Hansard
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 6200
Voir le profil de Branden Leslie
PCC (MB)
Voir le profil de Branden Leslie
2024-02-16 11:09 [p.21241]
Madame la Présidente, après huit ans d’un gouvernement dirigé par le premier ministre, nourrir sa famille, être propriétaire d’une maison et chauffer son logis n'a jamais coûté aussi cher.
Tout coûte plus cher. La famille moyenne de quatre personnes dépensera cette année 700 $ de plus que l’an dernier à l’épicerie. Pourtan, le premier ministre augmentera la taxe sur le carbone de 23 % à partir du 1er avril prochain, sauf qu'il ne s’arrêtera pas là: pour faire bonne mesure, il fera haussera aussi la taxe sur la bière, le vin et les spiritueux de 5 %.
Je ne sais pas si le premier ministre maîtrise les principes élémentaires du raisonnement, alors voici quelques explications. Si l’on taxe l’agriculteur qui produit les denrées alimentaires et le camionneur qui les transporte, ce sont toutes les personnes qui achètent des denrées alimentaires que l'on taxe.
Quel est le résultat? Deux millions de Canadiens ont maintenant recours à une banque alimentaire, et 50 % d’entre eux sont à 200 $ de l’insolvabilité. Pourtant, les libéraux pensent que changer le nom de la taxe sur le carbone mettra fin aux difficultés financières. J’ai une révélation à leur faire: cela ne marchera pas.
Les Canadiens vivent dans la réalité. Ils savent que la taxe sur le carbone est un plan fiscal et non un plan environnemental. Les conservateurs pleins de gros bon sens sont les seuls qui aboliront la taxe sur tout, pour tout le monde et pour de bon.
Voir le profil de Richard Bragdon
PCC (NB)
Voir le profil de Richard Bragdon
2024-02-15 14:09 [p.21190]
Monsieur le Président, après huit longues années sous la direction du gouvernement libéral—néo-démocrate, les Canadiens sont fatigués, exaspérés et surtaxés. Les libéraux continuent d’insister sur le maintien de cette taxe sur le carbone punitive et inefficace, qui augmentera de nouveau le 1er avril. En réalité, ils cherchent à maintenir le prix des produits alimentaires à un niveau élevé et à pénaliser ceux qui nous nourrissent. Lorsque nous taxons l’agriculteur qui cultive les aliments et le camionneur qui les transporte, nous taxons tous les Canadiens qui achètent ces aliments.
La crise liée au coût de la vie est alimentée par les dépenses excessives du gouvernement et les impôts punitifs qu’il impose aux Canadiens, y compris aux aînés qui ont du mal à joindre les deux bouts avec leurs revenus fixes.
Les prix élevés des produits alimentaires, les taxes et l’inflation poussent un nombre record de Canadiens à se tourner vers les banques alimentaires. Dans ma seule région, l’utilisation des banques alimentaires augmente d’année en année, et une banque alimentaire fait état d’une demande trois fois plus importante qu’à la même époque l’année dernière.
Trop c’est trop. Les Canadiens ont besoin d’aide, et ils en ont besoin maintenant. Laissons les agriculteurs cultiver leurs terres, laissons les camionneurs transporter leurs marchandises, laissons les travailleurs travailler et laissons les Canadiens se remettre sur pied. Il est temps d’abolir la taxe et de faire preuve de gros bon sens.
Voir le profil de John Nater
PCC (ON)
Voir le profil de John Nater
2024-02-15 15:02 [p.21200]
Monsieur le Président, le premier ministre a facilement trouvé 60 millions de dollars pour son application ArriveCAN, mais il tient toujours à quadrupler la taxe sur le carbone qui s'applique sur l'essence, l'épicerie et le chauffage domestique. Alors qu'une famille canadienne moyenne paiera 700 $ de plus pour se nourrir cette année, le premier ministre augmentera la taxe sur le carbone de 23 % le 1er avril.
Après huit années du gouvernement néo-démocrate—libéral, de plus en plus de Canadiens peinent à joindre les deux bouts et à payer leur nourriture, leur chauffage et leur loyer. Le premier ministre n'en vaut pas la taxe ni le coût.
Le premier ministre peut-il donner un peu de répit aux Canadiens et abolir la taxe?
Voir le profil de Anita Anand
Lib. (ON)
Voir le profil de Anita Anand
2024-02-15 15:02 [p.21200]
Monsieur le Président, contrairement aux conservateurs, qui veulent enlever de l'argent aux Canadiens, nous en redonnons aux Canadiens au moyen des remboursements.
J'ai une question pour mon collègue: va-t-il éliminer les 1 100 $ que reçoivent les familles ontariennes? Qu'en est-il des 1 800 $ que reçoivent les familles albertaines et des 1 200 $ que reçoivent les familles manitobaines?
Il veut nier l'existence des changements climatiques. Il veut éliminer les remboursements que reçoivent les Canadiens. Ce n'est pas ce que j'appellerais le gros bon sens.
Voir le profil de Rick Perkins
PCC (NS)
Monsieur le Président, les amis néo‑démocrates—libéraux du premier ministre ont fait fortune grâce à ArnaqueCAN. Ils ont transformé une application d'une valeur de 80 000 $ en une escroquerie de 60 millions de dollars. Non content de permettre à ses amis libéraux de s'enrichir aux dépens des contribuables, le premier ministre s'apprête maintenant à faire grimper le coût de tout à partir du 1er avril en augmentant la taxe sur le carbone de 23 %.
Les Néo‑Écossais paieront 2 100 $ de plus que ce que leur rapportera la taxe sur le carbone. Après huit ans, le premier ministre n'en vaut pas le coût.
Quand les libéraux vont-ils cesser de nuire aux Canadiens et quand vont-ils abolir la taxe sur le carbone?
Voir le profil de Anita Anand
Lib. (ON)
Voir le profil de Anita Anand
2024-02-15 15:04 [p.21201]
Monsieur le Président, attardons-nous sur ce que les Canadiens récupèrent. En 2023‑2024, ils ont reçu 976 $ en Ontario, 1 500 $ en Alberta, 1 300 $ en Saskatchewan, 1 000 $ au Manitoba, 900 $ à Terre‑Neuve, 700 $ en Nouvelle‑Écosse, 700 $ à l'Île-du-Prince-Édouard et 700 $ au Nouveau‑Brunswick.
Ce sont des remises que les conservateurs souhaitent...
Des voix: Oh, oh!
Voir le profil de Anita Anand
Lib. (ON)
Voir le profil de Anita Anand
2024-02-15 15:04 [p.21201]
Monsieur le Président, c'est insensé. Nier les changements climatiques et priver les familles canadiennes d'argent va à l'encontre du gros bon sens.
Voir le profil de Laila Goodridge
PCC (AB)
Monsieur le Président, après huit ans sous le gouvernement libéral du premier ministre, les coûts augmentent. Une famille moyenne de 4 personnes doit déjà payer 700 $ de plus pour son épicerie en 2024 par rapport à l'année dernière. Des mères m'ont dit qu'elles doivent sauter des repas simplement pour pouvoir nourrir leurs enfants, mais, pour cette coalition extrémiste néo-démocrate—libérale, ce n'est pas assez. Le gouvernement va continuer de punir les Canadiens en augmentant la taxe sur le carbone à partir du 1er avril.
La question est simple: va-t-il prendre la bonne décision et abolir la taxe?
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, nous allons effectivement prendre la bonne décision. Nous allons poursuivre la lutte contre les changements climatiques et veiller à ce que les Albertains reçoivent plus d'argent qu'ils n'en paient dans le cadre du régime de tarification du carbone, qui permet à une famille de 4 personnes de recevoir 1 800 $, ou même 2 160 $ si elle obtient le supplément de 20 % offert dans les régions rurales.
Récapitulons. On parle d'un montant de 450 $ tous les 3 mois dans le...
Des voix: Oh, oh!
Voir le profil de Randy Boissonnault
Lib. (AB)
Monsieur le Président, je choisis d'utiliser ces 12 secondes parce que les Albertains doivent savoir que les faussetés colportées par les conservateurs ne les aideront pas à payer leurs factures. La Remise canadienne sur le carbone leur est utile. C'est pour cela que nous l'avons mise en place.
Voir le profil de Marilyn Gladu
PCC (ON)
Voir le profil de Marilyn Gladu
2024-02-14 14:10 [p.21104]
Monsieur le Président, après huit ans de ce gouvernement libéral—néo-démocrate, les Canadiens savent que le premier ministre n'en vaut pas le coût. En cette période où les Canadiens sont aux prises avec une inflation débridée, une crise du logement et une explosion du prix des aliments, le premier ministre veut encore augmenter la taxe sur le carbone le 1er avril. Les libéraux veulent quadrupler la taxe et la faire passer à 61 ¢ le litre. Les Canadiens ont désespérément besoin de soutien, mais le gouvernement préfère puiser davantage dans nos poches pour financer ses dépenses excessives et corrompues. La taxe sur le carbone se répercute sur toute la chaîne d’approvisionnement. Si on taxe l'agriculteur qui cultive les aliments et le camionneur qui les transporte, ce sont ultimement les Canadiens qui en paient le prix à l'épicerie.
La taxe sur le carbone ne fait rien pour réduire les émissions, mais elle plonge les Canadiens dans la pauvreté et l'itinérance. À cause de l'inefficace taxe sur le carbone du gouvernement libéral, 2 millions de Canadiens ont maintenant recours aux banques alimentaires. C'est inacceptable.
Les conservateurs vont abolir la taxe, construire des logements, redresser le budget et faire échec au crime.
Voir le profil de Shuvaloy Majumdar
PCC (AB)
Voir le profil de Shuvaloy Majumdar
2024-02-14 14:14 [p.21105]
Monsieur le Président, après huit ans, les néo-démocrates—libéraux n'en valent pas le coût. Surprise: le NPD de l'Alberta est du même avis. Les candidats à la chefferie du NPD provincial abandonnent le navire de la taxe sur le carbone, qui est en train de couler. Sarah Hoffman a dit que les néo-démocrates—libéraux avaient fait des coups bas politiques avec la taxe sur le carbone et qu'ils avaient choisi des gagnants et des perdants.
Qui d'autre est perdant? Tous les Canadiens sont perdants. Le 1er avril, la taxe sur le carbone augmentera de 23 %, ce qui est colossal. Deux millions de Canadiens font la file devant les banques alimentaires partout au pays. Une famille de quatre doit payer 700 $ de plus pour l'épicerie cette année.
Le premier ministre est si radical que même ses partenaires de la coûteuse coalition au sein du NPD de l'Alberta ne peuvent pas défendre sa taxe sur le carbone. Voici mon message aux néo-démocrates—libéraux qui adorent stimuler l’in-fellation: abolissez la taxe, construisez des logements, redressez le budget, faites échec au crime et rétablissez la promesse.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2024-02-14 15:14 [p.21114]
Monsieur le Président, le premier ministre ne condamne pas les propos racistes, mais il a formulé une critique acerbe de son propre bilan. Voici ce qu'il a dit au sujet de la vie au Canada après huit sous sa gouverne: « Ouais, les factures d'épicerie, c'est l'enfer. Le loyer, c'est l'enfer. La renégociation d'hypothèque, oh, mon Dieu, comment allons-nous nous en sortir? »
Ainsi va la vie après huit ans sous les libéraux. Quel sera son slogan aux prochaines élections? Votez pour moi et ce sera encore l'enfer?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2024-02-14 15:15 [p.21114]
Monsieur le Président, le député vient-il de dire « votez pour moi et ce sera encore l'enfer? » Je crois que c'est ce qu'il a dit.
En réalité, nous avons mis en œuvre des solutions intelligentes et responsables pour lutter contre les changements climatiques, faire croître l'économie, tirer plus d'un demi-million d'enfants de la pauvreté et investir dans l'économie du futur et dans de bons emplois, qu'il s'agisse de véhicules sans émission, du secteur minier ou forestier ou de la fabrication de pointe. Nous allons continuer à permettre à plus de femmes d'entrer sur le marché du travail, au moyen d'initiatives comme celles des services de garde. Nous allons de l'avant avec les soins dentaires — contre lesquels les conservateurs ont voté — pour les aînés et les jeunes. Nous investissons dans un avenir meilleur pour les Canadiens.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2024-02-14 15:16 [p.21114]
Monsieur le Président, le premier ministre vient ma foi de dire la vérité, peut-être sans le vouloir. Il a déclaré qu'après huit ans de son gouvernement, la vie, c'est l'enfer pour les gens de la classe vraiment moyenne et ceux qui travaillent fort pour en faire partie, à qui il avait promis monts et merveilles. Il alourdit leurs factures d'épicerie d'une taxe sur le carbone qui va quadrupler. Après avoir promis de faire baisser le coût du logement, il l'a fait doubler. Il a déclenché une vague de criminalité à la grandeur du pays. Maintenant qu'il admet que la vie est merdique sous le gouvernement qu'il dirige, acceptera-t-il notre plan plein de gros bon sens, un plan pour abolir la taxe, construire des logements, redresser le budget et faire échec au crime?
Résultats : 1 - 15 de 6200 | Page : 1 de 414

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes