Interventions à la Chambre des communes
Pour obtenir de l'aide, contactez-nous
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Pour obtenir de l'aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Adam Vaughan
Lib. (ON)
Voir le profil de Adam Vaughan
2019-12-12 13:24 [p.394]
Madame la Présidente, je tiens à souhaiter la bienvenue au député. C’est toujours bon de voir d’anciens conseillers municipaux soulever à la Chambre des questions qui importent aux municipalités. Le logement est une des questions mentionnées dans le sous-amendement qui vient d’être présenté.
J’ai lu le paragraphe qui porte sur le logement dans le programme électoral du NPD. En tant qu’ancien conseiller municipal, j’ai trouvé singulier qu’il exige un tiers — un tiers de fonds de contrepartie — et qu’il prévoie la construction de 500 000 maisons sans préciser comment elle serait financée. Comme une maison coûte en moyenne 360 000 $, il est ici question d’un programme qui se chiffre à 180 milliards de dollars. Si le tiers du montant doit être versé par les municipalités, comme le propose le NDP dans son programme, où sont les villes qui ont cette capacité de débourser 60 milliards de dollars et comment réussiront-elles à trouver ce montant? Pour mettre les choses en contexte, un tiers des programmes fédéraux visent l’Ontario. C’est donc dire que cette province devra à elle seule fournir 60 milliards de dollars. Pour Toronto, le député propose un programme de 30 milliards de dollars, ce qui obligerait la ville de Toronto à trouver 10 milliards de dollars, soit 1 milliard de dollars par année en sus de son assiette fiscale pour permettre au NDP d’honorer la promesse qu’il a faite dans son programme.
Le député d’en face pense-t-il que la ville de Toronto a 1 milliard de dollars supplémentaires en réserve? Si tel est le cas, pourquoi ne s’en sert-elle pas pour construire des logements?
Résultat : 1 - 1 de 1