BRI
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 121 - 135 de 851
Daniel Paquette
Voir le profil de Daniel Paquette
Daniel Paquette
2020-12-03 12:06
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
D’accord.
Je suppose que la première question est que je ne sais pas s’il y avait peut-être autant de détails que j’avais espéré. Je ne suis pas certain de bien comprendre la question du personnel réaffecté. Je sais que c’est une question que j’ai déjà posée. Je pense que c’est en partie une réponse à cette question. Je ne suis toujours pas certain de comprendre ces réaffectations.
Pouvez-vous nous donner un peu plus de détails à ce sujet? S’agit-il de réaffectations en cours? S’agit-il uniquement d’affectations temporaires? Quels types de réaffectations avons-nous observés? Je ne demande pas tous les détails, mais vous pouvez peut-être nous donner les réaffections les plus courantes. De quels types de réaffectations s’agit-il? Dans quels domaines les personnes ont-elles été réaffectées et pour combien de temps?
Daniel Paquette
Voir le profil de Daniel Paquette
Daniel Paquette
2020-12-03 12:07
Étant donné que la plupart des réaffectations qui ont eu lieu concernent notre équipe de Services numériques et Biens immobiliers, je vais demander à M. Stéphan Aubé s’il veut nous en dire un peu plus sur ce qu’ils ne font pas ou font moins et ce qu’ils font maintenant.
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
D’accord.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2020-12-03 12:07
Merci pour la question, monsieur Richards.
Il y a environ 120 personnes au sein de Services numériques et Biens immobiliers, notre magasin ici, qui ont dû être réaffectées à des nouveaux rôles. Certaines de leurs fonctions ont dû être réaffectées vers le soutien du Parlement virtuel, et nous avons essentiellement pris beaucoup de personnel technique que nous avions affecté aux questions opérationnelles. Nous avons dû arrêter d’offrir certains services afin de pouvoir les réaffecter au soutien des comités et de la Chambre virtuels, monsieur Richards.
Ce nombre représente environ 120 personnes au sein de mon organisation, que nous avons réaffectées vers leurs nouvelles responsabilités, en tenant compte des besoins créés par les comités et les chambres virtuels.
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
D’accord.
Ce serait l’essentiel.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2020-12-03 12:08
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
Quelle part de cette somme serait consacrée à d’autres choses? Il est évident que nous faisons toujours des plans pour d’autres choses, comme une application de vote et d’autres moyens d’adaptation. Quel pourcentage de ces réaffectations serait lié à l’élaboration des futures interventions auxquelles nous travaillons encore?
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2020-12-03 12:08
Je peux vous en donner une ventilation.
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
D’accord.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2020-12-03 12:08
J’ai classé en trois catégories les ressources que nous avons affectées au Parlement virtuel. Il y a la Chambre virtuelle, et nous avons un groupe d’environ 30 personnes qui a été réaffecté et qui se consacre au soutien de la Chambre virtuelle. Il y a un groupe de 77 personnes qui a été assigné au soutien des comités virtuels. Il y a également un groupe de 13 personnes qui a été réaffecté à la question du vote.
La question du vote a connu différentes phases. Au début, de mai à juin, cinq personnes ont travaillé à la validation du concept; ce nombre est passé à 13 personnes après la motion, à l’automne.
Je ne dirais pas que les ressources affectées à la question du vote sont permanentes, en particulier par rapport à l’autre. Je dirais qu’il s’agit de personnes qui y travaillent en plus d’offrir un soutien virtuel à la Chambre et aux comités.
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
C'est entendu. D'accord.
Quels étaient normalement les postes d'attache de ces personnes? En d'autres termes, quelles sortes de choses sont laissées de côté ou ne sont pas faites à la capacité que nous aurions peut-être souhaitée du fait de ces réaffectations?
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2020-12-03 12:09
Je vais vous donner un exemple que vous connaissez probablement. Le service d’ambassadeur que nous offrons aux membres des comités et aussi à leurs bureaux est assuré par un groupe de moins de 20 personnes. Nous avons dû réaffecter ce groupe à l’accueil des membres des comités virtuels et de la Chambre virtuelle. C’est un exemple des changements que nous avons effectués.
Nous avons également dû réaffecter une partie de nos forces de sécurité pour travailler à des points précis concernant la sécurité de ces réunions virtuelles. Nous avons procédé à quelques changements à cet égard. Nous avons également examiné le soutien que nous avons offert pour certaines applications aux personnes qui travaillaient dans ce domaine. Nous les avons essentiellement réaffectés à des rôles opérationnels particuliers liés à la Chambre virtuelle et aux comités virtuels. C’est le type de décision que nous avons dû prendre afin de ne pas augmenter les coûts pour l’organisation, parce que les coûts différentiels de notre point de vue pour le Parlement virtuel, à compter de septembre, se chiffraient en réalité à environ 1,2 million de dollars. Nous avons pu maintenir cette charge de coûts différentiels grâce aux réaffectations que nous avons effectuées.
Voir le profil de Blake Richards
PCC (AB)
Puisque nous parlons du Parlement virtuel, en ce qui concerne les comités, on nous a évidemment dit que pour des raisons de logistique et d’entretien des systèmes, l’approche que nous avons utilisée, cette approche hybride pour les réunions des comités, va devoir s’arrêter pendant environ un mois lors du prochain ajournement d’hiver. Si je me souviens bien — mes dates ne sont peut-être pas exactes — mais à partir du 19 décembre, pendant environ un mois, il y aura un arrêt. Ce que l’on nous dit, c’est que cette mesure empêcherait les comités et même le Parlement de pouvoir siéger de quelque manière que ce soit, s’il devait être rappelé, même en situation d’urgence.
Nous avons vu par le passé que cela se produit parfois pendant l’ajournement de la Chambre. Pouvons-nous obtenir une explication plus détaillée, en particulier pour les Canadiens qui suivent peut-être nos travaux aujourd’hui? Que se passe-t-il exactement? Pourquoi cela se passe-t-il? Que pourrait-on faire pour s’assurer que les situations d’urgence puissent être traitées? Pourrait-on procéder de manière échelonnée, de sorte que même un seul comité puisse se réunir en cas d’urgence? Il est évident qu’il y a des raisons pour lesquelles une telle mesure doit être prise, et nous ne voudrions certainement pas fermer complètement notre Parlement pendant un mois si cela s’avérait nécessaire.
Pouvons-nous obtenir des explications sur ce qui se passe et aussi une idée de ce qui pourrait être fait pour garantir la capacité de fonctionner de manière limitée en cas d’urgence?
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2020-12-03 12:12
Monsieur Richards, je ne ferai qu’un seul commentaire pour commencer. Je peux vous garantir qu’en cas d’urgence, la Chambre serait en mesure de revenir. C’est le premier point que je veux faire valoir. Nous sommes fiers de veiller à ce que la Chambre siège, et nous garantirons son retour si jamais pareille urgence survient.
Résultats : 121 - 135 de 851 | Page : 9 de 57

|<
<
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes