Interventions à la Chambre des communes
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Monsieur le Président, j'ai vraiment été déçue que le discours du Trône ne contienne rien au sujet du sort du saumon sauvage. Dans ma circonscription, bien des emplois ont été perdus à cause de tous les problèmes qui entourent le saumon sauvage.
Une des principales frustrations, commune à tant de groupes d'intervenants, est le manque de discussions et de consultations constructives. Il faut un plan d'ensemble.
Le député peut-il nous dire si un tel plan va bientôt se matérialiser? S'agit-il d'une priorité aussi grande pour le gouvernement que pour les habitants de North Island—Powell River?
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Monsieur le Président, le printemps dernier, les néo-démocrates et les libéraux ont présenté ensemble une motion qui avait pour but de mettre fin à l'itinérance chez les anciens combattants d'ici 2025. À présent, le moment est venu d'agir. Nous le devons aux anciens combattants. Dans la seule ville de Vancouver, plus de 100 anciens combattants sont sans abri, un problème que l'on voit malheureusement partout dans notre magnifique pays.
Le ministre s'engage-t-il à collaborer avec nous afin de présenter à la Chambre un plan précis et assorti de fonds pour mettre fin sans tarder à l'itinérance chez les anciens combattants?
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Monsieur le Président, je suis heureuse d'avoir l'occasion de débattre avec quelqu'un qui sera appelé à travailler en étroite collaboration avec moi. À titre de porte-parole du NPD sur le dossier des anciens combattants, je souhaite la bienvenue au député dans son rôle de secrétaire parlementaire et j'ai hâte de travailler avec lui pour faire avancer les choses pour les anciens combattants canadiens.
Aujourd'hui, j'aimerais parler des aînés. Plus tôt cette année, j'ai présenté un projet de loi d'initiative parlementaire à la Chambre des communes parce que j'ai constaté que, chaque année, en juillet, des aînés de partout au pays perdent le Supplément de revenu garanti. Ce sont d'ailleurs entre 30 000 et 40 000 aînés qui sont touchés. Ils perdent leur supplément parce qu'un problème ou un autre — des problèmes de santé ou la perte d'un proche par exemple — les empêche de produire leur déclaration de revenus à temps.
J'ai présenté un projet de loi d'initiative parlementaire afin de donner à tous les aînés du pays qui touchent le Supplément de revenu garanti, qui comptent parmi les personnes les plus pauvres au pays, une période de grâce d'un an pour leur éviter de perdre ce supplément s'ils produisent leur déclaration de revenus un peu en retard.
Puis-je compter sur l'appui du député lorsque je présenterai de nouveau ce projet de loi à la Chambre?
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Madame la Présidente, le discours du Trône ne donne pas une idée claire des mesures prévues pour les ressources océaniques, ce qui m'inquiète grandement. Beaucoup de personnes occupent un emploi dans le secteur des océans, mais elles ne profitent pas des mêmes possibilités que les travailleurs d'autres secteurs. Je pense notamment aux pêcheurs. Le discours du Trône ne propose aucun plan pour relever les défis liés au saumon sauvage et à d'autres formes de vie marine dans notre circonscription.
Mes concitoyens veulent savoir ce que le gouvernement compte faire à ce sujet, en quoi consiste son plan global, parce qu'il n'en a fait aucune mention dans le discours du Trône. Le député pourrait-il nous en dire plus à cet égard et nous informer de ce que le gouvernement fera différemment à l'avenir?
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Madame la Présidente, ma circonscription, North Island—Powell River, compte énormément de gens qui éprouvent de sérieuses difficultés à se loger, et leur nombre ne cesse de croître. Au cours de la campagne électorale, de nombreuses personnes se sont présentées à mon bureau pour me parler de leurs problèmes. Certains vivent dans des tentes, d'autres dans des roulottes de camping alors que l'hiver approche à grands pas.
J'ai constamment entendu le même son de cloche: l'offre de logements est tout simplement insuffisante. Plusieurs personnes gagnent un salaire substantiel et ont assez d'argent pour payer un loyer, mais il n'y a tout simplement pas de logements. Il y a toutes sortes de cas, et les personnes à faible revenu se retrouvent sans-abri, dans une situation désespérée.
Compte tenu de la crise du logement qui sévit actuellement, pas uniquement dans ma circonscription, mais dans l'ensemble du Canada, je me demande si la députée pourrait dire à la Chambre quelle stratégie le gouvernement entend mettre en oeuvre. Combien de temps encore les Canadiens devront-ils attendre pour que leurs collectivités reçoivent des ressources afin de vraiment améliorer la situation?
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Madame la Présidente, j'ai aimé beaucoup de choses dans l'allocution de la députée. Je tiens toutefois à lui préciser que tous les députés de l'opposition ne partagent pas la position qu'elle dénonce concernant l'environnement. Les néo-démocrates y accordent énormément d'importance et ils comprennent que la situation est urgente. Je remercie également la députée d'avoir parlé du racisme environnemental, car il s'agit d'un sujet qui devrait retenir davantage l'attention des Canadiens.
Tant mieux si le gouvernement entend agir, mais il doit aussi rendre des comptes. Or, le discours du Trône ne mentionnait aucun moyen de mesurer les succès obtenus dans la lutte contre la crise climatique actuelle. Je crois que cela aurait rassuré les Canadiens s'il en avait été question.
La députée pourrait-elle indiquer à la Chambre ce qu'elle entend faire pour aider le gouvernement à franchir cette prochaine étape?
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Madame la présidente, je ferai aussi vite que possible, mais comme il s'agit de ma toute première intervention, j'aimerais profiter de l'occasion pour remercier les habitants de North Island—Powell River de m'avoir permis à nouveau de les représenter. J'aimerais aussi prendre un instant pour saluer les nombreux travailleurs forestiers de ma circonscription qui sont présentement en grève et qui souffrent au quotidien. Mon cœur est avec eux et avec leur famille et il le demeurera tout au long de cette difficile épreuve.
Mes questions s'adressent surtout au ministre de la Défense nationale. Je lui suis très reconnaissante d'être ici ce soir, car j'ai l'immense bonheur de représenter la 19e Escadre Comox. Dernièrement, l'organisme Habitat for Humanity Vancouver Island North a organisé une cérémonie afin de remettre les clés de plusieurs maisons construites dans la vallée de Comox. De nombreux bénévoles de la 19e Escadre ont contribué à la construction de ces maisons en donnant généreusement de leur temps, et je les remercie de leur excellent travail. Leur attachement à la 19e Escadre rejaillit sur toute la collectivité.
La réalité qu'il ne faut pas oublier, toutefois, c'est que le taux d'inoccupation dans la vallée de Comox est inférieur à 1 % et que les coûts du logement montent en flèche. Beaucoup de militaires au sein de l'escadre ont du mal à trouver un logement adéquat. Certains doivent faire plus d'une heure de route pour se rendre au travail chaque jour, ce qui est assurément difficile pour eux et leur famille. Beaucoup de baraquements ont été construits dans les années 1950 et d'importants travaux de mise à niveau devraient leur être apportés pour qu'ils conviennent mieux aux militaires.
Il y a aussi l'ajout du centre de formation en recherche et sauvetage. Je suis très fière du travail que nous avons en collaboration avec la collectivité et le ministre afin de concrétiser ce projet. Celui-ci a entrainé une faible augmentation du nombre de logements pour les gens qui viennent suivre la formation. Il ne répond pas aux principaux besoins en matière de logement de nombreux militaires qui vivent de façon permanente sur la base.
Le ministre pourrait-il faire le point sur le sujet? Peut-on s'attendre à ce que la 19e Escadre Comox reçoive des ressources pour répondre aux principaux besoins en matière de logement?
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Madame la présidente, comme nous le savons tous, il y a une pénurie de logements, d'où le coût élevé de ces derniers. Toutefois, ce n'est pas la seule dépense élevée que les militaires doivent faire dans ma circonscription. C'est une province où la vie est chère. Un militaire m'a dit que les gens qui déménagent en Colombie-Britannique doivent penser à apporter de l'argent comptant, ce qui est un obstacle de plus.
Le ministre pourrait-il dire à la Chambre si le gouvernement envisage d'offrir une indemnité de vie chère aux membres actuels de la 19e Escadre Comox? Il est vraiment important pour nos militaires que l'on reconnaisse ce fardeau financier et qu'on les aide à faire le travail important qui leur incombe. Je tiens à souligner qu'un grand nombre de militaires de ma circonscription sont allés au Mali et continuent de faire de l'excellent travail dans ma circonscription et ailleurs dans le monde. Je ne veux pas qu'ils aient des difficultés en raison de l'important travail qu'ils font.
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Madame la présidente, je pense que tout le monde ici peut convenir que le suicide d'un proche est extrêmement difficile. L'automutilation n'a pas été retirée du code de discipline militaire et cela continue de me préoccuper. Je sais que cela fait en sorte que les militaires, hommes et femmes, ne se sentent pas à l'aise de parler des difficultés qu'ils éprouvent et de leurs idées suicidaires. Je veux simplement veiller à ce que les hommes et les femmes qui servent notre pays et portent l'uniforme aient l'impression qu'ils peuvent parler de ce qu'ils ressentent, de ce qui les préoccupe et de ce qu'ils pensent, surtout sur la question de l'automutilation.
Le ministre peut-il nous dire à quel moment l'automutilation sera retirée du code?
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Monsieur le Président, on a refusé de verser la Sécurité de la vieillesse à un homme d'Ottawa-Centre parce qu'il est atteint d'une forme rare de démence. On doit maintenant 18 000 $ à sa famille, et le gouvernement libéral refuse de les lui verser parce que cet homme ne répond pas à ses critères.
Une approche universelle pour les patients atteints de démence est tout simplement inadéquate.
Est-ce que la députée libérale d'Ottawa-Centre va défendre cette personne de sa circonscription ou est-ce que les libéraux vont continuer à enchaîner les gestes futiles tout en abandonnant les Canadiens atteints de démence qui ont besoin de soins?
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Madame la Présidente, je suis ici aujourd'hui pour présenter plusieurs pétitions provenant de ma circonscription.
La première porte sur les services de téléphonie cellulaire dans ma circonscription. Dans notre région, ces services ne sont pas accessibles à bien des endroits.
Ces deux pétitions contiennent des centaines de signatures de résidants de Gold River, d'Alert Bay, de Port McNeill, de Port Alice, de Courtenay, de Hyde Creek, de Quatsino, de Victoria, de Woss, de Port Hardy et de Sointula.
Les pétitionnaires demandent à la ministre du Développement économique rural de reconnaître qu'il s'agit d'un important problème de sécurité publique. Cette situation est très stressante pour les familles et les résidants de ces collectivités qui, en cas d'urgence, doivent faire jusqu'à 30 minutes de route pour atteindre une zone où il y a un service de téléphonie cellulaire ou une ligne terrestre afin d'appeler le 911. C'est donc un grave problème de sécurité publique.
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Madame la Présidente, j'ai deux pétitions concernant la conservation des semences, signées par des gens de Powell River, de Lund, de Comox, de Van Anda, de Black Creek, de Gillies Bay, de Gibsons, de Royston et de Courtena.
Les pétitionnaires demandent que l'on se penche sur les droits inhérents des agriculteurs de conserver, de réutiliser, de sélectionner, d'échanger, de conditionner, d'entreposeer et de vendre librement des semences. C'est très important pour les agriculteurs locaux.
Résultats : 1 - 15 de 513 | Page : 1 de 35

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|