Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 15
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci.
Je suis très déçu, car je dois partir dans une minute. C'était formidable d'être de retour au comité PROC avec M. Nater — ce sont de bons moments — et j'aime toujours entendre M. Blaikie. Je ne suis cependant d'accord avec lui, ou du moins, je ne comprends pas ce qu'il veut dire quand il dit que c'est la seule façon que des élections soient déclenchées. À plusieurs reprises récemment, nous avons frôlé le déclenchement d'élections par moins de 30 votes.
Je siège au Parlement, disons depuis l'an 2000 et, à ce que je sache, il existe une tradition au Parlement, une procédure que nous suivons à la lettre, selon laquelle quand des projets de loi sont renvoyés à un comité, l'étude demandée devient prioritaire au programme du comité. On peut, certes, diverger d'opinion sur l'étude et sur la façon dont elle progresse. Si des motions comportant des dispositions déraisonnables risquent de prendre beaucoup de temps, on applique un précédent, une norme relative au travail des comités qui prévoie que le comité passe au débat sur la mesure qui lui a été renvoyée, surtout dans une situation d'urgence où les Canadiens sont en danger.
Comme je l'ai dit, nous sommes passés à moins de 30 votes du déclenchement d'une élection à plusieurs reprises. Le déclenchement d'élections n'est pas inconcevable. Je tenais à le préciser avant de partir. J'espère pouvoir y revenir. J'avais beaucoup de choses à dire aujourd'hui au sujet de la motion, mais je ne pense pas que nous devrions en parler maintenant. Nous sommes saisis d'un projet de loi urgent qui aura une incidence sur la sécurité des Canadiens et sur la capacité de certains aînés d'aller voter.
Merci, madame la présidente.
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Je sais que les 35 personnes qui participent à cette visioconférence apprécient grandement le travail des militaires canadiens pour assurer notre sécurité, donc je vous en remercie. Je vous demanderais tout particulièrement, en mon nom, de remercier les dernières recrues de l'armée, qui ne s'attendaient vraiment pas à cela en s'y enrôlant. Elles s'attendaient à être confrontées à des risques, certes, mais pas nécessairement au genre de risques auxquels elles sont exposées actuellement, donc je les remercie infiniment.
Je suis le seul membre du Comité à venir de l'Arctique, du Nord, donc je ferai preuve d'un peu d'esprit de clocher dans mes questions. Je dois cependant vous dire à quel point les gens du Nord apprécient le travail formidable que vous faites et que le Canada fait afin de prioriser le Grand Nord et les communautés autochtones isolées, parce qu'il est évident qu'elles n'ont aucune protection, qu'elles n'ont pas de respirateurs et qu'elles ont vraiment besoin d'être traitées en priorité. Nous sommes vraiment reconnaissants envers tout le monde de l'empathie qui nous est témoignée. Les membres de ces communautés, les aînés comme les autres, sont ravis de pouvoir recevoir le vaccin maintenant. Nos professionnels de la santé en sont très contents. Merci beaucoup.
Je ne sais pas s'il y a des choses que vous voudriez dire sur la logistique dans le Nord. Je sais qu'elle est assez complexe, mais y a-t-il quoi que ce soit que vous voudriez dire à ce sujet avant que je vous pose ma prochaine question?
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci beaucoup.
Major-général Misener, auriez-vous de l'information ou des observations à nous communiquer sur les avions qui sont utilisés dans le Nord ou la participation de la Force opérationnelle interarmées (Nord) à la distribution du vaccin?
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Je veux moi aussi féliciter chaleureusement les Rangers canadiens de leur travail, comme toujours. Sans eux, il nous serait impossible d'intervenir sur un territoire aussi immense et aussi peu peuplé.
Major-général Fortin, avez-vous eu des discussions avec les responsables d'autres pays sur les mécanismes de distribution?
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci beaucoup.
Je remercie tous les témoins.
Je n'ai pas beaucoup de questions parce que vos témoignages et vos mémoires sont très complets. Je vous remercie de mettre autant de cœur dans la protection des personnes qui ne peuvent pas vraiment se protéger elles-mêmes. Certains d'entre vous, dans l'armée ou ailleurs, vous exposez à toutes sortes de risques. J'en suis très reconnaissant envers tous les témoins et les autres.
J'aimerais aussi féliciter le major-général Fortin, qui dirigera la logistique et le déroulement de la vaccination au nom de l'armée, comme le premier ministre l'a annoncé aujourd'hui.
Je rappelle que toutes les années précédentes, il y a systématiquement eu une augmentation des transferts aux provinces et aux territoires en matière de santé. Je remercie tout particulièrement M. Hébert d'avoir mentionné que nous avons fait une contribution record aux soins à domicile, tout récemment, pour la première fois. Je pense que toutes les personnes ici présentes conviendront de l'importance de ces soins, surtout dans le contexte des événements récents.
Mes questions s'adressent à la majore Martin. Comme vous le savez, l'une des grandes priorités de tous les membres de ce comité est d'accroître l'importance des femmes dans l'armée. Mes deux questions à la majore Martin vont en ce sens.
Premièrement, je suis ravi de voir qu'on vous a attribué un rôle d'une telle importance. C'est fantastique. D'après ce que j'entends partout, vous faites un travail formidable.
Avez-vous remarqué des besoins spéciaux chez les femmes dans les centres de soins de longue durée— je sais que M. Robillard a lui aussi posé la question —, qu'il s'agisse des patientes ou des travailleuses? Ont-elles des besoins spéciaux, auriez-vous des recommandations particulières à faire pour les femmes ou subissent-elles une forme de discrimination particulière, comme l'âgisme dont on a parlé un peu plus tôt?
Pourriez-vous nous faire des observations à ce sujet, d'après votre expérience de la gestion dans cette situation, majore Martin?
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci.
J'ai participé hier à une téléconférence avec des gens d'une organisation non militaire, mais assez similaire. Ils se demandaient ce qu'ils pourraient faire pour recruter davantage de femmes. Vous avez manifestement beaucoup de succès. Vous avez été recrutée. Vous êtes montée jusqu'au sommet de la hiérarchie. Avez-vous des recommandations à faire sur la façon dont nous pourrions attirer un plus grand nombre de femmes dans l'armée ou nous pourrions améliorer nos mesures de recrutement, de manière à mieux répondre aux besoins spéciaux des femmes?
Y a-t-il des éléments de votre expérience personnelle qui pourraient nous aider ou nous guider pour apporter des améliorations?
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci.
Merci à tous les témoins de leur très intéressante contribution, et félicitation à M. Abdulla pour son prix Nobel de la paix.
Monsieur Abdulla, vous avez fait allusion à quelques reprises aux changements climatiques, ce qui était très intéressant.
J’aimerais que vous nous expliquiez l'effet que les changements climatiques ont eu sur les personnes qui ont besoin de la nourriture que vous livrez et sur leur capacité à produire de la nourriture. De même, quelle incidence les changements climatiques ont-ils sur ceux qui fournissent la nourriture et qui sont vraisemblablement dans une autre zone climatique?
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci.
Il ne me reste qu’une trentaine de secondes et j’ai une question pour la Croix-Rouge.
J'aimerais connaître le pourcentage de vos travailleurs au Canada qui sont rémunérés et le pourcentage de ceux qui sont bénévoles. Pourriez-vous nous donner un chiffre approximatif, car il ne nous reste qu’une vingtaine de secondes.
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci beaucoup, madame la présidente.
Veuillez à nouveau transmettre ma reconnaissance aux militaires pour le travail qu'ils accomplissent, avec vous, pour nous protéger dans des situations toujours dangereuses. Je suis certain que vous n'aviez vraiment pas besoin d'un danger supplémentaire comme la COVID.
Comme vous le savez probablement, je représente une circonscription du Nord, une circonscription de l'Arctique. J'aimerais simplement savoir si des pays qui ont des visées dans l'Arctique, comme la Chine, la Russie ou d'autres, ont profité de la COVID pour essayer de faire avancer leurs intérêts dans le Nord.
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci beaucoup.
Pour élargir la portée de la question, je me demande si un pays, n'importe où dans le monde, a essayé de profiter de la COVID-19 pour servir ses objectifs, dans l'une des 27 régions du monde où les Forces canadiennes sont actuellement actives ou stationnées, ce qui augmenterait le danger.
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci.
Le 24 avril de cette année, le chef d'état-major de la défense a noté que les lignes téléphoniques d’assistance n’ont jamais été aussi peu utilisées et que les professionnels de la santé mentale n'ont jamais été aussi peu consultés. Je me demande si l'amirale Patterson peut faire un commentaire à ce sujet, en incluant toute différence liée aux services d'aide en santé mentale demandés par les femmes ainsi que les raisons pour lesquelles les lignes téléphoniques d’assistance semblent moins utilisées alors que beaucoup de gens dans le monde ont un stress mental accru.
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci, madame la présidente.
Je tiens moi aussi à remercier chaleureusement les militaires canadiens. Vous êtes là pour nous protéger, un rôle toujours difficile et dangereux qui l'est encore plus dans des situations comme celle que nous connaissons actuellement. Je vous prie donc de remercier vos troupes en notre nom.
Je veux aussi remercier M. Robillard qui a posé la première question que j'allais vous adresser. Je m'intéressais en effet moi aussi aux Rangers qui, comme vous le savez, offrent des services essentiels que personne d'autre, dans bien des cas, ne pourrait offrir. Un grand merci donc aux Rangers canadiens pour leur travail dans l'Arctique et dans le Nord.
Mes autres questions s'appuient sur l'excellent travail de recherche effectué par les gens de la Bibliothèque du Parlement. Madame Dumont pourrait peut-être d'ailleurs leur faire part de ma gratitude pour le travail exceptionnel et professionnel qu'ils accomplissent sans cesse pour les comités et les députés.
Major-général, je ne sais pas si vous pourriez faire le point avec nous sur notre mission en Lettonie, dans la mesure où les considérations liées à la sécurité vous le permettent évidemment, en nous indiquant si des ajustements ont dû y être apportés en raison de la pandémie.
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Merci.
Vous avez parlé de l'Irak. Pouvez-vous nous dire comment se portent les quelque 400 soldats qui sont maintenant rentrés au pays après leur déploiement là-bas?
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Je vous remercie, madame la présidente.
Je veux simplement remercier tous nos témoins pour leurs réponses très exhaustives et éclairées. Par ailleurs, merci de protéger tous les membres de la force régulière de ma circonscription, qui est l'ensemble du Yukon. Ils ont leur propre bureau et des entrées distinctes dans l'édifice.
J'ai une question en deux volets. Elle s'adresse à l'amirale Patterson. J'aimerais m'attarder plus particulièrement aux besoins des femmes.
Tout d'abord, pouvez-vous mentionner des défis uniques aux femmes qui sont attribuables à la COVID? Quelles mesures ont été prises pour y remédier?
En deuxième lieu, vous n'êtes pas sans savoir que nos militaires actifs ne représentent que la moitié de l'équation. Il faut aussi tenir compte de leur famille, comme vous l'avez dit. Je suis ravi que vous en ayez parlé. Il y a aussi de grands défis à relever pour les femmes, les enfants et les hommes qui doivent rester à la maison, notamment sur le plan de la santé mentale. Y a-t-il des défis particuliers pour les femmes qui restent à la maison? Ont-elles accès à des services ou à des mesures d'adaptation?
Voir le profil de Larry Bagnell
Lib. (YT)
Monsieur le président, c’est un grand honneur de prendre la parole à la Chambre des communes depuis Whitehorse, au Yukon, sur le territoire traditionnel de la Première Nation des Kwanlin Dün et du Conseil des Ta’an Kwäch’än.
La semaine dernière, le Yukon a officiellement ouvert les portes de la première université canadienne située au nord du 60e parallèle. Cette université offrira aux Yukonnais la possibilité de faire leurs études plus près de chez eux. Elle élargira nos capacités de recherche et notre expertise sur l’Arctique et sur les changements climatiques et permettra à ceux qui veulent étudier la gouvernance du Nord et des Premières Nations de le faire dans le Nord. J’encourage tous les étudiants qui vivent dans la moitié nord du Canada à examiner les nombreux programmes et diplômes qu'offre l’Université du Yukon afin d'y poursuivre leurs études — virtuellement, dans certains cas cette année — en ne quittant pas le Nord.
Je tiens à féliciter le personnel du Collège du Yukon, qui a consacré la dernière décennie à cette transition. Je félicite en particulier la présidente sortante, Karen Barnes et lui souhaite une excellente retraite.
Merci, mahsi cho et sóga senlá.
Résultats : 1 - 15 de 15

Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes