Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 12540
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Chers collègues, avant que nous ne commencions nos délibérations, j'aimerais dire quelques mots concernant les mesures spéciales en place aujourd'hui.
Conformément à l'ordre adopté le mardi 26 mai 2020, l'application de l'article 17 du Règlement sera suspendue pour la séance, afin que les députés puissent observer une distance physique. Tout député qui désire obtenir la parole pour s'adresser à la présidence peut se lever de n'importe quel siège à la Chambre.
De plus, comme le savent les députés, la séance d'aujourd'hui se déroulera selon la formule hybride. Certains députés y participeront par vidéoconférence et d'autres y participeront en personne.
Je rappelle à tous qu'afin d'éviter des problèmes de son, les députés qui participent en personne ne devraient pas se joindre à la vidéoconférence. À ceux qui participent par vidéoconférence, je voudrais rappeler que, lorsqu'ils parlent, ils devront être sur le canal audio de la langue dans laquelle ils interviennent.
Je demande à tous les députés qui déposent un document ou qui proposent une motion de signer le document et de l'apporter eux-mêmes au Bureau.
Enfin, je rappelle aux députés que les travaux de construction ont pris de l'ampleur sur la Colline et que, même si nous nous trouvons dans l'édifice de l'Ouest, il est possible que l'on entende ou que l'on ressente du dynamitage. Il s'agit de travaux essentiels au programme de réhabilitation de l'édifice du Centre qui dureront assez longtemps, à raison de trois à cinq fois par jour ouvrable. Même si une sirène d'alerte retentit sur le chantier peu avant chaque explosion, on l'entend mal dans l'édifice de l'Ouest et dans les édifices environnants.
Je le mentionne afin que personne ne soit surpris lorsque cela survient.
Voir le profil de Fayçal El-Khoury
Lib. (QC)
Voir le profil de Fayçal El-Khoury
2020-08-12 12:06 [p.2745]
Monsieur le Président, il y a eu des discussions entre les partis et je crois que vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante.
Appuyé par le député d'Edmonton Manning, je propose:
Que la Chambre: a) déplore les pertes de vies humaines suite à l’explosion tragique survenue à Beyrouth le 4 août 2020; b) exprime sa solidarité avec le peuple libanais, en particulier avec les familles des plus de 150 personnes décédées, des plus de 6 000 personnes hospitalisées et des quelque 300 000 personnes qui se sont retrouvées sans abri à la suite de l'explosion; c) s'engage à aider et à soutenir le peuple libanais dans son désir de réforme et de reconstruction durable et continue à soutenir la communauté libanaise, tant au Liban qu'ici au Canada, en ces temps très difficiles.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Habituellement, lorsqu'il y a des demandes de consentement unanime, la présidence demande par l'affirmative si les députés sont d'accord.
Puisqu'il s'agit d'une séance hybride de la Chambre, si la présidence procède de cette manière et qu'il y a des voix dissidentes, particulièrement au sein des députés participant par vidéoconférence, elles risquent de ne pas être entendues. Par conséquent, par souci de clarté, je vais demander seulement aux députés qui s'opposent à la demande de répondre. De cette façon, s'il y a des personnes qui s'y opposent, la présidence pourra l'entendre clairement et sera ainsi en mesure de déclarer s'il y a ou non consentement unanime pour aller de l'avant.
Que tous ceux qui s'opposent à ce que l'honorable député propose la motion veuillent bien dire non.
La Chambre a entendu l'énoncé de la motion. Que tous ceux qui s'opposent à la motion veuillent bien dire non.
Comme il n'y a aucune dissidence, je déclare la motion adoptée.
Voir le profil de Sameer Zuberi
Lib. (QC)
Voir le profil de Sameer Zuberi
2020-08-12 12:09 [p.2745]
propose:
Monsieur le Président, il y a eu consultations entre les partis et vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante:
Que cette Chambre:
a) reconnaisse officiellement que les nazis et leurs collaborateurs ont systématiquement assassiné plus de 500 000 Roms pendant l’holocauste et que cette atrocité constitue un génocide contre le peuple rom;
b) rende hommage aux Roms qui ont été assassinés, ainsi que les survivants roms de la persécution perpétrée par les nazis;
c) désigne le 2 août comme le jour officiel de commémoration du génocide des Roms, également connu sous le nom de Porajmos et Samudaripen, pour ne jamais oublier les atrocités commises contre le peuple rom, les histoires poignantes des victimes et l'incroyable force des survivants.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Que tous ceux qui s'opposent à ce que le député propose la motion veuillent bien dire non.
La Chambre a entendu la motion. Que tous ceux qui s'y opposent veuillent bien dire non.
Comme personne ne s'y oppose, je déclare la motion adoptée.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Voir le profil de Kevin Lamoureux
2020-08-12 12:11 [p.2746]
propose:
Monsieur le Président, il y a eu consultations entre les partis et vous constaterez que la Chambre donnerait son consentement unanime pour adopter la motion suivante:
Que, nonobstant tout article du Règlement, ordre spécial ou usage habituel de la Chambre, aujourd’hui, les déclarations de ministres, conformément à l'article 33 du Règlement, aient lieu immédiatement après l’adoption de cet ordre; les députés puissent participer à cette rubrique en personne ou par vidéoconférence; qu’un député du Parti vert soit autorisé à présenter de brefs commentaires sur la déclaration; à la suite des déclarations de ministres, la Chambre se forme en comité plénier, conformément à l’ordre adopté le mardi 26 mai 2020.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Que tous ceux qui s'opposent à ce que le député propose la motion veuillent bien dire non.
La Chambre a entendu la motion. Que tous ceux qui s'y opposent veuillent bien dire non.
Comme il n'y a aucune dissidence, je déclare la motion adoptée.
Conformément à l'ordre adopté plus tôt aujourd'hui, la Chambre procédera maintenant aux déclarations des ministres.
Voir le profil de Karina Gould
Lib. (ON)
Voir le profil de Karina Gould
2020-08-12 12:12 [p.2746]
Monsieur le Président, il y a une semaine, une explosion dévastatrice a secoué le port et le quartier central de Beyrouth, tuant au moins 158 personnes, en blessant 6 000 autres et laissant plus de 300 000 personnes sans abri. Selon les estimations, 90 000 maisons et bâtiments, y compris des hôpitaux et autres établissements de santé, ont été endommagés ou détruits.
Le Liban gérait déjà de multiples crises avant cet incident. Le pays traversait notamment une crise économique et financière sans précédent, qui avait déjà laissé près de la moitié de la population dans la pauvreté, le tout en pleine gestion de la pandémie de la COVID-19. Les Canadiens de partout au pays sont profondément attristés par le bilan dévastateur de ce terrible événement et de la situation à laquelle fait face le Liban.
Je sais que de nombreux Libano-Canadiens sont profondément touchés par cette tragédie. Je crois bien parler au nom de tous les parlementaires en présentant mes sincères condoléances à toutes les personnes qui ont perdu des êtres chers.
La communauté libano-canadienne est vivante et dynamique partout au pays. C'est également une communauté qui, malgré le fait qu'elle a le cœur lourd et pleure une perte énorme, a su se retrousser les manches et mobiliser des appuis, déployant des efforts exceptionnels.
Le gouvernement du Canada a également été sensible à cette catastrophe. En effet, dans les 24 heures qui ont suivi les explosions, le Canada a annoncé une première contribution immédiate de 5 millions de dollars en aide humanitaire, dont 1,5 million de dollars destinés à la Croix-Rouge libanaise. Samedi, le gouvernement a lancé le Fonds de secours pour le Liban afin de recueillir des dons directement auprès des Canadiens. Pour chaque dollar donné par des particuliers entre le 4 et le 24 août, le gouvernement s'engage à fournir l'équivalent, multipliant ainsi par deux l'impact de chaque don. En reconnaissance de l'incroyable générosité des Canadiens à ce jour, nous avons augmenté la contribution de 2 à 5 millions de dollars.
Ces fonds seront administrés par la Coalition humanitaire, un regroupement d'organismes canadiens expérimentés et déjà présents sur le terrain au Liban, où ils fournissent une aide essentielle. Je peux assurer aux Canadiens que toute l'aide apportée par notre pays est offerte par l'intermédiaire d'ONG et de partenaires multilatéraux de confiance.
Lundi, le premier ministre a annoncé que le Canada bonifiera son aide de 25 millions de dollars pour appuyer nos partenaires de confiance dans leurs efforts pour combler les besoins immédiats et soutenir la phase initiale du redressement dans la foulée de la crise. Le total de notre aide s'élève à 30 millions de dollars, et ce montant s'ajoute à l'aide humanitaire et à l'aide au développement que nous nous étions déjà engagés à procurer au peuple libanais.
Je remercie tous les Canadiens qui sont de tout cœur avec le peuple libanais et qui ont contribué généreusement aux secours humanitaires. J'encourage tous les Canadiens à verser une contribution au Fonds de secours pour le Liban afin de sauver des vies et de répondre aux besoins urgents de la population touchée.
Le Canada jouit d'une longue relation de partenariat avec le peuple libanais. La communauté canado-libanaise est forte et le Canada sera présent à chaque étape, de la réponse immédiate au redressement à long terme. Le Canada est solidaire du Liban.
Le Canada se tient debout avec le peuple libanais.
Voir le profil de Ziad Aboultaif
PCC (AB)
Voir le profil de Ziad Aboultaif
2020-08-12 12:16 [p.2746]
Monsieur le Président, la semaine dernière, le monde a été secoué par la terrible nouvelle d'une puissante explosion dans le port de Beyrouth, au Liban.
Le matin du 4 août, les Beyrouthins vaquaient à leurs occupations habituelles sans avoir la moindre idée de ce qui allait se produire, lorsqu'ont retenti brutalement les effroyables explosions qui ont dévasté la ville, faisant au moins 171 morts et plus de 6 000 blessés. Des gens ont perdu leurs foyers, leurs entreprises et leurs moyens de subsistance. Des quartiers entiers ont été réduits en poussière. Les autorités libanaises poursuivent leur enquête sur l'origine des explosions, et nous attendons avec impatience leurs conclusions.
Bien sûr, de nombreux Canadiens d'origine libanaise ont de la famille, des amis et des proches à Beyrouth et dans tout le Liban. Le Canada est fier de se tenir aux côtés de la communauté libanaise en cette période difficile, alors qu'elle fait face à la tragédie et rend hommage aux victimes. Nous avons entendu des histoires réconfortantes de Canadiens d'origine libanaise unissant leurs forces pour organiser des envois d'aide et offrir tout le soutien possible. Cela en dit beaucoup sur l'esprit qui anime la communauté.
Nous présentons nos condoléances à la famille et aux collègues de Nazar Najarian, un homme d'affaires de Montréal qui a été tragiquement tué. Nous sommes de tout coeur avec les blessés, parmi lesquels se trouve notamment un membre des Forces armées canadiennes. Nous prions pour leur prompt rétablissement.
Comme nous le savons, une grande partie de la ville est dévastée et a grand besoin d'aide. Je suis persuadé que les Canadiens répondront à l'appel. Nous soutiendrons le peuple libanais dans ses efforts pour dégager les débris et trouver les personnes touchées par cette tragédie. Tout au long de son histoire, le peuple libanais a subi de grandes épreuves mais, grâce à sa force et à sa résilience incroyables, il les a toujours surmontées. Je sais qu'il en sera de même cette fois-ci. Dans les jours, les semaines et les mois à venir, la force des Libanais les aidera à surmonter cette nouvelle épreuve.
Au nom de ma famille et de l'ensemble du caucus conservateur, je présente mes plus sincères condoléances à toutes les personnes touchées par la tragédie survenue au Liban. Nous continuerons à suivre de près la situation et nous sommes disposés à apporter toute l'aide possible à ceux qui tentent de se remettre de cette tragédie.
Voir le profil de Stéphane Bergeron
BQ (QC)
Voir le profil de Stéphane Bergeron
2020-08-12 12:20 [p.2747]
Monsieur le Président, une semaine s'est écoulée depuis l'explosion d'environ 2 750 tonnes de nitrate d'ammonium entreposées pour Dieu sait quelle raison dans le port de Beyrouth pendant plusieurs années, une catastrophe qui a coûté la vie à quelque 170 personnes et a fait plus de 6 000 blessés. On parle de l'une des plus importantes déflagrations jamais connues. C'était la catastrophe de trop pour une nation qui traverse une crise économique, financière et sociale profonde depuis plusieurs années, sans compter la crise sanitaire actuelle qui, sans surprise, a plongé tous les États et leur population dans l'incertitude.
Le Bloc québécois tient à exprimer ses condoléances aux familles des malheureuses victimes de cette explosion, ses meilleurs voeux de rétablissement aux blessés et toute sa solidarité à l'ensemble du peuple libanais, dont le courage et la résilience avec lesquels il a traversé cette nouvelle épreuve, mais aussi les nombreux défis qu'il a rencontrés à travers son histoire forcent l'admiration.
Je salue la décision du gouvernement qui, à la suite de la demande du Bloc québécois, s'est engagé à égaler les dons des Canadiens et des Québécois et à lancer, à cet effet, le Fonds de secours pour le Liban. Le Québec a été profondément bouleversé par ce drame qui n’est pas sans rappeler, en pire, la terrible tragédie de Lac-Mégantic, dont le chef du Bloc québécois et moi-même avons été des témoins directs, puisque nous étions alors respectivement ministres de l'Environnement et de la Sécurité publique du Québec. Compte tenu de l'importance de la communauté libanaise au Québec, il nous apparaissait tout naturel de demander au gouvernement canadien de faire minimalement preuve de la même générosité que celle dont feraient preuve les Québécois et les Canadiens.
Au départ, nous avions identifié la Croix-Rouge canadienne, dont l'expertise et l'efficacité dans ce genre de situation sont mondialement connues et reconnues. Le gouvernement a plutôt choisi de faire transiter une partie de son aide via une coalition humanitaire d'organismes ayant des antennes sur le terrain. Qu'à cela ne tienne, puisque l'important est de faire en sorte que l'aide parvienne aux gens qui, sur place, en ont besoin.
Cela dit, pourquoi avoir plafonné à 2 millions de dollars le montant qui pourrait être versé par cet intermédiaire et pourquoi avoir limité la période au cours de laquelle il serait possible de faire des dons entre le 4 et le 24 août? Pourquoi avoir tardé plus de 24 heures à annoncer une aide plutôt modeste au départ? Pourquoi avoir limité l'accès à seulement 12 agences d'aide internationale canadiennes et ne pas avoir inclus les ONG locales qui, face à l'inertie des pouvoirs publics, sont déjà sur place et mobilisées au moment où nous nous parlons pour apporter l'aide médicale et la nourriture dont la population a besoin? Pourquoi ne pas avoir inclus la Croix-Rouge canadienne à cette liste?
La solidarité dont nous faisons toutes et tous preuve depuis la dernière semaine est remarquable, toutes couleurs politiques confondues. Cependant, la solidarité ne suffira pas sans la mise en place d'une aide suffisante et responsable, qui doit aider directement les Libanaises et les Libanais qui sauront assurément, comme ils ont toujours su le faire, se relever de cette nouvelle épreuve, soutenus en cela par l'amitié et l'appui indéfectibles du Québec, du Canada et de toutes les nations de bonne volonté.
Voir le profil de Jagmeet Singh
NPD (BC)
Voir le profil de Jagmeet Singh
2020-08-12 12:23 [p.2747]
Monsieur le Président, comme beaucoup de gens, nous avons été bouleversés par les images que nous avons vues de Beyrouth et du Liban il y a quelques jours. Au nom des néo-démocrates et de la population canadienne, nous exprimons notre sympathie au peuple libanais et aux personnes touchées, dans le monde entier et ici même au pays, par cette terrible explosion.
Comme on l'a déjà dit, il ne suffit pas d'exprimer de la sympathie. Nous devons envoyer de l'aide et des secours, et nous devons nous engager concrètement à soutenir les efforts de reconstruction. Le montant initialement proposé par le gouvernement était insuffisant. Puisque le gouvernement affirme que le Canada est de retour, l'occasion s'offre à lui de le démontrer en participant à la reconstruction et en fournissant l'aide dont le peuple libanais a besoin en ce moment.
La communauté libanaise est un élément dynamique du Canada. Elle a contribué à l'édification de ce pays. En ce moment, nous devons être ses alliés et faire vraiment notre part.
Comme beaucoup de gens de partout au monde et au Canada, nous avons été dévastés par la tragédie survenue à Beyrouth, au Liban, il y a quelques jours.
Nous envoyons nos pensées au peuple libanais et aux personnes touchées par cette terrible explosion. Cependant, envoyer nos pensées ne suffit pas. Nous devons porter secours aux victimes et participer aux efforts de reconstruction.
Des gens des quatre coins du Canada et du monde entier tendent la main aux Libanais, qui connaissaient déjà des difficultés à cause de l'instabilité politique, de la menace d'un effondrement économique et des répercussions de la pandémie de COVID-19. Les Libanais auront dorénavant besoin d'un fort appui international, et le Canada doit être de la partie. Tout en offrant immédiatement une aide alimentaire et médicale et en répondant à d'autres besoins, le gouvernement fédéral doit prendre des mesures concrètes pour contribuer aux efforts humanitaires à long terme de la communauté internationale. Nous devons établir un véritable partenariat et offrir une aide proportionnelle à celle offerte par le reste de la communauté internationale.
Je suis heureux de constater que le gouvernement du Canada a entendu notre appel à accroître l'aide humanitaire, mais il doit s'engager sur-le-champ à adopter un plan à long terme rigoureux pour aider le Liban et contribuer à la reconstruction de Beyrouth et du pays. Le plan doit comprendre un soutien pour la réforme démocratique, la sécurité alimentaire et la réduction de la pauvreté. Ensemble, en cette période difficile, nous pouvons aider les gens qui ont le plus besoin de notre aide. Ils comptent sur nous et sur les Canadiens.
Au nom de tous les néo-démocrates, j'offre mes plus sincères condoléances. Nous tenons à indiquer aux Libanais et à tous les Canadiens d'origine libanaise que nous leur viendrons en aide et que nous nous battrons pour eux, car ils ne méritent rien de moins.
Voir le profil de Jenica Atwin
PV (NB)
Voir le profil de Jenica Atwin
2020-08-12 12:26 [p.2748]
Monsieur le Président, je remercie la ministre et mes collègues pour leurs mots très importants aujourd'hui. Il est essentiel de faire preuve de solidarité et de compassion en ces heures sombres.
Fredericton compte une communauté libanaise dynamique et bien enracinée. J'ai appris, au cours des derniers jours, que la communauté libanaise était solidement enracinée un peu partout au Canada.
J'aimerais souligner l'apport du formidable consul honoraire du Liban dans les provinces atlantiques, le consul Fares, qui attache une grande importance aux liens avec son pays natal et aux Canadiens d'origine libanaise. Je suis de tout coeur avec le consul Fares pour le travail qu'il devra accomplir dans les prochains mois. Mes pensées accompagnent le Liban en entier, alors qu'il doit affronter l'impensable. C'est en tant que Canadiens et citoyens du monde que nous éprouvons de la compassion pour les Libanais. Nous leur offrons nos plus sincères condoléances. J'espère que les familles des victimes obtiendront justice, que le Liban se remettra rapidement et pacifiquement de cette épreuve et que le Canada lui apportera une aide adéquate.
Voir le profil de Heather McPherson
NPD (AB)
Voir le profil de Heather McPherson
2020-08-12 12:27 [p.2748]
Monsieur le Président, il y a eu des discussions entre les partis, et je pense que vous constaterez qu'il y a consentement unanime à l'égard de la motion suivante.
Je propose:
Que la Chambre reconnaisse que la réouverture des entreprises et de l'économie implique de prendre beaucoup plus de mesures pour soutenir les parents, particulièrement les femmes, qui craignent de retourner au travail sans avoir l'assurance que leurs enfants seront en sécurité à la garderie et à l’école, et demande donc au gouvernement: a) d'augmenter les transferts aux provinces et territoires de 2 milliards pour les services de garde abordables; b) de transférer des fonds aux provinces et territoires afin d'appuyer un retour en classe sécuritaire; c) de collaborer avec les provinces et territoires afin de s'assurer que les fonds fédéraux sont consacrés à la santé et la sécurité des enfants à travers le pays, tout en veillant à ce que les transferts vers le Québec soient inconditionnels.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Que tous ceux qui s'opposent à ce que la députée propose la motion veuillent bien dire non.
La Chambre a entendu l'énoncé de la motion. Plaît-il à la Chambre d'adopter cette motion?
Des voix: D'accord.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Si je peux prendre un instant avant de poursuivre, je crois comprendre que les représentants de tous les partis se sont entendus pour que nous tenions une minute de silence.
Les habitants de Beyrouth et tous les Canadiens qui ont des parents ou des amis au Liban vivent une tragédie sans nom. Même si les jours qui viennent s'annoncent difficiles, je leur souhaite de tirer un tant soit peu de réconfort des manifestations d'amitié et de soutien qui leur parviendront de partout dans le monde.
J'invite les députés à se lever et à observer un moment de silence à la mémoire de ceux qui ont péri et en solidarité avec le peuple libanais.
[La Chambre observe un moment de silence.]
Résultats : 1 - 15 de 12540 | Page : 1 de 836

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes