Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Chris Lewis
PCC (ON)
Voir le profil de Chris Lewis
2019-12-12 11:28 [p.320]
Madame la Présidente, je vais partager mon temps de parole avec le député de Cariboo—Prince George.
Il s'agit de ma première intervention à la Chambre des communes et je suis honoré de représenter les résidants de tous les secteurs de la circonscription d'Essex, de Lakeshore à Amherstburg en passant par Essex, Kingsville, LaSalle, et j'en passe. Représenter cette belle circonscription me donne un sentiment de grande humilité. Je remercie toutes les personnes qui m'ont fait confiance. Je promets de travailler fort pour elles, à Essex comme à Ottawa.
Avant tout, je me dois de remercier mon seigneur et mon sauveur, Jésus-Christ, de m'accorder l'occasion d'être ici à titre de député d'Essex.
La veille du déclenchement des élections, j'ai eu un malheureux accident. Ça a été pour le moins terrifiant. Toutefois, quelques points de suture plus tard, grâce aux merveilleux soins des médecins et du personnel infirmier de première ligne de l'hôpital Erie Shores HealthCare ainsi qu'aux prières de nombreuses personnes, j'ai reçu mon congé de l'hôpital. J'ai également eu une longue conversation téléphonique avec le chef de l’opposition, Andrew Scheer, ce soir-là, tandis que j'étais hospitalisé. Ce n'est pas souvent qu'un candidat reçoit un appel de son chef de parti la veille du déclenchement des élections. Cela en dit long sur le caractère bienveillant et altruiste de M. Scheer.
Un très grand nombre de membres de la famille conservatrice ont offert de m'aider dans ma campagne par tous les moyens possibles. Comme je le savais déjà, les conservateurs sont des gens compatissants et prévenants qui ont profondément le sens de la famille et qui sont toujours prêts à apporter leur aide à ceux qui en ont besoin. C'est une véritable famille. Je dois remercier tous mes collègues de leur soutien durant cette période difficile.
J'ai tellement de gens à remercier. Je remercie ma femme Allison — l'amour de ma vie, ma meilleure amie et ma plus grande alliée — de ses sacrifices, de son sourire, de son dévouement et de la confiance qu'elle m'accorde. Je rappelle à mes enfants Jagger, Cody et Faith que les seules limites qui existent sont celles qu'ils s'imposent à eux-mêmes. Chacun d'entre eux est unique, et je suis fier d'être leur père. J'ai hâte de voir ce que l'avenir leur réserve. Je remercie mes merveilleux parents, Kim et Helen Lewis, ainsi que mes frères, Jeff et Kim, de leur influence positive dans ma vie. Ils m'ont aidé à devenir la personne que je suis aujourd'hui.
Je remercie mon équipe remarquable de bénévoles, mon directeur de campagne et les gens qui ont diffusé le message positif des conservateurs dans 43 000 foyers d'Essex. Ils ont travaillé sans relâche, en gardant toujours le sourire, et n'ont jamais perdu leur optimisme. Je les remercie du fond du cœur. Je remercie aussi les membres de mon personnel, car ce sont eux qui font vraiment avancer les choses.
Ce fut un honneur pour moi de servir aux côtés de mes confrères et consœurs du service d'incendie de Kingsville pendant sept ans et demi. C'est justement pour servir ma collectivité que je suis ici aujourd'hui. À cette équipe sur laquelle je savais pouvoir compter en toutes circonstances devant le danger, merci. Je remercie sincèrement de son amitié mon bon ami le capitaine Mark Rankin, pour qui j'ai le plus grand respect.
Il y a un certain nombre d'autres personnes que je m'en voudrais de ne pas remercier, trop pour les nommer toutes, mais qu'il me faut saluer. Je remercie mes entraîneurs de hockey, mes entraîneurs de baseball, mes professeurs, mes mentors et mes amis, ainsi que toutes les autres personnes qui ont eu une influence sur ma vie et m'ont donné une chance en cours de route. Mme Robinet, qui m'a enseigné au primaire, et M. Robert Peterson, qui m'a pris sous son aile pendant mon mandat de conseiller à Kingsville, ont tous les deux eu une grande influence sur moi et ont fait de moi une meilleure personne.
Je prends la parole aujourd'hui pour représenter les gens extraordinaires d'Essex. C'est en pensant à eux que je dois m'attarder pendant un instant sur la richesse culturelle, géographique et économique de ma circonscription, Essex. Essex est réputée pour son agriculture et ses communautés agricoles. Grâce à la culture d'une grande variété de produits, qui comprennent maintenant aussi le cannabis, l'industrie des cultures de serre représente également une part considérable de son économie. Ma circonscription compte des vignobles et des microbrasseries. La semaine dernière, j'ai été fier de voir que notre vin local est servi à Ottawa. Il y a de la technologie de pointe pour le développement dans Essex, et le Collège St. Clair, qui forme notre future génération de travailleurs qualifiés, offre une formation incroyable. On trouve dans Essex des mines de sel, des fermes laitières, des entreprises de pêche commerciale ainsi que les travailleurs de l'automobile et les métallurgistes les plus talentueux du Canada. Sur le plan géographique, Essex est l'une des circonscriptions les plus chaudes du pays et attire des touristes du monde entier qui viennent profiter de son climat, de ses cours d'eau et des nombreux festivals que la région a à offrir.
Je suis persuadé qu'Essex est un véritable microcosme du Canada. Pendant mon discours, j'aimerais parler de deux enjeux qui me tiennent à coeur et qui sont tout aussi importants pour les bonnes gens d'Essex.
Primo, le Canada et ma circonscription dépendent des propriétaires de petites entreprises, qui triment dur. Ces gens sont animés par de grands espoirs et de grands rêves. Souvent, ils sont prêts à tout hypothéquer, sauf leurs enfants, pour servir leur collectivité locale, pour créer des emplois et des débouchés, pour nourrir leur famille et pour faire des dons aux nombreuses oeuvres de bienfaisance qui viennent cogner à leur porte pour obtenir de l'aide, surtout à ce temps-ci de l'année.
Ces gens sont des défenseurs de la liberté. Ils prennent tous les risques, investissent des capitaux, sont directement responsables de leur réussite ou de leur échec et ne reçoivent pas les avantages dont bon nombre d'entre nous jouissent. Pour démarrer leur entreprise, ils doivent souvent emprunter de l'argent à des proches, car les banques sont réticentes à leur consentir des prêts. Ils passent de longues heures à créer des emplois pour les familles canadiennes. Ces entreprises sont le moteur économique du Canada, et lorsqu'elles font faillite, des gens ne peuvent plus nourrir leur famille. Ces gens suent sang et eau pour faire prospérer leur entreprise, car ils sont fiers de ce qu'ils font.
Qui plus est, ils croulent sous les impôts et les règlements gouvernementaux. J'ai parlé récemment à un habitant de ma circonscription qui a dû travailler pendant son jour de congé, un dimanche. Il doit consacrer de longues heures à remplir des formulaires d'impôt, car il n'a pas les moyens de s'offrir un comptable pour le faire à sa place.
Étant moi-même propriétaire d'une petite entreprise, je comprends les difficultés auxquelles ces personnes sont confrontées au quotidien. Je ne vois rien dans le discours du Trône au sujet de cette problématique ni de solutions pour venir en aide aux petites entreprises. Les conservateurs comprennent quels sont les enjeux, et remercient les propriétaires de petites entreprises de leur contribution au pays. Nous continuerons certainement de défendre leurs intérêts.
Secundo, je prends la parole à la Chambre en tant que fier chasseur, pêcheur et propriétaire légitime d'arme à feu. En fait, en tant que pourvoyeur, les armes à feu sont l'un des outils de mon travail. À l'instar de nombreux Canadiens, j'aime bien le tir sportif et le tir à la cible. Je ne suis pas un criminel et je n'ai jamais eu non plus de casier judiciaire. À l'instar de nombreux Canadiens, on a vérifié souvent mes antécédents, et j'ai dépensé beaucoup d'argent pour exercer mon droit en tant que propriétaire légitime d'arme à feu. Maintenant, le gouvernement entend me pénaliser et me persécuter pour un crime que je n'ai pas commis. Je suis à la fois un propriétaire légitime d'arme de poing et un député de la Chambre des communes et je trouve épouvantable que nous empruntions une voie qui a coûté des milliards de dollars aux contribuables par le passé, mais qui n'a donné aucun résultat. Les criminels et les membres de gangs ne renonceront pas à leurs armes à feu. Des maires de partout au pays ont déclaré que cette mesure ne constitue tout simplement pas la solution.
La solution consiste à donner aux agents frontaliers et aux agents de la paix les outils et les fonds dont ils ont besoin pour lutter contre la contrebande, la violence des gangs et les criminels. La solution consiste à s'attaquer sérieusement à la criminalité et à imposer des peines d'emprisonnement plus longues. Mettre en place un programme de rachat et interdire les armes de poing n'aura absolument aucune incidence positive pour réduire le nombre de crimes violents. Quand le gouvernement cessera-t-il de pénaliser les propriétaires d'arme à feu respectueux des lois? C'en est assez des inepties.
J'ai été élu pour représenter les habitants formidables d'Essex, pour défendre leurs droits en tant que Canadiens et pour contribuer à créer un environnement favorable à l'épanouissement des familles et à la prospérité des entreprises. Les députés ont un devoir sacré, celui de tout faire pour servir les gens de leur circonscription en portant les espoirs, les rêves et les aspirations qu'ils ont pour eux-mêmes, leurs proches et leur collectivité. Nous avons un grand défi à relever, mais de multiples possibilités s'offrent à nous.
J'ai hâte de me mettre au travail afin d'apporter des changements pour le Canada et ma circonscription, Essex. Mon désir le plus sincère est de faire tout ce que je peux pour contribuer à créer un monde meilleur.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes