Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 5490
Voir le profil de Anthony Rota
Lib. (ON)
Puisque nous sommes mercredi, nous allons maintenant chanter Ô Canada, qui sera entonné par le député de Kingston et les Îles.
[Les députés chantent l'hymne national.]
Voir le profil de Lloyd Longfield
Lib. (ON)
Voir le profil de Lloyd Longfield
2020-02-19 14:04 [p.1243]
Monsieur le Président, aujourd'hui, nous célébrons la toute première journée Je lis des auteurs canadiens. Cette initiative est le fruit d'une collaboration entre le Centre du livre jeunesse canadien, l'auteur jeunesse Eric Walters — un bon ami à moi —, la Société canadienne des auteurs, illustrateurs et artistes pour enfants et l'Association des bibliothèques de l'Ontario.
L'objectif est simple. Nous voulons que les gens achètent, empruntent, lisent et parlent des livres canadiens, qu'ils soient en français, en anglais ou en langue autochtone. Ils peuvent se plonger dans des histoires en format papier, électronique ou accessible.
Nous lançons un défi à tous: consacrer 15 minutes à la lecture d'un auteur canadien aujourd'hui et parler de son expérience à la bibliothèque, à l'école, avec ses proches et ses amis, ainsi que sur les médias sociaux avec le mot-clic #JeLisDesAuteursCanadiens.
Cette célébration de la littérature jeunesse canadienne aura des effets à long terme sur les jeunes Canadiens et contribuera à transformer toute une génération en apprenants qui chercheront toute leur vie à renouveler leurs connaissances.
Voir le profil de Michael Kram
PCC (SK)
Voir le profil de Michael Kram
2020-02-19 14:06 [p.1243]
Monsieur le Président, j'invite tout le monde à venir visiter le Centre du patrimoine de la GRC, qui se trouve chez moi, à Regina, en Saskatchewan, sur le terrain avant de l'École de la GRC, le centre de formation historique de la police montée. Ce centre a pour mission de donner vie à l'une des plus anciennes et emblématiques aventures du pays, soit celle de la Gendarmerie royale du Canada.
L'histoire de la police montée est une histoire nationale. Elle appartient à tout le monde. Le Centre du patrimoine de la GRC propose aux visiteurs un éventail de galeries interactives et d'objets historiques rares qui leur permettent d'explorer plus d'un siècle d'histoire de la GRC, de la création de la Police montée du Nord-Ouest en 1873 jusqu'au gendarme d'aujourd'hui.
J'aimerais remercier les nombreux bénévoles, donateurs et employés du Centre du patrimoine de la GRC dont le travail permet de mieux faire connaître cet important chapitre de notre histoire commune.
Voir le profil de Yvan Baker
Lib. (ON)
Voir le profil de Yvan Baker
2020-02-19 14:06 [p.1243]
Monsieur le Président, il y a quelques jours, nous avons perdu l'une des écrivaines et journalistes canadiennes les plus en vue, Christie Blatchford.
Native de Rouyn-Noranda, dans le Nord-Ouest québécois, Christie a signé de nombreux textes dans le Toronto Star, le Toronto Sun, le National Post et le Globe and Mail. Elle a été une pionnière pour les femmes dans le milieu du journalisme sportif. Auteure primée, elle a aussi été correspondante de guerre et chroniqueuse judiciaire.
Christie donnait à ses écrits un ton unique; elle savait bien marier la rigueur journalistique et la sensibilité. J'ai parfois eu le privilège de débattre des manchettes du jour avec elle sur les ondes de Newstalk 1010. Elle était constamment en quête de la vérité et des faits afin de nous aider à comprendre les questions d'actualité. J'ai du respect pour cela, et j'ai également du respect pour le courage dont elle faisait preuve lorsqu'elle exprimait ouvertement son opinion, même lorsqu'elle soulevait la controverse.
C'est peut-être pour cela que l'animateur du matin de la station Newstalk 1010, John Moore, a récemment dit qu'elle était le genre de personne vers qui on se tourne pour donner un sens au monde qui nous entoure. Je ne saurais mieux dire.
Sans Christie, nous allons avoir beaucoup plus de mal à donner un sens au monde qui nous entoure.
Voir le profil de Luc Desilets
BQ (QC)
Voir le profil de Luc Desilets
2020-02-19 14:07 [p.1243]
Monsieur le Président, nous sommes en pleine semaine de la persévérance scolaire.
Cette année, les Journées de la persévérance scolaire se déroulent sous le thème « Nos gestes, un + pour leur réussite ». Ce thème se veut un encouragement à ce que l'on en fasse tous davantage, y compris nous, les parlementaires, pour contribuer à la réussite éducative.
Pour l'occasion, je tiens à souligner l'investissement essentiel que font au quotidien les enseignants, les enseignantes et tous les membres du personnel des écoles, y compris les professionnels et le personnel de soutien.
Pour avoir œuvré à titre de directeur d'école pendant 20 ans, j'ai aujourd'hui une pensée toute particulière pour les jeunes en difficulté, pour qui chaque journée à l'école est parfois un lourd fardeau.
Voir le profil de Fayçal El-Khoury
Lib. (QC)
Voir le profil de Fayçal El-Khoury
2020-02-19 14:08 [p.1244]
Monsieur le Président, le 14 février, nous avons presque tous fêté d'une façon ou d'une autre la Saint-Valentin. Cette journée n'est pas exclusive aux amoureux. Elle se fait porteuse de tous les vœux de bonheur, de pardon et d'unité pour animer de joie, de rire et de gaieté le cœur de tous les êtres humains. Aimer, ce n'est pas se regarder l'un l'autre, c'est regarder ensemble dans la même direction.
Voilà une occasion de se rappeler qu'aimer, c'est aussi se soucier des autres, être solidaire, tirer parti de la diversité pour créer des liens solides et durables, et ainsi rendre le Canada encore meilleur, parce qu'il est toujours possible de faire mieux. Dans ce pays, personne n'est laissé pour compte. Un pour tous et tous pour un.
Je souhaite une joyeuse Saint-Valentin à tous les Canadiens, ainsi qu'à toutes les communautés de partout au Canada et dans le monde.
Voir le profil de Tom Kmiec
PCC (AB)
Voir le profil de Tom Kmiec
2020-02-19 14:09 [p.1244]
Monsieur le Président, j'interviens aujourd'hui pour rendre hommage à l'un des plus grands intellectuels publics du Canada.
Jordan B. Peterson est né à Edmonton et il a grandi à Fairview, puis il a fait carrière à l'Université McGill, à l'Université Harvard et, enfin, à l'Université de Toronto. Clinicien de profession, il est aussi un auteur à succès canadien, ayant vendu plus de deux millions d'exemplaires de son ouvrage de croissance personnelle.
Il cite couramment Jung, Nietzsche et Soljenitsyne, et ses conférences bibliques ont touché une corde sensible chez une génération laïque détachée de ses racines. On dit que le trésor d'une nation, ce sont ses érudits. Jordan B. Peterson est l'un des trésors du Canada.
La règle 10 dit qu'il faut être précis dans ses propos, alors je serai précis. Pendant ses entretiens, il choisit soigneusement ses mots et s'imprègne de sagesse pour favoriser une vie introspective.
Sa lutte contre la dépression nous rappelle qu'être malade ne signifie pas être faible. Il est allé en cure de désintoxication pour traiter sa dépendance aux anxiolytiques après que sa femme Tammy a reçu un diagnostic de cancer en phase terminale. Il a parlé franchement de sa maladie auto-immune et des changements qu'il a dû apporter à son mode de vie. Ses plus récents problèmes de santé nous rappellent que nous sommes tous mortels, peu importe notre célébrité ou notre fortune.
J'invite tous les députés à se joindre à moi pour souhaiter un prompt rétablissement à Jordan B. Peterson.
Voir le profil de Mike Kelloway
Lib. (NS)
Voir le profil de Mike Kelloway
2020-02-19 14:11 [p.1244]
Monsieur le Président, c'est avec grande tristesse que je prends la parole à la Chambre aujourd'hui pour rendre hommage à Al Pace, un leader communautaire du Cap-Breton qui est décédé la semaine dernière à l'âge de 81 ans.
M. Pace était connu pour bien des raisons, dont son dévouement et son amour pour sa famille. Il était un membre fondateur de Sydco Fuels et de Scotia Propane. Il était conscient de l'importance de redonner à la communauté. Il n'a jamais cessé de faire preuve d'éthique de travail et de dévouement. D'ailleurs, même après sa retraite, il se présentait au travail tous les jours.
Il a siégé au conseil d'administration de nombreux organismes communautaires, y compris le club Kiwanis, les Shriners, la fondation de l'hôpital régional du Cap-Breton et Centraide. Il était l'incarnation même de l'expression « la marée montante soulève tous les bateaux ».
Au nom des habitants de Cape Breton—Canso et des députés, j'offre mes plus sincères condoléances aux membres de sa famille, qui compte des représentants de quatre générations, et à ses proches. M. Pace était une source d'inspiration pour tous et il nous manquera beaucoup.
J'espère que nous continuerons de cultiver sa vertu, qui consistait à accorder la priorité à la communauté dans l'intérêt de la province, de la région et du pays.
Voir le profil de Stéphane Lauzon
Lib. (QC)
Monsieur le Président, je suis fier de vous annoncer que l'artiste lachutoise Marie Lauzon s'est une nouvelle fois démarquée sur la scène internationale.
En effet, Mme Lauzon a reçu la médaille de bronze lors de la 50e exposition à l'international du Cercle des artistes peintres et sculpteurs du Québec, tenue en septembre dernier à l'abbaye de Fontdouce, près de Cognac, en France.
Son œuvre abstraite Dévouement et détermination a su charmer le jury composé de personnalités du milieu culturel français.
Par ailleurs, quatre autres œuvres abstraites de Mme Marie Lauzon sont présentement en exposition au Palais des congrès de Montréal.
Les citoyens d'Argenteuil—La Petite-Nation et moi-même sommes fiers d'elle. Nous sommes également fiers qu'elle nous fasse rayonner. Elle fait maintenant partie du cercle des ambassadrices de ma circonscription.
Voir le profil de Robert Kitchen
PCC (SK)
Voir le profil de Robert Kitchen
2020-02-19 14:13 [p.1245]
Monsieur le Président, je prends la parole aujourd'hui pour souligner la Journée de sensibilisation à la cardiopathie congénitale au Canada, qui a eu lieu la semaine dernière, le 14 février.
Plus de 250 000 Canadiens au pays sont atteints de cardiopathie congénitale. Il s'agit de l'anomalie congénitale la plus répandue dans le monde, et, chaque année, environ 1 enfant canadien sur 90 reçoit un diagnostic d'une forme de la maladie, comme un trou dans le cœur, des anomalies valvulaires, une sténose des artères ou des veines, et j'en passe.
Heureusement, aujourd'hui, grâce aux progrès technologiques et aux découvertes médicales, environ 90 % de ces enfants atteignent l'âge adulte. La cardiopathie congénitale est incurable, ce qui signifie qu'il est essentiel d'avoir accès à des soins spécialisés, particulièrement pour les adultes canadiens. La recherche sur la cardiopathie congénitale chez les adultes n'a pas atteint le même niveau que celle d'autres domaines des maladies du cœur, même si l'incidence qu'elle pourrait avoir est considérable.
J'encourage tous les Canadiens à suivre la mission de la Canadian Congenital Heart Alliance. Nous devons passer le mot au sujet du nombre croissant de survivants et aider ces derniers à obtenir les soins et l'aide dont ils ont besoin pour vivre longtemps et en santé.
Voir le profil de Anju Dhillon
Lib. (QC)
Voir le profil de Anju Dhillon
2020-02-19 14:14 [p.1245]
Monsieur le Président, à l'occasion du Mois de l'histoire des Noirs, je voudrais souligner le travail de Florynce Kennedy, avocate et pionnière du mouvement des femmes.
L'histoire ne lui rend pas justice, notamment pour son très grand rôle dans la légalisation de l'avortement. Il n'y a aucune reconnaissance réelle de l'extraordinaire combat de cette femme noire dans la lutte pour toutes les femmes.
Au cours du tournant que furent les années 1960, Florynce s'est inspirée du mouvement Black Power de lutte contre la ségrégation raciale pour façonner le mouvement féministe et contribuer à en faire ce qu'il est devenu aujourd'hui. Elle a organisé des manifestations et des boycottages. Elle a défendu des causes bénévolement devant les tribunaux, pour promouvoir la justice sociale.
Il y a soixante ans, Florynce a mis le doigt sur un problème qui n'est devenu un sujet de discussion que récemment: le mouvement féministe ne peut ignorer les formes d'oppression qui s'additionnent les unes aux autres. Elle a essayé sans succès de mettre sur pied des organisations féministes interraciales qui se seraient occupées de ces questions très cruciales.
Florynce est l'une des militantes du mouvement féministe et du mouvement Black Power qu'on entendait le plus souvent. Elle s'exprimait avec beaucoup de franchise et elle a dit ceci un jour:
Peu de gens sont prêts à se sacrifier pour le racisme. Ils sont prêts à tuer pour racisme, mais pas à mourir pour lui.
Voir le profil de Kelly McCauley
PCC (AB)
Voir le profil de Kelly McCauley
2020-02-19 14:15 [p.1245]
Monsieur le Président, je prends la parole pour rendre hommage à Joan Carr, surintendante des écoles catholiques d'Edmonton, qui a succombé à un cancer ce mois-ci.
Pendant les 14 années où elle a été à la tête des écoles catholiques d'Edmonton, cette femme a été une pionnière des programmes d'éducation préscolaire, a amélioré l'apprentissage pour les Autochtones et a aidé des néo-Canadiens à s'intégrer au système scolaire.
En 2017, Joan a été désignée meilleure surintendante scolaire du Canada. Élégante et attentive, Joan est toujours restée enseignante dans l'âme en dépit de ses responsabilités exigeantes comme surintendante pour plus de 44 000 élèves. Elle a incarné le leadership engagé comme personne, amenant tous ceux qui travaillaient pour elle à prendre conscience de leurs talents, et elle s'employait toujours à aider les parents dans leur fonction d'éducateurs principaux de leurs enfants.
Joan a bénéficié du soutien de son époux, Kevin Carr, lui-même une légende dans le domaine de la direction d'écoles. Elle était le visage aimant de Jésus le maître pour tous ceux qu'elle a servis. Bon travail, bonne et fidèle servante. Puisse-t-elle entrer dans la gloire de Dieu.
Voir le profil de Warren Steinley
PCC (SK)
Voir le profil de Warren Steinley
2020-02-19 14:16 [p.1245]
Monsieur le Président, plus de 100 000 hommes et femmes sont toujours sans travail en Alberta et en Saskatchewan. Cette crise est le résultat de l'indifférence malicieuse du gouvernement à l'égard du secteur énergétique.
Cependant, il y a une lueur d'espoir, sous la forme d'un projet minier de 20 milliards de dollars qui permettrait de créer 7 000 emplois directs et d'innombrables emplois indirects dans des domaines connexes et d'appui. Or, c'est incompréhensible de voir des députés du caucus du premier ministre — j'en nommerai deux: le député de Kingston et les Îles et la députée de Toronto—Danforth — promouvoir activement une pétition qui demande l'annulation de ce projet créateur d'emplois.
Non seulement ces gestes irréfléchis coûteront des milliers d'emplois aux Canadiens, ils terniront aussi notre réputation, laissant croire que le Canada est un pays qui refuse d'aller de l'avant avec les projets.
Les électeurs de ma circonscription, Regina—Lewvan, espèrent que le premier ministre prendra la parole à la Chambre aujourd'hui pour promettre à des milliers de Canadiens de l'Ouest que le gouvernement approuvera ce projet créateur d'emplois. Le projet Frontier de Teck doit être approuvé dès maintenant. Nous espérons que le premier ministre ne fera plus preuve aujourd'hui du même manque de leadership dont il a fait preuve hier à la Chambre.
Voir le profil de Rachel Blaney
NPD (BC)
Monsieur le Président, j'ai peur.
L'histoire nous a appris que, lorsque des changements surviennent, les gens s'en prennent souvent à ceux qui leur semblent « différents ». Définir une personne ou un groupe de personnes en insistant sur sa différence, c'est oublier les liens qui unissent la grande famille des humains.
Tout le monde veut vivre dans un environnement qui le nourrit. Tout le monde veut que ses proches et sa collectivité soient en sécurité. Tous veulent qu'on prenne conscience de leur réalité. Dans ma circonscription comme dans l'ensemble du pays, les gens trouvent qu'il devient pressant de régler la question des droits et des titres des Autochtones, et de bâtir une économie qui fournira des salaires convenables tout en protégeant l'environnement.
Je demande à tous les Canadiens d'éviter les propos racistes. J'invite tout le monde non pas au silence, mais à rappeler à tous qu'il est possible d'avoir des opinions divergentes sans attiser la haine.
J'ai des enfants et des petits-enfants autochtones, qui me sont précieux. Je demande à tout le monde de veiller à la sécurité de tous.
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2020-02-19 14:20 [p.1246]
Monsieur le Président, le premier ministre a confié au ministre du Patrimoine canadien le mandat de procéder à l'examen de notre politique nationale sur les musées, pour veiller à ce que les gens puissent découvrir l'histoire.
Dans ma circonscription se trouve l'Exporail, l'unique détenteur du site d'un musée spécialisé sur les chemins de fer. Le Comité permanent du patrimoine canadien a recommandé qu'on lui confère le statut de musée national en 2007, mais rien n'a été concrétisé depuis.
La révision de la loi est donc l'occasion idéale de rendre hommage à tous ceux et celles qui ont œuvré à la construction des chemins de fer au Québec et au Canada.
La première séance de travail du Comité aura lieu aujourd'hui même. Je souhaite donc aux membres qui se réuniront sous peu une bonne première rencontre. Surtout, j'espère qu'ils n'oublieront pas que leur pays s'est construit grâce aux chemins de fer.
Comme on le voit ces jours-ci, le transport par train est encore assez important.
Résultats : 1 - 15 de 5490 | Page : 1 de 366

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes