Interventions en comité
 
 
 
Fil RSS basé sur les critères de recherche Exporter les résultats de recherche - CSV (texte brut) Exporter les résultats de recherche - XML
Ajouter un critère de recherche
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Merci, monsieur le vice-président.
Monsieur Walbourne et madame Hynes, je suis ravi de vous voir ici.
J'aimerais d'abord parler de l'Unité interarmées de soutien du personnel. C'est un sujet direcement lié à votre mandat d'ombudsman de la Défense nationale.
Ai-je raison de croire qu'il y a deux issues possibles avec l'UISP? Soit le militaire se réadapte grâce à ses services, soit il quitte l'armée. Je crois comprendre que l'issue du processus demeure incertaine dans la plupart des cas. Ce n'est pas clair dès le début. Or, ne faudrait-il pas établir un diagnostic dès le début afin de déterminer si le militaire concerné risque de ne jamais pouvoir reprendre ses fonctions et s'il n'y aurait pas lieu de commencer immédiatement à remplir les formulaires et à prévoir la libération? Ainsi, dès que les deux ans seraient écoulés, le militaire aurait immédiatement accès aux prestations et aux services.
J'ai peut-être tort, mais il semble y avoir de l'incertitude au sujet du temps d'attente.
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
D'accord. Avez-vous déjà entendu des commentaires au sujet des relations entre les employés d'ACC et du MDN? Travaillent-ils en étroite collaboration au sein de l'UISP? Quels sont leurs rapports? Avez-vous quelque chose à dire à ce sujet?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Pensez-vous que l'UISP ne devrait pas être située sur la base? Comme l'a dit Mme Lockhart, pour de nombreux militaires, il était difficile d'y retourner.
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Parmi les recrues qui se joignent aux Forces canadiennes en un an, quel est le pourcentage de celles qui finiront par être libérées pour des raisons médicales? Avez-vous des données à ce sujet?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Je ne sais pas si cet aspect fait partie de votre mandat, mais croyez-vous que nous devrions investir davantage dans les services ou dans les prestations? Le financement rétroactif de 3,7 milliards de dollars pour les indemnités d'invalidité aurait pu être utilisé pour la prestation de services, le traitement des demandes, ou pour prolonger la période de prestation de services. Qu'en pensez-vous?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
J'ai lu votre mémoire plus d'une fois, et vous m'en avez parlé un peu, mais j'ai encore du mal à comprendre pourquoi le fait de mettre par écrit que les blessures sont liées au service pose un problème d'éthique au corps médical.
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Merci, monsieur le président.
Messieurs Bungay, Garsch, Estabrooks et Doucette, je vous remercie de votre présence.
Nous, membres du Comité, sommes pleinement conscients du courage qu'il vous faut pour venir ici et nous raconter vos histoires personnelles. Je tiens donc à vous remercier de déployer cet effort. Vos témoignages nous sont très précieux aujourd'hui, parce que ce que vous faites vous met en contact avec un grand nombre d'anciens combattants chaque jour, tous les jours. J'ai donc quelques questions générales que j'aimerais poser, auxquelles vous pourriez répondre l'un après l'autre. Peut-être M. Doucette pourrait-il donner la première réponse chaque fois.
Puisque vous interagissez avec des vétérans chaque jour de votre vie et qu'ils vous font part de leurs problèmes et de leurs préoccupations, pouvez-vous me dire quel est, selon vous — parfois il faut poser ce genre de questions précises, parce que notre étude porte sur la prestation des services — le principal problème par rapport à la prestation de services, d'après ce que vous avez entendu?
Monsieur Doucette, allez-y.
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Monsieur Bungay, diriez-vous que la réponse de retards et de déni est fondée sur la réalité ou davantage sur la perception?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Diriez-vous que c'est fondé sur un processus administratif problématique ou sur des pratiques intentionnelles?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Monsieur Garsch, quel est le problème le plus important relativement à la prestation de services?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Merci beaucoup, monsieur le président.
Monsieur Bungay, si j'ai bien compris, vous avez dit qu'il existe deux problèmes avec l'UISP. Premièrement, elle se trouve sur la base. Deuxièmement, les gens ont l'esprit fermé; par exemple, ils n'acceptent pas vos services.
La question s'adresse à tous, en commençant par M. Doucette. Qu'est-ce qui ne fonctionne pas avec l'UISP, à part ces deux aspects?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Monsieur Estabrooks, qu'ajouteriez-vous? Qu'est-ce qui ne va pas avec l'UISP?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Je vous remercie, monsieur le président.
Merci à vous tous d'être ici parmi nous aujourd'hui.
Aux gens du Réseau de transition des vétérans, j'ai visité votre installation à Vancouver à l'occasion de mon voyage là-bas, en mai dernier.
Je suis très heureux que les représentants de la Maison La Vigile soient venus rencontrer les membres du Comité. J'habite tout près de la Maison La Vigile à Québec et je peux dire que vous faites un travail formidable. Merci beaucoup.
C'est possible qu'on doive parfois vous interrompre parce que nous avons plusieurs questions à poser. N'en soyez donc pas surpris.
Inévitablement, vous travaillez très souvent auprès des vétérans. En fait, vous travaillez tous les jours avec eux et j'imagine que plusieurs d'entre eux vous expriment à tort ou à raison leur mécontentement envers les gestionnaires de cas et envers la façon dont fonctionne le ministère des Anciens Combattants.
Que pensez-vous du processus administratif et des moeurs organisationnelles d'Anciens Combattants Canada? Quelle est votre relation avec les gestionnaires de cas? Comment voyez-vous le fonctionnement en tant que tel du ministère? Est-ce que les processus administratifs sont suivis en bonne et due forme? Y a-t-il des choses qui doivent être changées?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Vous dites que les vétérans échangent avec vous. Je ne porte aucune accusation envers le ministère mais, très souvent, les vétérans se plaignent au Comité des relations assez horribles qu'ils ont avec le ministère. Ce sont généralement des cas compliqués.
Quelles sont les commentaires que vous entendez le plus souvent de la part des vétérans au regard des problèmes qu'ils vivent, des documents qu'ils doivent remplir et, dans certains cas, des étapes de transition qu'ils doivent franchir?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Est-ce que vous et vos collègues êtes portés à aider un vétéran à remplir des formulaires ou de la paperasse?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Dans le cadre de cette réflexion, croyez-vous que ce serait une bonne idée pour le ministère de remplir les formulaires à la place des vétérans ou, au contraire, croyez-vous qu'il est bon de leur laisser cette tâche, même à ceux qui ont des problèmes d'ordre mental qui sont parfois compliqués?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Votre document fait état du fait que les membres de la famille des vétérans n'ont pas nécessairement facilement accès aux gestionnaires de cas du ministère. Nous nous sommes penchés à quelque reprises sur ce problème au sein du Comité et sur ce manque d'accessibilité des membres de la famille aux gestionnaires de cas. Est-ce que cette doléance revient souvent?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
En ce qui concerne les services offerts à La Vigile, à quel point pensez-vous qu'ils devraient être disponibles vraiment sur une grande échelle? De toute évidence, il y a un besoin. Le ministère entretient-il avec vous des discussions au sujet de la possibilité d'étendre vos services?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Un membre de la famille peut-il vous appeler pour vous dire qu'une personne aurait besoin de vos services, par exemple?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Merci, monsieur le président.
Je vous remercie les trois témoins d'être parmi nous aujourd'hui.
Porter l'uniforme à Montréal n'est pas facile, mais c'est moins difficile à Québec.
Ma première question s'adresse à Mme Spinks.
Votre institut ne s'occupe pas seulement des familles de vétérans, n'est-ce pas?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
D'accord.
Dans les familles qui ne sont pas celles de vétérans, constatez-vous le même type de symptômes et de crises que dans les familles de vétérans?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Je vous remercie vraiment mais, faute de temps, je vais devoir passer à ma deuxième question.
Lorsque vous parlez aux membres des familles de vétérans, quels sont les trois problèmes les plus récurrents auxquels ils disent faire face en matière de prestation de services?
Vous pourriez toujours nous faire parvenir les réponses à ce sujet par écrit et par courriel.
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Merci.
Madame Lowther, vous avez dit faire face constamment à des vétérans qui sont en crise. Quel genre de crises observez-vous le plus souvent?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Nous entendons souvent parler de la culture de retards et de refus d'ACC; cela se produit peu importe à quel endroit je vais rencontrer des anciens combattants, dans toutes les provinces. Est-ce une fausse impression? Est-ce que les anciens combattants comprennent mal comment le système fonctionne? Est-ce à cause de leur TSPT? Selon vous, est-ce vrai que dans certains cas, il y a une culture de retards et de refus?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Madame Lowther, lorsque vous dites que les propositions de politique dépassent vos compétences, ce n'est pas vrai. Les propositions de politique appartiennent à tous les Canadiens, alors si vous en avez, il y a un courriel et un greffier ici.
Colonel Mann, je devrai malheureusement procéder très rapidement.
Même si la culture du deni au ministère des Anciens combattants est un mythe, le lien de confiance semble être brisé.
Pensez-vous que les membres de notre comité sont influencés parce qu'ils rencontrent des gens qui vivent des cas complexes, des gens qui sont en état de panique et en état de crise? Pensez-vous qu'une vaste majorité d'anciens combattants croient en ce mythe?
Voir le profil de Alupa Clarke
PCC (QC)
Merci, monsieur le président.
Bonjour, monsieur Saez. Je suis très heureux de vous recevoir parmi nous.
Il y a quelques mois, j'ai moi-même assisté à une audience du Tribunal des anciens combattants. J'ai été impressionné par la passion avec laquelle l'avocat défendait la cause de l'ancien combattant. De toute évidence, le coeur est à la bonne place.
Votre bureau a été créé en 1971 et j'aimerais savoir combien d'avocats étaient au service de votre organisation à cette époque.
Résultats : 1 - 30 de 156 | Page : 1 de 6

1
2
3
4
5
6
>
>|