Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 5 de 5
Voir le profil de Jean-François Larose
(QC)
Monsieur le président, j'aimerais préciser que la situation a quand même été créée par l'opposition officielle. Je maintiens être un membre permanent et je trouve qu'il n'est vraiment pas normal que je sois mis à l'écart. Je n'ai pas demandé à me retrouver dans cette situation.
Tous les députés ont le droit de faire leur travail. Encore une fois, je me retrouve à être mis l'écart, à être mis de côté. J'apprécie l'indulgence du président, mais je n'apprécie pas du tout la position du parti opposé. J'ai un droit de parole et un droit de vote. Je ne devrais pas être mis à l'écart.
Je vous remercie.
Voir le profil de Jean-François Larose
(QC)
Merci, monsieur le président.
Je remercie les témoins de leur patience.
En ce qui concerne les chantiers maritimes, M. Norlock a mentionné — et je suis d'accord avec lui — qu'il faut maintenir des connaissances et une expertise pour l'avenir. Il y a une perte par rapport au fait que des projets maritimes soient ramenés à la création d'emplois. Il y a des navires qui sont extrêmement désuets.
À l'heure actuelle au Canada, deux chantiers maritimes sont mis en oeuvre et il y en a un à Québec. Selon cette logique, ne devrait-on pas les mettre tous en activité afin de maintenir une expertise, d'accélérer le processus et d'élargir nos capacités canadiennes pour ce qui est de développer des navires?
Voir le profil de Jean-François Larose
(QC)
Je vous remercie beaucoup de la réponse.
Vous avez parlé plus tôt des avions de Lockheed Martin. Je suis d'accord pour dire que ce sont d'excellents avions, mais d'autres options s'offrent à nous.
Ne serait-il pas préférable de créer un équilibre en recourant à plusieurs technologies, par exemple les drones? Est-ce que cela ne pourrait pas être intéressant de se procurer davantage de drones et d'utiliser des jets comme appui?
Je ne sais pas si vous comprenez bien ma question.
Voir le profil de Jean-François Larose
(QC)
Voir le profil de Jean-François Larose
(QC)
J'ai une inquiétude en ce qui a trait aux missiles balistiques. J'ai une inquiétude à cet égard parce que l'efficacité de ce qui existe présentement n'a pas vraiment été tout à fait prouvée.
Il y a de l'incertitude quant à l'efficacité des contre-mesures qui existent ou qui sont peut-être en cours de développement.
Parlons de la dynamique à cet égard.
Si on prend un montant d'argent de la part du Canada pour soutenir les Américains dans un développement, quelle est notre garantie en regard de cette relation? En vertu du nombre de rapports qu'on reçoit, cela n'est pas suffisant pour ce qui est du nombre de missiles qui pourraient être envoyés aux États-Unis. Donc, en investissant des milliards de dollars, on en développe quelques'uns de plus ou on améliore la technologie. Comment pouvons-nous être certains que les Américains vont aussi les utiliser pour défendre également le Canada?
En ce qui a trait à l'Europe, on s'entend pour dire qu'à cause de la distance, leur seul choix possible est de s'en servir pour se défendre.
Compte tenu de la priorité stratégique quant aux cibles de l'adversaire, quelles garanties avons-nous que les missiles déployés vont servir également pour défendre ce qui constitue selon moi les cibles importantes du Canada?
Résultats : 1 - 5 de 5

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes