Passer au contenu Début du contenu

INAN Communiqué de presse de comité

Si vous avez des questions ou commentaires concernant l'accessibilité à cette publication, veuillez communiquer avec nous à accessible@parl.gc.ca.


Comité permanent des affaires autochtones et du Nord
House of Commons / Chambre des communes
Standing Committee on Indigenous and Northern Affairs

Pour publication immédiate


COMMUNIQUÉ DE PRESSE


La COVID-19 et les peuples autochtones ; de la crise à un véritable changement

Ottawa, 11 mars 2021 -

Au cours de la dernière année, le monde a dû faire face à une crise sans précédent. En février 2021, on recensait plus de 20 000 cas de COVID-19 dans les communautés des Premières Nations. On a rapporté aussi des éclosions dans des communautés inuites et métisses ainsi qu’au sein de la population autochtone vivant dans les centres urbains et à l’extérieur des réserves.

Aujourd’hui, M. Bob Bratina, président du Comité permanent des affaires autochtones et du Nord, a présenté à la Chambre des communes le rapport du Comité intitulé La COVID-19 et les peuples autochtones : De la crise à un véritable changement. Ce rapport contient 42 recommandations visant à s’assurer que personne ne soit laissé pour compte pendant et après la pandémie de COVID-19. Plusieurs problèmes soulevés par les témoins ne datent pas d’hier, et le Canada doit les régler sans plus attendre.

Le Comité a entendu à maintes reprises que les inégalités qui durent depuis longtemps, le sous-financement historique et les obstacles systémiques font que les Autochtones courent plus de risques de contracter des maladies infectieuses, comme la COVID-19, que les autres Canadiens. Dans certains cas, les infrastructures inadéquates (p. ex. en matière de logement, de télécommunications, d’eau potable et d’eaux usées ainsi que de soins de santé) ont contribué à la propagation de la COVID-19, avec de graves conséquences. L’accès limité aux soins de santé, les taux élevés de maladies chroniques sous-jacentes, les barrières économiques ainsi que l’isolement social et géographique ont aussi aggravé les effets de la pandémie.

Les difficultés à obtenir de l’équipement de protection individuelle, des résultats de tests et des données épidémiologiques, le stress et l’épuisement professionnel des travailleurs de la santé et autres travailleurs essentiels, ainsi que le racisme et la discrimination ne sont que quelques-uns des problèmes soulevés tout au long de l’étude. Par ses recommandations, dont certaines appellent des mesures immédiates et d’autres visent à régler des problèmes qui perdurent, le Comité reconnaît que le Canada a l’occasion d’améliorer son bilan.

Le Comité tient à remercier la centaine de personnes et d’organismes qui ont comparu devant lui ou lui ont soumis des mémoires. Le Comité a été touché par les témoignages qu’il a recueillis.

Le Comité tient également à souligner les efforts et sacrifices extraordinaires des travailleurs de la santé et des travailleurs essentiels qui en font beaucoup pour protéger les communautés des Premières Nations, des Inuits et des Métis.

Le rapport peut être consulté en ligne, sur le site Web du Comité

- 30 -

Pour de plus amples renseignements, veuillez communiquer avec :
Naaman Sugrue, Greffier du Comité permanent des affaires autochtones et du Nord
Téléphone: 613-996-1173
Courriel: INAN@parl.gc.ca