil de John Brassard
2018-10-17 14:11 [p.22522]
Monsieur le Président, nous célébrions la semaine dernière la Semaine de la citoyenneté canadienne. Pour l'occasion, j'ai pu, comme je le fais souvent, remettre des certificats commémoratifs aux habitants de Barrie—Innisfil qui ont obtenu leur citoyenneté canadienne dernièrement.
J'adore écouter ces gens m'expliquer d'où ils viennent, pourquoi ils ont choisi le Canada et ce qu'ils ont pensé du processus légal et légitime d'immigration. Je leur demande toujours si la vie au Canada est à la hauteur de leurs attentes, et ils me répondent invariablement que oui.
De nombreux groupes de Barrie—Innisfil sont là pour accueillir les nouveaux arrivants, dont le groupe de conversation russe de Barrie—Innisfil, l'amicale latino d'Innisfil, Latinos en Barrie, le Club Bayanihan du comté de Simcoe et l'association sud-asiatique du comté de Simcoe. Tous ces gens sont fiers d'être canadiens, mais ils sons tout aussi fiers de leurs origines et ils organisent toutes sortes de festivals et d'activités auxquels j'assiste toujours avec grand plaisir.
Les néo-Canadiens sont les bienvenus dans Barrie—Innisfil, et nous les remercions de partager avec leurs concitoyens la richesse de leur culture, leur amour du Canada et les valeurs que nous chérissons tous.
Voir le profil de Brenda Shanahan
Lib. (QC)
Voir le profil de Brenda Shanahan
2018-10-17 14:12 [p.22522]
Monsieur le Président, Marguerite D'Youville était certes une femme avant-gardiste. Née au début du XVIIIe siècle, elle a fondé l'ordre religieux des Soeurs Grises, qui a entre autres dirigé l'Hôpital général de Montréal.
Sous son leadership et son expertise, les Soeurs Grises ont acheté la seigneurie de l'île Saint-Bernard, située à Châteauguay, afin de cultiver la terre et d'exploiter un moulin, tout en respectant l'environnement et en maintenant des relations harmonieuses avec les Premières Nations ainsi que les colons.
En 1990, elle a été la première Canadienne de naissance à être canonisée. En 2011, les Soeurs grises ont conclu une entente avec la Ville de Châteauguay afin que l'île Saint-Bernard et les bâtisses qui s'y trouvent deviennent un centre écologique et éducatif ouvert à tous.
Ce magnifique héritage, nous le devons à une femme d'exception, Marguerite D'Youville, et à sa fantastique vision de la vie.
Voir le profil de Denis Paradis
Lib. (QC)
Voir le profil de Denis Paradis
2018-10-17 14:13 [p.22523]
Monsieur le Président, le lac Memphrémagog est l'un des deux lacs transfrontaliers sur le territoire de Brome—Missisquoi. La plus grande partie de ce lac se trouve au Canada. Il sert de source d'eau potable à près de 200 000 personnes, notamment les citoyens de Sherbrooke et de Magog.
À Coventry, au Vermont, se trouve un énorme site d'enfouissement de vidanges situé tout près du lac Memphrémagog. Or, vendredi dernier, j'ai été très déçu d'apprendre que l'Agency of Natural Ressources du Vermont a indiqué avoir délivré une autorisation finale permettant l'agrandissement de ces installations en y ajoutant 51 acres.
La limite d'enfouissement passera donc de 250 000 à 600 000 tonnes par année pendant les 20 prochaines années. S'il fallait que le site d'enfouissement de vidanges ait des fuites, dans 30 ans, par exemple, il pourrait y avoir des conséquences extrêmement graves sur la qualité de l'eau du lac Memphrémagog.
J'invite tous les niveaux de gouvernement ainsi que les responsables des municipalités avoisinantes à se mobiliser pour stopper ce projet. Il est grand temps de reconnaître à quel point nos lacs sont un bien précieux.
Voir le profil de Pierre Paul-Hus
PCC (QC)
Monsieur le Président, quand le premier ministre était adolescent, il rêvait d'être à la tête de notre beau pays, tout comme son père.
En 2015, il est devenu le chef de son parti. À l'aube d'une élection fédérale, ses admirateurs retenaient leur souffle pour finalement entendre les priorités de ce jeune leader. Quelle pourrait être la première proposition qu'il fera aux Canadiens?
À la grande déception de plusieurs, il annonça la légalisation de la marijuana, un projet de loi qui a été précipité à des fins strictement politiques. Il s'agit d'une loi qui rend la marijuana plus accessible aux jeunes quand le contraire avait été promis. Il s'agit d'une loi qui ne tient pas compte des préoccupations soulevées par ceux qui devront gérer les conséquences de sa décision. Il s'agit d'une loi qui ne tient pas compte des effets sur la santé et la sécurité au travail.
Cette loi aura des conséquences incalculables sur la santé physique et mentale des Canadiens, aujourd'hui et dans les années à venir.
Au Québec, comme dans le reste du Canada, nous nous souvenons de Pierre Elliott Trudeau. En 2019, au Québec, comme dans le reste du Canada, on se souviendra de sa progéniture.
Voir le profil de Bernadette Jordan
Lib. (NS)
Monsieur le Président, l'été dernier, l'Université St. Francis Xavier à Antigonish, en Nouvelle-Écosse, a accueilli l'édition nationale des Jeux olympiques spéciaux. De nombreux athlètes, entraîneurs et bénévoles de ma circonscription, South Shore—St. Margarets, ont passé des jours à participer à des compétitions, à se faire des amis, à s'amuser et à obtenir beaucoup de bons résultats au classement.
J'aimerais souligner deux athlètes et deux bénévoles de ma circonscription qui ont mérité l'occasion de vivre une expérience unique. Ben Theriau, qui participera aux épreuves d'athlétisme, la golfeuse Krista Stockman, son caddie Jim Stockman et le chef de mission Mike Greek ont été choisis pour représenter le Canada aux Jeux olympiques spéciaux mondiaux de 2019 à Abu Dhabi.
Je demande à tous les députés de se joindre à moi pour souhaiter la meilleure des chances à Ben, Krista, Jim et Mike au cours des compétitions à Abu Dhabi. Nous félicitons l'ensemble des athlètes et des bénévoles exceptionnels du très grand succès des Jeux d'été.
Voir le profil de Pam Goldsmith-Jones
Lib. (BC)
Monsieur le Président, je voudrais féliciter Denis Fafard, Lura Osborne-Smulders et l'ensemble des bénévoles de la Sunshine Coast Hospice Society pour l'esprit d'initiative et de leadership dont ils font preuve pour améliorer l'accès à des services aux habitants du littoral qui doivent composer avec la douleur et le deuil associés à la dernière étape de leur vie.
Les soins à domicile et les soins communautaires, de même que l'accès aux services en santé mentale et en toxicomanie, constituent des priorités en matière de santé pour les Canadiens, et c'est la raison pour laquelle notre gouvernement a investi 11 milliards de dollars supplémentaires sur une période de 10 ans, en collaboration avec nos homologues provinciaux et territoriaux.
Un groupe d'experts sur l'aide médicale à mourir a mené un travail remarquable et nous a signalé que les Canadiens s'entendent pour dire qu'il faut améliorer l'accès aux soins palliatifs et de fin de vie. Selon l'Organisation mondiale de la santé, ces types de soins garantissent aux patients la meilleure qualité de vie possible.
Nos concitoyens ne souhaitent pas mourir dans un hôpital, mais c'est pourtant ce qui arrive à la plupart d'entre eux. En effet, près de la moitié des personnes qui reçoivent des soins palliatifs en milieu hospitalier décèdent avant de pouvoir être transférées dans un établissement de soins palliatifs.
Je remercie tous les Canadiens de considérer les soins palliatifs en établissement comme une priorité en matière de santé, et je suis fière du leadership dont le gouvernement a fait preuve dans ce dossier.
Voir le profil de Marilyn Gladu
PCC (ON)
Voir le profil de Marilyn Gladu
2018-10-17 14:17 [p.22523]
Monsieur le Président, dans son empressement à respecter l'échéance politique qu'il s'est imposée, le premier ministre n'a pas calmé les inquiétudes des municipalités, des forces de l'ordre, des employeurs, des scientifiques et des médecins au sujet de la légalisation de la marijuana.
La semaine dernière, le gouvernement a confirmé qu'il n'existe aucun moyen scientifique de déterminer si une personne conduit sous l'effet de la marijuana. Les inquiétudes en matière de sécurité des employeurs, des travailleurs et des collectivités autochtones n'ont pas non plus été apaisées. Pire encore, le premier ministre n'a pas expliqué la façon dont il prévoit garder la marijuana hors de portée des enfants et les profits hors de portée des criminels.
Le manque de sensibilisation de la population fait en sorte que les Canadiens ne connaissent mal les nouvelles règles et ignorent les effets que celles-ci auront sur les passages frontaliers entre le Canada et les États-Unis. L'échec dans le dossier de la marijuana a entraîné un manque d'uniformité dans les règles mises en place par chaque province, municipalité et territoire, ce qui crée de l'incertitude et de la confusion d'un bout à l'autre du pays.
Heureusement, les conservateurs protégeront la sécurité du public et les jeunes. Nous élaborerons un plan pour corriger la situation et continuerons de demander des comptes aux libéraux.
Voir le profil de Emmanuel Dubourg
Lib. (QC)
Voir le profil de Emmanuel Dubourg
2018-10-17 14:18 [p.22524]
Monsieur le Président, une délégation de l'Association des retraités d'origine haïtienne du Québec et du Canada visite aujourd'hui la capitale nationale.
Ces retraités ont contribué à la prospérité du Québec et du Canada. Depuis plus de 20 ans, l'AROHQC favorise l'épanouissement social, économique, culturel et politique des aînés d'origine haïtienne. L'Association offre un service d'information à sa clientèle, elle organise des rencontres entre aînés et elle favorise les échanges intergénérationnels. De surcroît, l'AROHQC vient en aide aux personnes vivant seules.
Je profite de cette occasion pour souhaiter à la délégation conduite par Mme Thérèse Dorsainvil et M. Edgard Belfort la plus cordiale bienvenue à Ottawa. Je leur dis ceci:
[Le député s'exprime en créole.]
Résultats : 1 - 15 de 92073 | Page : 1 de 6139

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Préciser votre recherche