BRI
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 30 de 2565
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Nous allons commencer par le premier point à l'ordre du jour, le procès-verbal de la réunion précédente, qui a eu lieu le 25 février 2021.
Juste pour vérifier, vous convient-il?
Je vois des gens hocher la tête en signe d'acquiescement. Nous allons donc poursuivre.
Passons au point 2 de l'ordre du jour, soit les affaires découlant de la réunion précédente. À titre d'information, il s'agit de l'utilisation des ressources pour les événements parlementaires, des casques d'écoute pour le Parlement virtuel et des observations techniques sur les séances hybrides et des données concernant les témoins de comités.
Madame DeBellefeuille, vous avez la parole.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Merci, monsieur le Président.
D'abord, je voudrais remercier les personnes qui ont travaillé sur le tableau de bord qui avait été demandé lors de la dernière rencontre. Je l'ai lu avec attention. Je voudrais remercier l'équipe de M. Janse, qui a probablement travaillé avec l'équipe informatique pour colliger ces données. Le tableau indique que 90 % des témoins participent désormais à des essais techniques, et il ne fait aucun doute que cela a eu une incidence positive sur les travaux des comités. Il y a beaucoup moins de difficultés techniques et de problèmes liés à l'interprétation. C'est donc quand même satisfaisant et rassurant de voir que, lorsqu'on s'efforce de mettre en place une solution, cela porte ses fruits. Je pense donc que c'était une bonne décision de demander qu'il y ait des essais techniques, et on voit que c'est un succès.
J'aimerais poser une petite question, pour mon besoin personnel, concernant les achats de casques d'écoute. Beaucoup de casques ont été achetés au début, et donnés aux députés et au personnel. Cependant, combien y a-t-il eu de témoins, et combien d'entre eux ont reçu un casque?
Dans le tableau de bord, on dit que les casques ne peuvent pas toujours être livrés à temps, parce que les témoins sont souvent convoqués à la dernière minute. Peut-être que cela m'a échappé lorsque j'ai regardé les tableaux, mais je voudrais savoir combien de casques ont été achetés et combien sont parvenus aux témoins à temps.
Est-ce que ce chiffre est disponible?
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Nous allons le demander. Je ne sais pas qui a cette information.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2021-03-25 11:10
Je peux donner la réponse, monsieur le Président.
Nous avons envoyé 834 casques et il y a eu un total de 2 120 témoins.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Pouvez-vous me dire quel pourcentage cela représente?
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2021-03-25 11:10
Je vais faire le calcul rapidement.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2021-03-25 11:10
C'est 834, ce qui fait tout près de 40 %, madame DeBellefeuille.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Donc, 40 % des témoins ont reçu un casque.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2021-03-25 11:10
C'est exact, madame DeBellefeuille.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
Donc, 40 % des témoins ont reçu leur casque à temps. Par contre, avec les essais techniques, on comprend que la clé, c'est non seulement le casque, mais surtout la qualité du microphone. Cela veut dire qu'il y a des témoins qui, sans recevoir le casque, sont encouragés à utiliser un microphone personnel qui permet un meilleur son pour les interprètes.
Est-ce bien cela?
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2021-03-25 11:11
C'est bien cela, madame DeBellefeuille. Les essais techniques permettent de vérifier que le microphone que le témoin va utiliser est qualité suffisante pour qu'il puisse participer à nos rencontres. C'est ce que les essais techniques nous permettent de faire. Nous pouvons relever cela, et si nous faisons les essais techniques tôt dans la journée, nous pouvons aviser le témoin si son microphone n'est pas conforme à nos normes. Par exemple, s'il utilise des AirPods d'Apple, ce n'est pas convenable. Nous ne disons pas qu'il ne s'agit pas d'un bon microphone, mais la technologie Bluetooth est moins recommandée dans le contexte de nos réunions, car nous voulons protéger nos interprètes.
Voir le profil de Claude DeBellefeuille
BQ (QC)
D'accord.
Je vous remercie infiniment.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Est-ce qu'il y a des commentaires concernant le deuxième élément?
Monsieur Richards, avez-vous quelque chose à dire par rapport au deuxième point?
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
J'aimerais aborder deux sujets. D'abord, j'ai une question complémentaire liée aux questions de Mme DeBellefeuille.
En ce qui concerne les incidents causant des blessures aux interprètes, j'ai remarqué que 65 incidents avaient été signalés au cours des six premiers mois et seulement 16 au cours des six derniers mois.
Le nombre d'incidents a-t-il continué de diminuer ou a-t-il atteint un plateau? À quoi la diminution est-elle attribuable? Est-ce simplement à une meilleure utilisation des casques d'écoute?
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Je crois que la question s'adresse à M. Aubé.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2021-03-25 11:12
En gros, monsieur Richards, nous avons pris des mesures durant l'automne, en septembre et en octobre. Nous avons commencé le processus en juillet. Nous avons remplacé certaines consoles dans les cabines d'interprétation afin d'améliorer la protection des interprètes. Les nouvelles consoles sont conformes à des normes supérieures de protection de l'ouïe. C'est la raison principale de la diminution du nombre d'incidents. Je dirais, monsieur, que le nombre d'incidents n'augmente pas; il a beaucoup baissé et il demeure bas.
Nous travaillons aussi sur nombre d'autres solutions. Mme DeBellefeuille en a parlé. Nous nous assurons d'avoir les bons microphones. Nous collaborons avec le Bureau de la traduction pour faire plus d'essais et pour vérifier s'il est nécessaire de resserrer les normes relatives aux microphones.
Nous prenons maintes mesures, monsieur, pour nous assurer que le son est de bonne qualité tout au long de la chaîne, du participant sur Zoom jusqu'à la cabine d'interprétation, et pour protéger la santé et la sécurité des interprètes.
Eric Janse
Voir le profil de Eric Janse
Eric Janse
2021-03-25 11:14
Puis-je ajouter une chose? Excusez-moi, monsieur Richards. J'ai une brève observation.
Je voudrais souligner aussi que le nombre de réunions et d'activités a augmenté au cours des derniers mois. Il ne faut pas oublier que le nombre de blessures a diminué en même temps que le nombre de réunions et d'activités a augmenté. Nous espérons que la diminution se poursuivra.
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
En pourcentage, la diminution est encore plus importante. C'est une bonne nouvelle.
L'autre sujet que je voulais aborder, ce sont les ressources nécessaires pour les réunions des comités et d'autres activités. À cet égard, vous avez exprimé des préoccupations quant à la possibilité que nous atteignions un point de rupture, si je puis le dire ainsi, au chapitre de l'utilisation des ressources. Cela m'inquiète sérieusement. J'aimerais approfondir la question.
Depuis le début de la pandémie et probablement encore plus depuis la prorogation, les réunions ont tendance à durer plus longtemps et à se terminer 15 minutes plus tard que prévu ou même plus.
J'aimerais savoir si vous avez effectué des analyses dans le but de déterminer les causes de cette tendance ou de la prolongation des réunions. Les libéraux ont fait beaucoup d'obstruction parlementaire en comité, par exemple. Avez-vous surveillé cette tendance et avez-vous analysé dans quelle mesure la prolongation des réunions est attribuable à l'obstruction parlementaire faite par les libéraux pour tenter de retarder les travaux?
Si l'on mettait un terme à l'obstruction parlementaire, quelle incidence cela aurait-il sur l'allocation et la gestion des ressources?
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Nous vous écoutons, monsieur Janse.
Eric Janse
Voir le profil de Eric Janse
Eric Janse
2021-03-25 11:16
Je suis un peu réticent à faire des commentaires sur l'obstruction parlementaire, mais ce que je peux dire, monsieur Richards, c'est qu'avant la mise au point de l'application de vote, les votes à la Chambre prenaient beaucoup de temps et ils retardaient les réunions des comités. Les gens avaient besoin d'un certain temps pour voter, puis pour se joindre aux réunions, ce qui en retardait le début et ensuite la levée. De façon générale, juste le temps qu'il faut pour se joindre à une réunion ralentit le processus, ce qui explique pourquoi de nombreuses réunions finissent plus tard que prévu. Il faut aussi tenir compte du temps nécessaire pour accueillir les témoins.
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
Je vous remercie pour votre réponse.
Je comprends qu'on puisse croire que j'aie posé ma question par partisanerie, mais ce n'est pas le cas. Il y a beaucoup d'obstruction parlementaire. Ma préoccupation, c'est que lorsque cela se produit... Vous dites que nous sommes près d'atteindre un point de rupture en ce qui touche les ressources. J'essaie de déterminer dans quelle mesure cette situation est attribuable à l'obstruction parlementaire et dans quelle mesure elle est causée par l'incapacité de suivre le rythme des comités. Le problème n'est pas le même s'il est lié à l'incapacité de suivre le rythme que s'il est causé par l'obstruction parlementaire, qui est évitable.
J'essaie de comprendre ce qu'il en est. Si je comprends bien, vous n'avez pas analysé dans quelle mesure la situation est causée, d'un côté, par l'obstruction parlementaire, et de l'autre côté, par le grand nombre de réunions. Est-ce bien ce que vous dites?
Eric Janse
Voir le profil de Eric Janse
Eric Janse
2021-03-25 11:18
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
Est-ce quelque chose que vous pourriez analyser? À mon avis, ce serait une bonne idée de procéder à une telle analyse, car évidemment, c'est différent... Le problème est différent s'il découle de l'incapacité de suivre le rythme des nombreuses réunions — chose que nous devons absolument être en mesure de faire — que s'il est dû à l'obstruction parlementaire. Ce dernier cas échappe davantage à votre contrôle. Voilà pourquoi je fais cette suggestion.
Eric Janse
Voir le profil de Eric Janse
Eric Janse
2021-03-25 11:18
L'argument est valable. Nous pouvons faire une analyse sommaire et vous fournir de l'information à la prochaine réunion du Bureau ou avant.
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
Excellent. Je vous en serais reconnaissant. Je vous remercie.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Le prochain intervenant est M. Julian, suivi de M. Holland.
Toutefois, avant que je cède la parole à M. Julian, M. Richards a mentionné que le microphone... la qualité et la santé des interprètes. J'aimerais simplement rappeler à toutes les personnes présentes aujourd'hui que la position idéale pour le micro est environ à mi-chemin entre le nez et la lèvre supérieure. Ainsi, on évite le bruit sec et l'on protège la santé des interprètes, qui nous sont si chers.
La parole est à vous, monsieur Julian.
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Merci beaucoup, monsieur le Président.
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
Excusez-moi, monsieur le président, puis-je intervenir avant que nous poursuivions?
À titre de précision, on m'a demandé de le placer plus près de ma bouche.
Résultats : 1 - 30 de 2565 | Page : 1 de 86

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes