BRI
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 91 - 105 de 287
Michel Patrice
Voir le profil de Michel Patrice
Michel Patrice
2019-02-28 11:54
Ce que vous proposez est passablement différent. Dans le cas de l’édifice de l’Ouest, c’est essentiellement le Bureau qui était le destinataire de l’information, mais je dirais que la granularité de cette information n’était parfois pas aussi fine qu’il aurait fallu pour répondre aux besoins propres à votre milieu de travail.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Je vais répéter ce que j’ai dit plus d’une fois au Comité de la procédure et des affaires de la Chambre, le PROC, à savoir qu’il est important, à mes yeux, que les membres du Bureau de régie interne et du PROC insistent de façon continue pour recevoir une information qui ait, pour reprendre les termes du sous-greffier, une granularité assez fine pour éviter certains de ces problèmes.
Merci beaucoup.
Nous allons maintenant passer au point suivant à l'ordre du jour, c'est-à-dire les ressources additionnelles pour fournir des services consultatifs en ressources humaines aux députés en tant qu'employeurs.
Pour intervenir à ce sujet, nous avons parmi nous M. Pierre Parent, qui est le dirigeant principal des ressources humaines de la Chambre des communes,
et Mme Robyn Daigle, directrice des services des ressources humaines aux députés.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
La séance du Bureau de régie interne est ouverte.
Le premier point à l'ordre du jour concerne le procès-verbal de la réunion précédente. Y a-t-il des questions à ce sujet?
Comme il n'y en a pas, je vais passer au point suivant. Est-ce qu'il y a des affaires découlant de la réunion précédente? Puisqu'il n'y en a pas, passons aux témoins.
Nous allons entendre Michel Patrice, sous-greffier, Administration; Stéphan Aubé, dirigeant principal de l'information; et Susan Kulba, directrice principale, Architecture et Vision et plan à long terme, Direction de la gestion des programmes. Le sujet à l'étude concerne, bien entendu, la vision et le plan à long terme.
Michel Patrice
Voir le profil de Michel Patrice
Michel Patrice
2018-10-04 11:18
Monsieur le président et chers membres du Bureau, nous sommes ici pour faire le point sur l'état des travaux de l'édifice de l'Ouest et du centre d'accueil des visiteurs.
Comme on l'a dit à maintes reprises, la réhabilitation de l'édifice de l'Ouest est très complexe. Cela comprend également la première phase du nouveau Centre d'accueil des visiteurs, qui a été conçu pour servir de point d'entrée au Parlement pour les visiteurs.
Alors que les grands travaux de construction étaient sur le point d'être terminés en juin 2018, d'autres activités de construction se poursuivent, notamment les travaux de finition, les examens des lacunes et les corrections, l'aménagement paysager, l'intégration des technologies de l'information et de la sécurité, la mise en service et la mise à l'essai, ainsi que toutes les activités liées à la préparation en vue de l'occupation.
La Chambre des communes et Services publics et Approvisionnement Canada ont collaboré avec diligence, pendant la période estivale, pour assurer la progression des travaux à l'édifice de l'Ouest et au centre d'accueil des visiteurs. Ces travaux sont menés en parallèle en vue de l'achèvement du projet.
La mise en service, les essais et la formation concernant ces installations sont amorcés et se poursuivront jusqu'à la fin du mois de décembre. Des simulations mineures et majeures ont été menées pour résoudre les questions relatives aux opérations et à l'édifice, et d'autres auront lieu au cours des deux prochains mois.
Par ailleurs, SPAC transfère à la Chambre des communes les zones terminées de l'édifice. Des lacunes mineures seront constatées après le transfert de l'édifice, sans toutefois interrompre les activités du Parlement pendant encore de nombreux mois, et probablement pendant au moins une année complète.
En ce qui concerne l'aménagement paysager extérieur et le stationnement, la fin des travaux est prévue à la fin de septembre.
Je crois comprendre que, du côté du Sénat, le projet progresse également comme prévu.
En ce qui concerne les mises à jour, il y a l'état du volet sécurité.
Michel Patrice
Voir le profil de Michel Patrice
Michel Patrice
2018-10-04 11:21
En conclusion, le Parlement est un environnement unique qui exige des installations totalement fonctionnelles et opérationnelles offrant des services ininterrompus. Nous sommes convaincus d'avoir agi avec prudence et que nous avons pris le temps nécessaire afin de nous assurer que l'édifice de l'Ouest est entièrement fonctionnel, c'est-à-dire qu'il est doté des technologies requises, qu'il offre un environnement sécuritaire et sécurisé et que son personnel est formé de façon adéquate pour le bon fonctionnement des travaux du Parlement.
Je suis persuadé que l'édifice de l'Ouest et le Centre d'accueil des visiteurs seront pleinement fonctionnels et opérationnels lorsque la Chambre reprendra ses travaux en janvier dans ses nouveaux locaux provisoires. Cela dit, nous savons que, lorsque nous nous installons dans un édifice vivant, il arrive parfois que le fonctionnement de la technologie ou de l'immeuble nous réserve des surprises, mais nous sommes prêts à répondre aux défis et à régler tout problème ou à nous adapter à ce nouvel environnement sans causer de perturbation majeure des travaux de la Chambre.
Je tiens à souligner l'effort et la détermination soutenus de l'Administration et de nos partenaires, SPAC et PCL, ainsi que leur contribution au succès de ce projet. Le périple a été long, mais nous sommes heureux d'être presqu'à destination.
Merci. Nous sommes prêts à répondre aux questions.
Voir le profil de Dominic LeBlanc
Lib. (NB)
Monsieur le Président, je suis désolé d'être arrivé en retard de quelques secondes. J'avais une autre réunion juste avant. Peut-être que Michel a déjà parlé de ce point.
J'apprécie et je comprends la présentation concernant la Chambre.
Il n'est pas juste de vous demander de formuler des hypothèses, mais je vais le faire quand même. D'après ce que nos collègues du Sénat nous ont laissé entendre — parce que nous en avons déjà discuté ici —, et sachant que nos préparatifs se déroulent comme il se doit grâce à l'excellent travail que vous avez décrit, pouvons-nous dire avec autant de certitude que le Sénat...? Avons-nous des raisons de croire que nos collègues du Sénat arriveront à une conclusion différente dans un mois ou deux, ou êtes-vous à l'aise avec la situation, d'après ce que vous entendez dire? Les choses pourraient changer complètement. Je comprends tout cela.
Je suis curieux de savoir si les gens estiment que le processus du Sénat relativement à la gare de train est tout aussi rassurant.
Michel Patrice
Voir le profil de Michel Patrice
Michel Patrice
2018-10-04 11:23
Oui, à ma connaissance, le projet du Sénat en ce qui concerne la gare de train et les salles de comité au 1, rue Wellington, progresse également comme prévu.
Voir le profil de Mark Strahl
PCC (BC)
Merci.
J'aimerais simplement poser une question sur l'augmentation des dépenses liées au projet VPLT. Je crois que nous pouvons tous reconnaître qu'il s'agit d'un projet de grande envergure qui nécessite d'importantes ressources. Je dirais que, du moins d'après mon expérience, lorsque l'Administration de la Chambre reçoit, disons, des fonds supplémentaires pour un projet, elle n'établit pas nécessairement de plan pour réviser à la baisse le financement une fois que le projet est terminé. Y a-t-il un plan à cet égard? Le cas échéant, est-il prévu qu'à la fin du projet VPLT, nous verrons le même niveau de financement requis, ou y aura-t-il plutôt une réduction une fois que le projet sera terminé et que nous aurons déménagé à l'édifice de l'Ouest?
Daniel Paquette
Voir le profil de Daniel Paquette
Daniel Paquette
2018-10-04 11:29
Pour mettre les choses en perspective, quand nous examinons le coût réel du projet — l'édifice, la construction et l'installation de tout l'équipement —, cela relève de Travaux publics. Ces dépenses ne sont pas incluses dans nos rapports. Nous présentons ici nos rajustements en ce qui concerne les ressources nécessaires pour le nouvel édifice, la nouvelle technologie et la nouvelle façon de fonctionner. Ces ressources nous permettront d'intensifier nos activités pour assurer le déménagement, ce qui signifie qu'il y aura une réduction quand je reviendrai vous présenter le Budget principal des dépenses et tout le reste. Nous verrons une légère réduction, mais ce n'est pas d'une ampleur comparable à la taille du projet, parce qu'on parle ici de la capacité de s'adapter à la nouvelle façon de fonctionner dans un édifice ultramoderne.
Voir le profil de Mark Strahl
PCC (BC)
Ce n'est donc pas vraiment une augmentation subite des coûts liés au déménagement. C'est, en réalité, la nouvelle norme.
Daniel Paquette
Voir le profil de Daniel Paquette
Daniel Paquette
2018-10-04 11:30
Il y a une augmentation subite, mais ce n'est pas de l'ordre de dizaines de millions de dollars. C'est un montant plus modeste.
Voir le profil de Geoff Regan
Lib. (NS)
Merci.
Quelqu'un d'autre veut intervenir?
Le prochain élément est la vision et le plan à long terme pour la Cité parlementaire.
Les témoins qui interviendront aujourd'hui à ce sujet sont de la Chambre des communes. Nous recevons M. Michel Patrice, sous-greffier à l'Administration, M. Stéphane Aubé, dirigeant principal de l'information, et Mme Susan Kulba, directrice principale d'Architecture et gestion de programme et de la vision et le plan à long terme de la Chambre des communes.
Monsieur Patrice, vous avez la parole.
Michel Patrice
Voir le profil de Michel Patrice
Michel Patrice
2018-06-14 11:46
Monsieur le président et membres du Bureau, je vous remercie.
Je vais commencer cette présentation par la fin.
Nous recommandons de procéder au déménagement des opérations de l'édifice du Centre lors de l'ajournement de l'hiver, et de débuter cet été la transition de certains bureaux de députés hors de l'édifice du Centre vers les édifices de la Justice, de la Confédération et Wellington.
Comment en sommes-nous arrivés à cette recommandation? Nous l'avons formulée à l'issue d'un examen approfondi de l'état d'avancement du projet, le tout assorti d'une analyse des risques potentiels et réels. Nous avons notamment tenu une série de discussions avec nos partenaires, et tout particulièrement avec les gens de Services publics et Approvisionnement Canada (SPAC), pour procéder comme il se doit à une évaluation minutieuse des données disponibles et des informations recueillies au sujet du projet. Tous les partenaires ont convenu de la nécessité de procéder à un certain nombre de tests. Nous voulons tous que la transition de la Chambre des communes vers l'édifice de l'Ouest se déroule aussi bien que possible. Après tout, ce n'est pas un simple édifice à bureaux, c'est le siège de notre démocratie.
Je dois dire que nous en sommes arrivés à cette recommandation à la lumière d'une évaluation générale de la situation, car il importe de considérer l'ensemble des éléments, plutôt que seulement une activité ou une autre. Étant donné toutes les pièces qui doivent s'emboîter, il ne serait pas raisonnable de s'imaginer que tout va se dérouler comme prévu en ne se laissant aucune marge d'erreur dans un contexte où la Chambre doit siéger à nouveau en septembre. Tous les partenaires sont sur la même longueur d'ondes, à savoir que le projet ne doit pas se dérouler en fonction d'un calendrier strict, mais plutôt en tenant compte des nécessités opérationnelles. Les nouvelles installations doivent être fonctionnelles dans toute la mesure attendue; il ne saurait en être autrement.
Pour faire le point sur la situation, et afin de vous assister dans votre prise de décision, j'ai divisé la présentation en quatre thèmes: le survol du projet, la construction, l'intégration de la technologie et des composantes de sécurité — la portion sur la sécurité sera présentée à huis-clos — et les répercussions et les prochaines étapes.
Les travaux du projet de réhabilitation de l'édifice de l'Ouest se sont échelonnés sur une période d'environ huit ans. L'état de l'édifice s'était beaucoup détérioré, et il était grand temps qu'un tel projet se réalise. À sa réouverture, l'édifice hébergera provisoirement la Chambre des communes ainsi que d'autres fonctions législatives actuellement situées dans l'édifice du Centre, pendant que ce dernier fait l'objet de rénovations tout aussi essentielles.
De plus, la phase un du Centre d'accueil des visiteurs permettra d'offrir un point d'accès public au Parlement. Les plans du projet de rénovation de l'édifice de l'Ouest prévoient en outre la création de nouveaux espaces étant donné que les installations doivent non seulement permettre de répondre aux besoins du Parlement actuel, mais aussi de ceux des décennies à venir.
En 2010, la taille de l'édifice de l'Ouest atteignait approximativement 15 000 mètres carrés. En 2018, elle sera d'environ 26 000 mètres carrés en incluant la cour et d'autres adjonctions. La phase un du Centre d'accueil des visiteurs représente un ajout de 5 700 mètres carrés, ce qui donnera une superficie totale de 31 700 mètres carrés, soit plus du double de l'espace disponible à l'origine.
L'équipement technologique comprend 500 kilomètres de câblage de cuivre, 30 kilomètres de câbles à fibres optiques, plus de 10 000 ports de données, 360 points d'accès Wi-Fi, un grand nombre de portes à lecteur de carte magnétique et de caméras de sécurité, et plus de 100 bâtis d'équipement technologique.
L'entrepreneur général, PCL, a accompli un travail extraordinaire sous la direction de SPAC. À certains moments l'hiver dernier, il y avait plus de 1 000 travailleurs sur le site avec des équipes sur place les soirs et les week-ends.
Le 31 mai, nous avons obtenu des permis spéciaux d'occupation de la Ville d'Ottawa si bien que certaines portions de l'édifice sont désormais accessibles sans que l'équipement de protection soit nécessaire. Les gros travaux de construction sont terminés et de nombreuses étapes importantes ont été franchies. D'autres activités de construction se poursuivent et devraient être parachevées cet été.
L'intégration d'éléments de technologie dans la Chambre provisoire est en cours. L'aménagement paysager autour de l'édifice devrait être terminé d'ici le début de septembre. De plus, cet été, nous commencerons à cerner et à corriger ce que nous appelons les lacunes. Une lacune peut être quelque chose d'aussi mineur qu'une entaille dans un mur ou un meuble endommagé nécessitant des réparations. Des problèmes plus importants touchant le matériel ou l'équipement peuvent aussi nécessiter des ajustements.
Nous arrivons à la dernière étape du projet. La phase d'intégration des équipements technologiques et de sécurité progresse à plein régime. Comme nous l'avons indiqué lors de la mise à jour sur le projet présentée en mars, l'équipe de la Chambre des communes a amorcé, parallèlement à l'achèvement des travaux de construction, l'intégration de la technologie du XXIe siècle dans cet édifice patrimonial du XIXe siècle. Il était prévu au départ d'entreprendre cette intégration une fois les travaux de construction terminés. La recommandation que nous vous présentons aujourd'hui est principalement justifiée par l'importance de ces activités et des tests et simulations qu'elles exigent.
La prochaine portion de mon exposé va être divisée en deux sections. En séance publique, nous allons traiter de l'état d'avancement de l'intégration des outils technologiques non liés à la sécurité, puis nous ferons la même chose au sujet des composantes de sécurité après être passés à huis clos.
En plus d'accueillir la chambre provisoire, l'édifice de l'Ouest offrira des salles polyvalentes pour les réunions des comités, les services de radiodiffusion et de vidéoconférence, et les réunions des caucus; un bureau pour le personnel administratif s'occupant directement du fonctionnement de la Chambre; et un bureau pour les agents de la Chambre. Le Centre d'accueil des visiteurs servira de nouveau point d'entrée sécurisé pour les visiteurs ainsi que de centre d'interprétation, comme on vous l'a indiqué précédemment, pour la Bibliothèque du Parlement et sa boutique de souvenirs.
La mise à l'essai complète des systèmes de télédiffusion et de sonorisation dans certaines salles de comité est en cours. On procède actuellement à l'intégration du système de sonorisation dans la Chambre provisoire.
La date d'achèvement de ces travaux prévue se situerait entre la fin de juillet et la mi-août 2018. À ce moment-là, nous procéderons à une simulation complète comprenant des essais ainsi que des ajustements, au besoin.
Les caméras de télédiffusion et l'éclairage de la Chambre font aussi actuellement l'objet d'essais.
Comme vous le savez peut-être, nous avons tenu un exercice de simulation dans la chambre provisoire le 6 juin dernier. Cette simulation n'était pas prévue dans le plan initial, mais nous tenions à le faire afin de pouvoir mieux vous renseigner lors de la présente rencontre. L'exercice visait principalement à mettre à l'essai l'acoustique de la chambre et le système de radiodiffusion. À cette fin, des membres du personnel ont été invités à prendre place dans la chambre et sur la tribune pour évaluer le fonctionnement de l'équipement dans une situation normale de travail.
En plus de nous permettre de déceler différents degrés de vibration pour certaines caméras, l'exercice nous a appris que des ajustements étaient nécessaires relativement à l'éclairage utilisé pour la télédiffusion. Il fallait s'attendre à ce que certains problèmes soient ainsi mis au jour. Cela témoigne de l'importance d'effectuer des tests tout en nous rappelant de demeurer vigilants.
D'autres tests devront être effectués dans les salles de comité au cours des prochaines semaines pour déterminer si des problèmes semblables se posent avec les caméras et le système de radiodiffusion. Nous tiendrons en outre d'autres simulations de juillet à septembre pour nous assurer que la technologie demeure stable et que les solutions apportées sont aussi efficaces que prévu dans un environnement réel de travail.
Je vais maintenant traiter de l'état d'avancement des travaux pour ce qui est de la sécurité. Nous devrons passer pour ce faire à huis clos.
Michel Patrice
Voir le profil de Michel Patrice
Michel Patrice
2018-06-14 12:15
À la suite de notre discussion à huis clos au sujet de l'état actuel du projet en ce qui concerne les éléments liés à la sécurité, j'aborderai maintenant la mise en opération de l'édifice et de tous ses systèmes. Cette section porte autant sur les systèmes de sécurité que sur les autres technologies.
Nous avons discuté à huis clos de toute l'ampleur et la complexité des caractéristiques et des différentes composantes du système de sécurité. Pour ce qui est du fonctionnement de la Chambre, nous diffusons en temps réel au bénéfice des Canadiens les délibérations de la Chambre des communes et de ses comités et nous appuyons les députés dans leur rôle de législateurs.
Il faut prévoir toute une série de tests et de simulations pour s'assurer que les outils technologiques performants utilisés à l'appui de ces activités au XXIsiècle permettent le fonctionnement efficace de la chambre provisoire et le bon déroulement de ses délibérations. Si l'on voulait s'en tenir à l'échéance de la mi-septembre à cette étape-ci du projet, il faudrait accélérer la transition et en arriver à tenir les premières séances sans avoir mené quelques-uns des tests prévus. Selon nous, cela ferait grimper indûment les risques d'échec. Je vous rappelle qu'il n'est pas question ici d'un simple édifice à bureaux.
Pour que les choses soient bien claires, en attendant l'ajournement d'hiver pour procéder au déménagement de la Chambre des communes, nous courons également certains risques associés à l'édifice du Centre. Comme nous le savons tous, cet édifice a déjà été dans un meilleur état et a besoin de travaux majeurs de réparation et de mise à niveau. Il s'agit toutefois de lacunes qui sont bien connues et nous estimons qu'il peut continuer à être utilisé pour autant que l'on apporte au besoin les réparations urgentes qui s'imposent.
Notre recommandation entraîne également un risque d'augmentation des coûts de construction pour le projet de l'édifice du Centre.
Je parle ici de l'évolution des coûts des matériaux et de la main-d'oeuvre au fil du temps. Autrement dit, si l'on retarde l'achat d'un bien ou d'un service, il faut s'attendre à ce que le prix ait augmenté quelques années plus tard. Ce n'est pas une dépense directe à court terme, mais il y a des inconvénients à prévoir en fin de projet si l'on ne prend pas les mesures nécessaires pour compenser une éventuelle hausse des coûts. Nous avons donc déjà amorcé des discussions avec nos partenaires afin de prendre les dispositions requises pour contrer une telle augmentation.
D'abord, le projet de l'édifice de l'Ouest a été pour nous une expérience d'apprentissage. Nous avons découvert et mis en oeuvre une nouvelle démarche pour l'intégration des éléments de technologie, ce qui nous permet de réduire le temps d'exécution au fur et à mesure que les travaux avancent.
Également, nous étudions la possibilité d'entamer les activités d'investigation approfondie de l'édifice du Centre, tel que prévu à l'origine. Après en avoir discuté avec les différents partis, je suis certain que nous serons en mesure d'entamer la transition de quelques bureaux et fonctions de l'édifice du Centre dès cet été, afin de permettre l'investigation de certaines sections de l'édifice.
J'aimerais souligner en terminant que le projet de l'édifice de l'Ouest est l'un des plus grands projets de réhabilitation à avoir été réalisé au Canada pour un édifice patrimonial. On n'aurait pas pu mener ce projet à terme avec autant de succès sans le dur labeur et la détermination de l'équipe de l'administration de la Chambre qui a été affectée au projet, des gens des services numériques et des biens immobiliers, de la direction générale de SPAC s'occupant de la Cité parlementaire, et de tous les autres partenaires.
Bien évidemment, le projet n'a pas été sans certaines difficultés et nous avons eu droit à notre part de surprises. Il suffit d'avoir déjà réalisé un projet de rénovation pour savoir de quoi je parle. Nous sommes fiers des résultats obtenus. L'édifice de l'Ouest est un véritable joyau architectural offrant des caractéristiques à la fine pointe de la technologie. Nous débordons d'enthousiasme et nous avons grand-hâte d'amorcer le déménagement dans un nouvel édifice totalement fonctionnel.
Si notre recommandation est acceptée, j'ai pleinement confiance en notre capacité de mener à terme la transition vers la chambre provisoire. Nous nous lancerons ensuite dans ce qui deviendra le plus grand projet de réhabilitation d'un édifice patrimonial au Canada, celui de l'édifice du Centre.
Mon équipe et moi sommes prêts à répondre à vos questions.
Je vous remercie.
Voir le profil de Bardish Chagger
Lib. (ON)
Merci pour votre exposé et pour les renseignements que vous nous avez communiqués.
Si j'ai bien entendu, vous avez indiqué vers la fin de vos remarques que le déménagement allait se faire de façon progressive. Des députés vont déménager dans d'autres bureaux de la Cité parlementaire, puis les chambres suivront lorsque l'édifice de l'Ouest sera entièrement prêt à les accueillir.
Je m'interroge au sujet des coûts pour le Trésor public. Il m'apparaît tout à fait logique de procéder au déménagement de façon étalée pour pouvoir commencer à travailler avant de déménager tout ce qui restera une fois l'édifice de l'Ouest prêt. Il n'est pas nécessaire que tout demeure à proximité de l'édifice de l'Ouest alors que d'autres bureaux sont disponibles, mais je m'inquiète au sujet de la facture pour le contribuable canadien. Est-ce qu'il y aura des coûts additionnels?
Résultats : 91 - 105 de 287 | Page : 7 de 20

|<
<
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes