Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 538
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Merci, monsieur le président.
Merci, madame Hogan, de bien vouloir comparaître devant nous aujourd'hui. Je tiens moi aussi à vous féliciter pour votre nomination.
Vous avez indiqué dans votre déclaration qu'il vous faudra des années pour effectuer tous les audits nécessaires relativement aux dépenses liées à la COVID-19. En considérant l'ampleur des mesures mises en place dans ce contexte et du travail additionnel que cela exige pour votre bureau, il faut comprendre que votre demande pour obtenir 10,8 millions de dollars supplémentaires a été formulée à un moment où votre mandat avait déjà été élargi alors qu'on vous demandait d'en faire davantage sans vous fournir plus de ressources. Est-ce que je me trompe?
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Pourrait-on dire que cette requête est désormais totalement désuète?
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Je cite M. Ricard, le vérificateur général par intérim, lors de sa comparution devant notre comité: « La pandémie de COVID-19 a simplement démontré — à une échelle 10 fois plus grande, si je puis m'exprimer ainsi — les difficultés que nous vivons. »
Est-ce que vous souscrivez à cet énoncé de principe?
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Vous avez parlé de technologie à quelques reprises, et je voudrais vous poser une question à ce sujet.
Je veux toutefois vérifier d'abord quelque chose. Monsieur Ricard, votre prédécesseur par intérim, a indiqué que tous les audits autres que ceux faisant suite à des ordres de la Chambre, ou aux trois motions adoptées par la Chambre, ont été mis en veilleuse. Je présume que c'est toujours le cas.
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Est-ce qu'il en va de même des audits découlant de mandats spéciaux?
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
J'en viens finalement à la technologie. Vous avez signalé qu'il était problématique de voir votre bureau utiliser encore DOS comme système d'exploitation. Pouvez-vous nous en dire plus long sur les lacunes technologiques qui empêchent votre bureau d'effectuer tout le travail qu'il devrait être en mesure de réaliser?
Voir le profil de James Cumming
PCC (AB)
Merci, monsieur le président.
Merci, madame Hogan, et félicitations. J'ai hâte de travailler avec vous au sein du Comité. Je vous souhaite le meilleur dans vos nouvelles fonctions.
Lorsque vous avez témoigné au comité des comptes publics, je pense que vous avez parlé d'environ 575 employés au Bureau du vérificateur général. Pouvez-vous nous dire combien de ces employés sont auditeurs? Comment les tâches sont-elles réparties entre les vérifications de rendement et les audits d'états financiers? Envisage-t-on de modifier cet équilibre, compte tenu de la portée des audits que vous effectuez actuellement?
Voir le profil de James Cumming
PCC (AB)
Eh bien, vous avez réussi cet examen, selon M. Hayes.
Vous avez parlé de la technologie. J'ai déjà travaillé à un cabinet comptable. On y était entre autres animé par la mise en œuvre de technologies pour améliorer la productivité, pour maintenir stable l'effectif, ou même le réduire, tout en étant capable d'accroître le nombre d'audits et le rendement. Votre philosophie pour la suite des choses consiste-t-elle à effectuer une mise à niveau de la technologie pour accroître la production, peut-être à l'aide de l'intelligence artificielle ou d'analyses? Vous pourriez peut-être nous faire part un peu de votre réflexion concernant les améliorations à apporter dans ce domaine?
Voir le profil de James Cumming
PCC (AB)
Je vous remercie, monsieur le président.
J'aimerais remercier les témoins de comparaître aujourd'hui.
La raison d'être de la Banque de l'infrastructure est d'investir et d'attirer les investissements du secteur privé et des investisseurs institutionnels dans des projets d'infrastructure au Canada ou qui sont en partie au Canada et qui généreront des revenus et qui seront d'intérêt public en favorisant, par exemple, les conditions qui stimulent la croissance économique ou en contribuant à la durabilité des infrastructures au Canada.
J'aimerais mieux comprendre le point concernant la croissance économique. Si vous tentez d'attirer les investissements, et si le secteur privé répond à cette demande et que vous en remboursez une partie, quels critères utilisez-vous pour déterminer à quoi ressemble cette croissance économique? Il existe de nombreux projets qui ne sont pas forcément rentables. Ils peuvent être fortement subventionnés, mais ils ne seront jamais autosuffisants.
J'aimerais seulement comprendre vos critères. Comment cernerez-vous les projets les plus prometteurs?
Voir le profil de James Cumming
PCC (AB)
La COVID-19 a créé une situation très difficile, et nous accumulons des dettes et des déficits énormes. Vous parlez de la production de revenus. Si nous avons des projets qui généreront des revenus élevés qui nous permettront ensuite de payer une partie de ces dettes, ne devrions-nous pas nous efforcer d'appuyer les projets d'infrastructure qui généreront ces revenus, et possiblement des revenus d'exportation? Je comprends les ports, dans une certaine mesure.
Ne devrions-nous pas nous concentrer davantage sur ce secteur?
Voir le profil de James Cumming
PCC (AB)
Dans quelle mesure évaluez-vous le plan d'affaires de chaque projet?
Ce qui me préoccupe, c'est l'énorme montant de la dette publique contractée et le fait que la Banque appuie certains de ces projets. De plus, certains de ces projets sont fortement subventionnés par les municipalités, car les clients ne paient pas le plein tarif. Une subvention n'attend pas l'autre et la réalité, c'est que tous ces échelons de gouvernement ont de la difficulté avec les coûts d'exploitation et leur capacité à faire fonctionner ces projets d'infrastructure.
Cela fait-il partie de l'analyse? Je pense que ce sera un énorme problème.
Voir le profil de James Cumming
PCC (AB)
Pour chacun des investissements que vous avez effectués, si nous examinions, dans trois ou quatre ans, les mesures mises en oeuvre dans le cadre de votre mandat, pourrions-nous trouver des données probantes qui montreraient comment ces investissements ont permis d'accélérer la croissance économique, d'accroître la durabilité et de réduire les émissions de gaz à effet de serre, bref, des preuves que nous avons accompli ce que nous avions annoncé?
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Je vous remercie, monsieur le président.
M. Poilievre avait tellement le vent dans les voiles que je vais lui donner le reste de mon temps.
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Merci, monsieur le président. Je remercie les représentants de la Banque de l'infrastructure du Canada de comparaître.
J'aimerais parler de certains des projets pour mieux comprendre le rôle de la Banque de l'infrastructure du Canada. J'ai examiné les 10 projets, et est-il exact que pour quatre d'entre eux, il s'agit strictement de fournir des conseils?
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
L'autre projet pour lequel il existe un protocole d'entente est le projet de la Lulu Island Energy Company. Il ne s'agira probablement pas uniquement de donner des conseils. Est-ce exact?
Résultats : 1 - 15 de 538 | Page : 1 de 36

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes