Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Pablo Rodriguez
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je tiens à saluer tous les députés ici présents.
Avant de commencer, je tiens à offrir mes condoléances aux familles des nombreuses personnes qui ont été tuées cette fin de semaine en Nouvelle-Écosse. Cette violence insensée nous a tous choqués, et elle nous a affligés. Nos pensées accompagnent les familles et les amis des personnes qui ont été assassinées. Nous sommes de tout cœur avec les Néo-Écossais et tous les Canadiens éplorés en cette horrible journée.
J’offre mes plus sincères condoléances aux familles et aux amis des victimes de cet acte absolument insensé qui s’est déroulé en Nouvelle-Écosse. Nous sommes de tout cœur avec eux.
L’horrible et incompréhensible tragédie survenue en Nouvelle-Écosse s’ajoute à la tragédie du coronavirus, vécue par l’ensemble des citoyens canadiens et de la planète. La pandémie est une situation unique qui touche toutes les populations, les gens de tous les pays et, plus particulièrement, les gens plus âgés, soit nos aînés. Ces derniers ont tout donné au cours de leur vie pour bâtir la société dans laquelle nous vivons aujourd’hui; nous leur devons tant. C’est une situation difficile pour eux, pour leurs amis et pour leurs familles.
C’est aussi une situation très difficile pour une personne qui vient de perdre un être cher. Je peux en témoigner, car j’ai perdu un ami très proche il y a deux jours. Ce qui est difficile, c’est de ne jamais pouvoir dire adieu à cette personne, de ne pas pouvoir la serrer dans nos bras avant son départ et de ne pas pouvoir être présent auprès des proches, des amis et de la famille. Tout cela s’ajoute à l’aspect horrible et difficile de la crise que nous traversons.
J’ai parlé assez longtemps de la motion. J’aimerais maintenant entendre ce que mes collègues ont à dire à ce sujet. À mon avis, au moyen de la motion, nous avons trouvé un équilibre entre le fait de permettre au Parlement de jouer le rôle fondamental que tous les députés de la Chambre chérissent et le respect des consignes de santé publique, tout en respectant ce que nous disons nous-mêmes à la population de faire, soit s’isoler autant que possible et limiter les déplacements.
Je tiens à remercier les députés du Bloc québécois et du NPD de leur appui à la motion. Je tiens aussi à souligner l’appui du Parti vert au concept de séance virtuelle. Nous avons une entente qui regroupe le gouvernement, le Bloc québécois et le NPD. Le Parti conservateur aura toujours la main tendue, pour que nous puissions nous unir et travailler ensemble.
Nous sommes tous d’accord pour dire qu’il n’y a pas une seule seconde à perdre en partisanerie, particulièrement aujourd’hui, à cause de cette double crise que traverse notre nation, soit ce qui s’est passé en Nouvelle-Écosse et ce qui continue de se passer tous les jours.
Encore une fois, je tends la main à mes collègues conservateurs pour qu’ils se joignent au consensus entre le gouvernement, le Bloc québécois et le NPD. Ensemble, nous pouvons continuer à permettre au Parlement de jouer son rôle absolument fondamental dans le respect des consignes de Santé Canada, en tenant compte de la santé et de la sécurité des gens qui sont à l’intérieur de la Chambre et de tous ceux qui sont là pour nous, à l’extérieur de la Chambre.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes