Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 240
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Je remercie les témoins d'aujourd'hui. C'est très intéressant de vous écouter compte tenu de la vaste expérience et des connaissances que vous avez au sujet des impôts et de l'évasion fiscale.
Dans l'énoncé économique de l'automne de 2020, notre gouvernement s'est engagé à investir 606 millions de dollars sur cinq ans, à compter de 2021, pour combler l'écart de conformité pour les personnes fortunées, renforcer le soutien technique pour les audits à risque élevé et améliorer le programme des enquêtes criminelles.
Il a été dit aujourd'hui que l'engagement financier de notre gouvernement est encore insuffisant. J'ai écouté avec un réel intérêt lorsque j'ai entendu que le gouvernement précédent, le gouvernement Harper, avait coupé dans les ressources de l'ARC. Je me demande si vous pouvez nous dire — et je pense que MM. Vaillancourt et Lareau ont parlé des compressions — quelles ont été les répercussions de ces compressions. Si nous investissons de l'argent et que c'est toujours insuffisant, quelles ont été les répercussions lorsque des ressources ont été retirées? Sommes-nous toujours en train d'essayer de rattraper le temps perdu? Est‑ce que nous n'avons pas toutes les technologies dont nous avons besoin à cause de cela? Est‑ce que c'est parce que nous n'avons pas assez de personnel, ou peut-être que les ressources dont nous disposons sont insuffisantes pour faire le travail?
Est‑ce que quelqu'un veut essayer de répondre à ces questions?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to the presenters today. It's very interesting to listen to the wealth of experience and the knowledge you have on taxes and tax evasion.
In the economic statement in the fall of 2020, our government committed to invest $606 million over five years, starting in 2021, to expose the high-net-worth compliance gap, to strengthen technical support for high-risk audits and to enhance the criminal investigations program.
We heard today that the funding commitment by our government is still too low. I listened with real interest as I heard that the previous government, the Harper government, had made cuts to CRA's resources. I'm wondering if you could tell us—and I think Claude and André talked about the cuts—what the impact was of those cuts. If we're putting money into it and there is still not enough, what was the impact when resources were taken away? Are we still trying to play catch-up as a result? Do we not have all the technology we need because of that? Is it that we don't have enough staff, or maybe that the resources we have are inadequate to do the job?
Does somebody want to take a crack at giving me some answers to those questions?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président, et merci aux intervenants d'aujourd'hui.
Je remercie l'ARC de ses efforts accrus pour lutter contre l'évitement fiscal, mais de nombreux électeurs m'ont fait part au fil des ans de leur frustration de faire l'objet d'une vérification, année après année, par l'ARC en ce qui concerne les déductions pour les habitants du Nord. Il ne s'agit pas de planificateurs fiscaux agressifs; ce sont des gens qui vivent dans le Nord depuis des décennies, certains depuis toujours, et qui essaient simplement de réclamer les prestations auxquelles ils ont droit.
Je sais que le budget de 2021 prévoit des mesures pour améliorer le volet concernant les déplacements, ce qui aidera de nombreux habitants du Nord qui n'étaient pas en mesure de réclamer ces prestations auparavant, mais pouvez-vous me dire ce que l'ARC a fait pour régler le problème du ciblage de certains de mes électeurs par des vérifications excessives?
Thank you, Mr. Chair; and thank you to the presenters today.
I thank the CRA for its increased efforts to combat tax avoidance, but I've heard from many constituents over the years of their frustrations about being audited, year after year, by the CRA in regard to the northern residents deductions. These are not aggressive tax planners; they're people who have lived in the north for decades, some for their entire lives, and they are just trying to claim the benefits they're eligible for.
I know there are some measures in budget 2021 to improve the travel component, which will help many northerners who were previously unable to claim it, but can you tell me what the CRA has been doing to fix the issue of targeting some of my constituents with excessive audits?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
J'espère que cela fonctionnera, car je reçois certainement des appels, mais il semble que les déductions fiscales des résidents du Nord déclenchent quelque chose dans le système qui exige automatiquement une vérification.
Nous avons beaucoup entendu parler des traités internationaux et de la façon dont l'ARC perçoit déjà des recettes fiscales supplémentaires. Pourriez-vous nous dire comment les traités internationaux pourraient être améliorés pour aider le gouvernement à lutter contre l'évasion fiscale?
I hope that works, because I certainly get the calls, but it seems to be that the northern residents tax deductions trigger something in the system that automatically requires an audit.
We've heard a lot about international treaties and about how CRA is already collecting additional tax revenue. Could you comment on how the international treaties could be improved to assist the government in fighting tax evasion?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Ai-je le temps de poser une dernière question?
Do I have time for one more?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
D'accord. Il semble qu'un petit nombre de particuliers fortunés se livrent à des transactions complexes destinées à éviter le recouvrement de la dette fiscale. Le budget de 2021 a proposé d'introduire une modification à la Loi de l'impôt sur le revenu pour traiter ce genre de planification. Pouvez-vous nous dire si vous pensez qu'il s'agit d'une orientation positive pour le gouvernement?
Okay. It seems that there are a small number of high-net-worth individuals engaging in complex transactions intended to avoid the collection of tax debt. Budget 2021 proposed introducing an amendment to the Income Tax Act to address this sort of planning. Can you give us some comments on whether or not you think this is a positive direction for the government to take?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
C'est bon de voir tout le monde au Comité.
Bienvenue au ministre. Comme le ministre le sait, le Nord n'est pas le même...
Thank you, Mr. Chair.
It's good to see everybody at committee.
Welcome to the minister. As the minister knows, the north is not the same—
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
[Difficultés techniques] le reste du Canada n'est pas confronté, et nous subissons les effets des changements climatiques comme nulle part ailleurs au pays. Au cours des deux dernières semaines, cinq collectivités ont été inondées, à un point que nous n'avions jamais vu. Je suis en train de surveiller l'inondation dans une collectivité où l'eau va bientôt déborder.
Nous avons la variation des niveaux d'eau, les changements de température, la fonte du pergélisol, l'érosion des berges et les feux de forêt, mais la triste réalité est que nous émettons très peu de gaz à effet de serre. C'est une situation qui nous préoccupe et nous voulons que toutes les possibilités soient exploitées pour tenter de la changer.
Nous avons été heureux de voir l'annonce de 2,6 milliards de dollars à l'appui des rénovations maisons. Je pense que beaucoup de gens dans nos collectivités en sont heureux. Il y a une grande population autochtone ici et nous avons des problèmes de logement, donc cela va beaucoup aider.
Cependant, nous avons d'autres problèmes: nos coûts sont plus élevés, nous avons des problèmes d'isolement et nos saisons de construction ne correspondent pas à celles du Sud. J'espère que le ministre sera en mesure de nous faire savoir si une solution sera adaptée au Nord afin que nous puissions être inclus dans ce projet. C'est ma première question.
La deuxième question concerne les conseillers en énergie. Ces postes vont exiger des personnes ayant déjà un haut niveau d'éducation et des diplômes dans le domaine, avant même d'être considérées comme des conseillers. Nous avons une petite population. Nous n'avons pas beaucoup d'experts dans ce domaine. J'espère que cette partie de l'annonce nous permettra d'adapter le programme de formation de sorte que des gens du Nord puissent occuper le poste de conseiller en énergie.
Ce sont les deux questions que j'ai pour le ministre.
[Technical difficulty—Editor] the rest of Canada doesn't face, and we're experiencing climate change impacts like nowhere else in Canada. In the last two weeks, five communities flooded and to an extent we've never seen before. I'm on flood watch right now in a community where the water is going to be over the banks pretty soon.
With changing water levels, temperature change, melting permafrost, shore erosion and forest fires, we have it all, and the sad reality is that we have very little greenhouse gas emissions. It's something that concerns us and we want to see every avenue taken to try to change it.
The announcement of the $2.6 billion for home retrofit grants was very good to see. I think a lot of people in our communities are happy with it. There is a large indigenous population here and we have challenges with housing, so this is going to go a long way.
However, we have other issues: our costs are higher, we have isolation concerns and our construction seasons don't match those in the south. I'm hoping the minister will be able to let us know whether a solution will be tailored to the north so we can be included as part of this. That's my first question.
The second question is about the energy advisers. These positions are going to require people with a high level of education and degrees in the field already, before they're even considered as advisers. We have a small population. We don't have many experts in this field. I'm hoping this portion of the announcement will allow us to tailor the training program so we can have people from the north doing the job of energy adviser.
Those are the two questions I have for the minister.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous les intervenants d'aujourd'hui.
Ma question s'adresse à Natasha Hope Morano, de Startup Canada. Ici, dans les Territoires du Nord-Ouest, un certain nombre de petites entreprises locales ont réussi à se rabattre sur le commerce électronique pendant la pandémie. Nous avons eu une entreprise de café qui a commencé à faire du marketing en ligne et un restaurant qui a commencé à vendre sa vinaigrette. Cependant, pour les entreprises du Nord, l'un des plus grands obstacles à l'expansion dans ce domaine ou dans cette région est la fiabilité et l'abordabilité de l'Internet haute vitesse.
Pouvez-vous nous dire à quel point il est important pour le gouvernement du Canada de continuer à mettre de l'avant des mesures, comme le milliard de dollars supplémentaire dans ce budget pour le Fonds pour la large bande universelle, afin de combler le fossé numérique pour de nombreuses personnes, y compris les entrepreneurs du Nord?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to all the presenters today.
My question is for Natasha Hope Morano from Startup Canada. Here in the Northwest Territories, we've had a number of small local businesses successfully pivot to e-commerce during the pandemic. We had a coffee company that started marketing online and another restaurant that started selling their salad dressing. However, for northern businesses, one of the biggest hurdles to expanding further in that field or in that area is the reliability and affordability of high-speed Internet.
Could you talk to us about how important it is that the Government of Canada continue to bring forward measures like the additional $1 billion in this budget for the universal broadband fund to close the digital divide for many people, including northern entrepreneurs.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Ma prochaine question s'adresse à l'organisation touristique du Québec.
Je n'ai pas entendu le nom de la personne, monsieur le président.
My next question is for the Quebec tourism organization.
I didn't get the person's name, Mr. Chairman.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vais simplement poser la question à celui qui veut y répondre.
Les T.N.-O. ont un secteur touristique très bien établi et très réputé qui représente une part importante de notre économie. Nous avons probablement eu des restrictions plus strictes dans le Nord pour limiter les voyages à destination et en provenance de nos territoires, de l'extérieur du pays, mais aussi d'autres régions du Canada.
Avec l'annonce dans le budget d'un milliard de dollars pour le secteur du tourisme et des événements, dont 500 millions de dollars pour les agences de développement régional pour les entreprises touristiques et 100 millions de dollars de plus pour Destination Canada, est-ce que l'un ou l'autre d'entre vous prévoit que ce financement aidera vos membres à traverser le reste de la pandémie et à se préparer à la réouverture éventuelle de nos régions aux touristes?
I'll just put the question out to whoever wants to answer it.
The NWT has a very well-established and well-renowned tourism sector that makes up a significant portion of our economy. We've probably had tighter restrictions in the north to limit travel to and from our territories, from outside of the country but also from other regions of Canada.
With the budget's announcement of $1 billion in support for the tourism and events sector, including $500 million to the regional development agencies for tourism businesses and $100 million more for Destination Canada, do either of you anticipate that this funding will help your membership through the remainder of the pandemic and help prepare for the eventual reopening of our regions to tourists?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous nos témoins pour les exposés qu'ils nous ont présentés aujourd'hui.
Je vais adresser ma question à la représentante de la Société canadienne du cancer. Je dois dire d'abord et avant tout que je vous suis vraiment reconnaissant pour le travail que vous accomplissez depuis un bon moment déjà dans la lutte contre le cancer. Je fais partie d'une très grande famille qui n'a pas pu échapper au fléau que représente le cancer, comme c'est le cas de la plupart des familles de grande taille.
La situation est encore plus difficile pour les gens du Nord. Pour obtenir un diagnostic ou subir un simple examen, nous devons nous rendre en Alberta. C'est là-bas que nous devons aller pour obtenir quelque traitement que ce soit. Ce n'est pas comme traverser la rue pour aller voir son médecin. C'est une démarche coûteuse qui prend un certain temps et qui représente un fardeau considérable pour les familles. Il est vraiment réjouissant de constater que le budget prévoit un meilleur soutien à cet égard en portant à 26 semaines la durée des prestations de maladie.
Vous avez indiqué que vous auriez souhaité une période de prestations de 50 semaines. Pouvez-vous nous expliquer comment vous en êtes arrivé à ce chiffre? Cela semble tout à fait logique pour bon nombre d'entre nous qui vivons en région éloignée, mais j'aimerais entendre votre point de vue à ce sujet.
Thank you, Mr. Chair.
Thank you, everyone, for your presentations today.
My question is for the Canadian Cancer Society. First of all, I really appreciate the work you do and everything you've done over the last while on the issue of cancer. I come from a very large family. The issue of cancer has been something that has plagued us, as it has most big families.
It's even more challenging when you come from the north. For us to get a diagnosis or any kind of checkup, we have to go to Alberta. For anybody to get any kind of treatment, they have to go to Alberta. It's not like walking across the street to get a doctor's test. It's expensive, it takes a lot of time and it really puts a lot of burden on the families. It was really good to see what the budget has for support, increasing the time to 26 weeks.
You mentioned that you would have liked to see a 50-week period. Can you explain how you came up with that number? It does make a lot sense for many of us who are in the remote areas, but I'd like to hear your side of it.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vous remercie de m'avoir accordé du temps, monsieur le président.
Tout d'abord, je tiens à remercier tous les témoins. La discussion est très intéressante.
Ma question s'adresse à la porte-parole de l'association touristique, Mme Potter.
Je représente les Territoires du Nord-Ouest, où plus de la moitié de la population est d'origine autochtone. Il était donc très important pour nous que l'Association du tourisme autochtone établisse enfin un bureau ici, dans les Territoires du Nord-Ouest. Je sais, d'après votre exposé, que cette association fait partie de votre organisation.
Pour nous, les gens de l'Association remplissent une fonction très importante. Ils jouent un rôle vraiment important dans le Nord, et ce rôle est différent de celui de la plupart des autres organismes touristiques du fait que nous avons des défis différents ici dans les Territoires du Nord-Ouest — et au Yukon et au Nunavut, d'ailleurs —, mais nous avons un énorme potentiel. Nos collectivités sont petites. Il est très difficile de trouver des professionnels, comme des consultants ou des comptables, pour s'occuper des petites collectivités et des gens qui y vivent.
Je constate que beaucoup de nos exploitants ont de la difficulté à obtenir une assurance ou des permis, des choses de ce genre, puisqu'il faut se rendre dans un centre régional pour les obtenir. L'Association du tourisme autochtone joue un rôle important en les aidant et en les guidant.
Cette année, l'Association du tourisme autochtone a fait son entrée dans le budget; elle a reçu de l'argent. J'aimerais vous demander si vous croyez que nous devrions encourager les gens à en faire davantage, à obtenir plus d'argent pour le tourisme autochtone afin d'avoir plus de personnel sur le terrain et plus de gens pour faire avancer les choses.
Thank you for giving me some time, Mr. Chairman.
First of all, thank you to all the presenters. It's a very interesting discussion.
My question is for the tourism association, Beth Potter.
I represent the Northwest Territories and over half of the Northwest Territories is indigenous, so it was very important to us to see the Indigenous Tourism Association finally set up an office here in the Northwest Territories. I know, by your presentation, that they are part of your organization.
For us, they serve a very important purpose. They play a really important role in the north, and it's a different role from most of the other agencies that deal with tourism, because we have different challenges here in the Northwest Territories—and the Yukon and Nunavut, for that matter—but we have huge potential. Our communities are small. Getting professionals is very difficult, and getting consultants or accountants to deal with the small communities and the people who live there is a real challenge.
I find that a lot of our operators struggle to get even insurance or permits, things of that nature, where you have to go to the regional centre to get them, and the Indigenous Tourism Association plays a big role in helping them and guiding them.
This year we've seen the Indigenous Tourism Association in the budget; it got money. I want to ask you if you feel that is something we should be encouraging to do better, to get more money for indigenous tourism, so they can have more staff on the ground and more people to help things move along and move forward.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Oui. Je vous en remercie.
J'aimerais vous poser une autre question — je ne sais pas si vous êtes au courant —, mais il y a de réels défis lorsqu'il s'agit de faire participer officiellement les Autochtones au développement du tourisme. Dans nos collectivités, et je crois que ce serait la même chose pour les tribus du Sud, il est vraiment important que les activités soient structurées de façon à éviter d'empiéter sur les intérêts d'autrui quand on se déplace dans un secteur différent des terres traditionnelles d'une tribu ou d'une famille. Beaucoup de collectivités préparent des plans de développement touristique et en discutent avec l'Association du tourisme autochtone afin que les entreprises touristiques sachent de quels endroits — lieux de sépulture importants, sites sacrés ou zones écologiquement fragiles — il faut se tenir à l'écart et que leurs plans puissent être intégrés aux plans d'aménagement du territoire.
Je ne sais pas si vous avez déjà eu l'occasion de parler d'une stratégie globale dont les Autochtones ont besoin par rapport à tous les autres, qui ne font qu'obtenir une autorisation, un permis et tout ce qu'il leur faut pour vendre leur produit, mais je pense qu'il faut en faire plus à ce chapitre. Vous pourriez peut-être nous en parler.
Je pense aussi qu'une grande partie de l'argent qui a été consacré à l'aide au tourisme a échappé aux Autochtones. Je connais de nombreux chasseurs sur le littoral de la mer de Beaufort, des chasseurs d'ours polaires, des exploitants d'entreprises d'écotourisme ou des petits exploitants, comme une équipe père et fils ou un couple, qui viennent de cesser leurs activités. Ils ne se sont pas donné la peine d'essayer d'obtenir une partie de l'argent offert en soutien parce qu'ils ne connaissent personne qui peut préparer leur demande.
Je vous laisse le soin de répondre à cette question. Le tourisme autochtone est un monde différent. Je pense que vous en êtes consciente.
Yes. Thank you for that.
I would also like to ask you—and I am not sure if you're aware of this—but there are real challenges when it comes to getting indigenous people formally involved in tourism development. In our communities, and I believe it would be the same in the tribes in the south, it is really important to have things structured in a way that you don't step on somebody's toes when you go into a different area of one tribe's traditional lands or a family's traditional lands. A lot of the communities are working on and have been talking with Indigenous Tourism to develop tourism development plans so that the tourism industry knows where they need to stay away from—important burial grounds, sacred sites or environmentally sensitive areas—and the plans have to fit into land-use plans.
I don't know if you've ever had a chance to talk about a big picture strategy that indigenous people need to have versus everybody else who just gets a licence, a permit and whatever they need to sell their product, but I think it needs more. Maybe you could talk about that.
I also think that a lot of the money that came for tourism relief left indigenous people out. I know many hunters on the northern coast along the Beaufort Sea, the polar bear hunters, the ecotourism operators or single operators like a father and son or a couple, just closed their doors. They didn't bother to try to get some of the money to provide relief because they don't have access to people who can package that stuff.
I'll just leave that with you to comment on. It's a different world when it comes to indigenous tourism, and I think you're aware of some of that.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous ceux qui ont fait des exposés. C'est une discussion très intéressante.
Ma première question s'adresse à Agents immobiliers de l'Ontario et à Brian Santos.
J'ai trouvé la présentation très intéressante. L'idée d'encourager la réparation de logements et l'efficacité énergétique est un élément sur lequel nous nous concentrons résolument ici, dans les Territoires du Nord-Ouest. Pour nous, c'est un moyen facile de créer des emplois. Beaucoup de gens auraient intérêt à faire des rénovations, voire à bâtir de nouvelles maisons. Je suis tout à fait d'accord.
Le seul commentaire qui a retenu mon attention, c'est la question de la disponibilité d'Internet. J'ai participé à diverses études qui ont été menées dans le Nord sur le facteur isolement, qui est important pour nos jeunes. J'ai eu l'occasion de voyager et de parler aux jeunes de leur santé mentale et de leur dépression. Ils ont dit que l'accès à Internet était un aspect qui les touchait de très près, compte tenu de son incidence sur l'apprentissage et l'éducation à distance, d'où l'exode de nos petites localités vers les grands centres urbains.
Monsieur Santos, vous avez dit que cet aspect influe également sur le marché immobilier et sur la décision que les gens prennent lorsqu'ils veulent acheter une maison. Dans quelle mesure est-ce un facteur à l'heure de songer à l'achat d'une maison dans des régions où l'accès à Internet laisse à désirer? Cela me touche vraiment dans le Nord. Nous n'avons toujours pas Internet haute vitesse dans certaines de nos localités.
Thank you, Mr. Chair.
Thanks to everybody who made presentations. It's a very interesting discussion.
My first question is to the Ontario Real Estate Association and Brian Santos.
I found the presentation very interesting. The comment about encouraging housing repair and energy efficiency being part of that is something we're really focused on here in the Northwest Territories. We see it as an easy way to create employment. A lot of people could use the upgrades on their houses and even build new ones. I really support that.
The one comment that caught my attention was the issue of Internet availability. I've sat on a number of studies that took place in the north because the issue of isolation is a big factor for our youth. I had opportunity to travel around and talk to youth about their mental health and depression. Internet availability was pointed to as an area that was really impacting them. It also had an impact on distance learning and education. It really resulted on a lot of out-migration from our smaller communities to larger centres.
Mr. Santos, you said that it also has an impact on the housing market and on the decision people make when they want to buy a house. How much of a factor is it in the the decision to buy a house in areas with low Internet availability? That really impacts me in the north. We still don't have high-speed Internet in some of our communities.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vous en remercie.
Ma prochaine question s'adresse à l'Association touristique de l'Île-du-Prince-Édouard. J'ai écouté avec intérêt à quel point la Subvention salariale d'urgence du Canada et La Subvention d'urgence du Canada pour le loyer ont soutenu votre industrie. C'est la même chose dans le Nord. Le secteur minier est l'épine dorsale de notre économie, mais le tourisme était une industrie en croissance, des entreprises et des exploitants ne cessaient de surgir. On en voyait de plus en plus chaque année. À présent que certains d'entre eux ont réduit leurs activités, le reste de la population en subit les conséquences. La fermeture d'une entreprise touristique a des séquelles pour l'hôtellerie, certes, mais aussi pour d'autres secteurs.
Dans le Nord, nous essayons de faire les choses différemment. La plupart des habitants ont reçu leur deuxième vaccin, et il y a donc certaines exemptions au titre de l'écotourisme pour les gens qui travaillent dans des régions très éloignées. Les chasseurs sportifs et les exploitants d'entreprises écotouristiques sont autorisés à faire venir des gens. La mesure semble aider un bon pourcentage de nos exploitants, mais pas tout le monde.
Le Yukon, par exemple, vient de lever une restriction, de sorte que toute personne qui y vient et qui a reçu les deux doses du vaccin n'a pas à s'isoler; elle peut se déplacer librement, ce qui signifie beaucoup plus de va-et-vient dans les territoires.
Si les gens qui ont reçu les deux vaccins pouvaient voyager librement dans notre pays, au Canada, à quel point cela aiderait-il votre industrie à garder suffisamment d'entreprises à flot?
Thank you for that.
My next question is for the Tourism Association of P.E.I. I listened with interest to how much the CEWS and CERS have supported your industry. It's the same in the north. The backbone of our economy is mining, but tourism was a growing industry, and we had companies and operators popping up. Every year we were seeing more and more of them. Now that a number of them have reduced their operations, it's really hurting the rest of the population. The closure of a tourism business really has a spin-off effect in the hospitality sector, for sure, but it does in other areas, too.
In the north we've been trying to look at doing things differently. Most of the people in the north have had their second vaccine, so there are a number of exemptions that are being made for ecotourism for people who are operating in very remote areas. Sport hunters and ecotourist operators are allowed to bring in people. It seems to be helping a good percentage of our operators, but it still doesn't help everybody.
Yukon, for example, has now lifted a restriction so that anybody coming to Yukon who has had both their vaccines doesn't have to self-isolate; they can travel back and forth, and that means a lot more travel within the territories.
If people with both vaccine shots were able to travel freely within our country, within Canada, how much would that help your industry when it comes to enough businesses staying afloat?
Résultats : 1 - 15 de 240 | Page : 1 de 16

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes