Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Monsieur le Président, il a fallu de nombreuses années pour que l'on puisse s'entendre sur la façon de gérer l'exploitation des ressources dans les Territoires du Nord-Ouest et sur le processus décisionnel à adopter. Le fruit de cette entente fut la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenzie. Le gouvernement de l'époque a adopté cette loi, mais est revenu sur cette décision quelques années plus tard. Il a affirmé qu'il allait y apporter des changements, mais il n'a consulté personne. Il a fait venir de l'Alberta un consultant qui se spécialisait dans les secteurs pétrolier et gazier, mais qui ne savait rien sur les revendications territoriales, l'autonomie gouvernementale ou toute législation dans ces domaines.
Je pense que cela a détruit la confiance de tous les Autochtones qui faisaient partie des offices de gestion des ressources de la vallée du Mackenzie, ainsi que des personnes qui avaient participé à l'élaboration de la Loi sur la gestion des ressources de la vallée du Mackenzie. Il a fallu beaucoup de temps pour rétablir les liens de confiance. Les gens se demandent pourquoi nous avons mis tant de temps à présenter le projet de loi  C-88. C'est à cause de cette rupture des liens de confiance. Nous avons dû convaincre les Autochtones que nous étions sérieux, que nous n'allions pas revenir sur nos engagements comme le gouvernement précédent, et que nous allions régler tous les problèmes avant de présenter une mesure législative.
Maintenant, tous les gouvernements autochtones qui jouent un rôle au sein des offices de la vallée du Mackenzie appuient le projet de loi. Ils ont publié des annonces dans les journaux pour exprimer leur appui. Le gouvernement des Territoires du Nord-Ouest est en faveur du projet de loi, tout comme l'industrie. Cette mesure législative leur donne l'assurance qu'en plus de le connaître, tout le monde est à l'aise avec le processus adopté.
Mr. Speaker, it took many years to get to the point where the management and decision-making around resource development in the Northwest Territories could be agreed to in the form of the Mackenzie Valley Resource Management Act. The government of the day agreed to it, signed on to it, only to renege a couple of years later, saying it was going to make changes, while not consulting with anybody. A consultant was brought in from Alberta, a consultant who specialized in oil and gas and knew nothing about land claims or self-government or any kind of legislation in that area.
I think it shattered the trust of all the indigenous people who were involved with the Mackenzie Valley resource management boards and also the people who were involved in the creation of the Mackenzie Valley Resource Management Act. It has taken a long time. People wonder why it has taken so long to bring Bill C-88 back to the table. We had to deal with the trust factor. We had to convince indigenous people that we were serious and that we were not going to do what the previous government did, and that we were going to sort out all the issues before we got here.
Now, every indigenous government that has a role in the Mackenzie Valley boards supports this legislation. They have taken out ads in newspapers stating that they support it. The Government of Northwest Territories supports it. Industry supports it. It provides reassurance that they know the process and everybody is comfortable with it.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes