Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 1 de 1
Voir le profil de Joan Crockatt
PCC (AB)
Voir le profil de Joan Crockatt
2015-05-14 13:19 [p.13931]
Monsieur le Président, je suis heureuse de pouvoir parler du budget de 2015, aussi appelé « Plan d'action économique de 2015 ».
Quand les gens pensent au budget, ils pensent seulement aux chiffres, et leurs yeux s'embrouillent aussitôt. Ils sont convaincus que le budget n'a à peu près pas d'incidence sur leur quotidien. J'aimerais leur montrer qu'au contraire, le budget de cette année servira les intérêts de tous les Canadiens et améliorera les conditions de vie des habitants de Calgary-Centre, la circonscription que j'ai l'honneur et le privilège de représenter.
L'an dernier, quand j'ai pris la parole sur le budget, j'ai dit qu'il préparait le retour à l'équilibre budgétaire et décrit les mesures que nous prenions en ce sens. Cette année, nous pouvons dire: promesse tenue. Un budget équilibré, voilà ce que les habitants de Calgary-Centre m'ont dit être leur priorité numéro un. Non seulement nous avons équilibré le budget, mais nous allons même réussir à dégager un surplus de 1,4 milliard de dollars, et ce, malgré la chute soudaine du cours du pétrole et l'incertitude économique mondiale.
Les gens de Calgary-Centre et de partout au Canada sont très conscients que, compte tenu de la chute des prix du pétrole et de la conjoncture économique mondiale, le budget ne s'est pas équilibré tout seul. Cet équilibre budgétaire est le fruit des conseils d'experts de notre premier ministre, du ministre des Finances et de l'ancien ministre des Finances, Jim Flaherty, ainsi que de l'appui solide de notre caucus conservateur. Le budget est l'heure de vérité. Le budget est la preuve que le Canada est dirigé de main de maître. En équilibrant le budget, en maintenant un faible taux d'imposition et en offrant plus d'avantages aux familles, nous faisons en sorte que le Canada continue de faire l'envie du monde entier.
L'an dernier, j'ai dit que l'énergie constitue l'avantage concurrentiel naturel du Canada. Les provinces et territoires d'un bout à l'autre du pays ont bénéficié du secteur énergétique. Puisque l'industrie est soumise à de fortes pressions, il est plus important que jamais de diversifier nos marchés vers la Chine, l'Inde et l'Union européenne. Ce budget prévoit de nouvelles mesures environnementales qui montreront aux Canadiens comment nous pouvons continuer d'exploiter et de conserver nos ressources. L'énergie et l'environnement peuvent être préservés et exploités ensemble.
Cela nous distingue du NPD, dont le chef a dit du secteur de l'énergie qu'il propage le syndrome hollandais, et du Parti libéral, dont le chef s'oppose à de nombreux projets de pipelines et à la circulation de pétroliers sur la côte Ouest, ce dont nous avons besoin pour acheminer nos produits vers ces marchés.
Nous savons que les Canadiens, tout comme nous, veulent s'assurer que le développement énergétique est sans danger. Le ministre des Ressources naturelles a précisé que les projets n'auront pas le feu vert à moins d'être sans danger pour la population et l'environnement. Ils sont soumis à un examen rigoureux fondé sur des données probantes effectué par l'Office national de l'énergie, de même qu'à une évaluation environnementale exhaustive. Le budget prévoit 80 millions de dollars sur cinq ans pour l'Office national de l'énergie afin de lui permettre de faire son travail et d'offrir cette garantie aux Canadiens.
On ajoute à cela un nouveau projet de loi strict qui applique le principe du pollueur-payeur, le projet de loi C-46, en vertu duquel les sociétés énergétiques devront payer les frais de nettoyage, ce qui les incitera davantage à s'assurer d'acheminer nos ressources vers les marchés sans incident, ce qu'elles font 99,999 % du temps. Les Canadiens peuvent avoir confiance que notre environnement sera protégé à mesure que nous renforçons notre avantage concurrentiel dans le secteur de l'énergie.
Le budget comporte un autre genre d'avantage concurrentiel, dont je veux aussi parler. Il s'agit de la liberté économique.
Cette année, grâce à l'équilibre budgétaire, nous sommes en mesure de maintenir et d'augmenter le financement dans des domaines importants, comme la santé et l'éducation, que mon collègue vient tout juste de mentionner, tout en accordant des baisses d'impôts et des prestations pour aider les Canadiens à équilibrer leur propre budget. Contrairement aux libéraux, nous ne pensons pas que les Canadiens se serviront de leur remboursement d'impôt pour acheter de la bière et du maïs soufflé. « C'est leur argent, a dit le premier ministre, nous voulons qu'il reste dans leurs poches et qu'il favorise ainsi la création d'emplois et la croissance économique. »
Les conservateurs ont un point de vue différent des autres partis par rapport à l'argent que gagnent les Canadiens: ils prônent la liberté économique. Cette année, le Canada a été classé au sixième rang dans le rapport de l'Institut Fraser sur la liberté économique dans le monde. La liberté économique permet aux Canadiens de gagner de l'argent et de décider comment le dépenser, plutôt que de voir quelqu'un d'autre prendre cette décision à leur place. Dans un contexte de liberté économique, les gens ont plus de contrôle sur leur vie et le gouvernement en a moins.
Contrairement aux autres partis, qui estiment que le gouvernement doit toucher le plus d'argent possible, les conservateurs veulent en prendre moins. Nous équilibrons le budget dès maintenant, afin de ne pas hypothéquer l'avenir de nos enfants.
Nos plus récents allégements fiscaux pour les familles donneraient à 1,7 million de familles plus de contrôle sur leur vie. Ces mesures d'allégement fiscal donneraient aux parents comme Sara et Sam 6 640 $ de plus cette année à dépenser comme bon leur semble. Elles auraient un impact considérable sur la qualité de vie de toutes les familles canadiennes.
Les retraités comme Bill et Ruth auraient eux aussi plus de liberté économique aux termes du Plan d'action économique de 2015. Les aînés pourraient remettre à plus tard les retraits de leur FERR à l'abri de l'impôt et y laisser l'argent jusqu'à ce qu'ils en aient besoin.
Et si je ne suis ni comme Sara et Sam, ni un retraité comme Bill et Ruth? Qu'y a-t-il dans le budget pour moi? Pour beaucoup de jeunes Canadiens, l'accès à la propriété n'était qu'un objectif lointain, mais nous avons présenté le crédit d'impôt d'un maximum de 5 000 $ pour les acheteurs d'une première maison.
Le budget contient également des incitatifs visant les retraités. Il en contient pour les apprentis qui souhaitent s'inscrire à un programme d'apprentissage. Il en contient pour les étudiants qui veulent retourner aux études. Essentiellement, le gouvernement fédéral donne plus de liberté économique aux Canadiens en les laissant garder plus de leur argent et décider comment le dépenser. Nous aidons la classe moyenne et ceux qui veulent y accéder.
J'aimerais maintenant parler d'un autre côté humain de notre budget, qui aidera les gens dans le besoin.
Il y a deux ans, les Albertains ont été frappés par la plus grande catastrophe naturelle de l'histoire du Canada: je fais référence aux inondations qui ont touché le Sud de l'Alberta en 2013. Alors que le mois de juin est encore une fois à nos portes, les habitants de ma circonscription, à Calgary, observent le ciel et prient pour qu'il n'y ait pas une autre de ces inondations qui ne devraient se produire que tous les cent ans.
Je peux dire que le gouvernement a pris des mesures dans ce dossier. Comme la plupart des gens le savent, le gouvernement fédéral a mis de côté 2,8 milliards de dollars pour financer les mesures de rétablissement à la suite des inondations en Alberta. De plus, nous investissons présentement 134 millions de dollars dans les réseaux de surveillance et les systèmes d'alerte et de prévision par satellite d'Environnement Canada afin qu'il soit plus facile de prédire des catastrophes majeures comme les inondations qui ont touché l'Alberta en 2013.
Le gouvernement s'est aussi engagé à investir 200 millions de dollars sur quatre ans dans des mesures d'atténuation, notamment dans l'établissement de relevés cartographiques. Ces relevés seront très importants pour les compagnies d'assurance du Canada qui en auront besoin pour offrir leurs toutes premières polices d'assurance contre les inondations.
Par ailleurs, les fonds fédéraux d'infrastructure permettraient maintenant de financer des projets d'atténuation des catastrophes. Il appartient donc à la province de l'Alberta de faire de l'atténuation des catastrophes une priorité, et j'exhorte la nouvelle première ministre à suivre cette voie.
Dans ce budget, le gouvernement poursuit le Plan Chantiers Canada. C’est le plus important et le plus ancien programme d’infrastructure de l’histoire canadienne. Les villes n’ont jamais reçu autant de financement qu’actuellement de la part du gouvernement fédéral. Le programme permettra d’investir 53 milliards de dollars sur 10 ans dans l’infrastructure partout au Canada. L’Alberta recevrait 3,2 milliards de dollars, dont 942 millions de dollars du Nouveau Fonds Chantiers Canada et environ 2,27 milliards de dollars du Fonds fédéral de la taxe sur l’essence. Il y a beaucoup de zéros.
Calgary a reçu 427 millions de dollars par l’entremise du Fonds fédéral de la taxe sur l’essence depuis 2006. Nous avons investi dans divers projets; nous avons notamment terminé le périphérique de Calgary et avons amélioré le service de transport en commun de Calgary. C’est la ville qui établit ses objectifs prioritaires.
Le gouvernement fédéral a également versé une aide financière à quelque 27 festivals d’été, comme le Sled Island et le GlobalFest. Il y a des événements, comme le CIFF, des groupes de théâtre, comme One Yellow Rabbit, et le Calgary Spoken Word Festival. Nous avons versé plus de 25 millions de dollars pour le spectaculaire National Music Centre à Calgary, 20 millions de dollars pour le Bella Concert Hall, à l’Université Mount Royal, et 25 millions de dollars pour l’Agrium Centre dans le parc du Stampede.
Nous avons équilibré le budget tout en maintenant et en augmentant les paiements de transfert aux provinces pour des secteurs importants comme les soins de santé.
C’est le cas non seulement en Alberta, mais aussi partout au pays. Les gens vivent mieux et plus à l’aise grâce à notre budget. Les Albertains ont une meilleure qualité de vie, les Néo-Brunswickois ont une meilleure qualité de vie, les Britanno-Colombiens ont une meilleure qualité de vie, et nous avons un budget équilibré. Voilà ce qu’est le leadership.
Résultat : 1 - 1 de 1

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes