BRI
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 33
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2019-02-28 11:50
Monsieur le Président, madame Brosseau, nous sommes bien conscients de la situation.
Un incident est survenu avec le service d’interprétation de SPAC. Nous prenons cette question très au sérieux et nous travaillons en étroite collaboration avec le ministère. Nous avons fait une évaluation de l’équipement existant, ainsi que de l’équipement qui pourrait le remplacer, en nous fondant sur les normes internationales, afin de nous assurer qu’un tel incident ne puisse se reproduire. Cet été, nous allons remplacer les postes de travail des interprètes dans cet édifice pour nous assurer que tout problème futur pourra être réglé du fait que nous disposerons alors de l’équipement conforme aux normes internationales que les interprètes demandent.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2019-02-28 11:52
Non, seulement les postes de travail... Dans chaque cabine d’interprétation, il y a un poste de travail. Pour le moment, nous avons ajouté un dispositif pour empêcher que le problème survienne de nouveau et nous envisageons de remplacer les postes de travail dans les cabines d’interprétation. Tous les systèmes audio demeureront les mêmes.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2019-02-28 11:52
Oui, elle est intégrée. Par opposition à l’ajout d’un nouveau dispositif.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2019-02-28 11:53
Eh bien, le mécanisme que nous avons, monsieur, empêche le bruit aigu d’atteindre les oreilles des interprètes.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2019-02-28 11:53
Nous n’avons pas pu déterminer la cause du problème…
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2018-03-22 11:20
Merci, monsieur le Président.
Je vais immédiatement céder la parole à Susan, qui va présenter l'exposé. Je m'occuperai de la deuxième partie.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2018-03-22 11:29
Monsieur Rodriguez, je vais ajouter quelque chose à votre commentaire.
Nous avons le même objectif que vous. Nous tenons à fournir des espaces fonctionnels; c'est notre priorité. Nous voulons que cela fonctionne bien et que ces espaces ne présentent pas de défaut lorsque nous allons les rouvrir.
Si nous voyons qu'il reste des risques à la date prévue, nous vous en ferons part afin que vous puissiez prendre une décision. Notre objectif est certainement que ces espaces soient fonctionnels. Je crois que cet édifice sera magnifique et fonctionnel et qu'il va répondre à vos besoins.
J'ajouterais quelque chose au commentaire que Mme Kulba a fait sur l'acoustique.
Nous avons embauché des acousticiens de renommée mondiale pour mesurer les niveaux d'acoustique à la Chambre. Nous avons établi de meilleurs barèmes que ceux que ont cours actuellement et nous tentons de les appliquer.
Des tests ont été faits dans la nouvelle pièce de la Chambre, mais pas dans les salles de comité. Ces tests ont révélé que l'acoustique était meilleure que celle de la Chambre actuelle. Lorsque les meubles seront en place, il faudra faire d'autres tests, mais nous n'en sommes pas encore à ce stade. C'est l'objectif visé, monsieur Rodriguez.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2018-03-22 11:35
Tout scénario relatif au déménagement sera soumis à la décision du BRI. En ce moment, nous n'envisageons pas la possibilité de déménager la moitié des gens, mais ce n'est certainement pas une décision que nous prendrions. Nous en ferions la recommandation au BRI, et les membres du BRI prendraient la décision sur le scénario de déménagement en fonction de nos recommandations.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2018-03-22 11:35
Pour ce qui est du coût du report, en réponse à ce que vous avez dit tout à l'heure, il faudrait soumettre cette question à SPAC. Au moment de présenter les recommandations, nous reviendrions et demanderions des solutions à cela, mais nous ne voudrions pas faire d'observations à ce sujet, car ce serait lié au coût du report de la date de déménagement.
Si vous le voulez, nous vous fournirons cette information à la prochaine réunion. Nous allons noter cela dans ce que nous avons à accomplir.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2017-11-23 11:21
Merci, monsieur le président.
Mesdames et messieurs, je vous remercie de me donner l'occasion de poursuivre la présentation que nous avions commencée lors de la dernière rencontre.
Avant de débuter, j'aimerais vous présenter M. Daniel Paquette, dirigeant principal des finances à la Chambre des communes. Il pourra répondre à vos questions particulières au sujet des finances. Sont également présents, M. Jean-Marc Lundy, directeur adjoint, ainsi que M. Darrin Neil, gestionnaire principal des programmes. Ce dernier remplace Mme Susan Kulba, qui était présente à la première rencontre et qui ne pouvait pas être parmi nous aujourd'hui. M. Neil est un membre de la direction qui s'occupe des espaces et de l'équipement, ce qui est lié à une grande partie des demandes présentées aujourd'hui. Si vous avez des questions précises à poser, M. Neil pourra vous aider.
Cela dit, monsieur, nous y reviendrons. J'aimerais répéter la raison pour laquelle nous sommes ici aujourd'hui. Nous sommes ici pour obtenir l'approbation du Bureau pour le financement qui servira à exploiter, à entretenir et à maintenir le cycle de vie des composantes liées aux bâtiments et des éléments de connectivité qui ont été mis en oeuvre dans le cadre de la vision et du plan à long terme pour la Cité parlementaire. Si ce financement est approuvé par le Bureau, il permettra à l'Administration de la Chambre des communes de remplir les exigences liées à leurs rôles et leurs responsabilités telles qu'énoncées pour la Chambre dans le cadre du protocole d'entente signé par la Chambre et SPAC en 2003. Il servira également à modifier notre budget pour ces éléments qui a été approuvé par le Bureau en 2014-2015. Les éléments qui ont été approuvés à ce moment-là représentaient 12 millions de dollars. Cela confirmera également la décision initiale prise par les membres de ce Bureau de mettre en oeuvre ces installations en vue de répondre aux exigences approuvées en 2003.
Nous devons respecter des obligations contractuelles et budgétaires, mais je veux d'abord rassurer les membres du Comité concernant nos demandes: elles visent toutes à apporter plusieurs avantages aux parlementaires dans le contexte de leur travail de tous les jours en ce qui a trait aux installations. Depuis que nous avons mis ces services en place, les installations consacrées à la tenue des audiences publiques offertes aux citoyens canadiens sont mieux équipées. Les bureaux des députés, de même que ceux de l'Administration que les parlementaires utilisent pour communiquer avec les électeurs de leur circonscription et avec le public en général, sont aussi mieux équipés.
Les enjeux liés à la santé et à la sécurité au travail ont été réglés grâce à ces investissements. De plus, nous avons dû augmenter la sécurité au cours des dernières années afin de nous conformer aux exigences des parlementaires, du personnel et des visiteurs.
J'ai apporté quelques aides visuelles de façon à ce que les députés puissent mieux comprendre de quoi nous parlons. Ces investissements ont été faits afin de rendre permanentes les installations qui étaient temporaires dans le passé. Sur la présente diapositive, vous pouvez voir que toutes les régies centrales destinées à la télédiffusion offerte aux citoyens canadiens se trouvaient à l'extérieur de nos édifices. Outre le fait que cela engendrait un manque d'harmonie quant au caractère de l'ensemble de nos édifices, il reste que nous devions fonctionner dans des édifices temporaires.
Dans la prochaine diapositive, vous pouvez voir que tout le câblage était installé de façon temporaire, ce qui causait aussi des problèmes relativement à la santé et à la sécurité au travail. Mises en place depuis plus de 20 ans, nos installations étaient devenus désuètes. C'est donc pourquoi nous avons procédé à leur remplacement.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2017-11-23 11:23
J'aimerais vous présenter quelques aides visuelles. Voici des photos de l'édifice de l'Ouest avant le début des rénovations. Je veux simplement vous donner une idée des raisons pour lesquelles nous avons entrepris ces travaux. Nous sommes ici pour demander du financement dans deux domaines d'investissements principaux.
Le premier secteur est celui de l'équipement, ce qui comprend le mobilier, les objets d'art et d'artéfact, l'éclairage général et l'équipement de diffusion, de même que les systèmes spécialisés de climatisation, d'éclairage et de traitement de l'eau destinés à la Chambre. Il s'agit donc de tout l'équipement qui ne fait pas partie de ceux fournis et qui sont sous la responsabilité de la Chambre. Nous devons maintenir ces systèmes afin de soutenir les services que nous offrons aux parlementaires.
Le second élément est celui de la connectivité. Il s'agit notamment des systèmes d'interprétation installés dans les salles ainsi que des systèmes de présentation, ces derniers permettant une meilleure visualisation des échanges. Les systèmes de vidéoconférence permettent la communication avec les citoyens qui ne peuvent pas être présents à nos rencontres.
Je mentionne aussi les dispositifs audio, les systèmes de contrôle qui nous permettent de communiquer à l'intérieur de nos édifices et le système de diffusion des débats à l'intention des citoyens canadiens ainsi que des personnes au sein de l'organisation.
Ce sont donc les systèmes spécifiques qui font partie de la demande présentée aujourd'hui.
Si vous examinez les investissements effectués depuis l'an 2000, entre 2001 et 2016, 128 millions de dollars ont été transférés à la Chambre des communes pour ces investissements, et ensuite, de 2017 à 2019, 74 millions de dollars supplémentaires seront transférés à la Chambre. Cela vise à soutenir la différence entre l'entretien de 12 édifices en 2000 et l'entretien des 27 édifices qui se trouvent actuellement dans la Cité.
La plus grande partie de ces investissements — 45 % de ces investissements — ont été effectués directement pour la Chambre et les comités. De plus, 32 % de ces investissements ont été effectués dans le programme de connectivité du complexe pour établir la connexion entre les 27 édifices qui s'y trouvent. Enfin, 21 % des investissements concernaient la sécurité. Ce sont les domaines dans lesquels les fonds sont investis; il s'agit presque de 200 millions de dollars sur trois ans.
Plus précisément, vous voyez sur cette diapositive les montants approuvés par le Bureau en 2014-2015. En 2017-2018, nous dépensons actuellement 9 millions de dollars pour appuyer, entretenir et exploiter les éléments de connectivité. Nous demandons 2 millions de dollars supplémentaires l'an prochain. Si vous examinez la ventilation des coûts, 48 % de ces coûts sont directement liés à l'entretien et au soutien de ces investissements. Il s'agit de 37 % pour le cycle de vie, et les salaires représentent 12 % des coûts nécessaires pour exploiter les systèmes et les installations que nous avons mis en place.
Dans le cas plus spécifique de l'entretien des espaces et des édifices, le Bureau de régie interne a approuvé des dépenses de 3 millions de dollars approximativement en 2014-2015. Nous demandons aujourd'hui 6 millions de dollars. La raison de la demande est simple: plusieurs des investissements qui ont été approuvés il y a plus de 20 ans viendront à échéance au cours des prochaines années.
Si on prend l'exemple de l'édifice de la Justice, son cycle de vie atteint 17 ans cette année. Plusieurs planchers vont donc devoir être rénovés au cours des prochaines années. Nous demandons des fonds afin de remplacer deux planchers par année, en moyenne, dans certains édifices. Dans le cas de l'édifice de la Justice, il s'agit de rénover tout près de 20 planchers. Comme vous voyez, ce sont des investissements que nous allons devoir faire au cours des 10 ou 15 prochaines années simplement pour les besoins liés à l'entretien de ces édifices.
La recommandation que nous avons formulée au Bureau lors de la dernière réunion visait à demander à nouveau les investissements initiaux qui avaient été approuvés par le Bureau en 2014, c'est-à-dire 9 millions de dollars pour les éléments de connectivité et 3 millions de dollars pour l'équipement. Nous demandons également du financement supplémentaire chaque année, conformément au calendrier d'aménagement, pour l'équipement et les éléments de connectivité.
C'est l'exposé que nous avions livré. Nous avons ajouté quelques aides visuelles et nous aimerions répondre aux questions, car nous n'avons pas eu le temps de le faire la dernière fois.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2017-11-23 11:28
Oui. Nous demandons un montant supplémentaire de 8 millions de dollars pour la prochaine année.
Stéphan Aubé
Voir le profil de Stéphan Aubé
Stéphan Aubé
2017-11-23 11:28
D'accord.
Pour répondre à votre première question, ce que nous entendons par entretien englobe le devis et le soutien. Je vais vous expliquer ce que nous entendons par cycle de vie. Prenons une pièce d'équipement dont le cycle de vie est de sept ans, comme c'est le cas de la plus grande partie de l'équipement de réseautique. Au bout de sept ans, l'équipement que nous avions acheté doit être remplacé. Par conséquent, nous devons réinvestir afin de pouvoir remplacer cet équipement qui n'est plus entretenu par les fournisseurs de qui nous l'avions acheté. C'est ce que nous appelons le cycle de vie.
Résultats : 1 - 15 de 33 | Page : 1 de 3

1
2
3
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes