Interventions en comité
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 14:08
Merci beaucoup.
J'apprécie chacun de vos exposés. Il est difficile de savoir comment m'adresser à chacun de vous, mais je vais essayer de donner un aperçu des exposés que nous avons entendus jusqu'à maintenant.
Dix-neuf des 21 groupes ont fait des exposés très convaincants et très engageants et je pense que dans la plupart des cas, il s'agit de plaidoyers passionnés en faveur d'un réinvestissement des surplus considérables enregistrés année après année, neuf années de suite, dans diverses activités que les gens ont identifiées: santé, éducation, sports de base, culture, initiatives environnementales, et ainsi de suite. Je vous pose la question très directement à vous, Valerie: la chambre de commerce de la ville est très conséquente dans sa position cette année encore une fois, pour une neuvième année d'affilée, et cela, malgré le fait que nous amorçons une neuvième année de surplus. Vous avez toujours milité en faveur d'une réduction plus rapide de la dette et de réduction d'impôts plus prononcées et plus rapides.
Puisque vous avez reconnu vous-même qu'il y avait eu des réductions massives qui ont été très nuisibles pour nous du Canada atlantique entre 1993 et 1997, et qui n'ont jamais été compensées — il n'y a jamais eu de rééquilibre — ce qui signifie que l'écart entre le Canada atlantique et le reste du Canada pour ce qui est de l'infrastructure et de l'investissement fédéral continue de croître, comment pouvez-vous concilier la position que vous défendez et le tollé presque universel de tous les segments de la collectivité dans laquelle vous vivez concernant l'investissement?
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 14:10
Vous n'appelez pas cela des dépenses, vous parlez d'investissement dans la collectivité des affaires. Comment pouvez-vous en venir à ne pas comprendre qu'il s'agit d'investissement dans les collectivités?
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 14:13
Malheureusement, nous n'avons jamais eu l'occasion d'en débattre à fond. Vous avez cité l'Irlande. Je crois comprendre que c'est l'investissement majeur en éducation et en culture et les réductions d'impôts ciblées qui ont entraîné la création du tigre celtique.
Vous militez en faveur de réductions d'impôts générales et même d'un point de vue d'une analyse des conditions commerciales, nous savons que c'est la chose la moins efficace à faire. Il est difficile de justifier les intérêts que défend la chambre de commerce avec les résultats que l'on observe en Irlande et si nous allons dans le sens de vos mesures correctives.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 15:38
Merci, monsieur le président.
J'aimerais bien poser sept questions, mais je doute d'y arriver.
Je commencerai par Glenn Drover.
J'apprécie que vous ayez cité des personnes qui font autorité et qui disent que d'autres pays utilisent des politiques publiques et des mesures fiscales différentes de celles du Canada et que ces pays ont maintenant des taux de pauvreté plus faibles, ont une répartition plus équitable des revenus, offrent des pensions plus élevées aux aînés, ont des taux de mortalité infantile plus faibles, ont des taux de diplomation plus élevés et ont un meilleur rendement en matière d'environnement. Je ne dirai pas que tout est inclus, mais il me semble que vous avez cité les aspirations générales des Canadiens et les raisons pour lesquelles ils paient des taxes, sinon volontairement, du moins en étant conscients qu'il s'agit du prix à payer pour une société civilisée.
Pouvez-vous vous adresser directement au gouvernement sur cette question? Nous pouvons en parler jusqu'à la fin des temps, mais si le gouvernement n'écoute pas? Vous avez ici des députés, vous êtes face à un comité qui rendra compte au gouvernement sur cette question. De quoi s'agit-il? S'agit-il d'une idéologie pure? Ou d'ignorance pure? Pourquoi est-il impossible pour eux de comprendre cela, et pourriez-vous essayer encore une fois de m'expliquer la raison?
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 15:41
Madame Sholzberg-Gray, j'ai remarqué que plusieurs de vos recommandations les plus vigoureuses sont tirées des grandes priorités de la Commission Romanow. Je sais que vous avez été très engagée dans ce processus. Que pensez-vous qu'il se soit produit? Les recommandations de la Commission royale Romanow avaient été formulées de manière à être appuyées par un pourcentage très élevé de Canadiens, et pourtant le gouvernement précédent n'a rien fait à ce sujet, et le gouvernement actuel ne fait rien non plus. Je parle des questions d'information, de soins à domicile et du programme national d'assurance-médicaments, pour ne nommer que ces trois éléments.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 15:43
Avant de poser une dernière question à Mme Kirk, permettez-moi de dire à M. Wiebe combien j'ai apprécié la confirmation que vous avez donnée au sujet des recommandations qui ont été faites par Phil et Elizabeth Pacey dans votre province. Ce sont des recommandations pratiques. Les entreprises les ont toujours perçues comme des rêves en couleur, alors qu'il s'agit de solutions très concrètes.
Madame Kirk, je voulais vous demander de commenter brièvement deux éléments en rapport avec vos recommandations. Le premier est le mouvement des fondations collectives, et la façon dont vous voyez que ce mouvement pourra s'arrimer aux besoins des organismes de bienfaisance.
Deuxièmement, je suis intriguée par le fait que vous n'ayez pas fait référence — et j'oublie la question exacte qui vous avait été posée — à ce qui m'est venu à l'esprit, c'est-à-dire à l'initiative du secteur bénévole qui s'est amorcée il y a un certain nombre d'années. Je sais qu'il y a beaucoup de préoccupations de la part des organisations de bienfaisance au sujet de la pression constante en vue d'éliminer les groupes de défense des intérêts, ou de trop en réduire l'importance. Je me demande si vous pouvez commenter.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Merci, monsieur le président.
Je dois dire que c'est à cause de cet événement terrible du 6 décembre que je remplace aujourd'hui Thomas Mulcair qui se trouve à Montréal où ont été commis ces meurtres horribles de l'École polytechnique.
Au sujet de l'autre événement, je peux vous dire, en tant que députée — et de la part de tous les Haligoniens — que nous sommes sensibles au fait que cette séance débute par ce rappel historique et par cette mention de la relation entre Boston et Halifax, qui a toujours été très solide. Il se trouve que mon grand-père avait fermé son cabinet médical de Boston pour venir à Truro ouvrir le premier hôpital du comté de Colchester. Lors de l'explosion, l'ouverture de cet hôpital s'avéra très fortuite. Il prit le train pour Bedford et, comme tout le monde, se rendit à pied au centre-ville qui était inaccessible autrement et s'occupa du transfert de nombreux patients vers l'hôpital du comté de Colchester.
On espère toujours tirer les leçons d'événements aussi sombres, qu'il est d'ailleurs légitime de commémorer. C'est pour cette raison qu'on attire beaucoup l'attention sur l'horreur des meurtres du 6 décembre de l'École polytechnique, dans l'espoir d'en tirer des leçons de politiques publiques.
Ici même, à Halifax, beaucoup de gens espèrent qu'une des leçons de l'explosion de Halifax est que notre port devrait être une zone totalement libre d'armes nucléaires. C'est une lutte constante que mènent beaucoup de gens, pas seulement à Halifax mais dans le monde entier. C'est donc un bon moment pour commémorer ces événements.
Merci.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 10:16
Merci beaucoup.
Je suis frappée par le caractère similaire des exposés. Comme je suis députée de Halifax, ce dont je suis particulièrement consciente — et je sais que Mike Savage ne me contredira pas —, c'est qu'il y a dans la région métropolitaine de Halifax une économie florissante où la prospérité est absolument évidente mais aussi, comme vous l'avez illustré dans vos exposés qui sont des représentations très exactes de la réalité, un écart croissant entre les nantis et les démunis. Deuxièmement, la pauvreté ne cesse de s'aggraver, particulièrement pour les gens qui ont des difficultés spéciales sous une forme ou une autre.
Je veux m'adresser rapidement à Dan Wilson. J'ai eu l'occasion d'assister à l'inauguration absolument merveilleuse d'une stratégie de développement économique de la Première nation Mi'kmaq il y a quelques semaines. Cet événement illustrait très clairement que nous avons beaucoup de nouveaux jeunes diplômés de divers programmes. Colin Dodds a parlé de la nécessité d'appuyer plus vigoureusement l'Afro-néo-écossais, le Mi'kmaq, le Néo-écossais autochtone et les autres groupes cibles spéciaux du point de vue de l'éducation, etc.
Durant ce petit déjeuner, on a dit très clairement qu'il semble que les gens d'affaires sont à la table, les établissements d'enseignement sont à la table, mais le gouvernement fédéral est absent, et je me demande si vous pouvez nous parler précisément de cela en nous disant sous quelle forme le gouvernement fédéral devrait fournir une aide pour faire exactement ce que Gerald Keddy a reconnu être très important, c'est-à-dire profiter de ces jeunes nouvellement éduqués et fortement motivés pour ouvrir des portes aux gens des Premières nations en général.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 10:21
Merci.
Je perçois un thème commun dans les quatre ou cinq derniers exposés, à savoir le besoin désespéré d'une stratégie nationale anti-pauvreté, d'une stratégie exhaustive. Je me demande si l'un des témoins pourrait nous donner des détails sur la manière dont cette question devrait être abordée.
De temps à autre, on perçoit la nécessité d'un gros effort fédéral dans un domaine particulier des politiques publiques. Cela revient continuellement et la question devient même plus grave et plus urgente à cause de l'érosion de l'appui fédéral depuis plus d'une décennie ou d'une décennie et demie à beaucoup des programmes qui feraient partie d'une telle stratégie nationale contre la pauvreté.
Quelqu'un souhaite-t-il répondre à cette question? L'une des difficultés que nous avons est qu'il a eu beaucoup d'exposés successifs, chacun ayant sa propre importance, et que j'essaye de trouver un thème commun pour inciter vigoureusement le comité des Finances à agir au sujet de vos recommandations.
J'aimerais savoir ce que vous pensez de la nécessité d'une stratégie anti-pauvreté et de la manière dont elle pourrait s'articuler.
Sharon, je vois que vous souhaitez répondre.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 11:36
Merci, monsieur le président.
Je suis sûre que si nous sommes frustrés, en tant que membres du comité, vous devez l'être encore plus. Je ne sais pas si vous avez assisté aux témoignages précédents mais, selon mon calcul, sur les 13 groupes qui se sont présentés ce matin, 11 ont avancé des arguments très solides et très bien documentés en faveur d'un plus grand investissement dans toute une gamme d'activités publiques : services publics, pensions publiques, services communautaires publics, services de santé, infrastructures et notre héritage construit. Deux seulement ont plaidé en faveur de plus grandes baisses d'impôts.
À mon avis, le porte-parole du North End Community Health Centre a fort bien résumé la situation en plaidant pour une stratégie nationale anti-pauvreté. Je lui ai demandé comment nous devrions nous y prendre et il a dit : « S'il vous plaît, plus d'études, le gouvernement sait ce qu'il doit faire mais il choisit de faire le contraire ».
Ma préoccupation est de savoir comment nous pouvons avancer sur ce qui constitue à l'évidence un consensus clair adressé au comité des Finances en faveur d'un investissement pour les gens, alors que les membres du comité représentant le gouvernement ne veulent entendre qu'une seule voix, celle qui réclame des baisses d'impôts plus profondes et plus rapides.
Ma question, qui s'adresse à quiconque est prêt à plonger, est de savoir si vous voyez un moyen pour forger un consensus sur la nécessité d'un investissement public de nos excédents budgétaires massifs et si vous pouvez suggérer des stratégies qui permettraient à ce nombre écrasant de voix de s'unir pour obtenir ce résultat.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 11:38
À quiconque veut bien y répondre. C'est l'un des problèmes que nous avons quand six personnes se présentent ensemble. On doit morceler les questions. C'est très problématique et frustrant.
Voir le profil de Alexa McDonough
NPD (NS)
Voir le profil de Alexa McDonough
2007-12-06 11:42
Et en plus, comble de malheur, les pensions déjà inadéquates que touchent de nombreuses personnes âgées ont été rabiotées, chose qu'on se doit de corriger en utilisant l'excédent budgétaire.
Résultats : 1 - 13 de 13