Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 46 - 60 de 19037
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:29
Concernant le retrait du financement, je pense davantage à l'idée de financer tous les services sociaux. Ayant moi-même été policière dans le Nord, je sais que dans de nombreuses collectivités, il n'y a pas de counselling en matière de toxicomanie. Il n'y a pas de services d'urgence en santé mentale. Lorsque des gens vivent une crise, nous sommes les premiers répondants. Même si les services en question existaient dans ces régions, lorsqu'une personne est en crise, à 3 heures du matin, lorsqu'une personne brandit un couteau et est en crise, ce n'est pas le moment de faire appel à des professionnels de la santé mentale. C'est le moment pour la GRC d'intervenir et d'amener cette personne à se calmer, de l'emmener dans un lieu sûr et de lui apporter l'aide dont elle a besoin. Souvent, ce n'est pas dans la collectivité. En fait, nous les accompagnons dans l'avion et l'emmenons à un endroit où elle pourra obtenir l'aide dont elle a besoin.
Il ne s'agit pas de retirer du financement; il s'agit de financer tout ce qui vient avec. Je pense que nous pouvons mieux travailler avec nos professionnels de la santé mentale. Nous avions un modèle, par exemple, à Grande Prairie, en Alberta. Je le connais, car j'étais responsable de ce district. Un professionnel de la santé mentale faisait partie de l'équipe de désamorçage dans des situations où des gens avaient des problèmes de santé mentale, à Grande Prairie. Cette personne participait à l'appel et restait dans un endroit sûr, mais dès que la situation était sécuritaire, elle intervenait.
Nous devons examiner ces différents modèles et ne pas rester bloqués dans un mode d'intervention traditionnel.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:32
Je ne dirais pas que j'ai changé d'avis. Lorsque j'ai parlé du racisme systémique, je pensais à tout ce qui... Je n'examinais pas les choses du point de vue historique, mais plutôt en fonction de la perspective actuelle et je pensais à tout ce que nous avions fait pour l'éliminer, et il reste encore du travail à faire.
J'ai examiné la situation d'un point de vue différent en ce sens qu'il y a des choses dans nos processus de recrutement et d'embauche qui excluent certaines personnes, et je peux donner des exemples.
Ce n'est pas que je niais cela. J'avais du mal avec la définition à ce moment-là, car j'avais entendu différentes définitions du terme. Je l'ai examiné sous un angle différent de celui que j'avais vu, mais je ne dirais jamais que le racisme systémique n'existe pas, et je m'en excuse.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:34
Tout membre de la GRC qui ne respecte pas nos valeurs fondamentales sera tenu de rendre des comptes, un point c'est tout. Nous disposons évidemment d'un éventail de mesures disciplinaires allant des directives opérationnelles au licenciement.
Nous devons chercher à embaucher la bonne personne, à la former correctement pour qu'elle fasse preuve d'empathie et de compassion et qu'elle respecte nos valeurs fondamentales. Nous mettons en œuvre un processus de recrutement basé sur la personnalité afin de nous assurer que nous avons la bonne personne. Il ne s'agit pas seulement de trouver la bonne personne, mais si la formation ne sert à rien, ce ne sera pas utile. Il faut que ce soit de leur arrivée jusqu'à leur départ à leur retraite.
Nous avons lancé un projet pilote sur les principes de base en leadership à la fin de l'année dernière et au début de cette année. Il comprend plusieurs modules, et l'un d'entre eux concerne le racisme, les préjugés inconscients, la gestion des conflits et les conversations difficiles, car nous pouvons avoir des employés formidables, mais s'ils ne sont pas bien supervisés ou dirigés, c'est un autre problème.
Nous devons tenir compte de tous les angles et nous améliorer sur ce plan, mais nous mettons assurément l'accent sur l'ACS+ dans notre recrutement. Nous avons fait une ACS+ complète sur notre recrutement et nous commençons maintenant une ACS+ sur l'ensemble de notre programme de formation des cadets.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:36
Lorsque je suis devenue commissaire, j'ai présenté le projet Vision 150, qui nous guidera vers notre 150e anniversaire, en 2023.
L'accent a été mis sur les personnes au sein de la GRC et de la collectivité. L'idée qui sous-tend cette initiative, c'est que si nous nous concentrons davantage sur les gens, nos opérations se dérouleront mieux et le Canada sera un endroit plus sécuritaire. Nous avons donc mis en place les quatre piliers suivants: nos gens, notre culture, notre gérance et nos services de police. Chaque pilier renferme ses propres initiatives.
Tous ces efforts visent à rendre notre culture plus tolérante, plus inclusive et plus diversifiée, afin que nous devenions le reflet des collectivités que nous servons. Les membres du personnel ont besoin de formation et ils doivent veiller à... Comment pouvons-nous les débarrasser de leurs préjugés inconscients — ou parfois conscients — pendant l'exercice de leurs fonctions? C'est la partie la plus difficile de ce travail, car lorsqu'on exerce des fonctions policières auprès de groupes dans lesquels se reproduit le même type d'incidents, il est très facile de nourrir un préjugé inconscient.
Comment pouvons-nous enseigner aux gens à reconnaître cette situation et à faire preuve d'une plus grande empathie? Nous pouvons, par exemple, intégrer l'exercice des couvertures à la formation qu'ils reçoivent à l'École de la GRC. Le cours sur la culture et l'humilité est aussi très utile. L'adoption d'une approche axée sur la sensibilisation aux traumatismes lors des interventions auprès des victimes a fait partie de nos mesures d'intervention dans le dossier des femmes et des filles autochtones disparues et assassinées. Nous avons plusieurs mesures dans le cadre de cette approche, et lorsque nous parlons de... Nous avons créé un Bureau national des normes et pratiques d’enquête, afin que ces enquêtes soient traitées de la même façon, peu importe qui sont les victimes ou les criminels.
Nous devons améliorer nos renvois en matière de justice réparatrice afin d'éviter que des personnes se retrouvent dans le système judiciaire, surtout les jeunes. Il faut donc pratiquer la justice réparatrice avant que des accusations soient portées. Nous devons donc améliorer les renvois.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:40
L'enquête a été lancée en 2016, et nous avons reçu le rapport à la fin du mois de janvier 2020. Ils ont rédigé ce rapport avec beaucoup de soin et ils ont mené une enquête approfondie, et il est donc très important que nous fassions la même chose lorsque nous examinerons ces recommandations.
J'ai personnellement déjà lu le rapport. Habituellement, j'attends que nos analystes l'examinent et le peaufinent, mais je voulais lui donner toute mon attention au début du processus, afin d'éviter les retards inutiles. En effet, souvent, nous lisons le rapport et nous voyons ce que nous avons fait et ce que nous pouvons faire, et il y a beaucoup de travail. Nous nous demandons ensuite si nous sommes d'accord avec les recommandations ou non.
J'ai donc personnellement examiné le rapport. Je n'ai pas de problème avec la plupart des recommandations, car elles nous permettront de devenir un meilleur service de police. Mon objectif est de faire en sorte que le rapport soit publié à l'automne.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:41
La GRC n'a plus ce rapport. C'est maintenant la Commission civile d'examen et de traitement des plaintes qui s'en occupe. Nous avons terminé notre examen de ce rapport, et la CCETP l'a reçu il y a quelques semaines.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:41
Ce rapport contient de nombreuses recommandations. Encore une fois, il concerne une enquête sur six ans. Il a fallu étudier deux ou trois téraoctets d'information et nous voulions nous assurer de mener un examen adéquat, car ces gens ne méritent pas moins.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:42
Je peux affirmer qu'aucune force n'a été utilisée contre les gens dans le cadre de notre réponse aux manifestations autochtones qui ont eu lieu dans le Nord de la Colombie-Britannique. Des personnes ont été arrêtées.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:43
Nous avons fait un travail sans précédent pour établir des liens avec cette collectivité et les chefs héréditaires et nous avons eu de nombreuses discussions. C'était donc une réussite sur le plan opérationnel.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:43
Lorsque nous utilisons certains types de ressources, par exemple, lorsque nous avons des représentants de l'ordre public, ces gens ne sont pas armés. Ils n'ont pas d'arme, mais juste au cas où quelque chose arriverait ou n'irait pas comme prévu, ils doivent être protégés, et ils ont donc ce qu'on appelle une surveillance armée...
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:44
L'équipe spécialisée, c'est-à-dire l'équipe d'intervention d'urgence, était à l'arrière-plan. Il y avait des agents en uniforme et armés qui surveillaient la situation.
M. Charlie Angus: D'accord. Je vous remercie.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:45
Vous soulevez un excellent point. Nous examinons actuellement un projet, car nous avions autrefois un programme de gendarmes spéciaux, par exemple, dans lequel des membres de la collectivité pouvaient suivre une formation adaptée et retourner ensuite dans leur collectivité. Nous nous sommes en quelque sorte éloignés de ce programme, car on nous a dit qu'il s'agissait d'un système à plusieurs niveaux, mais je pense qu'avec les freins et contrepoids appropriés... J'ai discuté avec les représentants des territoires, et ils ont très hâte d'examiner cette possibilité.
Nous avons également un excellent projet de recrutement en cours au Nunavut, par exemple, pour les personnes qui n'ont pas accès à la formation nécessaire pour acquérir certaines des compétences nécessaires pour devenir policier. Nous formons actuellement ces personnes au Nunavut pour les préparer à entrer à l'École de la GRC. Elles n'ont pas souvent accès à la conduite, par exemple, et nous comblons donc cette lacune.
Je pense qu'il doit exister des parcours autres que le parcours traditionnel pour entrer dans la GRC.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:46
Vous soulevez de nouveau un excellent point, en ce sens que nos renseignements organisationnels ne sont pas très pertinents dans ce domaine.
Nous avons ce qu'on appelle une méthodologie d'affectation des ressources de la police. Déterminer le nombre d'agents de police nécessaires dans une zone donnée exige beaucoup de personnel. Dans un endroit comme Vancouver ou Toronto, c'est très facile à calculer, parce qu'il s'agit d'un seul lieu géographique. Quand on parle du Nord, où quelqu'un doit se rendre en motoneige ou en bateau pour aller s'enquérir d'une plainte, c'est très difficile à calculer en termes de distance et de durée. Il est même possible que les agents doivent prendre l'avion pour se rendre dans une autre collectivité, parce que nous n'avons pas de détachement de police dans chaque collectivité.
Calculer ce ratio exige beaucoup de personnel. Les divisions ne peuvent en calculer que deux par an. Nous avons besoin de meilleurs renseignements pour pouvoir déterminer combien de personnes ou d'agents de police sont nécessaires pour assurer des services de police adaptés dans une collectivité. Absolument.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:48
Non, vous avez tout à fait raison. Nous avons besoin de ce niveau de supervision.
Brenda Lucki
Voir le profil de Brenda Lucki
Brenda Lucki
2020-06-23 18:48
À l'échelon du détachement, si je ne m'abuse, ils ont leur plan annuel de rendement, qui comprend un processus d'assurance de la qualité à l'échelon de l'unité. Ils examinent chaque activité pour voir s'il y a des risques à contrer, et le résultat est censé remonter pour alimenter l'examen de la gestion.
Résultats : 46 - 60 de 19037 | Page : 4 de 1270

|<
<
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes