Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 100 de 6580
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Merci, monsieur le président.
Merci, monsieur le ministre Cardy, de vous joindre à nous.
Vous avez dit que vous avez commencé à vous préoccuper de cette question en 2018, lorsque vous êtes devenu ministre de l'Éducation du Nouveau-Brunswick. La question vous préoccupait-elle depuis un certain temps déjà? Avez-vous pris des mesures pour condamner l'Institut Confucius ou pour en faire un enjeu?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Je m'intéresse au Nouveau-Brunswick, bien sûr, parce que nous parlons de quelque chose qui existe depuis... Depuis combien de temps l'Institut Confucius est‑il actif au Nouveau-Brunswick?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Dans combien d'écoles joue‑t‑il un rôle dans votre système d'éducation public?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Était‑il aussi présent dans les universités du Nouveau-Brunswick ?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Êtes-vous en train de nous dire que vous avez fondé votre décision d'essayer d'éliminer l'Institut Confucius non pas sur ce que vous saviez de ses activités au Nouveau-Brunswick et de ce qu'il y faisait, mais sur ce que vous saviez de son fonctionnement ailleurs? Est‑ce exact?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
D'accord, donc des gens se seraient plaints à vous de choses qui s'étaient produites.
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Je suppose donc qu'il y avait une relation officielle, une quelconque forme d'entente avec le ministère de l'Éducation sur laquelle vous travailliez.
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Avez-vous une idée de la façon dont cela aurait commencé? Y avait‑il une sorte d'entente économique entre le gouvernement du Nouveau-Brunswick et l'Institut Confucius, ou avec la Chine ou Pékin, pour parrainer cet institut? Quelle en est l'origine?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Ai‑je raison de supposer qu'on a pu penser que c'était bénin au départ?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Mis à part le développement de cette idée d'échanges, y avait‑il beaucoup d'intérêt au Nouveau-Brunswick envers la Chine, ou l'apprentissage des langues chinoises et ce genre de choses? Est‑ce que c'est à l'origine de cette idée, ou est‑ce quelque chose qui s'est développé simplement dans le cadre d'une politique officielle?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Merci, monsieur le président.
Monsieur Cardy, dans notre province, Terre-Neuve‑et‑Labrador, et je suppose que c'est le cas dans la plupart des provinces, le ministère de l'Éducation surveille de très près les programmes d'études, le matériel pédagogique et ce qui est enseigné, surtout dans les écoles publiques de la province. Était‑ce le cas au Nouveau-Brunswick?
Ont-ils manqué quelque chose, ou n'exerçaient-ils aucun contrôle sur le programme que l'Institut Confucius offrait aux élèves du Nouveau-Brunswick?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Est‑ce que cela a été intégré progressivement dans le programme d'études, ou le programme d'études a‑t‑il été lancé avec tous les éléments dont vous vous êtes plaint en ce qui concerne le traitement réservé aux élèves et les sanctions disciplinaires qui leur étaient imposées, par exemple, pour avoir évoqué la place Tiananmen?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Avez-vous eu de la difficulté à convaincre vos collègues du Cabinet d'appuyer votre décision de débarrasser la province de l'Institut Confucius ?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Il a quand même fallu plusieurs années pour y arriver.
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Avez-vous des plans, monsieur Cardy, pour veiller à ce que les programmes en chinois soient offerts au Nouveau-Brunswick, que ce soit au niveau secondaire ou universitaire, afin d'offrir le genre de solutions qui nous ont été demandées avec insistance par plusieurs témoins d'ailleurs, en particulier pour protéger le peuple chinois au Canada?
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
La séance est ouverte.
Bon retour à tous. Bienvenue à la 47e séance du Comité permanent du patrimoine canadien de la Chambre des communes. Conformément au paragraphe 108(2) du Règlement et à la motion adoptée par le Comité le 12 avril 2021, nous avons entrepris l'étude sur la juste rémunération pour le travail dans le domaine de la publication de livres éducatifs au Canada.
La réunion d'aujourd'hui se déroule en mode hybride. La plupart d'entre nous seront dans nos salles virtuelles respectives, et dans le cas de Mme Bessette, il y aura en plus une toile de fond absolument superbe, comme vous pourrez le constater tout à l'heure, j'espère.
Comme vous le savez, lorsque vous nous regardez en webdiffusion, la personne qui parle est la seule que vous verrez à l'écran.
Nous arrivons maintenant au cœur du sujet. Voici comment nous allons procéder: au lieu de consacrer une heure à chaque témoin, nous allons entendre tous les témoins avant de passer aux questions, c'est‑à‑dire les six groupes de témoins que nous accueillons aujourd'hui. Si nous avons besoin d'une pause-santé, nous la prendrons à mi‑chemin. L'essentiel, c'est d'avancer.
Notre premier témoin n'a pas encore pu nous rejoindre à cause d'un problème technique. Nous lui donnerons la parole vers la fin, quand il sera en mesure de se reconnecter. Il s'agit de l'écrivain Bryan Perro, qui comparaît à titre personnel.
Passons donc aux organisations. Nous accueillons d'abord Roanie Levy, présidente-directrice générale, Access Copyright; ensuite Glenn Rollans, ancien président de l'Association of Canadian Publishers; suivi de Sylvia McNicoll, auteure, représentant la Société canadienne des auteurs, illustrateurs et artistes pour enfants; John Degen, directeur exécutif de la Writers' Union of Canada; et enfin, Philip Landon, administrateur en chef d'Universités Canada.
Pour la gouverne de nos témoins, nous avons fait toutes les vérifications nécessaires de son et nous sommes prêts à commencer. Vous disposez de cinq minutes pour faire votre déclaration préliminaire, après quoi nous passerons à chacun des caucus représentés au sein de notre comité.
Cela dit, madame Levy, je vais commencer par vous. Vous avez cinq minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci beaucoup.
Nous passons maintenant à Glenn Rollans, de l'Association of Canadian Publishers.
Monsieur Rollans, vous avez cinq minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, monsieur Rollans.
Nous allons maintenant passer à la Société canadienne des auteurs, illustrateurs et interprètes pour enfants. Voici Sylvia McNicoll.
Madame McNicoll, vous avez la parole.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, madame McNicoll.
Nous passons maintenant à John Degen, directeur exécutif de la Writers' Union.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, monsieur Degen.
Nous passons maintenant la parole à M. Philip Landon, administrateur en chef d'Universités Canada.
Vous avez un maximum de cinq minutes, monsieur. À vous la parole.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, monsieur Landon.
Nous passons maintenant la parole à M. Perro, qui est notre dernier invité.
Monsieur Perro — j'espère que j'ai bien prononcé votre nom —, je suis heureux de vous revoir en ligne. Nous allons vérifier le son pour être sûrs de bien vous entendre. Un seul mot...
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
C'est beaucoup mieux.
Allez‑y, monsieur Perro. Vous avez un maximum de cinq minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci beaucoup, monsieur Perro.
Je crois que nous devrions vous souhaiter un joyeux anniversaire.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Oh, vraiment? Eh bien, joyeux anniversaire en retard.
Bon, alors merci à vous tous. Cela met fin aux déclarations préliminaires de nos témoins.
Nous allons maintenant passer aux questions, et j'ai quelques conseils pour tout le monde.
Comme vous le savez, notre liste de témoins est assez longue. Ils sont tous les six ici. Chers collègues, il nous serait très utile que vous précisiez à qui vous voulez poser votre question, au lieu de dire que vous avez une question et que n'importe qui peut y répondre. Cela a tendance à gruger beaucoup de temps et à créer un peu de confusion, puisque nous avons six témoins ici. Vous m'aideriez beaucoup.
Mesdames et messieurs les témoins, maintenant que j'accorde cinq ou six minutes à mes collègues, le temps leur appartient. Si vous voulez participer à une conversation, je vous demanderai de lever la main ou de faire un signe du genre pour attirer l'attention de la personne qui pose la question. Je demanderai à mes collègues d'en être conscients.
Nous passons maintenant la parole aux conservateurs et à M. Rayes. Monsieur Rayes, vous avez six minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci.
J'ai accordé un peu de souplesse à nos témoins, mais je ne peux pas en offrir trop, même si j'aimerais beaucoup le faire. C'est très intéressant, cependant. Merci.
Nous allons maintenant passer la parole à Mme Ien pour six minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Je m'excuse. J'aurais dû mentionner au début que si vous m'entendez dire « merci », cela veut dire que je vous laisse le temps de terminer votre phrase. Vous n'êtes pas obligé de vous interrompre sur‑le‑champ. Je pense avoir aussi interrompu involontairement M. Perro, je m'en excuse.
Si vous m'entendez dire « merci », vous n'avez qu'à résumer rapidement votre idée pour que nous puissions passer au prochain intervenant.
C'est donc à vous.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci.
Monsieur Champoux, vous avez la parole pour six minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Je vous remercie.
C'est maintenant à vous, madame McPherson. Vous avez six minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Je suis désolé, mais nous allons devoir nous interrompre. Nous devons commencer notre deuxième tour de questions.
Madame McNicoll, j'ai vu que vous aviez levé la main tout à l'heure, mais vous pourrez sans doute intervenir au prochain tour de questions. Je veux que vous sachiez que j'ai vu votre main levée, du moins virtuellement.
Pour ce deuxième tour, nous allons entendre M. Waugh. Vous avez cinq minutes, je vous en prie.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Je vous remercie, madame Levy.
C'est maintenant à vous, monsieur Louis. Vous avez cinq minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
C'est vrai. Vous en êtes à cinq minutes pile. Je vous remercie.
C'est maintenant à votre tour, monsieur Champoux. Vous avez deux minutes et demie.
Vous avez la parole, monsieur Champoux.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Je vous remercie.
Madame McPherson, vous avez deux minutes et demie.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Madame McPherson, je regrette, mais il vous reste deux secondes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Non, c'est très bien. C'était très intéressant.
Merci.
Nous passons à M. Aitchison. Vous avez cinq minutes, monsieur.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Madame Dabrusin, vous avez cinq minutes, je vous en prie.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Mesdames et messieurs, je vous remercie.
Je suis désolé, madame Dabrusin. Je suis parfois plus généreux avec le temps. Malheureusement, je dois vous interrompre parce que nous commençons notre troisième tour de questions, ce qui nous arrive rarement.
Je sais que Mme Levy et M. Degen avaient levé la main. Je suis désolé. J'espère que vous pourrez intervenir plus tard.
C'est M. Shields qui avait la parole au départ, mais madame Shin, voulez-vous poser une question? Mais avant, pouvez-vous dire le nom de votre circonscription? Je la connais, mais je pense que nous n'avons pas fait de test de son avec vous au début de la séance.
Dites-moi le nom de votre circonscription et, en quelques mots, dites-moi pourquoi elle est la meilleure du pays.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Je vois un pouce levé en signe d'appréciation de votre description et de la qualité du son.
Madame, vous avez cinq minutes. C'est à vous.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, madame Shin.
Monsieur Housefather, vous avez la parole pour cinq minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, messieurs Degen et Housefather.
Monsieur Champoux, vous avez deux minutes et demie.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, monsieur Champoux.
Madame McPherson, la parole est à vous pour deux minutes et 30 secondes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Oui, j'ai été un peu généreux, madame McPherson, seulement parce que vous nous avez permis de faire un excellent survol, et je vous en remercie. C'est très apprécié.
Mesdames et messieurs, j'ai participé à de nombreux débats. Comme je l'ai mentionné, nous nous améliorons sans cesse. La réunion d'aujourd'hui a été excellente et très instructive. Je remercie mes collègues de leur collaboration, et je remercie également nos invités, qui nous ont fait profiter de leur expérience, de leur travail et de leur talent. Leurs livres et leurs publications sont appréciés par bon nombre de jeunes et de personnes plus âgées. Nous vous remercions infiniment de nous avoir fait profiter de votre expérience aujourd'hui.
Chers collègues, cela nous amène à notre dernière séance de la session du printemps. Je tiens à vous remercier tous énormément. Nous avons eu une petite session très intéressante ce printemps, entre les projets de loi, les audiences, les rapports et ainsi de suite. Bien sûr, nous n'avons pas encore terminé notre tâche, qu'il faut poursuivre sans relâche, mais la session a quand même été fructueuse.
Je tiens à remercier tout particulièrement Mmes Belmore, de Billy Brown et Ménard, qui font partie de notre personnel, et aussi Philippe Méla, qui n'est pas présent parmi nous, pour son travail.
Si vous voulez bien vous joindre à moi, chers collègues, je ne vois pas de meilleure façon de remercier un groupe de personnes hautement professionnelles pour le merveilleux travail qu'elles font qu'en levant le pouce, comme elles ont l'habitude de le faire lorsque nous sommes clairs. Je vous demande de vous joindre à moi pour les remercier de leur clarté, mais aussi de leurs incroyables professionnalisme et patience. Merci beaucoup à nos interprètes. Merci.
Permettez-moi de nommer très rapidement les invités avant de partir.
Madame Levy, il semble que votre nom ait été prononcé d'une dizaine de façons différentes. Comment votre nom se prononce‑t‑il, madame?
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Pouvez-vous nous redire votre nom.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Madame, merci beaucoup d'être parmi nous. Mme Levy représente Access Copyright.
M. Bryan Perro est écrivain et auteur. De l'Association of Canadian Publishers, nous avons accueilli Glenn Rollans, de même que Sylvia McNicoll, de la Société canadienne des auteurs, illustrateurs et artistes pour enfants. Nous avons également accueilli John Degen, de la Writers' Union of Canada, et Philip Landon, d'Universités Canada.
J'aimerais faire une brève remarque avant de terminer.
Chers collègues, nous allons également entreprendre une étude concernant un organisme indépendant de traitement des plaintes dans le domaine du sport, comme nous en avons parlé plus tôt. Je sais qu'il faudra probablement beaucoup de temps avant que nous commencions cette étude, mais vos suggestions de témoins seraient vraiment appréciées. Si vous pouviez le faire le plus tôt possible, cela nous donnerait une longueur d'avance.
Ceci étant la fin...
Désolé, madame Ien, vous avez un commentaire.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, madame Ien. Je l'apprécie.
Monsieur Rayes, je vous en prie.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci.
Monsieur Champoux, c'est à vous.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci à vous, monsieur Champoux.
Madame McPherson, je vous en prie.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Ce fut toute une aventure. Je vous remercie. J'apprécie vos commentaires.
N'oubliez pas que j'étais du côté du gouvernement lorsque j'ai commencé. J'ai siégé là où sont les conservateurs, et madame McPherson, j'ai siégé là où vous êtes pendant de nombreuses années, ce qui montre que l'empathie est à la base de tout.
Merci beaucoup à tous. Passez un bel été et à bientôt.
La séance est levée.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Bienvenue, tout le monde, à la 46e réunion du Comité permanent du patrimoine canadien.
Conformément au paragraphe 108(2) du Règlement et à la motion adoptée par le Comité le 11 juin 2021, le Comité entreprend son étude sur le financement des efforts visant à détecter les dépouilles d'enfants autochtones enterrés sur les terrains d'anciens pensionnats.
La réunion d'aujourd'hui se déroule en format hybride, conformément à l'ordre adopté par la Chambre le 25 janvier 2021, ce qui signifie que certains participent à distance et d'autres en personne. La diffusion Web montrera toujours la personne qui parle plutôt que l'ensemble du Comité. Elle sera affichée sur le site Web de la Chambre des communes dès qu'elle sera disponible. Il est interdit de prendre des photos pour les médias sociaux. Merci beaucoup de respecter cette directive.
Avant de commencer la réunion d'aujourd'hui, j'ai une déclaration à faire pour l'ensemble du personnel. La réunion d'aujourd'hui pourrait comprendre des témoignages difficiles pouvant toucher les gens de diverses façons. Les employés de la Chambre, y compris les députés et leur personnel, peuvent obtenir de l'aide auprès des infirmières-conseil de l'Administration de la Chambre à l'adresse ohs‑sst@parl.gc.ca, et dans le cadre du Programme d’aide aux employés et à leur famille au 1‑800‑663‑1142. Cette information est disponible sur le site Web de la Chambre des communes, ou vous pouvez vous renseigner auprès de moi ou de la greffière.
Cela dit, j'aimerais souhaiter la bienvenue à tout le monde en ce beau vendredi. C'est un magnifique vendredi, du moins dans mon coin de pays, ici sur cette petite [Difficultés techniques] Terre-Neuve, le territoire non cédé des Micmacs et des Béothuks.
Je tiens d'abord à souligner que nous donnons suite à une motion de M. Waugh. Je l'en remercie.
Je voudrais souhaiter la bienvenue à nos invités. Nous accueillons, du ministère du Patrimoine canadien, Mme Emmanuelle Sajous, sous-ministre adjointe, Sport, événements majeurs et commémorations, et Mme Melanie Kwong, directrice générale, Événements majeurs, commémorations et expérience de la capitale. Nous accueillons aussi Mme Amanda McCarthy, directrice, Résolution et partenariat au ministère des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord.
Comme vous le savez, nous commençons par les déclarations des fonctionnaires. En général, cinq minutes sont accordées pour les déclarations, mais je ne serai pas très strict. Nous avons un peu plus d'une heure pour la réunion aujourd'hui. J'aimerais avoir deux séries de questions.
Madame Kwong, vous avez la parole pour cinq minutes. Bienvenue.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci beaucoup, madame Kwong. Je vous en remercie.
Je remarque que Mme Sajous a pu se joindre à nous. Je pense qu'elle est là en ce moment.
Madame Sajous, pouvez-vous s'il vous plaît nous dire bonjour et nous parler un peu de vous afin de pouvoir vérifier le son?
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
La qualité sonore semble être bonne.
Oh, la vérification du son était déjà faite. C'est très bien.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Croyez-moi, vous n'êtes pas la première à le dire, et vous ne serez probablement pas la dernière non plus. Je vous suis reconnaissant de votre présence pour cette importante discussion.
Mesdames et messieurs, pour ceux qui ne connaissent pas notre fonctionnement — vous regardez peut-être la webdiffusion —, nous avons terminé la partie consacrée aux déclarations. Nous passons maintenant aux questions des députés.
Nous commençons par le Parti conservateur, avec celui qui nous a présenté cette motion, M. Kevin Waugh.
Monsieur Waugh, vous avez la parole, pour six minutes, s'il vous plaît.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, madame McCarthy, et merci, monsieur Waugh.
Nous passons maintenant à M. Battiste, qui n'est pas un membre régulier de notre comité, mais qui est un invité spécial aujourd'hui, étant donné son expertise. Nous l'accueillons à bras ouverts.
Je sais que votre circonscription se trouve au Cap-Breton et que Sydney en fait partie, mais j'ai oublié le nom officiel.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Je devrais le savoir.
Vous avez six minutes. Allez‑y, s'il vous plaît.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Je vais arrêter le chronomètre, monsieur Battiste.
Je ne sais pas si tout le monde peut entendre. Je demanderais à M. Battiste, que j'interromprai au besoin, de bien vouloir répéter la dernière partie de son intervention de telle sorte que chacun puisse bien comprendre. Je repartirai ensuite le chronomètre.
À vous la parole, monsieur Battiste.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Est‑ce que vous adressez la question à Mme Sajous? Je crois que nous avons perdu la connexion avec elle.
Est‑ce que d'autres témoins voudraient répondre à cette question?
Madame Sajous, vous êtes de retour. Bienvenue.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Vous pouvez continuer, monsieur Battiste.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Oui. Vous avez encore quelques secondes. Vous pouvez terminer avec une brève question si vous le désirez.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Je suis désolé. Si vous m'entendez dire « merci », vous pouvez tout de même terminer votre phrase. Je ne suis pas strict à ce point pour le respect du temps alloué. C'est un sujet trop important pour que je me permette d'interrompre les gens à tort et à travers. Merci, madame Kwong.
J'aurais seulement quelques mises au point à faire.
Madame McCarthy, pourriez-vous relever votre microphone juste un peu afin que nous puissions mieux vous entendre? Nous avons eu certains problèmes de ce côté.
Nous avons aussi des problèmes de connexion Internet avec Mme Sajous. Peut-être pourriez-vous essayer, madame Sajous, de désactiver votre caméra pour permettre une meilleure transmission sonore. Cela n'a bien sûr rien à voir avec vous personnellement. C'est simplement que l'on peut améliorer ainsi la connexion de telle sorte que votre témoignage puisse être entendu.
Merci à tous pour votre patience.
La prochaine personne à poser des questions est Mme Sylvie Bérubé pour le Bloc québécois de la circonscription Abitibi—Baie‑James—Nunavik—Eeyou.
Madame Bérubé, bienvenue.
Vous avez la parole pour six minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Le temps est écoulé.
Merci beaucoup.
Nous passons maintenant au représentant du NPD.
Je souhaite encore une fois la bienvenue à monsieur Boulerice, de Rosemont—La Petite‑Patrie.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Vous avez la parole pour six minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci.
Merci, monsieur Boulerice.
Nous passons maintenant à notre second tour de questions.
Monsieur Shields, vous avez cinq minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, monsieur Shields.
Madame Ien, vous avez cinq minutes.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, madame Kwong, et merci, madame Ien.
Monsieur Champoux, vous avez la parole pour deux minutes et demie, s'il vous plaît.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci, madame Sajous.
Monsieur Boulerice, vous avez la parole pour deux minutes et demie.
Voir le profil de Scott Simms
Lib. (NL)
Merci beaucoup, tout le monde.
Comme nous avons commencé avec un peu de retard, il nous reste environ cinq minutes.
Ce n'est pas une chose que je fais normalement, mais compte tenu de l'importance de cet enjeu et des échanges que nous avons pu avoir aujourd'hui, je vais permettre à tous ceux qui ont une très brève question — pour obtenir des précisions ou quelque chose du genre — de la poser avant la fin de la séance. Je vous demanderais seulement de me faire un signe de la main si c'est votre cas.
D'accord.
Je vais donc remercier très chaleureusement nos invitées d'aujourd'hui.
Madame Sajous, je suis vraiment désolé pour les problèmes de connexion.
Je rappelle que vous êtes sous-ministre adjointe, responsable du sport, des événements majeurs et des commémorations. Nos remerciements vont également à Mme Melanie Kwong, directrice générale, Événements majeurs, commémorations et expérience de la capitale. Nous avions aussi la chance d'avoir avec nous Mme Amanda McCarthy, directrice, Résolution et partenariats, au ministère des Relations Couronne-Autochtones et des Affaires du Nord.
Je m'adresse maintenant à mes collègues. Notre séance d'aujourd'hui donnait suite à la première partie de la motion présentée par M. Waugh, comme je l'ai indiqué. L'autre moitié visait à inviter la cheffe Casimir qui aurait bien voulu être des nôtres, mais qui n'a pas pu se libérer aujourd'hui. Nous devons donc remettre à plus tard ce volet de la motion, ce qui devra attendre notre retour. Ce sera après lundi, mais je ne saurais vous dire quand exactement.
Est‑ce que quelqu'un a quoi que ce soit à ajouter? Non.
Je veux remercier encore une fois nos témoins.
Je tiens à remercier tout spécialement nos collègues qui ont participé à la séance à titre d'invités ainsi que les membres réguliers du Comité. Merci donc et bonne fin de semaine à tous.
Bonne fin de semaine. Meegwetch.
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Merci, monsieur le président.
Je tiens à remercier ces deux témoins d'être venus aujourd'hui. Il est difficile de trouver les mots pour exprimer le choc et l'inquiétude que nous avons tous ressentis au sujet de ce qui s'est passé à London la semaine dernière. Je pense, monsieur Farooq, que vous avez vous-même eu de la difficulté à exprimer ces émotions. Je crois que tout le pays est une fois de plus en état de choc. À cela s'est ajouté le témoignage de M. Fogel, du Centre consultatif des relations juives et israéliennes, sur les incidents de haine continus et croissants perpétrés contre les juifs et sur la propagation de l'antisémitisme partout au pays.
Je pense que nous sommes ici aujourd'hui parce que notre comité a jugé qu'il était extrêmement important que vous nous parliez des mesures concrètes qui devraient être prises et qui n'ont pas encore été prises. Ces mesures démontreraient que notre pays prend ce problème au sérieux, que son gouvernement a un moyen de donner suite aux recommandations. Nous sommes heureux d'entendre les suggestions que vous avez faites jusqu'à maintenant.
Tout d'abord, je reconnais qu'en 2019, monsieur Farooq, vous avez comparu devant le Comité permanent de la justice et des droits de la personne de la Chambre des communes pour demander au gouvernement de financer des programmes de formation des policiers sur la façon de contrer la haine et de porter des accusations. Il me semble que ces demandes, déjà faites en 2019, sont assez fondamentales. Deux ans plus tard, êtes-vous en mesure de dire dans quelle mesure le gouvernement a donné suite à cette recommandation? Avez-vous pu savoir si le gouvernement a fourni des fonds supplémentaires pour des programmes de cette nature?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Quelqu'un a suggéré que chaque administration accroisse la disponibilité des programmes directement liés aux crimes haineux. Seriez-vous en faveur de cela?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Monsieur Fogel, voulez-vous répondre à cette question?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Pensez-vous que ce sommet permettra de régler certains de ces problèmes? Une chose que le gouvernement fédéral pourrait faire, s'il détermine que les crimes haineux sont une priorité importante et qu'il a la capacité de réagir à cela, serait de financer adéquatement les unités spécialement formées pour lutter contre les crimes haineux dans les collectivités où l'on juge cela nécessaire. Vous attendez-vous à ce que le gouvernement fédéral assume ce rôle, espérez-vous qu'il le fera? En effet, pour créer des unités spécialisées, il faudra créer des ressources spéciales.
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Merci, monsieur.
Merci, monsieur Fogel.
Vous pourriez peut-être nous en parler un peu. Je conviens avec vous qu'il faut des normes nationales pour reconnaître et consigner tous les incidents de haine. Il me semble que vous avez raison de dire qu'il n'y a pas de procédure permettant ne serait‑ce que de les reconnaître, et qu'il faut une volonté politique.
Y a‑t‑il autre chose que le gouvernement fédéral puisse faire pour traiter la question comme priorité nationale et établir des normes nationales? Je pense que vous avez parlé d'un rôle de leadership et d'un rôle de rassembleur, mais auriez-vous autre chose à suggérer?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Merci.
Je pense que la réunion d'aujourd'hui et l'attention que retient la question à l'échelle nationale signifient peut-être que le moment est bien choisi pour au moins en faire une priorité nationale, ou pour convaincre le public, les provinces et les autres administrations que c'en est une. Je vous remercie de ce point de vue.
Quant à Internet, nous sommes tous d'accord pour dire que c'est un monstre qui a été lâché, en partie pour de bonnes raisons, mais qui a eu beaucoup d'effets indésirables imprévus. Que devons-nous faire, au juste, pour contrôler YouTube et les autres véhicules du genre?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Il y aura peut-être une autre chance.
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Merci, monsieur le président.
Je pense que la sécurité doit primer. Nous ne pouvons couvrir... Ce ne sont pas les seules cibles, mais chacun des témoins croit‑il que le Programme de financement des projets d'infrastructure de sécurité devrait être bonifié et que le programme de remise pour la sécurité, comme l'a mentionné M. Fogel, devrait être mis en place de manière que toutes les mosquées et synagogues au Canada qui désirent avoir la sécurité dont elles ont besoin y aient accès et reçoivent le soutien nécessaire pour cela?
Voir le profil de Jack Harris
NPD (NL)
Absolument.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 16:16
La séance est ouverte.
Bienvenue à la 37e séance du Comité permanent des pêches et des océans de la Chambre des communes. Conformément au paragraphe 108(2) du Règlement et à la motion adoptée le 21 avril, le Comité se réunit pour examiner la question des permis d'entreprise pour la pêche hauturière.
La séance d'aujourd'hui se déroule en format hybride, conformément à l'ordre de la Chambre adopté le 25 janvier. Ainsi, les membres peuvent y assister en personne dans la pièce ou à distance par le truchement de l'application Zoom. Les délibérations seront diffusées sur le site Web de la Chambre des communes, ne montrant que la personne qui parle et non l'ensemble du Comité.
Pour assurer le bon déroulement de la séance, je voudrais énoncer quelques règles à suivre. Les membres et les témoins peuvent s'exprimer dans la langue officielle de leur choix. Des services d'interprétation sont offerts au cours de la séance. Au bas de votre écran, vous avez le choix entre « parquet », « anglais » ou « français ». Vous pouvez utiliser l'icône « Lever la main » dans la barre d'outils principale de la plateforme si vous voulez prendre la parole ou attirer l'attention de la présidence. Avant de parler, cliquez sur le microphone pour activer votre micro. Quand vous ne parlez pas, votre micro devrait être désactivé.
Je voudrais maintenant accueillir nos témoins d'aujourd'hui. En première heure, nous recevons des représentants du ministère des Pêches et des Océans: M. Adam Burns, directeur général de la gestion des ressources halieutiques; Mme Heather McCready, directrice générale de la conservation et de la protection; et M. David Whorley, directeur des opérations d'émission des permis.
Avant que M. Burns fasse sa déclaration préliminaire, j'aimerais souhaiter la bienvenue à M. D'Entremont, député de West Nova, à notre comité encore une fois. De plus, bien entendu, nous avons également parmi nous le député de Thornhill, M. Kent. Il est bon de vous voir tous les deux aujourd'hui.
Monsieur Burns, lorsque vous êtes prêt, vous pouvez commencer. Veuillez ne pas dépasser cinq minutes, s'il vous plaît.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 16:24
Merci, monsieur Burns.
Nous allons maintenant commencer notre première série de questions.
Avant de céder la parole à M. Arnold pour six minutes au maximum, je rappelle aux membres du Comité qu'ils doivent dire à qui s'adressent leurs questions, ce qui favorisera une meilleure utilisation de leur temps, pour ainsi dire.
Nous passons à M. Arnold, qui dispose d'au plus six minutes.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 16:31
Je vous remercie, monsieur Arnold.
La parole est maintenant à M. Baptiste. Il a six minutes ou moins.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 16:37
Je vous remercie, monsieur Baptiste.
La parole est maintenant à Mme Gill. Elle a six minutes ou moins.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 16:38
Excusez-moi, madame Gill…
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 16:44
Je vous remercie, madame Gill.
La parole est maintenant à M. Johns. Il a six minutes ou moins.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 16:51
Merci, monsieur Johns. Vous avez pris amplement plus que le temps prévu.
S'il y a une réponse à cette question, je demanderais aux témoins de bien vouloir la communiquer par écrit dans les prochains jours.
Monsieur Mazier, vous disposez de cinq minutes.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 16:57
Je vous remercie, monsieur Mazier.
Monsieur Morrissey, vous disposez de cinq minutes.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:03
Merci, monsieur Morrissey.
Nous passons maintenant à Mme Gill, pour deux minutes et demie tout au plus, s'il vous plaît.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:06
Merci, madame Gill.
Nous passons maintenant à M. Johns, pour deux minutes et demie.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:08
Merci, monsieur Johns.
Je ne veux pas répondre pour M. Burns, mais sur la côte Est, le secteur de la transformation relève entièrement des provinces. Si c'est la même chose que sur la côte Ouest, le fédéral n'intervient pas du tout dans le secteur de la transformation sur la côte Est. Cela relève des provinces.
Monsieur Arnold, vous avez la parole pour cinq minutes tout au plus.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:14
Merci, monsieur Arnold.
Nous passons maintenant à M. Cormier, pour cinq minutes tout au plus.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:19
Merci, monsieur Cormier.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:19
Je tiens à remercier nos témoins, M. Burns, Mme McCready et M. Whorley, de leur présence aujourd'hui et de leurs témoignages très utiles.
Nous allons maintenant suspendre la séance pendant quelques minutes, le temps de passer au prochain groupe de témoins. Au retour, nous aurons les déclarations, suivies des questions.
La séance est suspendue.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:21
Nous reprenons.
J'ai quelques commentaires pour notre prochain groupe de témoins. Lorsque vous êtes prêt à parler, cliquez sur l'icône du microphone pour activer votre micro. Lorsque vous ne parlez pas, votre microphone doit être en sourdine. Lorsque vous prenez la parole, veuillez parler lentement et clairement.
J'aimerais accueillir notre deuxième groupe de témoins.
Nous accueillons M. Martin Mallet, directeur général de l'Union des pêcheurs des Maritimes; Mme Claire Canet, chargée de projet au Regroupement des pêcheurs professionnels du Sud de la Gaspésie; M. Colin Sproul, président de l'Unified Fisheries Conservation Alliance.
Nous allons maintenant entendre la déclaration d'ouverture de M. Mallet. Vous avez cinq minutes tout au plus, s'il vous plaît.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:27
Merci, monsieur Mallet.
Nous allons maintenant passer à Mme Canet pour cinq minutes ou moins, je vous prie.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:33
Pardonnez-moi, madame Canet.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:33
Je vais devoir vous interrompre. Le temps est écoulé.
Nous avons un exemplaire de vos remarques liminaires. Tous les membres du Comité y auront accès.
Nous allons maintenant passer à M. Sproul pour cinq minutes ou moins, je vous prie.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:38
Merci. Vous avez conclu presque juste à temps, ce qui me plaît.
Nous allons maintenant passer à la période de questions. Nous allons débuter avec M. Arnold pour six minutes ou moins, je vous prie.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:45
Vous avez tout à fait raison.
Si vous n'avez pas eu le temps de mentionner quelque chose, nous vous serions reconnaissants de faire parvenir l'information par écrit au Comité.
Nous passons maintenant à M. Cormier pendant au plus six minutes. Allez‑y, s'il vous plaît.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:51
Je vous remercie, monsieur Cormier.
M. Serge Cormier: Je vous remercie, monsieur le président.
Le président: Nous passons maintenant à Mme Gill pendant au plus six minutes. Allez‑y, s'il vous plaît.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 17:58
Je vous remercie, madame Gill.
Nous passons maintenant à M. Johns pendant un maximum de six minutes. Allez‑y, s'il vous plaît.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 18:04
Il vous reste 30 secondes.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 18:05
Je suis certain que les membres en seraient heureux.
Nous passons maintenant à M. Mazier pendant au plus cinq minutes. Allez‑y, s'il vous plaît.
Voir le profil de Ken McDonald
Lib. (NL)
Voir le profil de Ken McDonald
2021-06-16 18:11
Je vous remercie.
M. Morrissey va maintenant conclure.
Vous avez cinq minutes au plus. Allez-y.
Résultats : 1 - 100 de 6580 | Page : 1 de 66

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes