Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je prends la parole aujourd'hui afin de rendre hommage aux 176 personnes qui nous ont été enlevées trop tôt, de rappeler leur souvenir et d'exprimer notre solidarité envers les gens qu'elles aimaient.
Le 8 janvier dernier, 167 passagers et 9 membres d'équipage ont pris place dans le vol 752 d'Ukraine International Airlines, puis ont attendu le décollage. Pour 138 d'entre eux, le Canada était la destination finale. Parmi ces passagers, il y avait de nouveaux mariés, une mère et sa fille adolescente, un père qui rentrait chez lui retrouver son jeune fils, des familles de trois et de quatre personnes, un élève de 12e année qui voulait devenir médecin, un dentiste talentueux déterminé à ouvrir un cabinet au Canada, et un ambitieux garçon de 10 ans qui était convaincu que, un jour, il occuperait le siège même d'où je prends la parole, convaincu que, un jour, sa voix résonnerait à la Chambre.
C’est une tragédie que ce jeune garçon n’occupera jamais un siège à la Chambre, mais son histoire et celles de toutes les victimes du vol 752 resonneront non seulement en cette Chambre, mais aussi dans tout notre grand pays. Ce sont des histoires d’espoir, d’ambition, de courage, des histoires uniques et inspirantes de résilience, de détermination et de joie, parce que ces 176 personnes sont beaucoup plus que juste des victimes.
Au cours des dernières semaines, j'ai rencontré de nombreuses familles en deuil. Elles m'ont parlé de leurs êtres chers: qui ils étaient, ce qu'ils avaient aimé faire et ce qu'avaient été leurs plans pour l'avenir. Ces personnes ont vécu des vies beaucoup trop riches pour qu'elles se réduisent à cette tragédie. Auparavant, elles ne faisaient pas que vivre leur propre vie: elles construisaient notre pays, elles bâtissaient notre avenir commun, qui, étant donné leur perte, ne brillera pas avec autant d'éclat.
Nous ne pouvons pas changer les terribles événements qui nous les ont arrachées, mais nous pouvons choisir la manière dont nous allons nous souvenir d'elles. Aujourd'hui, nous choisissons de nous rappeler leur courage, leur gentillesse et leur passion pour la vie. D'une certaine façon, nous connaissons tous ces passagers: l'ami sur qui on peut toujours compter, l'enfant qu'on a vu grandir, le professeur inspirant, la mère ou le père super héros.
Ces personnes façonnent notre vie. Elles ont fait de nous qui nous sommes, et les avoir perdues ainsi, de manière aussi inattendue, est profondément bouleversant. C'est en partie pour cette raison qu'autant de Canadiens se sont mobilisés partout au pays pour soutenir les familles et les proches des victimes, car, même si nous ne pouvons qu'imaginer l'ampleur de la perte qu'ils ont subie, nous refusons de les laisser vivre seuls cette tragédie.
Dans les moments les plus sombres, les Canadiens se sont unis pour appuyer les familles et les proches de ceux qui nous ont quittés trop tôt. D’un bout à l’autre du pays, des gens ont participé à des cérémonies commémoratives. Ils ont allumé des bougies, déposé des fleurs et offert leurs condoléances. Certains ont même mis sur pied des organismes communautaires comme Canada Strong dans le but d’aider les familles endeuillées. Face à la tragédie, face à l’injustice, voisins, amis, connaissances et étrangers ont su répondre par la compassion, l’entraide et la générosité. Ce sont ces valeurs et cet esprit qui avaient poussé plusieurs de ces passagers à choisir non seulement le Canada, mais les Canadiens.
J'aurais bien voulu ne pas prononcer ce discours aujourd'hui. Je voudrais bien que les 176 personnes à bord du vol 752 soient toujours parmi nous. Cette tragédie n'aurait jamais dû se produire, mais les familles méritent de savoir comment et pourquoi c'est arrivé. Voilà pourquoi le gouvernement collabore étroitement avec ses partenaires à l'étranger pour assurer la réalisation d'une enquête méticuleuse et crédible. Nous ne ménagerons aucun effort tant que l'on n'aura pas répondu de cette tragédie et que nous n'aurons pas obtenu justice pour les familles des victimes.
Nous avons été en communication étroite avec les familles afin de leur assurer tout l'appui dont elles ont besoin, qu'il s'agisse de faciliter leurs déplacements, d'accélérer l'octroi de visas ou de fournir de l'aide juridique ou financière. De plus, nous égalerons le montant des dons qui seront versés au fonds Canada Strong jusqu'à concurrence de 1,5 million de dollars.
Enfin, je veux terminer mon intervention en m'adressant aux familles et aux proches des victimes au nom de tous les Canadiens.
[Le premier ministre s'exprime en farsi].
[Traduction]
Sachez que nous sommes de tout cœur avec vous. Nous ne vous laisserons pas traverser seuls cette période difficile et nous n'oublierons jamais vos êtres chers.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes