Hansard
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 6 de 6
Voir le profil de Pierre Nantel
Ind. (QC)
Madame la Présidente, dans le cadre de l'échange que nous avons actuellement, j'aimerais bien entendre le gouvernement libéral nous dire sur quelles bases il s'imagine que le fait de tripler la production de pétrole dans les sables bitumineux ne va pas générer trois fois plus de pollution. Or on pourrait décider de soutenir — et je le comprends — une économie en Alberta en disant que, tout en multipliant la production, il va falloir diminuer les émanations par baril. Il n'y a rien de cela. Ce n'est qu'un geste électoral pour essayer de jeter un flou. Le gouvernement dit une chose et son contraire. Je vais poser une question très concrète.
Comment peut-on imaginer qu'en triplant la production, on n'émettra pas trois fois plus de pollution?
Voir le profil de Pierre Nantel
Ind. (QC)
Monsieur le Président, j'aimerais remercier le député de Prince Albert de son discours bien senti. On voit bien qu'il est honnête et qu'il représente bien sa circonscription lorsqu'il évoque ses soucis concernant ce qu'il considère comme un blocage.
Tout le monde s'est regardé lorsque le député d'en face a posé sa question concernant une différente manière de distribuer la ressource, que ce soit sous une forme plus solide, plus liquide ou plus raffinée. C'est précisément le but d'un débat comme celui d'aujourd'hui. Nous pouvons tous en apprendre quelque chose. Si des députés savent des choses comme cela, qu'ils nous en fassent part, car en général, à ce sujet, ce n'est qu'un dialogue de sourds.
Plus tôt, mon collègue a mentionné que notre pétrole était le plus écologique au monde. C'est drôle, car c'est plutôt l'image inverse qu'on nous projette constamment. Je ne sais pas combien de fois j'ai lu qu'il y avait des résidus d'eau de traitement parce qu'on fait sortir le pétrole du sable à la vapeur. J'ai aussi vu qu'on faisait chauffer cette eau au gaz naturel pour faire de la vapeur et que ces émanations de gaz naturel créaient une empreinte de gaz de carbone monstrueuse.
Alors, s'il y a des solutions de rechange, parlons-en. Je suis bien d'accord avec lui. Je pense notamment aux travaux d'un dénommé Paul Painter, qui utilisait des liquides ioniques pour séparer le sable et le pétrole. Parlons de ces solutions de rechange avant de parler de la distribution et d'accentuer l'extraction.
Voir le profil de Pierre Nantel
Ind. (QC)
Monsieur le Président, je remercie ma collègue de son discours. Il est plus qu'utile de débattre de ces sujets et d'essayer de ne pas les voir avec un dogmatisme excessif en disant qu'on est complètement pour ou complètement contre le pétrole. Il faut tenir compte des réalités de chacun.
Selon ma collègue, quel genre de débat pourrions-nous soulever pour apporter de l'information sur la production de pétrole du côté des sables pétrolifères?
Voir le profil de Pierre Nantel
Ind. (QC)
Monsieur le Président, premièrement, je dois dire que je trouve cela très agréable d'écouter le député de Beauport—Limoilou, parce qu'il est un bon tribun qui articule fort bien sa pensée. Cela fait du bien d'entendre des arguments intelligents, même si je ne suis pas du tout d'accord avec lui.
Vous avez soulevé beaucoup d'arguments très pertinents. Par contre, je tiens à vous corriger tout de suite quand vous parlez des libéraux comme des gens qui se drapent dans leurs idéaux. Ce ne sont clairement que des opportunistes. C'est tout.
Par contre, j'aimerais entendre votre opinion sur le fait qu'on dit parfois ici que le pétrole canadien est le plus propre au monde. Est-ce qu'on peut parler du problème majeur lié à l'exploitation des sables pétrolifères ou bitumineux? Disons « pétrolifères » pour être positifs.
Que pensez-vous des nouvelles technologies qui pourraient rendre la chose plus acceptable? Transporter du pétrole, en soi, est un geste qui correspond à sa consommation, mais son extraction est tout à fait dommageable pour l'environnement.
Voir le profil de Pierre Nantel
Ind. (QC)
Monsieur le Président, il est rare qu'on peut avoir un tel dialogue. J'aimerais poser une question à mon collègue.
Des recettes de 1 000 milliards de dollars, c'est beaucoup d'argent. Est-ce que les tenants du pétrole au Canada ont envie d'investir des sommes pour améliorer le processus d'extraction? Voici ce que je sais des processus d'extraction. En résumé, on fait chauffer de la vapeur avec du gaz naturel pour faire sortir le pétrole des sables, ce qui émet énormément de gaz carbonique. C'est le plus gros problème lié la production, mais il y a aussi la contamination de l'eau par les différents produits chimiques qui se retrouvent dans des bassins de décantation qui nous font honte et qui font la une du National Geographic.
Pouvons-nous espérer que l'industrie fasse des investissements afin de rendre le processus plus propre?
Voir le profil de Pierre Nantel
Ind. (QC)
Monsieur le Président, j'aimerais féliciter mon collègue pour son allocution et sa passion vibrante à l'égard de l'environnement, ainsi que pour son engagement dans cette croisade visant à bien faire connaître l'importance des enjeux devant nous. Honnêtement, je ne savais pas qu'il avait fait ce geste athlétique de passer trois semaines dans l'eau froide. Je le félicite. Je suis emballé de voir à quel point c'est une personne qui va au bout de ses convictions. Je pense qu'il représente bien les gens de sa circonscription pour lesquels ces enjeux sont cruciaux et vitaux.
À la Chambre, nous avons un débat de société, et il a bien raison de dire que nous sommes rendus à l'heure des choix, à l'heure où il faut identifier ce qui fait mal à la planète. Évidemment, c'est atroce pour une province dont la croissance économique est liée à l'exploitation de ses ressources fossiles.
J'aimerais savoir si mon collègue ne croit pas que ce serait bien, par exemple, de consacrer de l'énergie à la recherche d'autres perspectives d'emploi pour les travailleurs et pour les travailleuses qui oeuvrent dans le monde de l'extraction des sables pétrolifères.
Résultats : 1 - 6 de 6

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes