Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Merci, monsieur le président.
Merci à mes collègues réunis ici aujourd'hui. J'ai appuyé la présentation de cette motion au Comité pour diverses raisons. Il y a la question en soi, dont je parlerai dans un moment, mais il y a aussi l'utilisation du temps de ce comité.
Il y a une semaine, comme les membres du Comité le savent, j'ai déposé une motion afin que le Comité tienne des réunions d'urgence afin d'examiner la « rémunération des héros » et d'entendre des témoignages au sujet des employés d'épicerie. J'ai décidé de procéder ainsi notamment en raison d'un problème récurrent au Parlement depuis les dernières élections inutiles, soit l'arrêt des travaux des Comités. Nous revenons d'une session parlementaire au cours de laquelle nous aurions eu amplement le temps de former des comités et de nous mettre au travail, mais nous n'avons rien fait de tout cela. En fait, il y a eu des retards et les comités n'ont pas été formés, et notre comité n'a toujours pas de plan officiel pour ses travaux de la session qui commence.
Laisser entendre que nous ne pouvons pas travailler en intersession ne tient pas la route et ne reflète pas l'historique de ce comité, auquel j'ai siégé pendant 15 de mes quelque 20 ans au Parlement. Nous avons souvent convoqué des réunions d'urgence les jours où nous ne siégeons pas, de façon régulière, par exemple pour nous pencher sur les prix de l'essence, la prise de contrôle de Nortel ou une multitude de questions liées aux télécommunications.
Cela n'entrave pas nos travaux à venir. La motion a été rédigée de façon à limiter au minimum l'incidence de toute étude en suspens lors de la prochaine législature. J'ai voulu présenter la motion sur la rémunération en cas de pandémie ou la rémunération des héros en raison des témoignages des dirigeants d'entreprise qui ont comparu lors de la législature précédente. Certains membres du Comité étaient présents. Nous aurions pu tenir une réunion sur la question, mais nous avons choisi de ne pas le faire. Lorsque cette initiative a été présentée, je l'ai appuyée parce que nous avons du temps la semaine prochaine. Peu de comités ont entrepris leurs travaux. Certains ont commencé et font aussi preuve d'initiative. Les réunions virtuelles permettent de mener les travaux du Parlement de manière très proactive.
Je pense que certains points intéressants pourraient être intégrés à une étude plus vaste. La question des batteries au lithium est très pertinente, non seulement pour le pays, mais pour le monde entier. Je viens du secteur de l'automobile, où j'ai longtemps milité pour l'adoption d'une stratégie nationale de l'automobile. Cette question ne se limite pas à l'extraction et à l'expédition des ressources nationales. Le Mexique, les États‑Unis, la Chine et d'autres pays ont plutôt bien réussi à nous devancer dans les technologies des véhicules électriques et la mise au point de batteries, ainsi que pour l'adoption d'une stratégie nationale moderne pour l'automobile. Malgré la signature d'un accord avec les États‑Unis sur les émissions des véhicules, nous n'avons pas encore construit les usines de fabrication de batteries ni créé les emplois durables ni la technologie révolutionnaire et nécessaire qui représente des emplois à valeur ajoutée ici, au pays. J'aimerais qu'on se penche là‑dessus la semaine prochaine afin de produire un rapport ou une étude, au lieu de tourner en rond ou de ne pas tenir de réunion pendant encore une dizaine de jours.
Encore une fois, les élections remontent à plusieurs mois, et avant, le Comité ne s'était pas réuni très souvent. Qu'avons-nous fait pendant la pandémie? Qu'avons-nous fait réellement pour déterminer le temps dont nous disposons? Encore une fois, nous avons tenu des élections inutiles qui se sont soldées par un Parlement à composition semblable, ce qui a retardé le travail du Comité et empêché les Canadiens d'être concurrentiels et de réaliser des choses.
On propose la tenue d'une étude à durée définie de six séances visant à tout le moins à nous informer ou nous éclairer sur la question, en général. Si le Comité souhaite intégrer cela à une autre étude, je suis prêt à coopérer, comme le NPD, pour le faire.
Entretemps, puisque je n'ai pas réussi à faire adopter ma proposition pour la tenue d'une réunion d'urgence afin de convoquer de nouveau les dirigeants d'entreprise pour discuter des épiceries et de la rémunération des héros — ou peu importe comment vous voulez appeler cela —, je suis disposé à ce que nous tenions une réunion la semaine prochaine. Je pense toujours que c'est mieux que rien, surtout étant donné le programme qui nous attend et les problèmes auxquels les Canadiens sont confrontés.
Merci, monsieur le président.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes