Interventions à la Chambre des communes
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de John McKay
Lib. (ON)
Voir le profil de John McKay
2019-06-20 10:08 [p.29464]
Monsieur le Président, j'ai l'honneur de présenter, dans les deux langues officielles, le 38e rapport, unanime, du Comité permanent de la sécurité publique et nationale, intitulé « Cybersécurité dans le secteur financier comme un enjeu de sécurité économique nationale ».
Le rapport est unanime parce que les députés y ont travaillé d'une manière qui ferait honneur à notre Parlement et au fonctionnement des comités. Je veux profiter de l'occasion pour remercier chaque membre du comité de sa contribution, notamment le député de Montarville, pour son expérience à titre d'agent de l'Agence canadienne des services frontaliers et ses aptitudes en organisation; le député de Laurentides—Labelle, qui parle à une vitesse supérieure à celle de ma pensée; le député de Mississauga—Lakeshore, pour ses interventions réfléchies; la députée de Brampton-Nord, pour ses idées pratiques; et la députée de Toronto—Danforth, pour ses questions vraiment pointues.
Je remercie également le député de Charlesbourg—Haute-Saint-Charles qui a dirigé le comité très efficacement à titre de vice-président; le député de Medicine Hat—Cardston—Warner, un ancien policier qui a su poser des questions très précises; le député de Yellowhead, un autre ancien policier qui a lui aussi posé des questions précises; et le député de Beloeil—Chambly, qui s'est montré raisonnable et qui a été d'une aide précieuse tout au long du processus. Voilà un bon exemple qui illustre que lorsque les membres d'un comité travaillent de concert, ils réussissent et offrent des conseils utiles.
Enfin, j'aimerais attirer l'attention des députés sur la première recommandation du comité, qui se lit comme suit: « Le Comité recommande que, lors du prochain Parlement, le Comité permanent de la sécurité publique et nationale de la Chambre des communes crée un sous-comité chargé d'étudier les aspects de la cybersécurité qui ont trait à la sécurité publique et à la sécurité nationale, notamment sur les approches internationales de la protection des infrastructures essentielles, l'incidence des nouvelles technologies et la cybersécurité de la chaîne d’approvisionnement numérique. » Cette étude nous a notamment permis de prendre conscience que la cybersécurité est un domaine qui évolue si rapidement que le Parlement du Canada doit demeurer à l'affût de tous ses aspects.
Ce fut un grand honneur pour moi de présider ce comité, et j'aime à penser que son succès repose entièrement sur l'esprit de coopération de ses membres. J'attends impatiemment la réponse que le gouvernement présentera, conformément au paragraphe 109 du Règlement.
Voir le profil de Sylvie Boucher
PCC (QC)
Monsieur le Président, nous sommes enfin rendus à la fin du premier mandat de ce gouvernement. Malheureusement, il a coûté très cher aux contribuables. Le premier ministre a rendu le coût de la vie beaucoup trop élevé pour les familles canadiennes, et il pense qu'elles vont l'oublier d'ici le 21 octobre prochain.
Par exemple, il a aboli les crédits d'impôt pour le transport en commun et pour la condition physique des enfants, en plus d'augmenter les impôts.
Pourquoi les Canadiens et les Canadiennes doivent-ils toujours payer plus quand les libéraux sont au pouvoir?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2019-06-12 14:49 [p.28991]
Monsieur le Président, au cours des quatre dernières années, nous avons réduit les coûts pour les familles de la classe moyenne de 2 000 $ en abaissant les impôts pour la classe moyenne et en augmentant les impôts du 1 % le mieux nanti. Nous avons introduit l'Allocation canadienne pour enfants, qui donne plus d'argent à 9 familles sur 10 et qui a sorti 300 000 enfants de la pauvreté. Nous avons aussi annoncé notre bonification des investissements pour les aînés, nos investissements dans le logement, nos investissements dans le transport collectif. Ce sont toutes des choses qui ont aidé les familles et créé un million de nouveaux emplois, et le plus bas taux...
Voir le profil de Mark Strahl
PCC (BC)
Voir le profil de Mark Strahl
2019-06-12 14:51 [p.28991]
Monsieur le Président, le premier ministre, qui fait partie des gens fortunés, est tout bonnement déconnecté des Canadiens ordinaires, ce qui explique qu'il lui ait été aussi facile de réduire leur paie nette en augmentant les charges sociales, en leur enlevant des crédits d'impôt pour les manuels scolaires, le transport en commun et les activités artistiques et sportives des enfants ainsi qu'en imposant une taxe sur le carbone sur tout, faisant du coup grimper leurs factures d'essence, d'épicerie et de chauffage.
Les familles canadiennes n'ont pas de fonds en fiducie où puiser en cas de besoin et,sous le gouvernement libéral, ils peinent juste à joindre les deux bouts.
Pourquoi le premier ministre est-il aussi déterminé à leur rendre la vie plus coûteuse?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2019-06-12 14:51 [p.28991]
Monsieur le Président, quatre ans plus tard, les conservateurs en sont encore réduits à se livrer à des attaques personnelles et à inventer des choses.
La première chose que nous avons faite a été de réduire l'impôt de la classe moyenne et d'augmenter celui du 1 % le plus riche. Nous avons ensuite instauré l'Allocation canadienne pour enfants, qui aide neuf familles canadiennes sur dix à hauteur, chaque mois, de centaines de dollars non imposables. Cette prestation a sorti 300 000 enfants de la pauvreté et elle s'inscrit dans le cadre de notre plan qui a sorti 800 000 Canadiens de la pauvreté.
Nous continuons de stimuler la croissance économique, avec plus d'un million de nouveaux emplois, tout en ayant un faible...
Voir le profil de Mark Strahl
PCC (BC)
Voir le profil de Mark Strahl
2019-06-12 14:52 [p.28992]
Monsieur le Président, les faits ne mentent pas. La moitié des familles canadiennes sont à 200 $ près de ne pas pouvoir payer leurs factures chaque mois. Le tiers des familles canadiennes n’arrivent pas à effectuer leurs paiements et s’endettent davantage.
Le premier ministre n’a jamais eu à se soucier de ses propres finances, contrairement aux familles canadiennes. Celles-ci n’ont pas les moyens de payer 60 $ pour une caisse de bouteilles d’eau et elles n’ont certainement pas les moyens de payer 1,60 $ le litre d’essence.
À quel moment le premier ministre, déconnecté de la réalité, cessera-t-il de faire grimper le coût de la vie pour les familles canadiennes, qui peinent à joindre les deux bouts depuis que les libéraux sont au pouvoir?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2019-06-12 14:53 [p.28992]
Monsieur le Président, le député d’en face aime parler de faits, alors parlons de faits.
Voici un fait: le taux de chômage est à son plus bas niveau depuis 40 ans au Canada.
Voici un fait: les Canadiens ont créé un million d’emplois au cours des quatre dernières années.
Voici un fait: 300 000 enfants ont été sortis de la pauvreté.
Voici un fait: 825 000 Canadiens ont été sortis de la pauvreté.
Nous avons investi dans l’infrastructure et dans les collectivités, et ces investissements ont amélioré la vie des Canadiens d’un océan à l’autre et l’ont rendue plus abordable. C’est un fait.
Voir le profil de Alain Rayes
PCC (QC)
Voir le profil de Alain Rayes
2019-06-10 14:23 [p.28806]
Monsieur le Président, voici le bilan des libéraux: quatre budgets; quatre années de gestion irresponsable de l'argent des contribuables; et quatre années de déficits. Qui paie pour cela? Ce sont nos enfants, nos petits-enfants et les travailleurs canadiens qui gagnent durement leur argent et paient plus aujourd'hui qu'il y a quatre ans.
Les libéraux finiront-ils par comprendre qu'on ne crée pas de la richesse en taxant plus les gens et en créant des déficits?
Voir le profil de David Lametti
Lib. (QC)
Monsieur le Président, après 10 années de faible croissance, l'économie canadienne a rebondi. Nous avons maintenant l'une des économies les plus fortes du G7 en matière de croissance. L'économie a créé plus d'un million d'emplois depuis 2015, le taux de chômage qui se situe au niveau le plus bas depuis 40 ans.
Notre bilan économique est excellent. Nous sommes en train de renverser la vapeur que les conservateurs ont créée en 10 ans. Nous allons poursuivre dans la même direction.
Voir le profil de Jagmeet Singh
NPD (BC)
Voir le profil de Jagmeet Singh
2019-06-10 14:25 [p.28807]
Monsieur le Président, les libéraux aiment dire des bonnes choses sur l'économie, mais la réalité, c'est que les gens ont de plus en plus de difficulté à joindre les deux bouts. C'est de plus en plus difficile de trouver un logement abordable et de payer les factures en lien avec les services cellulaires. Un sondage démontre que la moitié de la population canadienne est à 200 $ d'une crise financière personnelle.
Quand est-ce que les libéraux vont comprendre que les gens méritent beaucoup mieux que cela?
Voir le profil de Jean-Yves Duclos
Lib. (QC)
Voir le profil de Jean-Yves Duclos
2019-06-10 14:26 [p.28807]
Monsieur le Président, la part des Canadiens qui profitent de nos mesures est exceptionnelle: huit familles sur dix vont maintenant recevoir plus grâce à l'incitatif pour lutter contre les changements climatiques. Neuf familles sur dix reçoivent, depuis juillet 2016, l'Allocation canadienne pour enfants. Cela fait une différence majeure dans leur vie. Elles reçoivent 500 $ non imposables par mois. Nous faisons aussi des investissements dans le logement et dans les services de garde. En 2019, on a besoin de la participation de tous et de toutes. Non seulement c'est bon pour l'économie, mais c'est bon en matière de réduction de la pauvreté. Il y a eu une réduction de plus de 20 % en l'espace de deux ans seulement.
Voir le profil de Richard Martel
PCC (QC)
Voir le profil de Richard Martel
2019-06-10 14:30 [p.28808]
Monsieur le Président, les conservateurs avaient laissé un surplus de 7,5 milliards de dollars pour l’exercice financier de 2015-2016. Les libéraux agissent de façon irresponsable en pelletant une montagne de déficits aux générations. Ils avaient promis le retour à l’équilibre budgétaire en 2019. Cette promesse a été rompue, comme plusieurs autres d’ailleurs.
Quand le ministre des Finances déposera-t-il un plan pour atteindre l’équilibre budgétaire?
Voir le profil de Jennifer O'Connell
Lib. (ON)
Voir le profil de Jennifer O'Connell
2019-06-10 14:31 [p.28808]
Monsieur le Président, ce qui est irresponsable, c'est le fait que les conservateurs ne cessent d'induire la Chambre et les Canadiens en erreur sur leur bilan économique. Les chiffres ne mentent pas. Franchement, sous les conservateurs, nous avons connu une décennie de noirceur économique, qui a été marquée par la croissance la plus faible depuis la Grande Dépression. Les salaires stagnaient.
En revanche, dans le cadre de notre plan, un million d'emplois ont été créés; même que plus d'un million d'emplois ont été créés grâce à notre plan, et le taux de chômage au Canada est à son plus bas niveau jamais enregistré. Nous n'aurons jamais de leçons à recevoir de ces ratés que sont les conservateurs.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Pierre Poilievre
2019-06-10 14:35 [p.28809]
Monsieur le Président, pendant la prochaine campagne électorale, j'invite le député à promettre aux électeurs de sa circonscription qu'il augmentera les prix de l'essence, du chauffage et des aliments à raison de milliers de dollars.
La réalité, c'est que les déficits hors de contrôle du gouvernement entraîneront éventuellement une hausse des taxes et des impôts en dépit des promesses formulées. Cela ne fait aucun doute. Les familles canadiennes paient déjà 800 $ de plus d'impôt depuis l'entrée en fonction du gouvernement, et le pire est encore à venir.
Pourquoi les libéraux n'admettent-ils pas que, s'ils remportent les prochaines élections, ils imposeront des coûts plus élevés aux Canadiens quand ils n'auront plus besoin de leurs votes, mais qu'ils auront encore besoin de leur argent?
Voir le profil de Jennifer O'Connell
Lib. (ON)
Voir le profil de Jennifer O'Connell
2019-06-10 14:36 [p.28809]
Monsieur le Président, le pire est derrière nous. Il s'agit des 10 ans de règne du gouvernement conservateur de Harper.
Heureusement, notre plan met l'accent sur les Canadiens. Une famille moyenne dispose désormais de 2 000 $ de plus grâce aux libéraux. Les conservateurs refusent de tenir compte des faits dans leurs calculs. Ils veulent faire peur aux Canadiens parce qu'ils savent qu'ils ne peuvent pas utiliser leur propre bilan pour faire campagne.
Les libéraux, eux, savent qu'ils peuvent se servir du leur parce qu'ils concentrent leurs efforts sur les Canadiens. Le Canada affiche l'une des économies les plus robustes du G7. Nous nous efforçons de rendre la vie plus abordable. Les conservateurs se préoccupent uniquement du pouvoir; ils aident leurs riches amis et ils appuient les politiques comme celles de Doug...
Résultats : 1 - 15 de 399 | Page : 1 de 27

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Préciser votre recherche