Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 47159
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Je déclare la séance ouverte.
Bienvenue à la 12e séance du Comité spécial sur la pandémie de la COVID-19.
Ce sera la première réunion hybride du Comité. Certains membres du Comité vont y participer par vidéoconférence et d'autres le feront en personne. Cela donne suite à la motion adoptée par la Chambre le 26 mai 2020.
Dans les faits, les députés ayant déjà participé à une réunion virtuelle du Comité spécial ne remarqueront pas beaucoup de changements, sauf celui de voir d'autres députés participer depuis le parquet de la Chambre.
Une rubrique a également été ajoutée aux travaux du Comité, celle des déclarations de députés.
Afin que les députés qui se joignent à la séance par vidéoconférence puissent être vus et entendus par les personnes qui sont dans la Chambre, deux écrans ont été installés de chaque côté du fauteuil du Président. L'amplification sonore pour les interventions virtuelles sera disponible, et les députés en Chambre pourront écouter la chaîne du parquet ou l'interprétation avec les oreillettes qui se trouvent sur leur bureau.
Je vous prie d'attendre que je vous donne la parole en vous nommant avant de commencer à parler. Veuillez également adresser vos remarques à la présidence. Je vous remercie.
Pour les députés qui participent par vidéoconférence, je voudrais vous rappeler de laisser votre micro en sourdine lorsque vous ne parlez pas. Aussi, veuillez noter que si vous désirez parler en anglais, vous devez choisir la chaîne anglaise. Si vous désirez parler en français, vous devez choisir la chaîne française. Si vous voulez passer d'une langue à l'autre, vous devez choisir la chaîne correspondant à la langue que vous utilisez.
Si des députés qui participent par vidéoconférence souhaitent demander la parole en dehors de la période d'intervention qui leur est réservée, ils doivent activer leur micro et invoquer le Règlement. Ceux qui sont à la Chambre peuvent simplement se lever, comme à l'habitude. Veuillez noter que la réunion d'aujourd'hui sera télévisée, comme une séance habituelle de la Chambre.
Nous allons maintenant procéder aux annonces ministérielles.
Je crois comprendre qu’il n’y a pas d’annonce ministérielle aujourd’hui. Nous allons donc passer aux pétitions.
Nous allons procéder à la présentation de pétitions, pendant un maximum de 15 minutes.
J'aimerais rappeler aux députés que les pétitions présentées pendant une réunion du Comité spécial doivent déjà avoir été certifiées par le greffier des pétitions.
Pour les députés qui participent en personne, veuillez venir porter au bureau le certificat signé une fois la pétition présentée.
La première pétition sera présentée par Mme May, qui se joint à nous virtuellement.
Voir le profil de Elizabeth May
PV (BC)
Monsieur le président, quel honneur c'est pour moi d'être la première personne à prendre la parole à partir des écrans situés de chaque côté du Président de la Chambre.
Je m'adresse à vous de la circonscription de Saanich—Gulf Islands, située sur le territoire traditionnel de la Première Nation des WSÁNEC. Hych'ka Siem.
Je vous présente la pétition numéro 431-00215. Elle a été certifiée. Les pétitionnaires souhaitent porter à l'attention de la Chambre le fait que le Canada est le seul pays doté d'un régime de soins de santé universel qui ne comprend pas les médicaments d'ordonnance. Ils soulignent qu'à cause de la disparité du système à l'échelle du pays, trois millions de Canadiens n'ont pas l'assurance ou les moyens nécessaires pour acheter les médicaments dont ils ont besoin. Ils prient donc la Chambre réunie en Parlement de mettre en place un régime national d'assurance-médicaments et de réduire le prix des médicaments en les achetant en gros volumes.
Je crois que cela résume la pétition, monsieur le président. Merci beaucoup.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
La pétition suivante sera présentée par M. Genuis.
Voir le profil de Garnett Genuis
PCC (AB)
Merci beaucoup, monsieur le président.
Je suis heureux de présenter deux pétitions au Comité aujourd'hui.
La première appuie le projet de loi S-204. Ce projet de loi d'intérêt public émanant du Sénat, proposé par la sénatrice Salma Ataullahjan, érigerait en infraction le fait de voyager à l'étranger afin d'acquérir des organes prélevés sans consentement. Il prévoit aussi un mécanisme pour interdire de territoire au Canada toute personne ayant été impliquée dans la pratique effroyable du trafic d'organes prélevés sans consentement. Ce projet de loi a été présenté plusieurs fois au fil des 10 dernières années et plus, et les pétitionnaires espèrent que le Parlement actuel sera celui qui prendra enfin des mesures à l'égard du prélèvement forcé et du trafic d'organes.
Les signataires de la deuxième pétition sont préoccupés par le projet de loi C-7, et particulièrement par les efforts déployés par le gouvernement pour supprimer des mesures de protection contenues actuellement dans le régime d'euthanasie canadien. Les pétitionnaires regrettent que le gouvernement tente d'éliminer la période de réflexion de 10 jours et d'autres mesures de protection qu'il considérait comme essentielles il y a à peine 4 ans, lorsqu'il mettait en place le régime d'euthanasie et de suicide assisté. Ils prient le gouvernement de faire quelque chose à ce sujet et ils s'opposent à la tentative de supprimer du régime des mesures de protection essentielles.
Merci beaucoup.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Est-ce que quelqu'un d'autre a une pétition à présenter?
Comme il n'y a personne d'autre, nous allons procéder aux déclarations de députés.
La période consacrée aux déclarations de députés sera de 15 minutes, au maximum. Chaque déclaration sera d'une minute. La première sera celle de M. Samson.
Monsieur Samson, vous avez la parole.
Voir le profil de Darrell Samson
Lib. (NS)
Bonjour à toutes et à tous. C'est un honneur pour moi de faire une déclaration en vertu de l'article 31 du Règlement.
Le printemps a été éprouvant pour la Nouvelle-Écosse et les collectivités de Sackville—Preston—Chezzetcook. Pendant qu'elle s'unissait pour faire face aux défis liés à la COVID-19, la population a été plongée dans le deuil par le décès de trois femmes remarquables de la région: la gendarme Heidi Stevenson de la GRC, bien connue de nombreux résidents de Cole Harbour et des environs; l'enseigne de vaisseau de 1re classe Abbigail Cowbrough, qui était basée à la 12e Escadre Shearwater; et la capitaine Jenn Casey, membre de l'équipe des Snowbirds des Forces canadiennes.
Toutes trois sont décédées dans l'exercice de leurs fonctions, dans des événements tragiques distincts, pendant qu'elles servaient notre pays. Ces trois femmes courageuses, qui ont servi avec honneur sur terre, en mer et dans les airs, représentent ce que notre pays a de meilleur. Heidi, Abbigail et Jenn étaient des femmes inspirantes, et jamais nous ne les oublierons.
Je vous remercie.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Je donne la parole à M. Bezan.
Voir le profil de James Bezan
PCC (MB)
Je vous remercie, monsieur le président.
Le Canada a besoin d'un premier ministre qui crée des emplois et des débouchés, mais à la place, nous avons un premier ministre qui est en train d'accumuler une dette nationale colossale. Hier, le DPB a prédit que cette année, le déficit fédéral s'élèvera à plus de 252 milliards de dollars. Cette somme équivaut presque à la moyenne annuelle des dépenses publiques avant l'arrivée du gouvernement libéral. Au bout de 5 ans, la dette nationale du Canada atteindra 1 billion de dollars, et nous n'obtiendrons presque rien en retour. D'un océan à l'autre, les industries sont soit fermées, soit en situation précaire.
Les travailleurs canadiens méritent un premier ministre qui soutient le secteur de l'énergie canadien et qui achemine nos ressources naturelles et nos produits agricoles vers les marchés; qui appuie les petites entreprises et qui fait en sorte que notre régime fiscal encourage la création d'emplois et la croissance; et qui créera des emplois dans le secteur canadien de la fabrication de pointe, tout en favorisant la croissance de l'industrie de l'automobile. Les travailleurs canadiens ont besoin d'un tel premier ministre. Plus important encore, nous avons besoin d'un premier ministre conservateur qui remettra de l'ordre dans les finances publiques et qui résorbera l'énorme dette contractée par le premier ministre actuel.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Nous passons maintenant à M. Anandasangaree.
Voir le profil de Gary Anandasangaree
Lib. (ON)
Monsieur le président, c'est avec le cœur gros que je prends la parole aujourd'hui. Depuis le début de la pandémie de COVID-19, un nombre disproportionné de décès sont survenus dans les centres de soins de longue durée.
Je suis reconnaissant envers les membres des Forces armées canadiennes qui ont été déployés au centre de soins Altamont, situé dans ma circonscription, et à quatre autres foyers de la région du Grand Toronto. Les FAC ont présenté des observations effroyables concernant la situation dans ces foyers: des résidents qui reçoivent de mauvaises doses de médicaments ou des médicaments périmés; qui ne sont pas lavés ou changés pendant de longues périodes; qui sont nourris de force, au point de s'étouffer; qui sont confinés à leur lit pendant des semaines; qui sont mal nourris; et bien plus encore.
Monsieur le président, j'exhorte le premier ministre Ford à promulguer une ordonnance de prise en charge et à confier à une tierce partie la gestion des cinq foyers en question, afin de s'attaquer à ces violations et de redresser la situation. Je prie aussi le premier ministre Ford de lancer une enquête publique indépendante chargée d'étudier la tragédie vécue dans les centres de soins de longue durée de l'Ontario. Enfin, monsieur le président, nous devons collaborer avec les provinces et les territoires en vue d'établir des normes nationales en matière de soins pour les membres les plus vulnérables de notre société. Nous pouvons, et nous devons, faire mieux.
Je vous remercie, monsieur le président.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Quelqu'un invoque le Règlement.
Allez-y, madame May.
Voir le profil de Elizabeth May
PV (BC)
Je vous remercie, monsieur le président.
J'hésite à interrompre mes collègues, mais j'ai une préoccupation par rapport à la pratique entourant les pétitions, qui consiste, si je comprends bien, à résumer la pétition, sans faire de discours. Un de nos collègues m'a semblé déroger à nos règles habituelles.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Je rappelle aux députés que nous sommes censés, lors de la présentation d'une pétition, de donner un résumé et d'être aussi concis que possible. Merci.
Monsieur Champoux, vous avez la parole.
Voir le profil de Martin Champoux
BQ (QC)
Voir le profil de Martin Champoux
2020-05-27 12:13
Monsieur le président, j'aimerais saluer la résilience des Québécoises et des Québécois qui s'inquiètent pour leur emploi ou pour leur entreprise pendant la crise de la COVID-19.
C'est pour eux qu'il faut planifier l'après-crise, et il faut le faire dès maintenant. Pour ce faire, on a besoin d'avoir l'heure juste. Il faut connaître l'état des finances publiques. C'est pourquoi le Bloc québécois exige du gouvernement une mise à jour économique, et ce, avant le 17 juin. Il ne s'agit pas de faire un spectacle. Tout le monde sait que le déficit va être immense. Il fallait soutenir la population, et nous sommes tous d'accord là-dessus, mais il faut savoir à quel point. Il faut aussi savoir d'où on part pour être en mesure de planifier où on s'en va. C'est une question de respect envers la population, puisque c’est elle qui va payer la note.
En terminant, j'aimerais rappeler au gouvernement qu'il reste un groupe qui ne contribue vraiment pas aux finances publiques présentement. Je parle des géants du Web, le groupe GAFAM, qui n'ont jamais été autant utilisés qu'en ce moment et qui ne paient toujours pas un sous d'impôt au Canada. Les libéraux ont promis de régler cette injustice. Ils ont maintenant une belle occasion de le faire.
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Je donne la parole à Mme Sidhu.
Résultats : 1 - 15 de 47159 | Page : 1 de 3144

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes