Interventions à la Chambre des communes
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-06-20 10:06 [p.29463]
Monsieur le Président, conformément à l'article 32(2) du Règlement, j'ai l'honneur de présenter, dans les deux langues officielles, un document intitulé « Rapport annuel 2018-2019 du Bureau de l'ombudsman du ministère de la Défense nationale et des Forces armées canadiennes ».
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-06-07 11:42 [p.28753]
Madame la Présidente, je me dois de féliciter mon collègue pour son excellent français.
Nous sommes résolus à soutenir les anciens combattants dans des établissements de soins de longue durée, et ce, partout au Canada, en les gardant près de chez eux et de leurs proches.
Nous sommes fiers d'offrir un soutien financier à plus de 5 000 anciens combattants qui reçoivent présentement des soins dans l'un des 1 300 établissements provinciaux dont nous sommes partenaires.
Puisque cette affaire est actuellement devant les tribunaux, il serait inapproprié pour moi de faire davantage de commentaires sur ce sujet.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-06-07 11:43 [p.28753]
Madame la Présidente, tel que je l'ai dit, comme cette affaire est devant les tribunaux, il serait inapproprié que je commente davantage ce sujet.
Ce qui me fait beaucoup de peine, c'est d'entendre un député conservateur dire qu'on ne prend pas soin de nos vétérans, alors que les conservateurs ont fait des coupes de milliards de dollars dans les ministères des Anciens Combattants et de la Défense nationale, fermé des bureaux d'Anciens Combattants Canada et mis à pied des employés qui traitaient des demandes.
Nous avons investi plus de 10 milliards de dollars pour les anciens combattants. Nous serons toujours là pour nos anciens combattants, pour les soutenir et leur offrir les soins appropriés dont ils ont besoin.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-30 14:48 [p.28300]
Monsieur le Président, comme mon collègue le sait, les comités fonctionnent indépendamment du gouvernement et prennent des décisions en fonction de leurs délibérations. Je sais que c'est difficile à comprendre pour les députés de l'opposition, puisqu'ils contrôlaient les comités sous le gouvernement de M. Harper.
En ce qui concerne le processus entourant le vice-amiral Norman, le Service des poursuites pénales du Canada a noté qu'aucun facteur n'a été pris en compte et qu'il n'y a pas eu d'influence politique. Toute autre accusation de l'opposition est absurde et sans fondement.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-30 14:49 [p.28301]
Monsieur le Président, encore une fois, je répète que les comités fonctionnent indépendamment du gouvernement. C'est toute une différence, puisque c'était tout le contraire sous le gouvernement Harper. Les Canadiens peuvent avoir confiance en notre système judiciaire.
Ce mois-ci, nous avons appuyé une motion visant à reconnaître le service du vice-amiral Mark Norman et à lui présenter des excuses ainsi qu'à sa famille. Nous attendons aussi de voir les prochaines étapes, parce qu'il y a eu des discussions entre le général Vance et le vice-amiral Norman.
Tenter de miner la crédibilité du système judiciaire dans ce pays comme le fait l'opposition est totalement absurde et sans fondement.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-30 14:51 [p.28301]
Monsieur le Président, encore une fois, comme le Service des poursuites pénales du Canada l'a confirmé ce mois-ci, en se basant sur la décision de ce mois-ci sur les accusations portées contre le vice-amiral Norman, chaque décision a été prise de façon complètement indépendante. Aucun autre facteur n'a été pris en compte dans cette décision, pas plus qu'il n'y a eu d'influence extérieure ou d'influence politique.
Mon collègue devrait savoir que toute procédure effectuée par le SPPC ou la GRC est totalement indépendante du gouvernement. S'il ne le sait pas, peut-être qu'un petit cours de droit lui ferait du bien. Encore une fois, nous allons respecter le processus judiciaire dans ce pays et les délibérations du comité.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-30 14:52 [p.28301]
Monsieur le Président, je vais le répéter encore une fois pour ma collègue. Elle sait que les comités fonctionnent de façon indépendante du gouvernement. Elle a déjà fait partie de notre gouvernement, alors elle sait comment nos comités fonctionnent comparativement à la façon dont ils opéraient sous le gouvernement Harper.
Encore une fois, en ce qui concerne le processus entourant le vice-amiral Norman, aucun autre facteur n'a été pris en compte dans cette décision, pas plus qu'il n'y a eu d'influence politique ou de quelconque autre nature.
Nous avons respecté le processus. Il y a eu des discussions entre le général Vance et le vice-amiral Norman au sujet de son retour au travail. Nous allons continuer à respecter ce processus et nous allons attendre les décisions qui vont s'ensuivre.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-30 18:54 [p.28333]
Monsieur le Président, je remercie ma collègue de sa question dans le cadre du débat d'ajournement de ce soir. Ce n'est pas la première fois que nous abordons ce sujet au débat d'ajournement.
Il est important de répéter que les accusations portées contre le vice-amiral Norman ont été suspendues. Le Service des poursuites pénales du Canada a dit que chaque décision a été prise indépendamment et qu'aucun autre facteur n'a été pris en compte, pas plus qu'il n'y a eu de contact ou d'influence de l'extérieur du SPPC, y compris l'influence politique, dans la décision initiale de poursuivre M. Norman ou celle de suspendre les accusations. Nous l'avons répété plusieurs fois à la Chambre. Même si l'opposition s'acharne à remettre ce sujet sur le tapis, il n'y a eu aucune influence politique ou de toute autre nature. Nous espérons que l'opposition respectera le processus judiciaire.
Ma collègue sait très bien que la Chambre a adopté à l'unanimité une motion visant à reconnaître le service du vice-amiral Norman et à présenter des excuses à M. Norman et à sa famille. Le chef d'état-major de la Défense et le vice-amiral Norman se sont rencontrés la semaine dernière et ils ont eu une discussion très cordiale.
En ce qui a trait aux frais juridiques, la sous-ministre a été très claire. Elle a examiné la politique en vigueur concernant la demande du vice-amiral Norman de se faire payer ses frais juridiques. Elle nous a fait part de son analyse, nous sommes d'accord avec elle et c'est ainsi que nous procéderons. Des informations supplémentaires viendront en temps opportun, alors que les discussions se poursuivent.
Puisque nous avons déjà abordé ce sujet au débat d'ajournement auparavant, j'aimerais profiter de l'occasion pour parler des investissements et du soutien que nous offrons aux hommes et aux femmes des Forces armées canadiennes, contrairement à l'ancien gouvernement, qui a coupé à répétition dans le budget de la Défense et dans les services aux vétérans.
Notre gouvernement a fait de réels progrès sur l'élément le plus important de notre politique de défense: prendre soin de notre personnel. Nous avons mis sur pied le Groupe de transition des Forces armées canadiennes afin d'améliorer l'expérience des membres des Forces armées canadiennes pendant leur transition vers la vie après le service militaire. Nous avons aussi mis en œuvre l'initiative Canada sans faille afin d'améliorer la coordination des services entre les provinces et d'alléger le fardeau des militaires et de leurs familles lorsqu'ils doivent déménager.
Par ailleurs, nous avons amélioré les services et élargi l'accès aux centres de ressources pour les familles de militaires, que j'ai eu la chance de mieux connaître quand j'ai visité le centre de Gagetown, au Nouveau-Brunswick. Leur personnel fait un travail extraordinaire pour offrir tous les services nécessaires aux femmes et aux hommes des Forces armées canadiennes pendant leur transition, notamment en les aidant à trouver un logement lorsqu'ils sont affectés à une autre base militaire et à trouver un médecin de famille.
Nous avons aussi élargi les prestations de réinstallation offertes aux militaires en mettant à jour les politiques de réinstallation des Forces armées canadiennes. De plus, nous avons offert une augmentation salariale rétroactive aux militaires afin d'assurer une rémunération de classe mondiale à nos hommes et nos femmes en uniforme.
Les Canadiens peuvent donc être fiers du travail accompli par les membres des Forces armées canadiennes, que ce soit lorsqu'ils interviennent en cas de catastrophe naturelle, lors de missions à l'étranger, lors de missions de recherche et de sauvetage ou lorsqu'ils défendent notre souveraineté. C'est pourquoi nous prendrons toujours soin de notre personnel en uniforme. C'est le devoir du gouvernement, des Canadiens et des Canadiennes de reconnaître le travail et l'apport incroyable des membres des Forces armées canadiennes. Nous sommes très reconnaissants de leur travail. Nous allons faire tous les investissements possibles afin que nos hommes et nos femmes en uniforme aient tous les outils et l'équipement nécessaires pour accomplir leur travail.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-30 18:58 [p.28334]
Monsieur le Président, comme nous l'avons répété à maintes reprises à la Chambre, le général Vance et le vice-amiral Norman ont récemment eu des discussions cordiales. Nous aurons plus d'information au cours des prochaines semaines.
En ce qui a trait aux frais juridiques, la sous-ministre a examiné la politique en vigueur, elle a conclu que les frais juridiques du vice-amiral Norman pouvaient être remboursés, et c'est ainsi que nous procéderons.
Ce qui est évident, c'est que nous respectons le processus judiciaire. On ne doit pas s'ingérer dans celui-ci. Le Service des poursuites pénales du Canada a été très clair: il n'y a eu aucune influence politique ni aucune influence de toute autre nature dans le cas du vice-amiral Norman.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-17 11:16 [p.27999]
Monsieur le Président, mon collègue sait très bien que les comités fonctionnent indépendamment du gouvernement. Je sais que c'est difficile à comprendre quand, sous leur ancien gouvernement, on sait qui contrôlait les comités.
En ce qui concerne le processus autour du vice-amiral Norman, le Service des poursuites pénales du Canada a noté qu'en suspendant l'accusation de celui-ci, aucun autre facteur n'a été pris en compte dans cette décision, pas plus qu'il n'y a eu de contact ou d'influence extérieurs au SPPC, incluant de l'influence politique dans la décision initiale de poursuivre M. Norman ou dans la décision de suspendre l'accusation. Alors, toute affirmation contraire de la part de l'opposition est totalement absurde.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-17 11:20 [p.28000]
Monsieur le Président, comme on l'a répété, le député devrait savoir que toutes les procédures effectuées par le SPPC ou par la GRC sont totalement indépendantes du gouvernement. S'il ne le sait pas, je l'invite à aller suivre un petit cours de droit, un cours sur le sujet.
Comme le Service des poursuites pénales du Canada l'a confirmé la semaine dernière, aucun autre facteur n'a été pris en compte dans cette décision. Il n'y a pas eu de contact ou d'influence extérieurs, incluant de l'influence politique, dans la décision initiale de poursuivre M. Norman ou dans la décision de suspendre l'accusation.
Les députés de l'opposition savent très bien que toutes ces affirmations sont totalement absurdes et hors contexte.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-17 11:21 [p.28000]
Monsieur le Président, le député le sait, les comités sont indépendants du gouvernement.
Il parle de leçons. Parlons-en, des leçons. Rappelons-nous le processus d'achat des avions de chasse, quand l'ancien gouvernement avait deux séries de chiffres, une série de chiffres pour le public et une série de chiffres pour lui.
Les conservateurs parlent de transparence. Comment peuvent-ils parler de transparence? Nous, nous suivons les processus. Nous respectons aussi le processus judiciaire de ce pays. Nous respectons nos instances judiciaires, et nous allons continuer à le faire.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-17 11:37 [p.28004]
Monsieur le Président, nous apprécions grandement le service de nos hommes et de nos femmes en Afghanistan pendant plusieurs années.
Le monument pour les soldats est privé, mais il peut être ouvert aux familles sur demande. Notre gouvernement prévoit la construction d'un monument ouvert au public et nous sommes en train d'en faire la planification.
Encore une fois, nous avons le plus grand respect pour nos hommes et pour nos femmes, dont ceux qui ont servi en Afghanistan et dans nos différentes missions au quatre coins du monde. Nous allons faire en sorte que ce monument soit accessible au public et aux familles.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-17 11:41 [p.28004]
Monsieur le Président, comme nous venons de le dire, nous allons planifier et construire ce monument.
Cela me fait sourire de voir l'opposition parler des vétérans, alors que les conservateurs ont totalement oublié les vétérans pendant 10 ans. Ils ont fermé des bureaux pour les vétérans, coupé l'aide aux vétérans et coupé dans le ministère de la Défense.
Comment peuvent-ils se lever à la Chambre et défendre les vétérans quand, pendant 10 ans, ils les ont mis de côté?
Nous défendrons toujours les vétérans et nous allons construire ce monument, qui sera ouvert au public, aux familles et à tous en ce pays.
Voir le profil de Serge Cormier
Lib. (NB)
Voir le profil de Serge Cormier
2019-05-16 14:32 [p.27947]
Monsieur le Président, les Canadiens peuvent avoir confiance en l'indépendance de nos institutions judiciaires.
Cette semaine, nous avons appuyé la motion reconnaissant le vice-amiral Mark Norman pour son service et présentant des excuses à lui et à sa famille.
Nous attendons de voir les prochaines étapes de la part du chef d'état-major de la Défense et des Forces armées canadiennes. Nous savons qu'il y a eu un processus et qu'il a été suivi. Nous devons respecter le processus judiciaire, contrairement à ce que font les conservateurs. Ils ne respectent pas notre processus judiciaire.
Résultats : 1 - 15 de 286 | Page : 1 de 20

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|