Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de John Brassard
PCC (ON)
Madame la présidente, ce qui me préoccupe ici — et je comprends le témoignage de la Dre Raymond —, c’est que lorsqu’on l’a interrogée au sujet de la pandémie — je m’en souviens, parce que c’est moi qui ai lancé cette série de questions — nous nous demandions si des mesures de distanciation sociale fonctionneraient, vu que nous pouvions utiliser différents lieux et qu'après l’incendie, tout avait été transféré au musée Victoria. Nous examinions la possibilité de réunir le Parlement à différents endroits.
En répondant à nos questions, la Dre Raymond ne s'est pas tant penchée sur des problèmes de santé publique, mais sur les problèmes que causerait le manque de connaissance qu'auraient les participants — vraisemblablement les députés et le personnel — des lieux de rencontre, par exemple où se trouvent les toilettes. La décision ne relève pas de l’Agence de la santé publique. C’est à l’Administration de la Chambre de chercher d'autres lieux où réunir une législature complète.
Je trouve cela très curieux, à moins que ces endroits doivent être inspectés et approuvés par l’Agence de la santé publique du Canada qui, je le répète, ne décide pas de nos lieux de réunion. Cette décision relève de l’Administration de la Chambre.
Si nous discutions de la distanciation sociale afin de déterminer si les mesures prises dans l'autre endroit étaient compatibles avec les lignes directrices de l’Agence de la santé publique ou si elles les respectaient, comme c’est le cas actuellement lorsque nous tenons nos séances à la Chambre tous les mercredis... En fait, je pense que la Dre Raymond ainsi que le Président et le greffier ont confirmé que nous suivions les lignes directrices. Je ne pense pas qu’il appartienne à l’Agence de la santé publique de décider si nous allons en fait nous réunir à un autre endroit. Cela relèverait du personnel administratif, qui ne choisirait certainement pas l'endroit en fonction de la connaissance des lieux, mais en fonction d'enjeux liés à la santé publique.
Je trouve vraiment curieux que cette recommandation suggère que l’Agence de la santé publique décide ou détermine si, en fait, les députés peuvent siéger à d'autres endroits. Je ne sais pas comment résoudre ce problème, mais je ne pense pas que l’Agence de la santé publique soit en mesure de déterminer si nous allons nous réunir à un autre endroit.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes