Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Steven MacKinnon
Lib. (QC)
Merci.
Je vous remercie de bien jouer votre rôle, monsieur le président.
L'objectif du premier ministre a toujours été, comme il l'a mentionné, de protéger des milliers d'emplois au Canada, tout en veillant à l'intégrité et à l'indépendance du système de justice. Comme cela a été réitéré à maintes occasions, aucune directive n'a jamais été donnée à l'ancienne procureure générale.
De plus, l'ancienne procureure générale Anne McLellan a préparé un rapport après avoir discuté avec tous les anciens procureurs généraux, de même qu'avec des experts constitutionnels, et a formulé des recommandations, notamment une procédure à suivre et un ensemble de principes pour éclairer la relation entre le procureur général et le gouvernement. Le premier ministre et le procureur général ont tous les deux déjà annoncé qu'ils examineraient la meilleure façon de mettre en œuvre ces recommandations, comme le protocole sur les relations avec le procureur général et une meilleure formation destinée à tous les parlementaires sur son rôle.
Le sujet à l'étude aujourd'hui a été examiné de manière approfondie. Le comité de la justice y a consacré 13 heures au cours desquelles il a entendu 10 témoins sur une période de 5 semaines, et nous avons maintenant le rapport très détaillé de 63 pages du commissaire.
L'opposition prétend vouloir simplement connaître les faits, mais c'est faux, puisque ce qu'elle cherche se trouve dans le rapport du commissaire. Le rapport est déjà public, en plus des 13 heures de témoignages dont je viens de parler, si bien que la seule conclusion que je peux en tirer, tout comme les membres du Comité, est que l'opposition cherche à prolonger le débat pour des raisons politiques et de partisanerie.
Monsieur le président, c'est pour cette raison que nous voterons contre la motion.
Thank you.
I appreciate your chairmanship today, Mr. Chair.
The Prime Minister's objective throughout, as he stated, was to protect thousands of jobs in Canada, all the while ensuring the integrity and independence of the justice system. As has been confirmed on multiple occasions, no direction was ever given to the former attorney general.
Also, former attorney general Anne McLellan has authored a report after speaking with all former attorneys general, as well as constitutional scholars, and has offered recommendations, including a process and a set of principles to guide the relationship between the Attorney General and the government. Both the Prime Minister and the Attorney General have already stated that they will be looking at how to best implement those recommendations, such as the protocol on interactions with the Attorney General and better education for all parliamentarians on defining the role.
The matter before us today has been studied quite extensively. The justice committee heard over 13 hours of comprehensive testimony from 10 different witnesses over a five-week span, and we now have a very thorough 63-page report by the commissioner.
The opposition's claim to simply want the facts is contradicted by the fact that what they seek is found in the commissioner's report. It is already public, on top of the 13 hours of testimony that I just referenced, so the only conclusion that I and members of this committee can come to is that the opposition seeks to prolong this process for political reasons and partisan games.
It is for that reason, Mr. Chair, that we will be opposing this motion.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes