Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 91 - 105 de 871
Voir le profil de Glen Motz
PCC (AB)
Madame la présidente, les cyberattaques ont augmenté de près de 500 % dans le monde. Les pirates informatiques constituent une menace, car ils amassent des renseignements et s'attaquent à notre système de santé, aux entreprises, et bien sûr aux particuliers. Nous savons que les données d'au moins un hôpital canadien et de milliers de nos travailleurs de la santé ont été compromises.
Quels moyens le gouvernement a-t-il mis en place pour arrêter ces pirates informatiques, et pour protéger les systèmes d'information et les citoyens de notre pays?
Voir le profil de Glen Motz
PCC (AB)
Madame la présidente, il y a quelques semaines, le gouvernement a annoncé qu'il envisageait de libérer certains détenus afin d'alléger le fardeau qui pèse actuellement sur le système et d'empêcher la propagation du coronavirus dans nos prisons. Cependant, cela ne ferait que refiler le problème aux policiers et mettre en péril la sécurité de nos collectivités, sans parler du risque accru de propagation du virus au sein de la population.
Quelles consignes le gouvernement, par l'intermédiaire du ministre de la Sécurité publique, a-t-il données à la commissaire du Service correctionnel, et quelles sont les mesures qui ont été prises pour régler cette problématique?
Voir le profil de Glen Motz
PCC (AB)
Madame la présidente, le ministre de la Sécurité publique a promis que seuls les délinquants non violents seraient libérés sous condition pour réduire les risques d'éclosion du coronavirus dans les pénitenciers, comme la leader adjointe du gouvernement... la vice-première ministre l'avait déclaré. Toutefois, des reportages médiatiques ont récemment confirmé que des délinquants violents sont relâchés, et je me demande pourquoi c'est le cas.
Voir le profil de Glen Motz
PCC (AB)
Madame la présidente, cette question s'adresse probablement davantage à la vice-première ministre.
Le Canada et les États-Unis se sont récemment entendus pour prolonger l'interdiction de tous les déplacements transfrontaliers non essentiels. Les dispositions de cette nouvelle entente ont-elles été modifiées par rapport à la précédente, oui ou non, et quels critères devront être satisfaits pour que le gouvernement envisage de rouvrir la frontière?
Voir le profil de Glen Motz
PCC (AB)
Madame la présidente, à la mi-mars, le centre de formation de la GRC a été fermé, et les cadets ont été renvoyés chez eux — avec leur plein salaire, bien sûr. La GRC dispose de milliers d'agents pleinement qualifiés et financés par le fédéral. Le gouvernement a-t-il demandé à la GRC de réassigner les 400 recrues? La vice-première ministre peut-elle nous dire comment les agents de la GRC, qui sont financés par le fédéral, aident les Canadiens qui sont sur la ligne de front durant la crise actuelle?
Voir le profil de Tom Kmiec
PCC (AB)
Voir le profil de Tom Kmiec
2020-04-20 18:38 [p.2226]
Madame la présidente, mes questions s'adressent à la ministre de la Petite Entreprise et de la Promotion des exportations. Je veux revenir sur une question que je lui ai posée pendant la période des questions, concernant la Banque de développement du Canada et Exportation et développement Canada. Encore une fois, j'aimerais connaître, en date d'hier ou des derniers jours, la valeur totale des prêts que ces deux institutions ont accordés. Je veux aussi savoir quelle est la différence entre cette valeur et celle des prêts qu'ils ont accordés au cours des années précédentes. Selon le site Web de la Banque de développement du Canada, la valeur de cette année se situe entre 15 et 60 millions de dollars; j'espère qu'un employé exonéré intrépide a pu envoyer par courriel la réponse à cette question à la ministre.
Voir le profil de Tom Kmiec
PCC (AB)
Voir le profil de Tom Kmiec
2020-04-20 18:39 [p.2227]
Madame la présidente, je voudrais remercier la ministre de sa gentillesse. Elle a fait preuve de courtoisie à l'égard du député de Nouveau-Brunswick-Sud-Ouest, et j'espérais donc qu'elle le fasse aussi à mon égard. Je m'y attends dans les prochains jours.
Le Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes utilise un critère différent, à savoir un taux d'intérêt de 0 % sur les prêts commerciaux. Les prêts accordés par la Banque de développement du Canada sont en fait des prêts à taux commercial pour certains des plus grands producteurs de l'Alberta.
Nous constatons déjà une réduction de la production de 400 000 barils par jour et, selon certaines prévisions, la production en Alberta et dans l'ouest du Canada diminuera d'un million de barils par jour. Nous avons vu l'incroyable chute du cours du WTI aujourd'hui, mais on s'attend à ce qu'il rebondisse légèrement demain.
En ce qui concerne la Banque de développement du Canada et Exportation et Développement Canada, j'aimerais savoir quelles définitions et quels délais seront utilisés pour déterminer quelles entreprises et quels exploitants pourront bénéficier de leurs prêts.
Voir le profil de Tom Kmiec
PCC (AB)
Voir le profil de Tom Kmiec
2020-04-20 18:41 [p.2227]
Madame la présidente, comme la ministre le sait, les prêts consentis aux grands producteurs et à ceux de taille moyenne sont souvent assortis de conditions. Dans certaines situations, les entreprises deviennent insolvables parce que le produit qu'elles vendent se vend à un prix négatif. En fait, actuellement, si les épiceries étaient ouvertes, je pourrais acheter un paquet d'eau en bouteille, mais un baril de pétrole serait moins cher. Le pétrole est gratuit en ce moment, et les raffineries de toute l'Amérique du Nord n'en veulent pas.
Les prêts en question me préoccupent, car la Banque de développement du Canada et Exportation et Développement Canada prennent trop de temps pour débloquer ce que la ministre appelle un grand volume d'argent — des milliards de dollars — en raison des critères et des règles d'admissibilité. Lorsque les entreprises obtiendront enfin un prêt, nombre d'entre elles verront les banques invoquer les obligations dont leurs prêts sont assortis. Les banques commenceront à gérer les affaires des entreprises dans l'Ouest canadien.
La ministre s'engagera-t-elle à prendre des mesures pour éviter cela et pour que les banques à charte soient tenues à l'écart afin que les propriétaires puissent continuer à gérer leur entreprise jusqu'à ce qu'ils obtiennent des liquidités additionnelles?
Voir le profil de Tom Kmiec
PCC (AB)
Voir le profil de Tom Kmiec
2020-04-20 18:43 [p.2227]
Madame la présidente, en plus des répercussions de la pandémie virale, on constate aussi la chute abrupte des prix de pétrole. Le gouvernement envisage-t-il de lancer d'autres programmes de soutien pour appuyer les travailleurs du secteur énergétique en cette période qui est sans précédent dans l'histoire de l'établissement des prix de pétrole depuis au moins les années 1940 et depuis l'établissement du West Texas Intermediate? Le gouvernement prépare-t-il une deuxième ronde de programmes de soutien aux entreprises?
Voir le profil de Garnett Genuis
PCC (AB)
Monsieur le Président, j'ai deux questions précises à poser à la ministre qui reflètent les préoccupations dont me font part les propriétaires d'entreprises de ma circonscription.
La première question porte sur le critère de la masse salariale associé au prêt aux entreprises. Beaucoup d'entreprises me disent qu'elles pourraient payer les propriétaires-exploitants à l'aide de dividendes. Il peut y avoir des entreprises familiales dont la masse salariale n'est pas très élevée parce que tout le monde contribue et travaille ensemble. La ministre est-elle disposée à s'assurer que les personnes payées à l'aide de dividendes ou les employés d'entreprises familiales peuvent eux aussi accéder au Compte d'urgence pour les entreprises canadiennes?
La deuxième question porte sur des préoccupations soulevées par des entreprises, qui s'inquiètent de ce qui se passera quand la subvention salariale arrivera à expiration. Les entreprises pensent à l'avance. Qu'arrivera-t-il si elles sont forcées de mettre à pied des gens parce qu'elles ne sont pas en mesure de les garder en poste après la fin de la période prévue pour la subvention salariale? Elles veulent de la clarté afin qu'elles puissent faire des plans et prendre des décisions maintenant. Elles doivent savoir ce qui se produira lorsque la subvention prendra fin. Je saurais gré à la ministre de répondre à ces deux questions précises.
Voir le profil de Garnett Genuis
PCC (AB)
Monsieur le Président, nous savons comment lutter contre le virus, car nous avons vu Taïwan et la Corée du Sud le faire efficacement. Ils ont axé leurs efforts sur des taux élevés de dépistage et des mesures très efficaces pour suivre la trace des personnes. Certains ont comparé la lutte contre le virus à une guerre. Or, il est impossible de gagner une guerre lorsque l'on ne connaît pas l'ennemi. Pour connaître l'ennemi, il faut effectuer un dépistage et un suivi efficaces. D'après moi, nous ne serons pas en mesure de surmonter la crise tant que nous ne mettrons pas en place des systèmes à cet effet. En ce qui concerne la mise sur pied des systèmes nécessaires pour effectuer des tests de dépistage et des suivis, les progrès accomplis par le gouvernement sont insuffisants.
J'aimerais entendre les observations de la députée sur l'idée que nous devons prendre des mesures énergiques, à en juger par les leçons tirées des expériences de la Corée du Sud et de Taïwan, et mettre sur pied des systèmes qui nous permettent de savoir où se trouve l'ennemi, afin de le combattre efficacement.
Voir le profil de Garnett Genuis
PCC (AB)
Monsieur le Président, le député a parlé du financement du système de santé. Évidemment, dans un monde idéal, tout le monde voudrait qu'on finance davantage ce genre de choses. Il y a aussi la question de la façon dont ce financement est dépensé.
Nous avons appris que, sous le gouvernement libéral, un stock important d'équipement de protection individuelle a été détruit sans être remplacé. Nous avons appris que l'Agence de la santé publique du Canada, supposément responsable des mesures de préparation à une pandémie, s'était servi des sommes à sa disposition pour financer des programmes liés aux changements climatiques. On pourrait penser que, normalement, ce genre de programmes devrait être du ressort d'Environnement Canada, mais l'Agence de la santé publique du Canada a bien financé des programmes liés aux changements climatiques et pourtant, la ministre de la Santé a reconnu que nous n'étions pas prêts pour faire face à la situation actuelle.
Le député ne croit-il pas qu'il faudrait aussi discuter de la façon pour le gouvernement fédéral de mieux planifier et d'utiliser efficacement les ressources dont nous disposons? Par exemple, le gouvernement devrait utiliser les sommes affectées à la santé publique pour des mesures de santé publique et il ne devrait pas détruire de l'équipement de protection individuelle essentiel.
Voir le profil de Tim Uppal
PCC (AB)
Voir le profil de Tim Uppal
2020-04-11 14:18 [p.2121]
Monsieur le président, lors du dernier débat d'urgence, le ministre des Finances a déclaré que l'aide arrivait très rapidement dans le secteur de l'énergie, précisant qu'il ne parlait pas de semaines, mais bien d'heures. Néanmoins, deux semaines et demie plus tard, aucune aide n'a été annoncée. Depuis le début de cette pandémie, les compagnies pétrolières et gazières canadiennes ont annulé pour 8,5 milliards de dollars de dépenses prévues et d'investissements, faisant simplement leur possible pour survivre.
Est-il vrai que le ministre des Finances n'a pas réussi à obtenir l'approbation du Cabinet pour apporter de l'aide au secteur canadien de l'énergie, oui ou non?
Voir le profil de Tim Uppal
PCC (AB)
Voir le profil de Tim Uppal
2020-04-11 14:19 [p.2122]
Monsieur le président, dans ce cas, pourquoi le gouvernement tarde-t-il à venir en aide au secteur énergétique? La réponse du ministre est insatisfaisante.
À la fin du mois dernier, le premier ministre a déclaré que les libéraux étaient conscients que certaines industries avaient été durement touchées par la baisse des cours du pétrole et la COVID-19 et que le gouvernement allait donc en faire plus dans des secteurs importants. Pourtant, le Cabinet n'a toujours pas approuvé le projet d'expansion de Nova Gas Transmission d'une valeur de 1,5 milliard de dollars.
Le premier ministre s'engagera-t-il à en faire plus et approuvera-t-il ce projet afin d'aider le secteur pétrolier et gazier à se relever dès que la crise sera terminée?
Voir le profil de Tim Uppal
PCC (AB)
Voir le profil de Tim Uppal
2020-04-11 14:20 [p.2122]
Monsieur le président, je conviens que la subvention salariale est d'une grande importance, mais il y a un projet en attente de l'approbation du Cabinet.
Le gouvernement approuvera-t-il le projet d'expansion de Nova Gas?
Résultats : 91 - 105 de 871 | Page : 7 de 59

|<
<
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes