Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Deb Schulte
Lib. (ON)
Nous avons fait un bon bout de chemin. Le gouvernement travaille depuis le début à améliorer la situation pour les aînés. Vous savez que nous avons prévu un supplément au crédit de TPS dans notre tout premier budget pour aider les personnes âgées à très faible revenu qui sont vulnérables. Un trop grand nombre d'aînés vivaient dans la pauvreté, et grâce à nos mesures, nous avons considérablement amélioré leur situation partout au Canada. Toutefois, durant la pandémie, nous avons constaté encore une fois que les aînés vivent des moments difficiles, et particulièrement les plus vulnérables d'entre eux.
C'est la raison pour laquelle nous avons créé le programme qui prévoit remettre un montant de 300 $ à ceux qui reçoivent la Sécurité de la vieillesse, et un montant additionnel de 200 $ pour améliorer le sort des plus vulnérables qui reçoivent le Supplément de revenu garanti. Comme je l'ai déjà mentionné, l'argent que les aînés ont reçu en avril, avec le supplément au crédit de TPS, représente une aide financière de plus de 1 500 $ en moyenne pour un couple qui reçoit déjà le Supplément de revenu garanti. Il s'agit là d'une aide significative pour les aînés vulnérables durant la pandémie de COVID.
Il y a une chose dont nous n'avons pas parlé, et c'est le fait que bon nombre d'aînés craignent de quitter la maison. Ils ne prennent plus le transport en commun comme ils en avaient l'habitude, parce qu'ils ont peur de l'utiliser. S'ils doivent absolument se rendre quelque part, ils vont souvent prendre un taxi. Mais cela draine énormément leurs finances parce qu'ils doivent dépenser davantage pour se procurer les médicaments dont ils ont besoin. Cette question a été soulevée par l'un des membres de notre comité, les provinces limitent en effet la quantité de médicaments que les clients peuvent commander au cours d'un mois donné, ce qui a pour résultat d'entraîner une hausse des frais d'ordonnance. Il y a une longue liste de répercussions sur les aînés, et ce sont les plus vulnérables qui sont les plus touchés.
L'une des choses que nous faisons, c'est de consentir des investissements importants dans les organismes communautaires pour venir en aide aux aînés. Nous constatons qu'un grand nombre d'organismes intensifient leurs efforts aux quatre coins du pays, particulièrement pour entrer en contact avec les aînés pour s'assurer qu'ils réussissent à faire l'épicerie et à manger des repas chauds. Cette aide représente plus d'un demi-milliard de dollars que nous avons versé à des organismes de bienfaisance pour venir en aide aux Canadiens vulnérables, y compris aux aînés.
Dans le cadre de l'annonce que nous avons faite cette semaine, nous avons mentionné l'injection de 20 millions de dollars supplémentaires dans le programme Nouveaux Horizons pour les aînés parce que ce programme vient en aide aux personnes âgées par l'intermédiaire de groupes communautaires, et qu'il est toujours sursollicité. Dans ce contexte, j'ai été tellement impressionnée par la créativité dont les gens font preuve pour réunir les aînés, les maintenir à domicile, s'assurer qu'ils sont en sécurité, tout en faisant en sorte qu'ils sentent qu'ils font vraiment partie de la communauté.
Je peux vous fournir un exemple, si vous en avez le temps.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes