Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 15
Voir le profil de Judy A. Sgro
Lib. (ON)
Voir le profil de Judy A. Sgro
2012-03-01 14:04 [p.5689]
Monsieur le Président, il y a 32 ans, Jeanne Sauvé était nommée 29e Président de la Chambre. Si elle a été la 29e personne à accéder à la présidence de la Chambre des communes, elle a néanmoins été une pionnière puisqu’elle a été la première femme à occuper cette importante fonction.
Mme Sauvé a servi le Canada avec distinction pendant quatre ans, jusqu’à ce que, en 1984, ses compétences et son dévouement soient de nouveau reconnus et qu'elle soit nommée 23e gouverneur général du Canada. Ouvrant de nouveau la voie à titre de première gouverneure générale, Mme Sauvé a reconnu l’excellence dans le domaine de l’éducation, instauré de nombreuses distinctions nationales pour les femmes et créé le Prix du gouverneur général pour le Service de la sécurité au travail, tout en réduisant les dépenses et en montrant l’importance de sa charge.
Il y a aujourd'hui 32 ans que Mme Sauvé faisait ces pas de pionnière, mais nous lui en sommes encore redevables. Jeanne Sauvé a été inspirée par les femmes qui l’ont précédée et, à son tour, elle éclaire le chemin pour une nouvelle génération de femmes qui, grâce à son exemple, peuvent voir ce qui est réellement possible d'accomplir.
Voir le profil de Scott Andrews
Ind. (NL)
Voir le profil de Scott Andrews
2011-11-03 16:36 [p.2938]
Monsieur le Président, j'ai écouté mon collègue avec beaucoup d'intérêt lorsqu'il a parlé de remaniement arbitraire et de l'influence des pratiques passées à cet égard. Le député a introduit une nouvelle méthode de manipulation en disant qu'il s'agit généralement d'un processus impartial. J'aimerais que mon collègue précise ce qu'il entend par « processus impartial ».
Il a mentionné que le Président aurait un rôle à jouer dans la nomination des membres de la commission. Or, pour autant que je sache, le Président est membre du Parti conservateur et du caucus conservateur. Est-ce là le genre d'impartialité dont parle le député à l'égard de la commission de délimitation des circonscriptions?
Voir le profil de Joe Preston
PCC (ON)
Monsieur le Président, je dois souligner le manque de respect dont le député vient de faire preuve à l'égard de l'objectivité de la présidence de la Chambre des communes. Ça ne se fait tout simplement pas ici. Le Président est élu par tous les députés à la Chambre, y compris le député qui vient de parler, pour agir en toute objectivité. Contester les motifs de la présidence est inacceptable. Monsieur le Président, je m'attends à ce que vous fassiez des remontrances publiques au député à cause d'un tel agissement.
Comme je l'ai dit dans mon intervention, la commission de délimitation des circonscriptions électorales est établie de façon tout à fait impartiale afin d'assurer un processus indépendant de la Chambre.
Même ce député, qui s'est montré irrespectueux à l'égard de la présidence, aura l'occasion de se présenter devant le comité et de parler des nouvelles limites électorales de sa circonscription.
Nous n'avons pas consulté le vieux livre des libéraux sur le remaniement arbitraire des limites électorales. Nous avons corrigé la situation.
Voir le profil de Robert Goguen
PCC (NB)
Monsieur le Président, dans un premier temps, j'aimerais vous féliciter pour votre élection comme Président de la Chambre. J'aimerais également remercier les électeurs de ma circonscription de m'avoir fait confiance et de m'avoir donné la possibilité de siéger ici, au Parlement.
Comme le savent les députés, la saison des festivals estivaux approche à grands pas. C'est la saison des célébrations et de la joie. Les élèves du secondaire obtiendront bientôt leur diplôme de douzième année. J'aimerais saluer les diplômés qui ont fait leurs études dans l'une des écoles suivantes de ma circonscription: l'École Mathieu-Martin; l'École L'Odyssée; Moncton High; Harrison Trimble; Bernice MacNaughton High School; et Riverview High School.
Il convient de souligner quelques autres célébrations: demain, le 21 juin, la Journée nationale des Autochtones; le 24 juin, la Saint-Jean Baptiste; le 26 juin, la Journée du multiculturalisme; la fête du Canada et la Fête nationale des Acadiens, le 15 août.
Cependant, pour chacun d'entre nous des deux côtés de l'enceinte, la célébration la plus importante se fera autour d'un barbecue, avec nos électeurs, pour marquer le plus important événement de l'année: le 2 mai, jour de l'élection d'un gouvernement conservateur national stable.
Voir le profil de Louis Plamondon
BQ (QC)
À l'ordre. Je dois informer la Chambre qu'un président a été dûment élu.
J'ai maintenant l'immense plaisir d'inviter le député de la circonscription électorale de Regina—Qu'Appelle à venir prendre place au fauteuil.
Des voix: Bravo!
Voir le profil de Louis Plamondon
BQ (QC)
J'invite maintenant le très honorable premier ministre ainsi que le chef de l'opposition à escorter M. Andrew Scheer jusqu'au fauteuil.
(Le président d'élection quitte le fauteuil et, la masse ayant été placée sous le bureau, le très honorable premier ministre et le chef de l'opposition conduisent M. Andrew Scheer de son siège de député jusqu'au fauteuil.)
Voir le profil de Andrew Scheer
PCC (SK)
Voir le profil de Andrew Scheer
2011-06-02 17:41 [p.11]
Honorables députés, je tiens à exprimer à la Chambre mes humbles remerciements pour le grand honneur qu'elle a bien voulu me faire en me choisissant comme Président.
Je tiens à exprimer à la Chambre mes humbles remerciements pour le grand honneur que mes collègues ont bien voulu me faire en me choisissant comme Président.
C'est une des rares fois dans une session où le Président a un peu de latitude dans ses propos. Je m'en voudrais de ne pas saluer ma charmante épouse et mon plus jeune fils, Henry, qui sont à la tribune. Je n'aurais pas pu être élu à la Chambre, et encore moins occuper cette fonction, sans le soutien qu'elle me donne et l'amour qu'elle me porte depuis longtemps. Mes parents, James et Mary Scheer, sont aussi présents à la Chambre, tout comme une de mes bonnes amies, Joan Baylis, qui vient directement de Regina.
Je suis très honoré de la confiance que vous m'accordez aujourd'hui.
Comme je l'ai indiqué dans mon discours, j'ai eu l'honneur d'exercer les fonctions de vice-président et de vice-président adjoint au cours des dernières années. J'ai vraiment pu ainsi me rendre compte de la richesse de la contribution de chaque député aux travaux de la Chambre.
J'ai souvent dit que nous étions tous motivés par la même chose. Malgré nos désaccords fondamentaux sur certaines questions et certaines idées, nous voulons tous sincèrement faire du Canada le meilleur pays qui soit. J'ai pu le constater personnellement dans le cas de chaque député. Merci beaucoup de m'avoir appuyé aujourd'hui. Votre choix a vraiment beaucoup d'importance pour moi.
Comme la journée et le vote ont été longs, un peu plus que la dernière fois, je serai bref.
Je promets de faire de mon mieux pour être à la hauteur de la confiance qui m'est accordée. Je ne peux prétendre à la perfection, mais les députés peuvent compter sur moi pour que je m'investisse totalement dans la tâche qu'ils m'ont confiée aujourd'hui.
Et la masse ayant été posée sur le bureau:
Voir le profil de Stephen Harper
PCC (AB)
Monsieur le Président, je vous félicite pour votre élection.
Je sais que c’est une chose à laquelle vous vous prépariez depuis très longtemps et en vue de laquelle vous avez travaillé très fort. Je sais que c’est un grand jour pour vous et votre famille et je vous félicite encore. Je comprends aussi que, après toutes ces années de travail, vous vous soyez fait prier à la dernière minute, comme le veut la tradition, pour accepter le poste. Lorsque nous vous avons conduit au fauteuil, le chef de l'Opposition avait une arme. Quoi qu’il en soit, je suis néanmoins certain que c’est un jour de grande fierté pour tous vos proches.
L’élection d’aujourd’hui est un excellent exemple montrant que tous les députés ont leur mot à dire dans le fonctionnement de la Chambre et que nous pouvons tous collaborer pour prendre une décision importante.
Tous les députés qui étaient en lice pour ce poste méritent notre reconnaissance. Il en va de même pour la greffière et pour le doyen de cette Chambre, le député de Bas-Richelieu—Nicolet—Bécancour, qui a si impartialement administré le vote d'aujourd'hui. Il m'inquiétait, et je présume vous aussi, monsieur le Président, car il devenait de plus en plus à l'aise dans cette position.
Votre élection par scrutin secret témoigne de l'énorme confiance que les députés de cette Chambre placent en vous, en votre sens de l'équité et, surtout, en votre capacité à maintenir la dignité et le décorum associés à un débat respectueux.
Monsieur le Président, manifestement, les députés ont autant confiance en vous que vos électeurs, les bons citoyens de Regina—Qu'Appelle. À ce poste, vous êtes le gardien d’une grande tradition parlementaire.
Permettez-moi maintenant l’observation suivante au moment où la nation et, en fait, le monde du hockey ont les yeux rivés sur Vancouver. Il convient de souligner, Monsieur le Président, que vous êtes l’arbitre en chef de la nation et aussi son juge de lignes. Vos conseils garantiront que personne ne franchira la ligne ou ne se mettra hors jeu. Mais surtout, nous ferons de notre mieux pour que vous n’ayez pas à intervenir dans des bagarres.
Les députés, des deux côtés de la Chambre, vont travailler avec vous afin de jouer franc-jeu, et se serrer la main comme des sportifs après un grand match.
En terminant, Monsieur le Président, je vous prie d’accepter de la part de tous les députés de ce côté-ci de la Chambre non seulement nos sincères félicitations, mais aussi l’assurance de notre entière collaboration au moment où vous assumez ces responsabilités très importantes au Parlement et dans notre pays.
Voir le profil de Jack Layton
NPD (ON)
Monsieur le Président, une nouvelle page d’histoire a été écrite aujourd’hui. En effet, c’est la première fois qu’un Président de la Chambre est escorté par un néo-démocrate pour remonter l’allée qui mène à ce fauteuil. Ces moments extraordinaires devront être consignés dans le hansard. Les néo-démocrates vous félicitent sincèrement de votre élection.
Je tiens également à féliciter tous les députés qui ont posé leur candidature à la présidence de cet endroit pour les propos qu’ils ont partagés avec nous. Si nous arrivons à rassembler toutes ces idées et à nous inspirer du nouvel esprit qui s’est ainsi exprimé, les Canadiens seront très fiers de ce que nous réussirons à accomplir. Voilà quel doit être notre objectif.
Monsieur le Président, il est également important de mentionner la contribution de votre prédécesseur au cours des dix années pendant lesquelles il a assumé la présidence. Je sais, comme vous me l’avez rappelé plus tôt, que vous avez beaucoup appris de cette personne. Nous tenons à saisir cette occasion pour rendre hommage à celui qui a occupé le poste de Président de la Chambre pendant les dix dernières années, l’ancien député de Kingston et les Îles.
S'il était ici, je ne crois pas qu'il hésiterait à vous dire que ses vêtements, que vous ne portez pas maintenant mais que vous porterez demain, n'ont pas toujours été faciles à porter, surtout au cours des dernières années. J'ai vu des enseignants d'écoles secondaires quitter la tribune du public en étant clairement embarrassés par le comportement des élus qu'avaient observé leurs élèves. On doit changer cela.
J'ai vu des femmes accomplies de tous les partis faire face à de l'intimidation simplement parce qu'elles étaient des femmes. Certaines d'entre elles m'ont même confié qu'elles hésitaient maintenant à se lever pour prendre la parole à la Chambre. On doit changer cela et on peut le faire. Je tiens à dire à tous les députés de cette 41e législature que nous pouvons faire les choses différemment.
Nous serons passionnément en désaccord à l’occasion. Cependant, les débats passionnés sont essentiels dans cet endroit. Nous n’avons pas à être d’accord, mais nous nous devons un respect mutuel en tout temps, car les Canadiens ont élu chacun d’entre nous individuellement. Quand nous nous manquons de respect en tant que personnes, nous ne respectons pas les Canadiens qui nous ont envoyés ici.
Tous ensemble, nous arriverons à rétablir la courtoisie dans cet endroit et nous saurons nous concentrer sur les valeurs que nous partageons et sur le travail qui nous attend.
C’est devant tous les députés réunis ici aujourd’hui que je m'engage à ce que les choses changent. Nous nous engageons à faire de notre mieux pour corriger ce qui cloche à Ottawa. D’emblée, nous avons convenu que les 103 députés de notre caucus à la Chambre des communes s’abstiendraient dorénavant de tout chahut. Nous ferons de notre mieux pour qu’il en soit ainsi.
Sur cet engagement, monsieur le Président, au nom de l’opposition officielle, je vous félicite encore une fois de votre élection et je vous souhaite la meilleure des chances pour l’avenir.
Nous sommes prêts à faire de la Chambre des communes une institution dont les Canadiens peuvent se sentir fiers.
Voir le profil de Andrew Scheer
PCC (SK)
Voir le profil de Andrew Scheer
2011-06-02 17:51 [p.12]
Je remercie le chef de l'opposition de ses bonnes paroles.
L'honorable député de Toronto-Centre a maintenant la parole.
Voir le profil de Bob Rae
Lib. (ON)
Voir le profil de Bob Rae
2011-06-02 17:52 [p.12]
Monsieur le Président, je joins ma voix à celle de mes collègues, le premier ministre et le chef de l'opposition, afin de vous féliciter chaleureusement de cette grande réalisation personnelle.
Je crois que tous les députés ont constaté votre intérêt marqué pour les débats qui ont lieu dans cette enceinte de même que votre volonté de traiter équitablement tous les députés dans le cadre de vos responsabilités antérieures. Je puis vous assurer que nous sommes très enthousiastes à l'idée de travailler avec vous et vos collègues afin de faire de la Chambre un endroit aussi utile et agréable qu'elle peut l'être, comme nous le savons tous, dans ses meilleurs moments.
Monsieur le Président, je vais profiter de l'une des rares occasions qui me seront données de ne pas me faire interrompre par vous pour faire une ou deux autres observations.
Je dirai tout d'abord que l'élection du Président constitue un témoignage éloquent de la démocratie à la Chambre. Certains d'entre nous étaient ici à l'époque ou le Président n'était pas choisi par les députés, mais par le premier ministre. Le fait, monsieur le Président, qu'il ait fallu six tours de scrutin pour vous élire reflète, selon moi, les traditions démocratiques de la Chambre des communes et reflète aussi le fait que nous avons tous participé aux délibérations qui ont eu lieu. La journée a été tout à fait remarquable à cet égard et vous avez remporté l'élection. Nous vous exprimons notre solide soutien et nous continuons à professer notre solide appui pour notre institution.
À ce point-ci, je dois rendre un hommage particulier à ceux qui n'ont pas été élus, notamment lors du sixième tour de scrutin.
J'unis ma voix à celle de mes collègues pour remercier tous ceux qui se sont portés candidats, ont parlé avec beaucoup de franchise et se sont présentés avec efficacité.
Je dis à mon cher collègue de Bas-Richelieu—Nicolet—Bécancour que nous respectons beaucoup son travail comme doyen. Nous savons très bien qu'il n'est plus membre d'un parti officiel de la Chambre, mais je peux vous assurer que pour notre part, nous considérons que tous les députés de la Chambre ont un rôle important à jouer au sein de notre assemblée. Nous allons continuer de respecter les traditions de tous les députés, même de ceux qui ne sont pas membres d'un parti officiel, et ce, même si nous ne partageons pas toutes les aspirations de ce parti.
Je vous félicite, monsieur le Président, de vos efforts et de votre travail. Tout comme vous, nous saluons le travail de votre prédécesseur, M. Milliken, et de tous vos prédécesseurs qui ont fait un travail remarquable. Nous nous attendons à continuer notre travail afin que cette Chambre fonctionne bien.
Nous félicitons aujourd'hui notre collègue d'avoir accédé au poste de chef de l'opposition, que certains d'entre nous de ce côté-ci connaissons passablement bien, notamment moi. Personnellement, je ne garantirai pas le silence total des députés de mon caucus à l'égard de certaines observations. Néanmoins, nous sommes tout à fait en faveur du maintien du décorum et nous prônons des comportements civils et respectueux dans cette enceinte, mais je suis également fort réaliste car je porte personnellement les marques de l'âpreté des échanges dans l'arène politique.
Je surveillerai impatiemment les premières réactions impulsives ainsi que les premiers signes de chahut et de plaisanterie qui émaneront des rangs de l'opposition officielle. Je prendrai bonne note du nombre de jours, voire d'heures qu'il faudra avant que ces signes ne se manifestent.
Voir le profil de Andrew Scheer
PCC (SK)
Voir le profil de Andrew Scheer
2011-06-02 17:57 [p.13]
Je remercie le député de Toronto-Centre de ses bons mots.
Je vois que l'honorable député de Bas-Richelieu—Nicolet—Bécancour se lève pour prendre la parole.
Voir le profil de Louis Plamondon
BQ (QC)
Monsieur le Président, permettez-moi, avant de vous féliciter, de remercier l'ensemble des députés de la Chambre pour leur collaboration au cours de cette journée et de leur dire à quel point j'ai pu apprécier la cordialité qui animait tous les députés au cours de cette journée. Je souhaite que cela se poursuive encore au cours de toute la session.
Je remercie également le premier ministre pour ses bons mots. Je remercie aussi le député de Toronto-Centre pour l'engagement qu'il a donné de respecter les droits de chacun des députés.
J'en profite pour dire, au nom des nombreux députés du Bloc québécois qui sont ici, que nous souhaitons, bien sûr, que vous soyez notre complice pour obtenir nos droits et privilèges de députés.
Nous vous offrons nos félicitations les plus sincères et nous vous offrons également notre collaboration.
Voir le profil de Elizabeth May
PV (BC)
Monsieur le Président, c'est avec grand plaisir que je vous félicite de votre victoire aujourd'hui. Je félicite également les députés qui ont tous parlé éloquemment de notre rêve commun d'une Chambre des communes à la hauteur des aspirations des citoyens du Canada, lesquels ne demandent rien de mieux que de pouvoir permettre à leurs enfants de regarder la période des questions sans avoir à craindre qu'ils n'y apprennent de mauvais comportements.
J'ai entendu l'expression de sentiments forts et positifs aujourd'hui. J'aimerais maintenant m'adresser à vous personnellement, monsieur le Président.
Je vous offre mes félicitations. Aujourd'hui, je suis très fière de vos efforts et de votre travail. Je pense à ce moment où tous les députés ont décidé d'élire un nouveau Président, d'élire quelqu'un de si jeune.
Soyons francs. Nous savons que vous êtes un jeune Président, mais cette Chambre est jeune. Elle compte plus de jeunes députés que jamais auparavant et, en tant que seule femme chef d'un parti politique fédéral, je constate avec fierté que la Chambre des communes compte également la plus grande proportion de femme de son histoire, soit 25 p. 100.
Peut-être ce nouvel esprit de collaboration nous permettra-t-il effectivement de maintenir davantage le décorum et d'améliorer la coopération et le respect. J'emboîte donc fièrement le pas du chef de l'opposition officielle et je promets que mon caucus entier ne fera pas de chahut.
Voir le profil de Andrew Scheer
PCC (SK)
Voir le profil de Andrew Scheer
2011-06-02 18:00 [p.13]
Je remercie sincèrement tous les députés de leurs bonnes paroles. Je veux aussi rendre hommage à tous les candidats qui se sont présentés aujourd'hui. Ce fut une procédure très fructueuse. J’ai eu une conversation personnelle avec plusieurs d’entre vous au cours des dernières semaines et je pense que nous comprenons tous très bien le rôle du Président. Vous étiez tous d'excellents candidats. Ce fut un plaisir de travailler avec vous, et je continuerai à le faire avec bonheur.
Par ailleurs, je dois absolument remercier les électeurs de Regina—Qu'Appelle. Ils m’ont accordé leur confiance pour la première fois en 2004. Il me semble que c’était il y a très longtemps, mais il n’y a que sept ans de cela. Cette confiance que m’accordent mes amis et voisins est d’une importance sans bornes pour moi. Nous ne pouvons rien faire à Ottawa sans l’appui de nos amis et voisins de notre circonscription, et je pense que nous devons nous en rappeler tous les jours.
Encore une fois, je remercie tous les députés de leur appui.
Nous avons un autre point à traiter à l’ordre du jour avant de pouvoir lever la séance.
Résultats : 1 - 15 de 15

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes