Interventions à la Chambre des communes
Pour obtenir de l'aide, contactez-nous
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Pour obtenir de l'aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Nathaniel Erskine-Smith
Lib. (ON)
Madame la Présidente, j'ai déjà entendu dire que les provinces pouvaient réduire leurs émissions de carbone sans tarification. Lorsque je regarde le rapport de la vérificatrice générale de l'Ontario, je constate que ce n'est pas toujours le cas.
Si nous voulons vraiment vraiment utiliser le mécanisme de marché le plus efficace possible, en sachant que le marché ne choisit pas les gagnants, il faut tarifer la pollution. Ce mécanisme permet le développement de différentes technologies et de faire en sorte que les coûts sociaux et les externalités négatives — pour utiliser un jargon économique et financier — soient intégrés au coût du bien au moment de l'achat. Voilà ce que fait la tarification de la pollution. Il s'agit d'une idée conservatrice qui remonte à Ronald Coase, qui n'était pas un libéral. C'est fondamentalement la meilleure façon de lutter contre le changement climatique.
Résultat : 1 - 1 de 1