Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Kenny Chiu
PCC (BC)
Voir le profil de Kenny Chiu
2020-07-21 13:54 [p.2685]
Madame la Présidente, je pense qu'il est important d'aider les Canadiens et je pense aussi que cette déclaration ne devrait pas porter à controverse. Après tout, nous sommes tous ici en tant que députés élus pour représenter l'ensemble des Canadiens et agir dans leur intérêt.
Qu'a fait le gouvernement pour aider le mieux possible les Canadiens pendant cette période sans précédent? Voyons cela.
Le gouvernement a d'abord pensé que la meilleure façon de procéder était de s'arroger tout le pouvoir. Les libéraux ont honteusement essayé de se servir d'une crise de santé publique pour s'attribuer le pouvoir d'augmenter les taxes et impôts, la dette et les dépenses sans l'approbation du Parlement jusqu'au 1er janvier 2022. N'ayant pas réussi, ils se sont rabattus sur une stratégie éprouvée: dépenses et largesses démesurées. Ils ont même dit aux fonctionnaires de laisser tomber les vérifications nécessaires. Un grand nombre des programmes d'aide ont été mal conçus et mal mis en œuvre. Le Parlement a dû être rappelé à de multiples reprises pour modifier les programmes, comme l'a mentionné mon distingué collègue de Desnethé—Missinippi—Rivière Churchill. Pendant ce temps, les libéraux accumulaient un déficit de 343 milliards de dollars, portant la dette nationale à plus d’un billion de dollars. Le Canada est le seul pays du G7 à voir abaisser sa cote de crédit.
Bien sûr, cela a également débouché sur des scandales. Comme nous le savons tous, le commissaire à l'éthique enquête sur le contrat de 912 millions de dollars passé avec l'organisme UNIS, qui a des liens étroits avec la famille du premier ministre. Ce dernier est le seul premier ministre canadien dont on a formellement constaté qu'il avait enfreint les lois sur l'éthique, et le seul qui l'ait fait à plusieurs reprises. Cela a entraîné une érosion constante de la confiance des Canadiens dans leur gouvernement et dans leurs politiciens. Les Canadiens remettent en question l'intégrité des dirigeants du gouvernement. Ils ne croient pas que les programmes prévus dans des projets de loi tels que le C-20 les aideront en cas de besoin, car ils ne sont qu'une façon de plus de remplir les poches de certains amis.
Le premier ministre a promis des voies ensoleillées. Il a dit que la lumière du soleil était le meilleur désinfectant. Aujourd'hui, nous sommes au milieu de l'été et il y a beaucoup de soleil pour désinfecter tout le linge sale. Tout ce qui lui reste à faire maintenant est de comparaître devant les comités et de coopérer honnêtement avec le commissaire à l'éthique, faute de quoi il n'a pas tenu sa parole, ce qui montre une fois de plus pourquoi les Canadiens doutent des mesures prévues par le projet de loi C-20.
Je voudrais rappeler à mes estimés collègues libéraux qu'ils ont le devoir de s'imposer des normes plus élevées. S'ils soutiennent une telle incompétence et une telle corruption, ne sont-ils pas complices du déclin des gouvernements canadiens et de la trahison de la confiance placée en eux par le public? Ils doivent eux aussi, assurément, se sentir un peu trahis par les actions de leur chef. La confiance qu'ils ont placée en lui pour faire du Canada un meilleur endroit pour les habitants de leurs circonscriptions est érodée et ils ne peuvent plus garder la tête haute et être fiers de ce qu'ils représentent, parce que beaucoup pensent que ce qu'ils représentent, ce ne sont que des politiques tortueuses s'apparentant à celles du scandale des commandites et motivées par la soif du pouvoir et le désir cupide d'aider les amis à remplir leurs poches.
J'aimerais voir un changement de mentalité au sein de notre gouvernement et le rétablissement de l'honneur du parti au pouvoir. Nous devons travailler ensemble à la reprise économique. Comme l'a déclaré l'actuel premier ministre: « Les conservateurs ne sont pas nos ennemis, ils sont nos voisins. » Le gouvernement devrait faire preuve de bon voisinage et écouter lorsque les conservateurs font entendre au Parlement les protestations des citoyens touchés par le ralentissement économique résultant de la pandémie de COVID-19.
Tout en encourageant les efforts non partisans pour aider les Canadiens, et en attendant que le gouvernement adhère à cette vision des choses, les conservateurs continueront à faire pression sur le gouvernement pour qu'il mette en œuvre la prime de retour au travail et envisage de rendre plus souple et plus généreuse la Prestation canadienne d'urgence afin que les travailleurs puissent recevoir des salaires plus élevés au fur et à mesure que les entreprises ouvrent leurs portes. Cela contribuera véritablement à améliorer la situation des Canadiens dans le besoin et à mettre notre économie sur la voie de la reprise.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes