Interventions à la Chambre des communes
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Voir le profil de Peter Julian
2013-02-26 14:56 [p.14326]
Monsieur le Président, nous sommes au XXIe siècle et les entreprises ont des obligations réglementaires et aussi des responsabilités sociales. Ces responsabilités s'appliquent également aux projets d'oléoducs de Northern Gateway et de Keystone. Or plutôt que d'établir des règles claires et précises, les conservateurs ont choisi l'inaction et l'improvisation.
Quand le gouvernement fera-t-il preuve de sérieux pour protéger nos intérêts commerciaux et environnementaux et pour protéger la santé des Canadiens? À quand des règles claires pour le développement durable des ressources naturelles?
Voir le profil de David Anderson
PCC (SK)
Voir le profil de David Anderson
2013-02-26 14:57 [p.14326]
Monsieur le Président, il sait très bien que le projet Northern Gateway est actuellement à l'étude. J'aimerais toutefois rappeler quelques faits à propos du NPD.
Le NPD s'oppose à tous les projets d'exploitation des hydrocarbures. Il s'oppose aux projets miniers, aux projets d'énergie propre et à l'énergie nucléaire. Il se prononce même contre le secteur forestier.
Y a-t-il un seul secteur des ressources naturelles qui reçoit l'appui du NPD?
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Voir le profil de Peter Julian
2013-02-26 14:57 [p.14326]
Nous appuyons un développement durable sur les plans environnemental et économique, monsieur le Président.
Les gens d'en face ont été avertis. Le commissaire à l'environnement les a prévenus que, s'ils ne veillent pas à ce que les mesures de protection de l'environnement suivent le rythme de l'extraction des ressources, c'est l'économie canadienne qu'ils mettent en danger. Ils ont été prévenus par l'ambassadeur des États-Unis, qui a laissé entendre qu'une inaction prolongée en matière de lutte contre les changements climatiques pourrait avoir d'énormes conséquences économiques et politiques. Et ils ont été prévenus par les Canadiens de partout au pays, qui s'opposent aux attaques que mènent les conservateurs contre la protection de l'environnement.
Quand le ministre comprendra-t-il le message? Quand commencera-t-il à protéger notre environnement et notre économie au lieu d'improviser?
Voir le profil de David Anderson
PCC (SK)
Voir le profil de David Anderson
2013-02-26 14:58 [p.14326]
Monsieur le Président, quand le NPD se joindra-t-il à nous dans les efforts que nous faisons afin de créer des emplois solides, spécialisés et bien rémunérés dans les collectivités canadiennes? C'est notre objectif: favoriser la création d'emplois tout en continuant à mener des études environnementales scientifiques. Nous avons été clairs à ce sujet.
Grâce à notre Plan d'action économique, le Canada est un leader malgré la fragilité de l'économie mondiale. Mais le NPD s'est opposé à toutes les mesures que nous avons proposées. Parmi les pays membres du G7, le Canada a, de loin, le taux d'endettement le plus bas. Il a aussi le meilleur bilan en matière de création d'emplois, puisqu'il s'est créé, net, 920 000 emplois depuis juillet 2009. Pourquoi le NPD s'oppose-t-il à tout cela?
Voir le profil de Kirsty Duncan
Lib. (ON)
Voir le profil de Kirsty Duncan
2013-02-12 14:59 [p.14040]
Monsieur le Président, le commissaire à l'environnement s'est dit gravement préoccupé de l'absence de surveillance fédérale et de divulgation publique en ce qui concerne les produits chimiques utilisés pour réaliser la fracturation hydraulique. Cette question a été soulevée la semaine dernière, mais les conservateurs l'ont complètement éludée.
Hier, le ministre des Ressources naturelles s'est miraculeusement converti alors qu'il faisait la promotion du projet de pipeline Keystone XL, et il a reconnu que les conservateurs pourraient faire davantage pour protéger l'environnement. Ils ont maintenant l'occasion de le faire. Sans renvoyer la balle aux provinces, le ministre de l'Environnement peut-il fournir à la Chambre la liste des produits chimiques utilisés pour réaliser la fracturation hydraulique?
Voir le profil de Michelle Rempel
PCC (AB)
Monsieur le Président, comme je l'ai dit à maintes reprises, cette question relève essentiellement de la compétence des provinces. Le commissaire à l'environnement a aussi souligné les progrès que nous avons réalisés dans de nombreux domaines visés par son rapport.
Cependant, cela me donne l'occasion de parler du bilan des libéraux en matière d'environnement, notamment de l'augmentation de 30 % des émissions de gaz à effet de serre. Je me demande si le collègue de la députée a rappelé ce fait aux Canadiens, lors de sa tournée du pays, et s'il continue de rappeler aux Canadiens qu'il n'éprouve absolument aucun respect pour les députés de l'Alberta.
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Voir le profil de Peter Julian
2013-02-07 14:28 [p.13860]
Monsieur le Président, le commissaire à l'environnement a clairement établi que l'inaction du gouvernement met en péril non seulement l'environnement et notre santé, mais aussi notre économie.
Voici le bilan du gouvernement. Après avoir fait des promesses pendant des années, le gouvernement n'exige toujours pas de garanties financières et risque d'être obligé de débourser des milliards de dollars pour dépolluer l'environnement après une catastrophe, ce qui porterait un dur coup à l'économie. Et, bien entendu, il n'existe aucun règlement fédéral limitant l'émission de gaz à effet de serre dans l'industrie pétrolière et gazière. Un tel règlement est introuvable, à l'image d'un certain sénateur conservateur de l'Île-du-Prince-Édouard.
Pourquoi le ministre refuse-t-il d'agir? Pourquoi met-il en péril notre environnement et notre économie?
Voir le profil de Michelle Rempel
PCC (AB)
Monsieur le Président, je tiens à remercier mon collègue pour sa question parce que j'ai ainsi l'occasion de lui rappeler que c'est sous notre gouvernement que l'augmentation des émissions de gaz à effets de serre s'est stabilisée au Canada, alors que l'économie n'a cessé de croître, ce que le NPD refuse de voir.
Je tiens aussi à rappeler à mon collègue d'en face ce que le commissaire à l'environnement a dit concernant l'ensemble de son travail il y a deux jours à la télévision: « Le système m'inspire davantage confiance aujourd'hui qu'au moment de ma nomination. »
Nous prenons les mesures qui s'imposent.
Voir le profil de Anne Minh-Thu Quach
NPD (QC)
Monsieur le Président, le ministre de l'Environnement ne va pas se débarrasser de ses responsabilités en matière de fracturation hydraulique si rapidement.
Sa secrétaire parlementaire devrait lire la loi. L'article 2 de la Loi canadienne sur la protection de l'environnement affirme que le gouvernement doit évaluer toutes les substances pour déterminer si elles sont toxiques et connaître les risques qu'elles posent. L'article 48 prévoit un inventaire national des rejets polluants. L'article 50 dit que le ministre doit le rendre public; et ça continue.
Le ministre va-t-il enfin obliger les compagnies à dévoiler les substances toxiques injectées dans le sol?
Voir le profil de Michelle Rempel
PCC (AB)
Monsieur le Président, comme je l'ai dit à de nombreuses reprises à la Chambre, j'aimerais rappeler à ma collègue d'en face qu'il s'agit d'une question qui relève essentiellement des provinces. Le gouvernement a un Plan de gestion des produits chimiques reconnu dans le monde entier grâce auquel des milliers de produits chimiques sont évalués. Je tiens de nouveau à répéter à ma collègue ce que le commissaire à l'environnement a dit au sujet de son rapport: « [...] voilà comment le système est censé fonctionner. Nous avons trouvé [...] des lacunes, et le gouvernement a l'intention de les corriger. »
Je le répète, le gouvernement prend les mesures qui s'imposent en matière d'environnement.
Voir le profil de Megan Leslie
NPD (NS)
Voir le profil de Megan Leslie
2013-02-06 14:32 [p.13783]
Monsieur le Président, hier, le premier ministre a qualifié le rapport du commissaire à l'environnement d'« utile ».
Le problème, c'est que c'est utile seulement si on en fait quelque chose. Le rapport donne la marche à suivre pour améliorer le régime d'intervention contre les déversements de pétrole en haute mer et pour protéger nos cours d'eau dans le cadre de la fracturation hydraulique.
Quand les conservateurs vont-ils mettre en place des politiques « utiles » de protection de l'environnement?
Voir le profil de Michelle Rempel
PCC (AB)
Monsieur le Président, je suis très heureuse que ma collègue d'en face me pose cette question, car hier, au cvomité des ressources naturelles, le commissaire à l'environnement a déclaré ceci:
Je ne doute pas un seul instant que le gouvernement est tout à fait déterminé à combler les lacunes que nous avons cernées.
De plus, dans le cadre d'une émission de télévision diffusée plus tard le même jour, il a déclaré ceci à propos de ses fonctions de commissaire à l'environnement:
J'ai plus confiance en ce système maintenant qu'avant d'entrer en poste.
C'est durant le mandat du gouvernement actuel que l'on a constaté une réduction réelle des émissions de gaz à effet de serre. C'est le gouvernement actuel qui a protégé plus de forêts-parcs que tout autre gouvernement avant lui. C'est le gouvernement actuel qui prend les mesures qui s'imposent.
Voir le profil de Megan Leslie
NPD (NS)
Voir le profil de Megan Leslie
2013-02-06 14:33 [p.13783]
Monsieur le Président, les conservateurs feraient bien de lire le reste du rapport, car ils y trouveraient quelques avertissements sévères.
Hier, il était très décourageant d'entendre le gouvernement conservateur affirmer une fois de plus qu'il ne lui incombe pas de protéger les Canadiens contre les substances toxiques qui pourraient se trouver dans les liquides produits par la fracturation hydraulique. Les conservateurs savent que ces substances toxiques relèvent de la compétence de Santé Canada et d'Environnement Canada. D'ailleurs, l'industrie a déjà convenu que la divulgation publique est la meilleure façon de faire.
Pourquoi le ministre de l'Environnement se soustrait-il à ses responsabilités?
Voir le profil de Michelle Rempel
PCC (AB)
Monsieur le Président, comme je l'ai dit hier dans cette enceinte, et comme je l'ai mentionné à de nombreuses reprises par le passé, le gouvernement sait que la fracturation hydraulique relève d'abord et avant tout de la responsabilité des provinces. C'est une question de compétence.
En outre, le gouvernement dispose d'un plan de gestion des produits chimiques de calibre mondial, dans le cadre duquel des milliers de substances toxiques ont été évaluées. Nous avons déployé les efforts nécessaires pour que l'industrie et les Canadiens soient en sécurité en ce qui a trait à la gestion de ces produits. Nous poursuivrons dans cette voie.
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Voir le profil de Peter Julian
2013-02-06 14:35 [p.13783]
Monsieur le Président, alors les conservateurs trouvent cela correct que les compagnies injectent n'importe quel produit chimique dans le sol! Les Canadiens ne méritent pas ça.
Il y a bien d'autres faits inquiétants soulignés par le commissaire, comme le régime de responsabilité déficient concernant les déversements de pétrole en mer. Le NPD dénonce ce problème depuis le désastre de Deepwater Horizon en 2010. Les conservateurs n'ont rien fait depuis trois ans.
Alors, vont-ils suivre les recommandations du commissaire, ou vont-ils être encore une fois négligents et irresponsables?
Résultats : 91 - 105 de 574 | Page : 7 de 39

|<
<
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
>
>|