Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 30 de 2149
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Il ne me reste que 30 secondes, madame la présidente. Je vais passer au troisième tour.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Nous avons terminé.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Monsieur Smith, le 20 juin, je vous ai interpelé en soulignant que vous dissimuliez certains faits. Au moins, aujourd'hui vous commencez à admettre que vous en êtes responsable.
Hockey Canada a un problème. Comme vous le savez, avant d'être député, j'ai travaillé dans la radiodiffusion pendant plus de 40 ans. J'ai couvert la Ligue de hockey de l'Ouest sous tous ses aspects. Je suis très heureux que vous procédiez à un examen approfondi de la gouvernance. J'ai reçu des dizaines d'appels d'agents et de joueurs qui se plaignaient de Bob Nicholson, de Tom Renney et de vous. Les décisions se prennent du haut vers le bas à Hockey Canada. Vous dirigez le plus grand organisme sportif au pays.
Les gens qui m'appellent soulignent souvent la communication défaillante entre le conseil et les PDG. Bob Nicholson impose toutes ses volontés aux membres du conseil. Tom Renney n'est là que depuis quelques années, mais il fait la même chose. Vous êtes maintenant le président. J'espère que l'examen de la gouvernance produira les mêmes résultats que celui qu'ont effectué d'autres organismes sportifs nationaux, en rendant au conseil d'administration son pouvoir sur les PDG. Bob Nicholson, Tom Renney et vous-même êtes trop puissants. Les conseils d'administration des organismes de hockey doivent reprendre les choses en main. Les Canadiens d'un océan à l'autre le savent. Les joueurs, les agents, les entraîneurs, les directeurs généraux et la Ligue canadienne de hockey le savent. Ils ne disent pas tout à Hockey Canada. Je reviendrai là‑dessus en m'adressant à David Branch, à Gilles Courteau et à Ron Robison.
La culture de Hockey Canada doit changer au niveau de son conseil d'administration, monsieur Smith. C'est par là qu'il faut commencer. Le conseil d'administration doit contrôler Hockey Canada. Ce que font Bob Nicholson, Tom Renney et maintenant vous... cela ne fonctionne pas. Les Canadiens vous l'ont dit. Vous avez perdu leur confiance. La seule façon de regagner la confiance des mères, des pères et des joueurs sera de laisser le conseil d'administration vous diriger, vous, les PDG.
Pouvez-vous nous assurer que vous le ferez? Je sais que vous avez pris la relève le mois dernier seulement, mais nous avons vu la façon d'agir de MM. Nicholson et Renney. Nous ne voulons pas que vous dirigiez l'organisme de la même manière. Voilà ce que les Canadiens ont demandé.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Oui, je vous ai interpelé à ce sujet. Merci.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
On nous a dit que les membres du conseil d'administration de 2018 n'avaient pas été consultés, que l'on avait consulté seulement le président. Le président n'en a discuté qu'avec Tom Renney et avec le président de Hockey Canada. Les membres du conseil n'ont pas été invités à en discuter. C'est inacceptable.
C'est une mauvaise gouvernance. Vous dirigez l'organisme sportif le plus puissant au pays. Il faut que cela change.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
... mais malheureusement, ils n'avaient pas été consultés. En fait, M. McCurdie l'a dit. Pendant que vous retourniez à Calgary le 19 juin, il aurait dû téléphoner aux membres du conseil pour convoquer une réunion d'urgence. Cela ne s'est pas produit. Au lieu de cela, vous êtes retournés à Calgary alors que M. McCurdie, vous ou M. Renney auriez dû convoquer une réunion d'urgence du conseil d'administration, de Hockey Canada. Cela ne s'est pas produit.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Je comprends cela.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Permettez-moi de vous poser une dernière question, monsieur Smith.
Ne pensez-vous pas que le conseil aurait dû intervenir le 19 juin, lorsque M. Glen McCurdie a reçu l'appel téléphonique? Ne pensez-vous pas que le président du conseil d'administration de Hockey Canada et les autres membres du conseil auraient dû intervenir dès le 19 juin, lorsque M. McCurdie a reçu cet appel?
Au lieu de cela, vous les avez tenus dans l'ignorance pendant probablement des semaines.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Ne pensez-vous pas que vous auriez dû le faire le 19 ou le 20 juin et non une semaine plus tard?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Merci beaucoup.
Messieurs, vous êtes ici parce que nous nous soucions de ce sport, mais je dois admettre, lorsque je vous regarde tous les sept, ainsi que les trois personnes sur Zoom, que ce n'est pas le visage du hockey aujourd'hui. Les équipes de la LNH comptent maintenant des femmes. Nous sommes à la traîne. Cette première rangée me dit tout.
Monsieur Smith, comment allez-vous changer cette culture?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Combien de temps faudra‑t‑il, monsieur Branch, avant de voir des femmes occuper des postes influents dans la Ligue de hockey de l'Ontario, la LHJMQ et la Ligue de hockey de l'Ouest? En fait, dans ces trois ligues, dans la Ligue canadienne de hockey, l'influence des femmes est nulle à l'heure actuelle.
Vous devrez tous les trois donner l'exemple à cet égard au cours des prochains mois. J'espère que nous verrons des femmes occuper des postes influents au sein de la Ligue canadienne de hockey, de la LHJMQ, de la Ligue de hockey de l'Ontario et de la WHL.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Ce sera moi, madame la présidente.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Je vais poursuivre avec la Ligue canadienne de hockey.
Les trois commissaires sont des membres de longue date de la communauté du hockey.
Messieurs, je n'ai pas besoin de vous dire que le bizutage et les initiations se produisent encore aujourd'hui dans vos ligues. Vous ne le dites peut-être pas ici, mais nous savons que cela arrive.
Monsieur Branch, Hockey Canada n'en est pas informé lorsque cela se produit, car nous avons des propriétaires qui ne veulent pas le signaler parce qu'un certain joueur pourrait avoir été repêché au premier tour par la LNH et valoir plus de 100 000 $ pour les Colts de Barrie ou une autre équipe. C'est là que réside le problème de la Ligue canadienne de hockey. Les propriétaires qui ont des joueurs repêchés au premier ou au deuxième tour obtiennent plus d'argent. J'hésite à dénoncer mon joueur repêché au premier tour s'il a participé à un bizutage ou une initiation parce qu'il va devenir le capitaine adjoint ou le capitaine d'une équipe.
Nous voyons cela parce que... que vous soyez les Warriors de Moose Jaw, les Broncos de Swift Current ou les Raiders de Prince Albert — vous le savez, monsieur Robison —, vous avez une équipe locale dont les finances sont très serrées. Si vous avez un joueur repêché au premier tour pour lequel vous allez obtenir 100 000 $, cela pourrait être déterminant pour votre saison de hockey et votre bilan.
Comment la Ligue canadienne de hockey va‑t‑elle s'en sortir? Cela fait partie du problème. MM. Branch, Courteau et Robison ne diraient pas à Hockey Canada: « Nous avons un problème avec ce joueur de hockey, alors ne le choisissez pas pour cette équipe parce que nous voulons tous qu'il soit dénoncé et plus Hockey Canada punira le joueur, plus le repêchage nous rapportera d'argent. »
Monsieur Branch, vous êtes en poste depuis plus longtemps que la plupart des gens, je crois. Comment évalueriez-vous les problèmes dont je viens de parler au sein de la Ligue canadienne de hockey, de la ligue du Québec, de la ligue de l'Ontario et de celle de l'Ouest?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Il y en a encore.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Je suis d'accord.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Je trouve inquiétant qu'il n'y ait pas de base de données. Aucune base de données n'est disponible au Canada, que ce soit par l'entremise de Hockey Canada ou de la Ligue canadienne de hockey, à part sur l'affaire Graham James, etc. Comment puis‑je savoir que quelqu'un de Gatineau ou de Victoriaville a été impliqué dans un incident? Il n'y a pas de dossier que je puisse consulter. Cette personne pourrait déménager à Vancouver pour faire partie des Giants de Vancouver. Je n'ai pas la base de données nécessaire pour faire des choix au sein de la ligue du Québec, de l'Ontario ou de l'Ouest. Pourquoi ne pouvons-nous pas avoir une base de données pour ce genre de choses?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Ligue par ligue, mais les gens bougent. Les Oil Kings d'Edmonton engagent quelqu'un de l'OHL et ainsi de suite. Je veux dire qu'au niveau des entraîneurs, vous ne recrutez pas au sein de la Ligue de hockey de l'Ouest; vous pouvez recruter dans la ligue du Québec et celle de l'Ontario. Si nous n'avons pas de base de données de la Ligue canadienne de hockey, comment les propriétaires ou le personnel pourraient-ils le savoir?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Comment pourrions-nous le savoir à moins d'avoir une base de données?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Vous savez, le hockey est le sport du Canada. Tout le monde y a joué dans sa cour. Cela me touche profondément. Je maintiens ce que j'ai dit tout à l'heure, à savoir que non seulement Hockey Canada doit prendre ses responsabilités, mais que j'ai aussi lancé un appel hier à Sport Canada.
Il faut faire sauter Sport Canada autant que certains autour de la table veulent faire exploser Hockey Canada. C'est une culture qui, comme nous le savons, dure depuis trop longtemps. Nous sommes tous d'accord là‑dessus, mais il reste encore beaucoup à faire. Il y aura des embûches, il y aura des célébrations, mais à la fin, je pense que nous en avons tous besoin. Nous avons besoin d'un nettoyage du hockey. Nous avons besoin d'un nettoyage dans le sport. Nous y participons tous depuis des décennies.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Nous aimons tous les sports auxquels nous avons participé.
Au nom du Parti conservateur, je tiens à vous remercier d'être ici aujourd'hui. Nous n'avons pas toutes les réponses. Nous aurons peut-être une autre réunion en septembre, mais pour l'avenir, le verre est à moitié plein; il n'est pas à moitié vide.
Merci.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Merci, madame la présidente.
C'est Kevin Waugh.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Monsieur Lorenzetti, il est intéressant que vous travailliez pour BFL Canada et que vous siégiez également en 2018 au conseil d'administration du gala de la Fondation Hockey Canada. C'est là que l'incident aurait eu lieu — au gala.
Je ne sais pas si vous avez été informé ce soir‑là de ce qui s'est passé ou si c'était le lendemain. Quand avez-vous pris connaissance de ces allégations?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
C'est intéressant, parce que le président de la Fondation Hockey Canada ne savait pas ce qui s'était passé ce jour‑là. En fait, c'était plusieurs semaines ou plusieurs mois plus tard. Hockey Canada ne l'a jamais informé. Il était président du gala de la Fondation Hockey Canada et n'a jamais été informé de l'incident dont j'ai parlé. Pourtant, vous qui étiez membre du conseil d'administration, alors même que vous n'étiez pas présent à l'événement, l'avez su quelques jours plus tard.
Pourtant, je crois que M. Andrews n'était pas au courant. Il n'a reçu aucune correspondance de Hockey Canada, mais vous, simple citoyen, étiez au courant quelques jours plus tard.
Qui vous en a parlé?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Quand les membres du conseil ont-ils été mis au courant?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Avez-vous été surpris, deux ans plus tard?
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Vous êtes dans les assurances. Il y a eu l'événement qui s'est produit en 2018, puis nous avons une entente avec la plaignante.
Passez en revue les étapes que vous avez suivies en qualité de courtier d'assurance pour découvrir qu'une entente avait été conclue entre Hockey Canada et la plaignante.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Oui, lorsque la réclamation a été réglée.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Comment est‑ce que BFL Canada travaille avec Hockey Canada? Donnez-nous un aperçu de ce que vous faites dans votre entreprise.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Nous avons appris aujourd'hui que Hockey Canada, depuis 1989, avait conclu neuf règlements d'une valeur de 7,6 millions de dollars. La plus grande partie, soit 6,8 millions de dollars, a été consacrée aux incidents de Graham James.
Vous qui êtes courtier, vous cherchez la meilleure offre d'assurance.
Voir le profil de Kevin Waugh
PCC (SK)
Lorsque je regarde le passé et l'avenir de Hockey Canada, je dirais que les taux vont augmenter. Vous êtes courtier. Vous cherchez la meilleure affaire.
Que pouvez-vous me dire au sujet des transactions, s'il y en a actuellement, pour Hockey Canada, compte tenu de sa situation, comme nous l'avons entendu dire, non seulement au cours des deux dernières années, mais aussi au cours des années précédentes?
Résultats : 1 - 30 de 2149 | Page : 1 de 72

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes