Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 144
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-17 11:08
Matna. Merci à tous et merci de nous avoir invités. Je vous suis très reconnaissante du temps et de l'espace que vous nous avez accordés.
Nous avons imaginé de grandes choses et, dans cet amendement, nous demandons que les bulletins de vote comportent aussi les langues autochtones. Le projet de loi C‑19 vise à protéger la démocratie. Il s'agit de veiller à ce que les peuples autochtones puissent participer au processus électoral.
Je pense en particulier à ma circonscription où 84 ou 85 % de la population est inuite et où la majorité de ces gens, soit environ 60 %, ont l'inuktitut comme langue maternelle. Peu importe qu'ils parlent ou non la langue, il s'agit de leur langue maternelle. Le Nunavut en particulier peut être considéré comme une circonscription qui est déjà très axée sur les langues autochtones.
Nous voulons ici étendre la reconnaissance de la langue et l'inscrire davantage dans nos politiques et dans les mesures prises pour faire en sorte que les peuples autochtones soient inclus dans cette démocratie. N'oubliez pas que, même si j'ai parlé un peu de ma circonscription, d'autres circonscriptions ailleurs au pays sont dans la même situation. Si nous parlons de réconciliation et de la nécessité d'en faire la promotion, de la nécessité de promouvoir les langues autochtones, nous devons voir ici une occasion extraordinaire d'agir dans ce sens. Bien franchement, cela aurait déjà dû être en place. Je suis vraiment heureuse que nous soyons ici pour au moins entamer la conversation et avoir l'occasion de faire quelque chose sans savoir et de changer le système.
Le commissaire du Nunavut a déclaré que la participation électorale des Autochtones est moindre si les bulletins de vote ne sont pas aussi rédigés dans leur langue. Le ministre LeBlanc a déclaré qu'il fallait interpréter la portée du projet de loi C‑19 dans son sens large et que le gouvernement ne s'opposerait pas à des dispositions allant au‑delà de la portée du projet de loi si c'est pour favoriser nos efforts collectifs afin de trouver la bonne combinaison de mesures.
Encore une fois, c'est quelque chose qui devrait déjà exister. Nous devrions déjà encourager une telle chose. Si l'institution fédérale s'investit vraiment dans la réconciliation, voici une mesure à prendre pour en faire la démonstration au reste du Canada. Nous devons également veiller à ce que les peuples autochtones comme les Inuits puissent participer au processus démocratique.
Le jour même de mon élection, les gens ont commencé à penser que c'était de ma faute à moi, nouvelle députée du Nunavut, si les bulletins de vote n'étaient pas fournis dans leur langue. Énormément d'aînés et d'adultes sont venus me voir pour me dire qu'ils n'étaient pas sûrs d'avoir voté comme ils le voulaient ou qu'ils n'avaient carrément pas voté. Cela n'est pas acceptable et il n'est pas normal que les électeurs se heurtent à ce genre d'obstacles évidents, que nous pouvons éliminer.
J'ai vraiment hâte de constater des appuis sur ce plan. Les langues autochtones sont extrêmement importantes et devraient être une priorité pour tous les membres du Comité. Vous m'avez tous vu parler de réconciliation et de toutes ces belles paroles. Voici une mesure à prendre. Voici quelque chose de concret à faire pour changer les choses. Il est très important de veiller à ce que les Inuits et les peuples autochtones soient inclus dans la démocratie.
Faisons un pas de plus, et montrons-leur que les Canadiens veulent aussi apprendre à connaître les peuples autochtones, à connaître les langues autochtones, à promouvoir ce genre de mesures et à en être fiers. C'est l'histoire du Canada. Nous parlons de Canadien, des premiers au Canada que sont les peuples autochtones qui parlent les langues originelles du Canada. Pourquoi n'apparaissent-elles pas sur le bulletin de vote? Aujourd'hui, nous avons l'occasion de constater une partie de ce changement, de voir la possibilité d'apporter des changements et de progresser à partir de là.
Je vous remercie encore une fois de m'avoir donné l'occasion de prendre la parole.
Je vais terminer là‑dessus. Imaginez si vos électeurs ne pouvaient pas voter en anglais ou en français. C'est une situation très semblable à celle à laquelle sont confrontés de nombreux peuples autochtones.
Je compte sur votre appui. Cet amendement vise à faire en sorte que tout le monde soit inclus dans le processus, et nous voulons nous assurer que cela se fasse du mieux que nous le pouvons.
Merci à tous, et je compte sur votre appui.
Matna.
Matna. Thank you, all, and thank you for the opportunity. I really appreciate it and the time and space here.
We have thought of great things happening, and of course we know that in this amendment we're looking at indigenous languages and ensuring that we see that on the ballot. Bill C‑19 is about protecting democracy. It's about ensuring that indigenous peoples can be included in the voting process.
I look and think of my riding in particular where about 84% or 85% of the constituency is Inuk and where for the majority of those people, about 60%, their mother tongue is Inuktitut. That's not including whether or not they actually speak the language, that is just encompassing their first language. Nunavut in particular can be viewed as an already very indigenous language-based riding, if you will.
What we're talking about is expanding that and making that more entrenched in our actual policies and the things that we do to ensure that we can see indigenous peoples included in this democracy. Keep in mind that while I have spoken a bit about my riding specifically, there are ridings all across the country that are in the same situation. If we're talking about reconciliation and the need for promoting that, the need for promoting indigenous languages, this is an amazing opportunity of course to be able to do that as well, and it should quite frankly already have been something that's in place. I'm really glad that we're here at least starting the conversation and really have an opportunity to do some really cool stuff and create some change.
We know that the Commissioner of Nunavut has stated that indigenous people's voter turnout reduces when their language is not available on the ballot. We know that Minister LeBlanc acknowledged that a broad view is needed as to what's in the scope of Bill C‑19 and said that the government will not object to something beyond the scope of the legislation if it's designed to further our collective best efforts to come up with the right mix of measures.
Again, this is something that should already be available. We should already be encouraging this. If the federal institution is really invested in reconciliation, here's an action item that we can do to show that to the rest of Canada. We also need to ensure that indigenous peoples like the Inuit can be included in the democratic process.
It was basically on day one of my election where people thought it was my fault as a newly elected member of Nunavut that there was no availability for them to vote in their language. There were so many elders and others who came up to me who said, I wasn't sure if I even voted right, or I decided not to vote. We can't have that happen because people can't have those kinds of clear barriers, and we can be lifting those up.
I really look forward to seeing support for this. Indigenous language is something that is so incredibly important and should be a priority to everybody here on the committee. You have all seen me talking about reconciliation and those talking pieces. Here's an action item. Here is something concrete to do to make change. It's so important that we ensure Inuit and indigenous peoples are included as a part of the democracy.
Let's take it a step further and show them that Canadians also want to learn about indigenous people, want to learn about indigenous languages, want to promote those kinds of things and want to see pride in that. This is Canadian history. This is Canadian people where indigenous peoples are the first of this country. These are the original languages of Canada. Why aren't they on the ballot? Today is an opportunity to see some of that change, to see that availability to be able to actually make change and progress and move forward altogether.
Thank you so much again for the opportunity to be able to speak.
I'll just leave you with this. Imagine if your voters could not vote in English or French. That is very much a situation similar to what many indigenous peoples are facing.
I look forward to your support, and of course this amendment is about ensuring everybody is included in this process, and we want to ensure that happens to the best of our ability.
Thank you, everybody, and I look forward to that support.
Matna.
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-17 11:17
Puis‑je intervenir, monsieur le président?
May I interject, Chair?
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-17 11:17
Honnêtement, j'estime que la raison consistant à dire que les gens devront tout de même se présenter au bureau de scrutin ne tient pas la route. Cela veut‑il dire qu'ils ne devraient pas pouvoir voter dans leur langue et qu'ils devraient le faire uniquement dans les langues officielles du Canada? Cela me laisse perplexe.
Comme nous sommes en séance publique, nous aimerions que les Canadiens sachent pourquoi cela n'est pas considéré comme faisant partie de la portée. Il est question de veiller à ce que les Autochtones... Si vous regardez le texte, cela englobe tout, de sorte que des électeurs s'exprimant dans une des langues autochtones qui se présentent aux urnes puissent demander un bulletin de vote spécial témoignage de conditions d'accès universelles. Ils n'ont pas nécessairement à se présenter aux urnes et ne devraient pas avoir à le faire. Ils devraient pouvoir demander et obtenir un bulletin de vote spécial dans leur langue, avant d'aller voter.
Je ne pense pas qu'il soit raisonnable de dire que cela exigera du travail supplémentaire, qu'il faudra du temps supplémentaire et que cela échappe à la portée de la loi. Il incombe aux institutions fédérales de faire en sorte que les gens puissent participer au processus électoral et à la démocratie. Il est franchement honteux de me donner pour excuse que l'amendement dépasse la portée du projet de loi. Ce n'est absolument pas le cas. C'est comme me dire que je ne peux pas faire certaines choses parce que je ne parle pas telle ou telle langue.
Ce n'est pas ce qui devrait se passer au Canada. Franchement, c'est une excuse vraiment honteuse. Essentiellement, ce que vous dites à tous les peuples autochtones, à tous les Inuits du Nunavut, c'est qu'ils ne valent pas la peine qu'on les serve dans leur propre langue sur les bulletins de vote lors d'un scrutin. Ce que nous proposons n'est pas du tout hors de propos. C'est tout à fait dans la lignée de la portée du projet de loi. Il est tout à fait approprié de parler de changements qui auraient déjà dû être apportés, des changements, encore une fois, que nous pouvons faire ici, tout de suite. Il s'agit de veiller à ce que les Inuits et les Autochtones puissent voter après que des élections auront été déclenchées. Il s'agit de veiller à ce qu'il y ait une véritable représentation partout au pays.
Comment parvenir à une véritable représentation si tout le monde ne vote pas, si tout le monde ne donne pas sa voix? Je vous le dis, 60 % des résidents du Nunavut parlent ont pour langue maternelle l'inuktitut. Vous, vous dites a priori que 60 % des gens ne méritent pas d'exercer leur droit de vote parce que nous ne voulons pas en parler au motif que la proposition dépasse la portée de la mesure.
Je tiens à dire pour le compte rendu — et je suis heureuse que cela figure au compte rendu — à quel point je suis ravie que tout cela soit public, et que l'on puisse constater, encore une fois, que le Comité dit qu'il ne vaut pas la peine de faire ce changement, que cela ne vaut pas l'effort et que cela échappe à la portée de la loi, ce qui n'est pas vrai. Le changement s'inscrit tout à fait dans la portée du projet de loi. L'amendement vise à faire en sorte que les peuples autochtones soient inclus. Il fait en sorte que nous favorisons la réconciliation et que nous puissions avoir en place les élus voulus.
Et il est là le problème. Avec un taux de participation aussi faible, les communautés majoritairement autochtones élisent-elles les personnes qu'elles veulent vraiment pour les représenter? Est‑ce que tous les électeurs de langues non reconnues peuvent voter? La majorité des communautés autochtones ne votent pas, pour des raisons comme celles‑là. Voici un changement que nous sommes en mesure d'apporter, ici même, tout de suite, et il serait important de le faire. Nous réclamons simplement les mêmes dispositions que pour l'anglais et le français. Nous voulons simplement la même égalité pour exprimer nos opinions et pour faire partie d'une démocratie. Dire que cette aspiration échappe à la portée de la loi... On aurait déjà dû le faire.
Très franchement, je ne trouve pas cela acceptable. Je suis heureux que le public puisse le constater.
Matna. Je vous remercie de m'avoir de nouveau laissé parler.
I think that's, quite honestly, a ridiculous reason to say people will still be showing up at the ballot. Does that mean they shouldn't be able to vote in their language and should only be able to vote in Canada's official languages? I'm just confused.
Since this is a public meeting, we'd like Canadians to know, really, why this isn't being viewed as part of the scope. What we're talking about is ensuring that indigenous people.... If you look at the text, this encompasses everything so that people showing up at the ballot box with indigenous languages can request a special ballot so that there's access. They don't necessarily have to go to the ballot box and shouldn't have to. They should be able to request a special ballot before and get it in their language.
I don't think it's reasonable to say that it's going to take extra work, that it's going to take extra time and that it's not within the scope. That's the job of the federal institutions: to ensure that people can be a part of the voting process and can be a part of the democracy. It's, quite frankly, shameful to give me the excuse that it's outside the scope. It's in no way, shape or form outside the scope. It's like telling me that, because I don't speak a certain language, I can't be a part of certain things.
That's not what should be happening in Canada. That's, quite frankly, a really shameful excuse. Basically, what you're telling all indigenous peoples, all Inuit from Nunavut, is that they're not worth having their own language on their ballot when they show up to go and vote. This is not at all out of any sort of scope. It's well within the scope. It's well within talking about changes that should already be there, changes, again, we can be making right here, right now. It's ensuring that Inuit and indigenous people are able to vote when we're forced into an election. It's ensuring that we see true representation across the country.
How can we see true representation if not everybody is voting, if not everybody is giving their voice? Right away I'm saying that there are 60% of people whose mother tongue in Nunavut is Inuktitut. Right away you're saying that 60% of people are not worth voting in their language by not discussing this, by saying it's outside the scope.
I just would like to say on record—I'm glad it's on the record, first off. I'm glad this is public, and I'm glad we can see very point blank here again a committee saying it's not worth the time, it's not worth the effort and it's not in the scope, which isn't true. It's completely within the scope. It ensures that we include indigenous peoples in this. It ensures that we are promoting reconciliation and that we are promoting the surety that we have the representatives who should be there.
That's the thing. With such low voter turnout for majority-indigenous communities, are those the right people to be representing them? Did everybody in that riding have access to voting? The majority of indigenous communities don't vote, because of things like this. Here is a change, right here, right now, that we're able to make, and it's so important. We just want the same thing as the English and French get. We just want the same equality to voice our opinions and be a part of a democracy. To be saying this is out of scope.... It should already be happening.
Quite frankly, I don't think that's acceptable. I'm just glad the public can see that.
Matna. Thank you for letting me speak again.
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-17 11:22
Le Comité a l'occasion d'apporter ce changement maintenant, c'est tout à fait possible.
The committee here has the opportunity to change that, 100%.
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-17 11:30
Matna. Je vous remercie, encore une fois.
Merci à tous d'avoir exprimé avec autant de franchise, par le biais de ce vote, que vous n'êtes pas intéressés à ce que des langues autochtones figurent sur les bulletins de vote, malgré l'occasion qui nous est offerte de le faire. Merci de dire que nous devrions et pouvons faire quelque chose, mais que nous ne ferons rien. Merci de démontrer aussi clairement à tous les Canadiens, par le biais de ce vote, que nous n'êtes pas intéressés à agir, mais seulement à en discuter, comme je viens de le constater.
C'est justement ce qui rend ce travail si difficile. C'est éprouvant d'être ici, tout en sachant que nous pouvons exercer une influence et dire: « Nous pouvons apporter un changement. Nous pouvons montrer aux peuples autochtones qu'ils sont importants. Nous pouvons leur montrer que nous voulons que leurs langues soient reconnues et utilisées. Au lieu de nous contenter d'en parler, nous pouvons vraiment agir à cet égard. » Je suis désolée que nous en soyons arrivés là, mais je tiens à vous remercier, chacun d'entre vous, de l'avoir fait savoir en toute franchise au reste du Canada.
Vous avez voulu ignorer le Nunavut, qui a des besoins très particuliers, comme je l'ai mentionné, et qui peut au moins être... Vous savez, même la présidente a dit que, si elle est toujours membre du Comité ultérieurement, elle serait intéressée à travailler sur un projet comme celui‑là. Nous avons l'occasion de commencer par le Nunavut, de commencer au moins quelque part, histoire de lancer le débat et d'agir.
Je me retiens de toutes mes forces pour ne pas trembler en ce moment face à ce nouveau déni des droits des peuples autochtones. Ici même et maintenant, vous dites aux Autochtones qu'ils ne méritent pas de participer à la démocratie. Ici même et maintenant, vous leur dites que leurs langues n'ont pas de valeur et que le Canada n'en est pas fier. Ici même et maintenant, vous leur refusez cette possibilité. Vous leur dites qu'ils n'en sont pas dignes et vous leur présentez vos excuses encore une fois.
J'ai honte d'être ici à vous écouter tous, à l'exception de mon collègue, bien entendu. J'avoue honnêtement que cela me surprend de la part du Bloc, mais je suis incroyablement reconnaissante de voir un début de... je ne peux même pas parler de « discussion », parce qu'il n'y a pas de place pour ça ici. C'est tout juste s'il y a de la place pour des commentaires. J'espère que vous vous sentez tous vraiment mal à l'aise en ce moment. Imaginez, si vous ne pouviez pas voter dans votre langue. Imaginez, si vous ne pouviez pas participer à la démocratie. Imaginez, si on vous disait carrément « Nous avons l'occasion d'apporter un changement ici et maintenant, mais vous n'en êtes pas dignes. Cela ne vaut pas la peine » et qu'on vous présente des excuses pour la énième fois, de ne pas avoir inclus cet enjeu dans les compétences du Comité et que celui‑ci ne peut rien faire. Ce n'est pas vrai. Cette question relève du pouvoir et de la compétence du Comité.
Merci de démontrer au reste du Canada que cette institution ne joint pas le geste à la parole. Elle n'agit pas. Merci d'avoir voté de manière à démontrer clairement aux Canadiens, en particulier aux peuples autochtones, que la réconciliation se résume à de belles paroles, et que rien n'est fait au Canada pour la concrétiser. Merci d'avoir agi aujourd'hui avec une brutale honnêteté.
Je vais m'arrêter ici. Matna et merci de m'avoir donné l'occasion de m'adresser à vous.
Matna. Thank you, once again.
Thank you all for sharing so honestly, through that vote, the fact that you're not interested in providing indigenous languages on the ballot, even though we have the opportunity to do that. Thank for you sharing that we should be doing something and we can be, but we're not. Thank you for showing Canadians, quite bluntly through your vote, that you're not interested in action but just in talking about it, as I have been seeing.
That's what makes this job so difficult. It's heartbreaking to sit here and ask, to be a position of influence and say, “We can make change. We can show indigenous people they matter. We can show indigenous people that we want their languages to be recognized and supported. Instead of just talking about it, we can actually do something about it.” I'm sorry it worked out that way, but thank you so much, each and every one of you, for very blatantly showing that to the rest of Canada.
Then you totally wanted to skip over Nunavut, which has very specific needs, as I mentioned, and can at least be.... You know, even the chair wants to say that if they're still here, they would be interested in working on something like this. Here's an opportunity to at least start with Nunavut, to at least start somewhere, to at least start a conversation and do something.
I'm trying so hard not to be shaky right now because again, right now, indigenous people are being denied another right. Right here, right now, indigenous people are being told that they're not worthy of participating in the democracy. Right here, right now, indigenous people are being told their languages are not worth it and Canada is not proud of them. Right now, indigenous people are being denied an opportunity. They are being told they are not worth it and being given another excuse.
It's shameful to have to sit here and listen to each and every one of you, with the exception of my colleague, of course. Honestly, it's a bit surprising from the Bloc, but I'm incredibly grateful to see some sort of.... I can't even say “discussion” because there's no room for that. There's barely any room for comments. I hope you all feel really uncomfortable right now. Imagine not being able to vote in your language. Imagine not being included in a democracy. Imagine being told point-blank, “We have an opportunity for change right here, right now, and you are not worth it. This is not worth it”, and being given another excuse to not have it within the committee's scope, within our workability. That's not true. It is within the scope and it is within your ability.
Thank you for showing the rest of Canada that this institution is just about talking. It's not about doing. Thank you for voting in a way that very clearly shows Canadians, and indigenous people especially, that reconciliation is just something you talk about. It's not something you actually do in Canada. Thank you for sharing and being so bluntly honest through your actions here today.
I'll leave it there. Matna and thank you for letting me have the space to be able to speak.
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 11:41
Merci, monsieur le président.
Je vous remercie, madame et monsieur les ministres, de votre comparution ainsi que de vos exposés et vos réponses.
Le premier ministre a déclaré que le gouvernement a les outils et les processus nécessaires pour obliger l'Église catholique à divulguer les documents sur les pensionnats indiens qui ne l'ont pas encore été. Il a également dit qu'il n'utiliserait ces outils que si c'est nécessaire.
Madame la ministre Bennett, pourquoi ne considérez-vous pas que c'est nécessaire dès maintenant, avec la découverte de ces corps d'enfants autochtones?
Thank you, Chair.
Thank you, Ministers, for being here and for your speeches and answers.
The Prime Minister has stated that your government has the tools and processes to force the Catholic Church to disclose the residential school documents that remain. The Prime Minister has also said that he would only use these tools when it is necessary.
Minister Bennett, why don't you view this as necessary now, when indigenous children have been found dead?
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 11:42
Nous demandons à l'Église catholique de divulguer documents, s'il y en a qui ne l'ont pas déjà été, comme l'a dit M. Reiher, dans le cadre du litige ayant mené à la Convention de règlement. Pour pouvoir aller de l'avant, nous devons savoir ce qui pourrait s'y trouver. Cela sera essentiel pour l'identification d'enfants perdus.
tes-vous d'avis que les dossiers des membres d'une famille appartiennent à la famille? Ces documents ne sont pas la propriété de l'Église ni du gouvernement. Ils nous appartiennent, à nous, les peuples autochtones. Pourquoi serait-ce à vous, qui n'êtes pas autochtone, de décider ce qui est nécessaire en matière de documentation?
I'm specifically asking why your government isn't viewing it as “necessary”. As an indigenous person, Minister Bennet, it's really insulting that you are deciding what is necessary when indigenous people across the nation and I are telling you that this is necessary.
Do you believe that family member records are the family members' property? These documents are not the church's, nor the government's. These are ours—indigenous peoples'. Why are you, as a non-indigenous person, deciding what is necessary in terms of our documentation?
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 11:44
La semaine dernière, madame la ministre Bennett, vous avez dit que le gouvernement avait déjà, dans le budget de 2019, prévu 33 millions de dollars pour, d'après la SRC, mettre en œuvre les recommandations de la CVR concernant les inhumations. Or, il reste 27 millions de dollars qui n'ont pas encore été dépensés. Pourquoi cet argent n'a-t-il pas été dépensé depuis 2019?
Last week, Minister Bennett, you said that the government had already earmarked $33 million in 2019 to, as the CBC notes, “implement the TRC's burial-related recommendations”. However, that $27 million has not yet been spent. Why hasn't this money been spent since the 2019 budget?
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 11:45
Il est manifeste au plus haut point que la découverte de ces restes d'enfants ne résultait pas d'une initiative du gouvernement fédéral. Il s'agissait d'une initiative financée par le gouvernement provincial. Combien de temps aurions-nous attendu sans ce concours? Cela ne s'est pas produit parce que l'institution fédérale s'en souciait, mais bien parce que le gouvernement provincial s'en est soucié. C'est à cause du gouvernement provincial, non du gouvernement fédéral, que la lumière a été faite.
Pourquoi est-il soudainement si urgent de dépenser cet argent? Pourquoi n'était-ce pas une priorité de votre ministère? Il a fallu le financement du gouvernement de la Colombie-Britannique pour découvrir la fosse commune de Kamloops. Pensez-vous que c'est la responsabilité du gouvernement fédéral de financer ces recherches?
Let's also be extremely clear that finding the remains of these children was not an initiative set out by the federal government. It was an initiative funded by the provincial government. How much longer would we have been waiting if that didn't happen? This didn't happen because the federal institution cares. This happened because a provincial government cares. This was brought to light because of a provincial government, not because of the federal government.
Why is it suddenly such an urgent matter to distribute this money? Why was this not a priority of your department? It took the B.C. government's funding to uncover the mass grave in Kamloops. Do you think it is the federal government's responsibility to fund these searches?
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 11:47
On a l'impression que l'institution fédérale, non seulement s'est abstenue de financer cet effort, mais aussi qu'elle est au courant de ce genre d'initiatives depuis 20 ans. Elle sait depuis une vingtaine d'années que ce genre de choses devait se produire et elle n'a tout simplement pas investi le temps, les efforts ou les fonds nécessaires.
Madame la ministre Bennett, vous avez utilisé des expressions comme « travailler au rythme des communautés autochtones » jusqu'à ces dernières semaines, où l'occasion politique de le faire s'est présentée. Étant autochtone et membre d'une communauté autochtone, je trouve l'utilisation constante de cette expression insultante. Nous sommes prêts à agir maintenant, pas à attendre que la prochaine tragédie survienne. Vous devez passer à l'action.
Merci du temps que vous m'avez accordé, monsieur le président.
Now, not only does it sound like the federal institution didn't fund this, but it sounds like they've known about these kinds of initiatives for the last 20 years. They know that these kinds of things have been needing to happen over the last two decades and just haven't put in the time, effort or funds.
Minister Bennett, you have used phrases like working at the speed of indigenous communities until there's a political opportunity like we have seen in the recent weeks. As an indigenous person and a member of an indigenous community, the constant use of that phrase is insulting. We're ready for action now, not when the next tragedy occurs. You need to get to action.
Thanks for the time, Chair.
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 12:00
Merci, monsieur le président. Je me demande si nous devrions faire une pause pour que vous nous expliquiez ce qui se passera dans les prochaines minutes, à l'approche du vote. Je sais que nous en sommes à environ cinq minutes.
Thank you, Chair. I'm wondering if we should just pause for you to let us know what the next little bit is going to look like with the upcoming vote. I know we're about five minutes from that.
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 12:01
Puis-je utiliser mes deux minutes et demie et ensuite [Difficultés techniques] ce que nous ferons?
Can I do the two and a half minutes and then [Technical difficulty—Editor] we'll do?
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 12:01
D'accord, excellent. Je vais y aller sans tarder, si cela vous convient. Merci, monsieur le président.
J'ai une question pour le ministre Vandal, à laquelle il pourra répondre par un oui ou par un non.
Dès qu'il sera sécuritaire de voyager et que vous serez complètement vacciné, vous engagez-vous à visiter les gardiens de la terre à Mittimatalik ou à Pond Inlet pour voir quelles sont les conditions à la mine Mary River de Baffinland?
Oui ou non, je vous prie.
Okay, great. I'll just start now if that's fine. Thank you, Chair.
I have one question for Minister Vandal. It's a yes or no.
As soon as it's safe to travel and when you are fully vaccinated, do you commit to visiting the Land Guardians in Mittimatalik or Pond Inlet to see the conditions of Baffinland's Mary River Mine?
Yes or no, please.
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 12:01
Excellent, c'est merveilleux de l'entendre. Merci, monsieur le ministre.
Pour revenir à vous, madame la ministre, la semaine dernière, vous avez dit que des détails explicites restaient à venir sur le plan d'action en réponse à l'Enquête nationale sur les femmes et les filles autochtones disparues et assassinées. Le plan d'action est enfin rendu public et il n'y a ni mesure concrète, ni financement ni échéancier, et nous sommes maintenant censés attendre un plan de mise en œuvre. Des femmes et des filles autochtones meurent pendant que nous attendons un autre plan de votre part.
J'aimerais aborder et confirmer certaines choses qui se sont produites ces derniers temps. En juin 2019, le gouvernement libéral s'est donné un délai d'un an pour élaborer un plan d'action. Dans l'esprit des Canadiens à l'époque, cela voulait dire qu'un plan était en cours d'élaboration avec les principaux intéressés. J'ai soulevé la question l'été dernier et il a été confirmé que dans ce délai de 12 mois, il en a quand même fallu cinq avant que les parties intéressées obtiennent les fonds pour se mettre au travail. Arrivés en juin 2020, évidemment, il y avait l'excuse des retards dus à la COVID, alors nous n'allions pas voir le moindre progrès durant ce délai que le gouvernement s'était déjà donné. Nous voici en juin 2021 et nous n'avons encore rien vu de concret.
N'est-ce pas essentiellement ce qui s'est passé au cours des deux dernières années, madame la ministre?
Great, that's fantastic to hear. Thank you, Minister.
Back to Minister Bennett, last week you said that explicit details on the action plan in response to the murdered and missing indigenous women and girls inquiry are still to come. The action plan finally came out and had no tangible action, funding or timelines, and now we are supposed to wait for an implementation plan. Indigenous women and girls are dying while we wait for another plan from you.
I want to touch on and just confirm some of the things that have happened over the last while. In June 2019, the Liberal government gave themselves a timeline of a year to develop a plan of action, so in the minds of Canadians at that time, it would mean an implementation plan was being developed with key stakeholders. I brought this up last summer, and we confirmed that even though there was the 12-month timeline, it still took five months for stakeholders to even get funding to start the work. Once we saw, of course, June 2020, there was an excuse with the COVID delays, so we weren't going to see any movement on the delay that this government had already given itself. Here we are in June 2021, and we still haven't seen action and things come to fruition.
Is that basically what's happened over the last two years or so, Minister Bennett?
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
NPD (NU)
Voir le profil de Mumilaaq Qaqqaq
2021-06-10 12:34
Je m'excuse, monsieur le président. Pouvons-nous juste vérifier l'interprétation? Il s'est produit quelque chose de très étrange pendant un instant. Je suis branchée sur l'anglais et c'est arrivé en français pour moi.
I'm sorry, Chair. Can we just check the interpretation? It went really weird there for a second. I have it on English, and it went to French for me.
Résultats : 1 - 15 de 144 | Page : 1 de 10

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes