Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 136 - 150 de 150000
Voir le profil de Ted Hsu
Lib. (ON)
Voir le profil de Ben Lobb
PCC (ON)
Voir le profil de Ben Lobb
2015-06-18 17:32
Bien.
La fin de la séance approche. M. Toet et M. Clarke n'ont pas eu l'occasion d'intervenir. Souhaiteriez-vous ajouter quelque chose à l'intention du comité?
Voir le profil de Lawrence Toet
PCC (MB)
Je voulais simplement traiter d'un des points abordés par Mme Nicol.
Vous avez parlé des raisons pour lesquelles les gens n'effectuent pas de test, et j'ai entendu dire que c'était une question d'étiquetage. Est-ce un aspect sur lequel vous vous êtes penchés dans le cadre de votre recherche?
Ce qui me préoccupe avec la question de l'étiquetage, à laquelle nous sommes déjà confrontés, c'est la stigmatisation attachée aux maisons rénovées après avoir servi à la culture de marijuana. Au Manitoba, ces maisons conserveront cette stigmatisation tout au long de leur vie. Même si on dépense 100 000 $ pour apporter des correctifs et remettre la maison à neuf, elle sera étiquetée pour le reste de sa vie. On ne peut même pas obtenir d'hypothèque pour cette résidence. Avez-vous également entendu dire, au sujet du radon, que les gens craignent que si on commence à étiqueter les maisons, nous nous retrouverons avec le même problème et les maisons seront stigmatisées pour le reste de leur vie?
Anne-Marie Nicol
Voir le profil de Anne-Marie Nicol
Anne-Marie Nicol
2015-06-18 17:33
Je pense que les agents d'immeuble craignent que si quelqu'un a une maison où le résultat du test est élevé, personne ne voudra l'acheter. Mais selon ce qui a été observé aux États-Unis, où la divulgation est obligatoire, les gens préfèrent acheter une maison qui a déjà fait l'objet de mesures correctives. Avec le corollaire de l'amiante, si on achète une maison qui contenait de l'amiante, mais qui a maintenant fait l'objet de mesures correctives, on s'y sentira bien mieux que si on doit commencer depuis le début et faire effectuer les tests soi-même.
Le radon ne semble pas entraîner de stigmatisation, du moins aux États-Unis, où il faut indiquer si des tests ont été réalisés ou non dans la maison.
Voir le profil de Lawrence Toet
PCC (MB)
Je pourrais vous poser beaucoup plus de questions, mais je pense que M. Clarke veut en poser une brièvement lui aussi.
Voir le profil de Rob Clarke
PCC (SK)
Merci beaucoup.
Merci beaucoup, monsieur le président.
Une des questions que je veux vous poser, madame Nicol, étant donné que je viens du nord de la Saskatchewan, concerne les niveaux élevés d'uranium que nous avons, particulièrement dans le nord de la province. Dans cette région, un grand nombre de communautés autochtones et métisses affichent des taux élevés de cancer. Cela pourrait être attribuable au radon, mais en ce qui concerne les communautés comme telles, vous avez indiqué que vous avez effectué une étude importante dans le nord de l'Alberta. Mais vous êtes-vous intéressés au nord de la Saskatchewan? Les mythes y abondent: le problème pourrait venir du radon, de la nourriture, du tabagisme ou d'un certain nombre de facteurs environnementaux. Vous êtes-vous penchés sur la question?
Anne-Marie Nicol
Voir le profil de Anne-Marie Nicol
Anne-Marie Nicol
2015-06-18 17:34
Personnellement, je ne l'ai pas fait, mais certaines personnes ont effectué des travaux sur le logement chez les Premières Nations et les Métis dans diverses régions du pays. Il y a des gens qui pourraient répondre mieux que moi à cette question. Tout dépend de la qualité de la construction des maisons. En outre, si les maisons sont mal construites, mais très ventilées, le risque qu'il y ait du radon y est moins élevé que si elles étaient hermétiques.
Tom Kosatsky
Voir le profil de Tom Kosatsky
Tom Kosatsky
2015-06-18 17:34
Le radon se dissipe.
Anne-Marie Nicol
Voir le profil de Anne-Marie Nicol
Anne-Marie Nicol
2015-06-18 17:34
Il se dissipe. Certains groupes tentent actuellement d'aider les Premières Nations à cet égard. Je pourrais vous fournir de l'information à ce sujet.
Voir le profil de Rob Clarke
PCC (SK)
Voir le profil de Cathy McLeod
PCC (BC)
J'invoque le Règlement, monsieur le président.
Voir le profil de Ben Lobb
PCC (ON)
Voir le profil de Ben Lobb
2015-06-18 17:35
Oui, madame McLeod.
Voir le profil de Cathy McLeod
PCC (BC)
Merci.
Comme c'est probablement notre dernière séance, à moins que nous ne soyons rappelés pour une situation urgente au cours de l'été, je voulais simplement dire que même si je ne fais pas partie du comité depuis longtemps, je tiens à souligner votre leadership et le travail de notre greffier et de nos analystes. De mon point de vue, c'est un comité auquel j'ai assurément été enchantée de me joindre à la fin de l'année. Je vous remercie donc et je vous souhaite un bel été à tous.
Voir le profil de Ben Lobb
PCC (ON)
Voir le profil de Ben Lobb
2015-06-18 17:35
Merci beaucoup.
Voir le profil de Murray Rankin
NPD (BC)
Voir le profil de Murray Rankin
2015-06-18 17:35
Au nom de l'opposition officielle, peut-être pourrais-je dire exactement la même chose à nos analystes et vous remercier aussi, monsieur le président, de votre leadership. Grâce à vous, nous avons eu le plaisir de déposer des rapports unanimes, chose rare au Parlement.
Merci beaucoup, monsieur le greffier.
Résultats : 136 - 150 de 150000 | Page : 10 de 10000

|<
<
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
>
>|
Afficher les deux langues
Préciser votre recherche
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes