Passer au contenu Début du contenu

FEWO Communiqué de presse de comité

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.


Comité permanent de la condition féminine
House of Commons / Chambre des communes
Standing Committee on the Status of Women

Pour publication immédiate


COMMUNIQUÉ DE PRESSE


Le Comité permanent de la condition féminine présente son rapport sur le réseau de refuges et de maisons de transition pour les femmes et enfants victimes de violence

Ottawa, 1 mai 2019 -

Le Comité permanent de la condition féminine de la Chambre des communes (le Comité) a présenté aujourd’hui son rapport intitulé « Survivre à la violence et renforcer la résilience — Étude sur le réseau canadien de refuges et de maisons de transition qui desservent les femmes et leurs enfants affectés par la violence ».

Le Comité a entrepris l’étude en sachant que les effets physiques et psychologiques de la violence s’ancrent de manière profonde et durable. Les personnes ayant subi de la violence ont besoin de logements sécuritaires et de services de soutien adaptés. Le Comité est conscient que la nature persistante de la violence faite aux femmes et de la violence commise par un partenaire intime constitue un obstacle à l’égalité entre les hommes et les femmes au Canada.

Le Comité a entendu le témoignage des porte-parole de 36 organisations, de sept particuliers et des représentants de cinq ministères fédéraux, en plus d’avoir reçu 53 mémoires de particuliers et d’organismes entre octobre et décembre 2018. Dans son rapport, le Comité fourni un aperçu du réseau de refuges et de maisons de transition pour les femmes et les enfants victimes de violence. En outre, il analyse les questions liées :

  • au financement des refuges et des maisons de transition pour les femmes et les enfants victimes de violence;
  • aux difficultés qu’ont les femmes et les enfants de milieux divers à utiliser les services des refuges et des maisons de transition;
  • à l’accès des femmes aux services quand elles quittent un refuge;
  • à la prévention de la violence faite aux femmes et celle commise par un partenaire intime.

Dans son rapport, le Comité formule 20 recommandations qui assurent une orientation au gouvernement du Canada quant aux mesures qui pourraient être prises dans le but d’améliorer l’accès aux places et aux services adaptés dans les refuges et les maisons de transitions pour les femmes et les enfants victimes de violence. Les recommandations du Comité visent principalement à :

  • combler le fossé entre l’offre et la demande des places dans les refuges et maisons de transition pour les femmes et enfants victimes de violence au Canada;
  • assurer aux femmes et aux enfants en région urbaine, rurale et éloignée et victimes de violence, notamment les femmes autochtones, l’accès à des niveaux de services comparables dans les refuges et les maisons de transition qui se trouvent partout au Canada et qui répondent à leurs besoins particuliers;
  • améliorer l’accès des femmes aux logements abordables et sécuritaires ainsi qu’à des services de soutien adaptés.

Il est possible de consulter le rapport sur la page Web du Comité sur le site Web du Parlement du Canada.

Le Comité permanent de la condition féminine se compose de 11 membres. Il est présidé par Karen Vecchio (Elgin — Middlesex — London) et coprésidé par Salma Zahid (Scarborough-Centre) et Irene Mathyssen (London — Fanshawe). Les autres membres sont Rachel Bendayan (Outremont), Bob Bratina (Hamilton Est — Stoney Creek), Terry Duguid (Winnipeg-Sud)*, Rachael Harder (Lethbridge), Emmanuella Lambropoulos (Saint-Laurent), l’honorable K. Kellie Leitch (Simcoe — Grey), Eva Nassif (Vimy) et Sonia Sidhu (Brampton-Sud).

* Membre sans droit de vote, conformément au paragraphe 104(5) du Règlement.

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Kenza Gamassi, greffière du Comité permanent de la condition féminine
Téléphone: 613-943-5376
Courriel: FEWO@parl.gc.ca