Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 100 de 76055
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
La séance est officiellement ouverte.
Bienvenue à la 45e réunion du Comité permanent des finances. Nous nous penchons sur les dépenses engagées par le gouvernement, le Mouvement UNIS et la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant. La réunion d'aujourd'hui se tient par vidéoconférence. Il est possible de suivre les débats sur le site Web de la Chambre des communes.
À titre d'information pour les députés — l'avis vient de nous en être donné —, nous accueillons, pour la première partie de notre réunion, de midi à 13 heures, heure d'Ottawa, Michelle Douglas, ancienne présidente du conseil d'administration du Mouvement UNIS, à titre personnel. Craig Kielburger et Marc Kielburger ont accepté de nous consacrer quatre heures, de 13 heures à 17 heures, heure d'Ottawa. Ils seront du deuxième groupe.
Je souhaite donc que la bienvenue à notre premier témoin. Michelle Douglas est une ancienne présidente du conseil d'administration.
Bienvenue au comité. Nous vous savons gré de comparaître devant nous. Il serait bon que vous limitiez votre allocution à 10 minutes au maximum, car nous aurions ainsi plus de temps pour vous poser des questions.
La parole est à vous.
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:04
Merci beaucoup, monsieur le président. Bonjour à tous. Monsieur le président, mesdames et messieurs les membres du Comité, je vous remercie de m'avoir invitée à comparaître aujourd'hui.
Mon nom est Michelle Douglas, et je suis l'ancienne présidente du conseil d'administration d'UNIS. J'ai démissionné d'UNIS le 27 mars 2020. J'ai fait du bénévolat pour l'Organisme UNIS pendant environ 15 ans. J'ai travaillé à la fonction publique fédérale pendant 30 ans. J'ai pris ma retraite de mon poste de directrice des relations internationales au ministère de la Justice en 2019. Je suis aussi une ancienne combattante et j'ai milité pour les droits de la personne pendant la plus grande partie de ma vie adulte.
Mon militantisme dans le domaine des droits de la personne découle de l'expérience que j'ai vécue au sein des Forces canadiennes vers la fin des années 1980. J'ai été congédiée des forces en 1989. Je fais partie des victimes de la scandaleuse purge LGBT qui a été menée au Canada, et j'ai vécu une expérience dévastatrice à cause des pratiques épouvantables dont l'objectif était de débarrasser les forces des personnes LGBT.
La poursuite judiciaire que j'ai intentée en 1992 a entraîné la fin officielle de la politique de discrimination des Forces armées canadiennes contre les personnes LGBT. Cette expérience marquante m'a poussée vers le militantisme dans le domaine des droits de la personne, en tant que bénévole. J'ai fait du bénévolat dans plusieurs conseils d'administration au cours des dernières décennies, et le bénévolat au service des autres est l'un des principaux piliers de ma vie.
En ce moment, je suis la directrice générale d'un organisme sans but lucratif qui se concentre sur des initiatives de réconciliation liée à la purge LGBT. Je suis devenue membre du conseil d'administration d'Enfants Entraide vers 2005, à la suite d'une rencontre avec Marc Kielburger. J'avais été inspirée par le travail de son frère Craig, alors qu'il était jeune adolescent, et j'étais très enthousiaste à l'idée de travailler avec une organisation dont le but était d'inspirer les jeunes à contribuer à un monde plus juste, rempli d'espoir et d'amour.
J'ai été une ardente partisane d'Enfants Entraide, puis de l'Organisme UNIS. Le conseil d'administration que je présidais était composé de bénévoles dévoués, compétents et engagés: des universitaires, des éducateurs, des militants des droits de la personne, des gens d'affaires, un comptable agréé et un avocat, entre autres. En plus d'assister aux réunions du conseil, les administrateurs consacraient énormément de temps à l'organisation: ils pouvaient notamment assister à des réunions régulières avec l'équipe de direction, voyager pour aller voir les activités du mouvement à l'étranger, passer du temps avec des employés d'UNIS, assister à des événements comme les journées UNIS, etc.
En raison de la passion que j'entretenais pour l'organisme, la décision de démissionner a été très difficile. Ma démission n'était pas une décision courante et ne faisait pas non plus partie d'une transition planifiée du conseil. J'ai démissionné parce que je ne pouvais pas faire mon travail. Je ne pouvais pas m'acquitter de mes fonctions de gouvernance.
En mars, l'équipe de direction d'UNIS avait du mal à gérer les incidences de la pandémie et a commencé à mettre à pied de très nombreux employés. Au fil des jours, le nombre de pertes d'emplois a rapidement grimpé dans les centaines. Bien entendu, le conseil d'administration estimait devoir protéger l'organisme et tenir compte des intérêts de ses parties prenantes, dont ses employés, donateurs, partenaires, bénéficiaires et autres. J'ai mis sur pied un comité spécial du conseil chargé de joindre quotidiennement l'équipe de direction pour obtenir des exposés et des mises à jour, puis nous faisions le point ensuite avec l'ensemble des membres du conseil.
Le comité présentait à l'équipe de direction d'UNIS des demandes en fonction de ce que nous estimions nécessaires pour nous acquitter de notre mandat de surveillance. Le 23 mars, outre des exposés oraux, nous n'avions rien reçu: pas de documents écrits, de rapports ou de données brutes à l'appui des mesures draconiennes que l'organisme prenait. Les exposés oraux qui étaient présentés se concentraient essentiellement sur des choses comme l'état du soutien venant de nos parrains. On nous disait que l'équipe de direction produisait des rapports financiers quotidiens à l'appui de leur prise de décisions, mais ces rapports n'étaient pas transmis au conseil d'administration malgré nos demandes.
Nous estimions que nous ne pouvions pas mettre à pied des centaines de personnes sans avoir des preuves très solides et vérifiables, et que même avec de telles preuves, nous devions explorer les mesures d'atténuation possibles pour conserver des emplois. Au lieu de cela, l'équipe de direction congédiait les employés très rapidement et en très grands nombres.
Étant donné le rythme et le volume des pertes d'emplois, le conseil d'administration a exigé que l'équipe de direction produise immédiatement les documents et les rapports qui étaient supposément générés et utilisés quotidiennement pour la prise de décisions. Si l'organisme prenait des décisions radicales fondées sur des rapports quotidiens, nous devions voir ces rapports. L'équipe de direction a refusé de fournir ces documents.
Le 25 mars, Craig Kielburger m'a téléphoné pour me demander de démissionner du conseil d'administration d'UNIS. Il y avait manifestement une crise de confiance entre les fondateurs et moi à titre de présidente du conseil. UNIS est un organisme dirigé par ses fondateurs, et Marc et Craig Kielburger disposent d'un pouvoir important au sein de l'organisme. Étant donné que je n'allais pas être en mesure de m'acquitter de mes fonctions de surveillance, j'ai choisi de démissionner immédiatement. Dans le cadre d'un processus accéléré tenu au début d'avril, le reste du conseil d'administration a été remplacé, à l'exception d'un administrateur canadien et de deux administrateurs américains. Étant donné que je n'étais plus au conseil à ce moment-là, je ne peux pas parler des circonstances entourant leur remplacement.
Compte tenu de la nature de la séance actuelle, j'aimerais ajouter ce qui suit. Puisque j'ai démissionné le 27 mars 2020, je ne sais absolument rien de la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant. J'ai participé à des discussions en 2018 avec le conseil d'administration concernant une entité appelée la WE Charity Foundation. L'entité a été créée en janvier 2018, mais le conseil d'administration n'a jamais estimé que cette fondation était dans l'intérêt supérieur de l'organisme de bienfaisance et de ses diverses parties prenantes. À ma connaissance, la fondation n'était pas fonctionnelle au moment de mon départ du conseil d'administration.
Le conseil d'administration d'UNIS a toujours compris que les conférenciers invités aux journées UNIS n'étaient pas rémunérés par l'organisme de bienfaisance ou par l'organisme associé. Le conseil a posé directement des questions à cet égard.
Je terminerai mon allocution sur deux points. Ma famille a été très impliquée dans l'Organisme UNIS pendant de nombreuses années. Nous avons amassé des fonds et fait du bénévolat. Ma sœur et mon neveu ont déjà travaillé pour UNIS. Les membres de ma famille trouvent important de servir les autres, et UNIS nous a permis d'exprimer cette valeur pendant de nombreuses années. Je sais que nous sommes tous attristés par le cours des événements qui nous ont amenés ici aujourd'hui.
Pour terminer, je tiens à confirmer ma confiance dans l'excellent travail accompli par UNIS. J'ai toujours cru aux efforts déployés par l'organisme pour responsabiliser les jeunes afin qu'ils changent notre monde. J'ai toujours cru dans le travail de développement international d'UNIS et dans sa capacité de changer la vie des gens. J'ai toujours été reconnaissante de l'engagement indéfectible des partisans et des bénévoles de l'organisme. Enfin, j'ai toujours été inspirée par l'abnégation des professionnels et des employés formidables qui travaillent si fort à réaliser la mission d'UNIS. Ces gens ont tout mon respect et je les remercie profondément.
Ceci met fin à mon exposé, monsieur le président. Je vous remercie.
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Merci beaucoup de votre exposé, madame Douglas. Je me fais le porte-parole de tous en vous remerciant de vos services au pays dans les forces, de vos services en tant que fonctionnaire au ministère de la Justice et de votre militantisme dans le domaine des droits de la personne, qui a mené à la modification de certaines politiques sociales au Canada. Je vous en remercie.
Dans l'ordre, les intervenants seront M. Poilievre, Mme Koutrakis, M. Fortin et M. Angus. Ce sont nos quatre premiers intervenants.
Monsieur Poilievre, vous avez six minutes.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Madame Douglass, je vous remercie des services que vous avez rendus au Canada, ainsi que de votre témoignage d'aujourd'hui.
Vous dites qu'on avait indiqué au conseil d'administration qu'UNIS ne rémunérait pas les conférenciers. Est-ce juste?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:14
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Comment ont-ils communiqué…
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:14
Permettez-moi d'être plus précise: aux journées UNIS.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Aux journées UNIS. D'accord.
Aviez-vous l'impression qu'ils rémunéraient les conférenciers lors d'autres événements?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:14
Des employés prenaient la parole lors d'autres événements, et bien sûr, ils étaient rémunérés, mais…
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Des honoraires de conférencier?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:14
Non. Je ne crois pas.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Donc, à votre connaissance, personne au conseil n'a été informé du fait que des honoraires de conférencier seraient versés à des participants de l'extérieur qui venaient prononcer des allocutions lors d'événements tenus par UNIS.
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:15
Du moins pour les journées UNIS, sur lesquelles se concentraient nos demandes, c'est ce que je croyais.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Avez-vous été surprise d'apprendre que Margaret, Sophie et Sacha Trudeau avaient reçu plus de 300 000 $ en honoraires de conférencier?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:15
Je ne suis pas au courant de la nature précise de ce qu'ils ont fait pour obtenir des honoraires, mais si c'était exclusivement pour prendre la parole lors d'une Journée UNIS, j'aurais été surprise.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Auriez-vous été surprise d'apprendre que c'était pour prendre la parole lors d'un autre événement d'UNIS?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:15
Je n'ai jamais fait de demandes relatives à ce type d'activité auxiliaire ou connexe, ce qui fait que je ne sais rien de cet aspect particulier.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Est-ce que les Kielburger ou UNIS ont déjà indiqué expressément au conseil d'administration que les conférenciers n'étaient pas rémunérés pour les journées UNIS?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:15
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Ils l'ont fait. D'accord.
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:16
Cette information aurait pu venir de la directrice ou du directeur général de l'organisme, mais je sais que le conseil d'administration a fait des demandes à ce sujet.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Qui était ce directeur général?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:16
Il y a deux possibilités, et je ne peux pas vous dire précisément le moment. C'était soit Scott Baker ou Dalal Al-Waheidi.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Merci.
Les Kielburger ont justifié les mises à pied massives du mois de mars en invoquant les problèmes financiers auxquels ils s'attendaient à cause de l'éclosion du coronavirus. Est-ce que je vous ai bien comprise?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:16
Eh bien, ils ont certainement été saisis des problèmes pouvant découler du virus, et je sais que l'organisme a été gravement touché. Par exemple, les écoles fermaient; il a fallu cesser les journées UNIS, et l'entité ME to WE ne pouvait plus organiser de voyages ou faire de la vente au détail, ce qui s'est soldé par d'importantes répercussions sur l'organisme.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Est-ce que les Kielburger ou la direction d'UNIS ont dit au conseil d'administration que c'était la raison pour laquelle ils mettaient des gens à pied en mars?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:17
C'était essentiellement en gros la raison pour laquelle les gens étaient mis à pied, en effet.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Donc, les Kielburgers ont laissé entendre qu'ils éprouvaient des difficultés financières à ce moment-là.
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:17
Je ne dirais pas qu'il s'agissait de difficultés financières, mais je pense qu'ils anticipaient les incidences à venir sur le parrainage et qu'ils discutaient avec les parrains à cette époque. Je ne crois pas cependant qu'ils aient dit de l'organisme qu'il était en difficulté financière ou dans une situation de vulnérabilité.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Est-ce la raison pour laquelle vous vous opposiez aux mises à pied?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:18
Eh bien, mon opposition aux mises à pied n'était pas d'ordre général. Les mises à pied étaient peut-être nécessaires. Je me suis opposée au fait qu'elles se faisaient sans la pleine consultation du conseil d'administration et sans qu'on nous fournisse l'information détaillée qui aurait confirmé l'absolue nécessité de procéder de cette façon. J'acceptais ce qu'ils disaient, mais nous avions besoin de voir l'information.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Oui.
Pendant que vous étiez au conseil d'administration, est-ce que quelqu'un a déjà exprimé des préoccupations au sujet de montants versés par UNIS à d'autres entités ayant un lien de dépendance comme ME to WE, des sociétés à numéro ou d'autres organismes travaillant à forfait ou en sous-traitance pour UNIS?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:19
Eh bien, le conseil d'administration était très préoccupé par la question de l'examen des transferts à des entités associées, en particulier ME to WE. Nous avons demandé qu'un rapport annuel de rapprochement soit présenté au conseil concernant ces transferts. Je dirais que nous souhaitions obtenir le plus d'information possible au sujet de ces transferts, et à cet égard, nous invitions toujours le directeur général de ME to WE à une réunion annuelle d'UNIS afin d'obtenir qu'il fasse le point et qu'il nous aide à comprendre le rapprochement des fonds entre les deux organismes.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Est-ce qu'il est déjà arrivé qu'un membre du conseil d'administration exprime…
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Ça sera votre dernière question, monsieur Poilievre.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
… des préoccupations au sujet de ces transactions entre l'Organisme UNIS et ME to WE?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:19
D'après moi, personne n'a exprimé de préoccupations explicites, mais c'était plutôt des demandes d'information plus précise. C'est ainsi que je le présenterais.
Voir le profil de Pierre Poilievre
PCC (ON)
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Merci à vous deux.
C'est maintenant au tour de Mme Koutrakis, qui sera suivie de M. Fortin.
Voir le profil de Annie Koutrakis
Lib. (QC)
Voir le profil de Annie Koutrakis
2020-07-28 12:20
Merci, monsieur le président. Je vous signale que je vais partager mon temps avec la députée Dzerowicz. Est-ce que vous pourriez m'arrêter à la quatrième minute?
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Certainement.
Voir le profil de Annie Koutrakis
Lib. (QC)
Voir le profil de Annie Koutrakis
2020-07-28 12:20
Merci.
Madame Douglass, je vous remercie de comparaître devant le Comité aujourd'hui. Merci également de vos services rendus et de votre militantisme qui se poursuit au service des Canadiens en général.
Comme vous l'avez indiqué, vous avez démissionné de votre poste de présidente du conseil le 27 mars. Même s'il semble que la conversation entre le gouvernement et l'Organisme UNIS concernant l'administration de la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant se soit amorcée le 7 avril, quand le ministre Morneau a communiqué avec UNIS ainsi qu'avec un certain nombre d'autres organismes pour obtenir leurs idées sur le programme de bénévolat étudiant, étiez-vous au courant du programme de Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant ou de programmes semblables proposés par l'Organisme UNIS?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:21
Voir le profil de Annie Koutrakis
Lib. (QC)
Voir le profil de Annie Koutrakis
2020-07-28 12:21
Quand vous étiez présidente du conseil, saviez-vous si l'Organisme UNIS avait l'intention de soumettre une proposition au gouvernement fédéral?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:21
Pourriez-vous préciser la période? J'ai été longtemps à ce poste. Parlez-vous de n'importe quelle proposition générale ou en particulier de la Bourse canadienne pour le bénévolat…
Voir le profil de Annie Koutrakis
Lib. (QC)
Voir le profil de Annie Koutrakis
2020-07-28 12:21
Les deux.
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:21
L'Organisme UNIS faisait des demandes de subventions au gouvernement fédéral. J'étais au courant de certaines de ces demandes, mais je n'avais aucune idée de leurs intentions relatives à ce qui est devenu le programme de Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant.
Voir le profil de Annie Koutrakis
Lib. (QC)
Voir le profil de Annie Koutrakis
2020-07-28 12:21
Saviez-vous qu'une entente de contribution serait signée entre UNIS et le gouvernement? Aviez-vous entendu quoi que ce soit à ce sujet pendant que vous étiez toujours présidente du conseil?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:22
Je n'avais rien entendu au sujet de cette information ou de ce programme. Je n'en savais rien.
Voir le profil de Annie Koutrakis
Lib. (QC)
Voir le profil de Annie Koutrakis
2020-07-28 12:22
D'accord. Je vous remercie.
Selon l'une des préoccupations soulevées dans le passé, un nouveau conseil d'administration pourrait ne pas être le mieux placé pour guider l'Organisme UNIS dans son administration d'un programme comme la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant. Êtes-vous en mesure de nous parler de politiques en place au sein de l'Organisme UNIS qui garantiraient la transition harmonieuse du nouveau conseil d'administration?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:22
Étant donné que Craig Kielburger m'a demandé de démissionner et que j'ai décidé de le faire immédiatement en raison de diverses préoccupations — je dirais que j'avais trois préoccupations précises —, il n'y a pas eu de transition ordonnée entre l'ancien conseil… ou certainement entre l'ancienne présidente du conseil, en l'occurrence moi, et le nouveau président canadien du conseil, Greg Rogers. J'ai déjà rencontré M. Rogers, mais je ne le connais pas bien. Je n'entretiens absolument aucun lien avec lui. Malheureusement, à cause des circonstances de ma démission, il n'y a eu aucun transfert d'information dans le cours normal des activités.
Voir le profil de Annie Koutrakis
Lib. (QC)
Voir le profil de Annie Koutrakis
2020-07-28 12:23
En tant qu'ancienne présidente du conseil d'administration d'UNIS au Canada, quel contrôle aviez-vous sur la gouvernance et l'orientation stratégique de l'organisme en général?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:23
Le conseil d'administration travaillait en équipe. J'ai eu le très grand honneur de présider ce conseil d'administration, et c'est un poste que j'ai été ravie d'occuper grâce aux personnes formidables qui formaient l'équipe derrière et avec moi. Je dirais que le conseil d'administration a le pouvoir de prendre des décisions en matière de gouvernance, d'établir l'orientation des activités de surveillance et ainsi de suite, et d'examiner les documents financiers. Personnellement, j'étais simplement un des membres du conseil, même si je rencontrais très régulièrement l'équipe de direction.
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
C'est maintenant le moment de donner la parole à Mme Dzerowicz pour deux minutes.
C'est à vous, madame Dzerowicz.
Voir le profil de Julie Dzerowicz
Lib. (ON)
Merci beaucoup.
Madame Douglas, merci infiniment d'être là. C'est vraiment important. Je vous suis très reconnaissante de votre témoignage.
Je sais que vous avez dit que vous aviez fait du bénévolat pour UNIS pendant 15 ans. Pourriez-vous confirmer que vous avez été présidente du conseil d'administration pendant 10 ans?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:24
Je crois en fait que c'est un peu plus que cela, mais mes dossiers ne sont pas précis à ce sujet. Je dirais que c'est un peu plus de 10 ans, mais je n'ai malheureusement pas de date de début à vous donner.
Voir le profil de Julie Dzerowicz
Lib. (ON)
Ce n'est pas grave.
J'ai deux questions clés. J'aimerais me concentrer sur ce que nous sommes ici pour faire en tant que comité.
Premièrement, même si vous êtes partie, est-ce que nous pourrions avoir des raisons de douter de la capacité financière de l'Organisme UNIS concernant la mise en œuvre de la proposition relative à la Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant? Si leur choix avait été maintenu, est-ce qu'il y aurait, sur le plan financier, des raisons de croire qu'ils n'auraient pas la capacité de mettre le programme en œuvre?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:25
Hier, cela faisait quatre mois que j'avais quitté l'organisme, et depuis mon départ, je pense qu'il est possible que la situation financière de l'organisme ait bien changé, mais je n'ai pas ces détails.
Je peux dire que je n'avais pas de questions immédiates au sujet de la solvabilité ou de la situation financière de l'organisme au moment de mon départ, mais je comprends très bien les effets possibles de la COVID sur les finances de l'organisme.
Voir le profil de Julie Dzerowicz
Lib. (ON)
Je n'ai qu'une autre question à vous poser.
Initialement, je crois que nos fonctionnaires se sont penchés sur divers organismes et, faute d'avoir beaucoup de temps, ont conclu que l'Organisme UNIS était le mieux placé, compte tenu des habilités et capacités qu'ils recherchaient pour la mise en œuvre du programme de Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant.
Est-ce que vous avez quelque doute que ce soit sur la capacité de l'Organisme UNIS de mettre en œuvre le programme de Bourse canadienne pour le bénévolat étudiant?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:26
Compte tenu de la date de ma démission, je n'étais absolument pas au courant de la portée du programme. Il m'est donc impossible de vous dire que l'organisme aurait été capable ou incapable de le mettre en œuvre.
Je sais que l'Organisme UNIS a eu, à un moment donné, plusieurs centaines d'employés, mais quand je suis partie, un très grand nombre d'employés partaient aussi. L'organisme avait d'importants réseaux au Canada et aux États-Unis ainsi qu'à l'étranger, mais quant à leur capacité de mettre en œuvre ce programme, je n'en ai aucune idée.
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Je vous remercie tous les trois.
La parole est maintenant à M. Fortin, qui sera suivi par M. Angus.
Monsieur Fortin, la parole est à vous.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
Je vous remercie, monsieur le président.
Bonjour, madame Douglas.
Madame Douglas, vous nous avez dit tantôt que, puisque ce n'était pas dans les habitudes du mouvement UNIS, vous seriez étonnée que Mme Margaret Trudeau, la mère du premier ministre, Mme Sophie Grégoire, la conjointe de celui-ci, ou son frère, M. Alexandre Trudeau, aient été rémunérés. À votre connaissance, ils ne l'ont jamais été. Est-ce exact?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:27
Je ne me suis pas renseignée sur leur situation particulière, mais en général, selon l'information fournie au conseil d'administration, aucun conférencier n'était rémunéré pour prendre la parole lors d'une Journée UNIS.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
Êtes-vous au courant des différents voyages qui ont été offerts par le mouvement UNIS à certains politiciens, dont M. Morneau?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:28
Je sais que des personnes se sont rendues sur les lieux d'activités de développement à l'étranger, notamment dans des endroits qu'on appelait des villages UNIS, soutenus par l'Organisme UNIS.
Quant à la liste des personnes qui y sont allées, le conseil d'administration n'est pas entré dans les détails de chaque invité, à savoir s'il s'agissait de politiciens ou de personnes particulièrement bien connues. Parfois, nous en étions informés, mais pas toujours.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
D'accord.
Êtes-vous au courant du fait que M. Morneau et son épouse — peut-être leurs filles étaient-elles aussi présentes — ont voyagé, entre autres, au Kenya avec le mouvement UNIS, en 2017?
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Monsieur Fortin, l'interprète a de la difficulté à vous entendre. Vous pourriez essayer d'approcher votre micro un peu.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
D'accord.
Je répète ma question, madame Douglas.
Madame Douglas, êtes-vous au courant du fait que M. Morneau, son épouse et des membres de sa famille ont voyagé au Kenya avec le mouvement UNIS, autour de 2017?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:29
Je ne suis pas sûre d'avoir bien compris, ce qui exigerait peut-être une précision, mais je ne savais pas que le ministre Morneau était allé en Afrique en 2017.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
La semaine dernière, M. Morneau nous a dit qu'il devait rembourser environ 43 000 $ au mouvement UNIS pour ses voyages en Équateur et au Kenya.
Si je comprends bien, vous n'étiez pas au courant qu'il devait rembourser des frais de voyage au mouvement.
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:30
Je vous remercie de cette précision, monsieur Fortin.
Oui, je savais que le ministre des Finances avait remboursé un montant à l'Organisme UNIS. Je ne sais pas à quoi cela correspond précisément. Je ne suis pas trop au courant de cela. Je sais qu'il s'est rendu avec des membres de sa famille en Équateur, et peut-être… Je crois que d'autres membres de sa famille s'étaient rendus au Kenya auparavant, mais je ne suis pas au courant des détails.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
Toutefois, vous savez qu'il a dû rembourser les frais de voyage d'environ 43 000 $. Vous êtes au courant.
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:31
J'ai vu qu'on en avait parlé, en effet.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
Pour ce qui est de ces frais, savez-vous si une facture a été émise et envoyée à M. Morneau?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:31
En tant qu'ancien membre du conseil d'administration, je ne suis pas bien placée pour connaître ces détails. L'équipe de direction serait manifestement mieux placée pour répondre à une question de ce genre. Je ne sais pas comment les systèmes de facturation fonctionnent.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
Vous étiez tout de même présidente du mouvement UNIS.
Le ministre des Finances du Canada a voyagé avec le mouvement. Le voyage a coûté autour de 100 000 $. On a dit qu'il avait déjà payé 50 000 $ et qu'il y avait 43 000 $ à facturer. On ne sait plus trop. Ce sont tout de même de grandes dépenses pour un personnage important.
Le conseil d'administration n'était-il pas au courant de cela?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:32
Je sais que des milliers de personnes se rendent chaque année à nos emplacements où se déroulent des activités de développement, à l'étranger ainsi que dans les collectivités avec lesquelles nous travaillons étroitement, mais quand il s'agit des aspects particuliers des paiements liés aux membres des familles et des coûts ou des éléments de leur voyage, ce ne sont pas des détails… Le conseil d'administration va plutôt exercer une surveillance et se pencher sur des données cumulatives et non sur des aspects aussi précis que cela.
C'est donc la raison pour laquelle je ne suis pas au courant exactement des détails de sa facture. Je savais qu'il était allé en Équateur.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
À votre avis, qui, dans le mouvement, pourrait répondre à ces questions?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:32
Je dirais que la directrice générale d'UNIS ou le directeur général de ME to WE, ou peut-être les cofondateurs pourraient répondre à cette question avec précision.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
On sait que les cofondateurs sont MM. Kielburger.
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Vous en êtes à votre dernière question.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
Quel est le nom du directeur général dont vous nous parlez?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:33
La personne dont je parle est Mme Dalal Al-Waheidi, la directrice générale de l'Organisme UNIS. Le directeur général de ME to WE est M. Russ McLeod.
Voir le profil de Rhéal Fortin
BQ (QC)
Je vous remercie, madame Douglas.
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
C'est ici que cela se termine.
C'est maintenant au tour de M. Angus, qui sera suivi de M. Barrett.
Monsieur Angus, c'est à vous.
Voir le profil de Charlie Angus
NPD (ON)
Merci beaucoup, monsieur le président.
Merci, madame Douglas. Je vous remercie de ce que vous avez accompli pour le public. C'est vraiment important.
Mes filles sont allées à Enfants Entraide quand elles étaient probablement en quatrième, cinquième et sixième année. Cela a changé leur vie. Ma plus vieille a dit que cela l'avait lancée sur la voie du militantisme en matière de droits de la personne.
Il s'agit cependant d'un groupe vraiment très différent, jeune et idéaliste, par comparaison à ce que nous avons aujourd'hui et que j'ai de la difficulté à comprendre — les multiples sociétés, les transactions immobilières massives, les diverses activités à but lucratif et les activités pour le public. Par conséquent, la question de la gouvernance est vraiment très importante. La gouvernance est d'une très haute importance quand nous parlons d'une entente avec le gouvernement fédéral dont l'enjeu peut être de près d'un milliard de dollars. Il faut de la gouvernance et de la surveillance.
Je suis très préoccupé par la situation relative à votre conseil d'administration, en mars. Vous avez dit que vous essayiez d'obtenir des réponses: il y avait des licenciements massifs. Lors de la conversation par téléconférence avec Marc Kielburg, diriez-vous qu'il n'était pas éloquent, que sa colère montait?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:34
J'ai eu de nombreux appels téléphoniques à la mi-mars — en fait je pense que c'est à partir du 9 mars, mais surtout à la mi-mars — avec Marc Kielburger et presque toujours avec Dalal Al-Waheidi. Mon collègue et homologue qui présidait le conseil d'administration américain, M. Jonathan White, se joignait à moi.
L'impression que j'avais, c'est que l'organisme ressentait une pression intense à cause des effets de la COVID. Les incidences étaient graves. J'ai mentionné précédemment la fermeture des écoles, la fin des journées UNIS, la fin des déplacements et ce genre de choses. Nous faisions des pressions pour obtenir de l'information. On nous avait dit que l'information était disponible. Nous ne demandions pas qu'on nous fasse des présentations PowerPoint ou qu'on nous présente quelque chose de nouveau; nous voulions simplement l'information qui, selon ce qu'on nous avait dit, était produite quotidiennement. Cette information ne nous a jamais été fournie, même si nous la demandions.
Voir le profil de Charlie Angus
NPD (ON)
Nous parlons de licenciements massifs, de centaines de personnes, dans un organisme qui vit essentiellement une crise. Est-ce qu'il y a eu une réunion à laquelle Marc Kielburger aurait coupé court en raccrochant, ce qui aurait poussé Craig Kielburger à vous appeler et à vous demander de démissionner?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:36
Je dirais qu'il y a eu une réunion particulièrement houleuse ou mémorable, vers le 23 mars. J'avais demandé la convocation du comité spécial que j'ai mentionné précédemment. Moi-même, le président du conseil d'administration américain et deux autres personnes participions à cette réunion par téléphone. J'ai demandé que l'équipe de direction produise les documents. J'ai imposé un court délai: le jour même ou le lendemain matin. Je dirais simplement que l'appel s'est terminé abruptement.
Voir le profil de Charlie Angus
NPD (ON)
Donc, il a raccroché, puis son frère a téléphoné et vous a demandé de démissionner.
La seule raison pour laquelle je veux entrer dans ces détails, c'est que les Canadiens ont donné à cet organisme près d'un milliard de dollars. Nous voulons par conséquent avoir la certitude que c'est un organisme doté d'une structure convenable, qu'il ne s'agit pas que des frères Kielburger et de leur famille, et qu'une surveillance est exercée. Je dirais que nous avons tous été renversés d'apprendre que, contrairement à ce que les libéraux disent au Comité, l'Organisme UNIS n'exerce pas de surveillance de son programme, mais que c'est une société fictive, la WE Charity Foundation. Je ne vois aucune structure de gouvernance pour la fondation UNIS, outre le fait qu'il semble que ce soit des gens qui travaillent pour les Kielburger et que l'objectif énoncé est de détenir des biens immobiliers. Elle n'a pas d'actifs.
Vous avez dit que vous aviez des préoccupations au sujet de la fondation. Quelles étaient vos préoccupations?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:37
L'équipe de directions a observé qu'une fondation serait une bonne idée et a présenté cela au conseil d'administration en 2018, je crois. Le conseil d'administration avait diverses préoccupations. Nous n'avions tout simplement pas assez d'information.
J'ai personnellement examiné cette question en profondeur en gardant à l'esprit les intérêts des parties prenantes et des collaborateurs de l'organisme, franchement, et en pensant à tous les jeunes qui avaient recueilli des fonds. Je voulais comprendre parfaitement la raison d'être d'une telle fondation et son objet. Au bout du compte, aucune résolution n'a été proposée au conseil en vue de déterminer s'il fallait établir une telle fondation. Je crois que le conseil d'administration ne disposait pas d'information satisfaisante à ce moment-là.
Voir le profil de Charlie Angus
NPD (ON)
Nous avons ce qui semble être…
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
C'est votre dernière question, monsieur Angus.
Voir le profil de Charlie Angus
NPD (ON)
… une société de portefeuille en place, au sujet de laquelle le conseil d'administration essaie d'obtenir des réponses. Il n'y a aucune surveillance, mais c'est quand même là que les frères Kielburger décident de canaliser 900 millions de dollars. Cela les exempte assurément de responsabilité, mais il n'y a aucun mécanisme de surveillance, d'après ce que je peux constater. Diriez-vous que c'est une bonne compréhension de la façon dont cette fondation est organisée?
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:39
Je ne connais pas les détails de la structure relative à cette fondation, et je ne suis donc pas bien placée pour parler de sa capacité d'accomplir quelque chose. Je n'en sais tout simplement pas assez.
Voir le profil de Charlie Angus
NPD (ON)
Mais elle n'avait aucun historique.
Michelle Douglas
Voir le profil de Michelle Douglas
Michelle Douglas
2020-07-28 12:39
Pas à ma connaissance.
Voir le profil de Charlie Angus
NPD (ON)
Voir le profil de Wayne Easter
Lib. (PE)
Merci, monsieur Angus.
J'estime devoir souligner, monsieur Angus, que vous avez dit qu'un montant de un milliard de dollars avait été versé à cet organisme de bienfaisance. Je ne voudrais pas que des renseignements inexacts soient propagés. En gros, le gouvernement allait verser un montant maximum de 912…
Voir le profil de Charlie Angus
NPD (ON)
C'était 912 millions de dollars. Vous avez raison, monsieur le président.
Résultats : 1 - 100 de 76055 | Page : 1 de 761

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes