Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 80
Voir le profil de Gérard Deltell
PCC (QC)
Voir le profil de Gérard Deltell
2021-06-23 15:04 [p.9056]
Monsieur le Président, il y a un autre développement majeur dans l'affaire du laboratoire de Winnipeg. À nouveau, cela concerne la personne qui a été expulsée et escortée par la GRC lors de son départ.
Ce matin, le National Post nous apprend qu'elle a collaboré avec le gouvernement chinois concernant deux inventions: à preuve, son nom se retrouve sur les deux brevets de ces inventions. Ici, au Canada, nos lois obligent la personne qui collabore avec un pays étranger de le déclarer directement au gouvernement pour que le gouvernement lui donne l'autorisation.
La question est fort simple pour le premier ministre: est-ce que son gouvernement a donné l'autorisation à cette chercheuse pour collaborer avec la Chine, oui ou non?
Mr. Speaker, there is another major development in the Winnipeg lab story, once again about the individual who was fired and escorted out by the RCMP.
This morning, the National Post reported that this person had collaborated with the Chinese government on two inventions, noting that her name was listed as an inventor on two patents. Canadian law states that an individual collaborating with a foreign country must directly inform the government and seek authorization.
My question for the Prime Minister is very simple. Did his government authorize this researcher to collaborate with China, yes or no?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2021-06-23 15:04 [p.9056]
Monsieur le Président, moi aussi j'ai vu cette nouvelle troublante ce matin, alors j'ai demandé à la ministre de faire un suivi pour s'assurer exactement de ce qui s'est passé.
Mr. Speaker, I also saw that troubling news this morning, so I asked the minister to follow up and figure out exactly what happened.
Voir le profil de Michael Chong
PCC (ON)
Monsieur le Président, des documents publics et des articles universitaires examinés par des pairs nous ont appris qu'un scientifique militaire chinois, Feihu Yan, de l'Armée populaire de libération, travaillait au laboratoire de Winnipeg, un établissement de niveau 4 où sont manipulés les virus et les agents pathogènes les plus dangereux du monde.
Qui a autorisé cette personne à travailler au laboratoire du gouvernement à Winnipeg?
Mr. Speaker, we know from public documents and peer-reviewed academic papers that a Chinese military scientist, Feihu Yan, of the People's Liberation Army worked at the Winnipeg lab, a level 4 facility where the world's most dangerous viruses and pathogens are handled.
Who approved this individual to work at the government's lab in Winnipeg?
Voir le profil de Patty Hajdu
Lib. (ON)
Monsieur le Président, le Laboratoire national de microbiologie est un établissement sécuritaire, et tous ceux qui y travaillent ou qui ont à s'y rendre doivent subir une vérification de sécurité et respecter des protocoles, des procédures et des politiques stricts. C'est très important, non seulement pour le laboratoire, mais pour le Canada et pour les Canadiens.
En cette Semaine nationale de la fonction publique, je tiens à remercier le laboratoire de l'incroyable travail accompli pour aider les Canadiens pendant la pandémie de COVID‑19.
Mr. Speaker, the National Microbiology Laboratory is a secure facility, and everyone working at it or visiting the lab must undergo security screening and adhere to the strictest protocols, procedures and policies. This is very important, not only to the lab but to Canada and Canadians.
I want to thank the lab during Public Service Week for its incredible work in helping Canadians through COVID-19.
Voir le profil de Michael Chong
PCC (ON)
Monsieur le Président, le gouvernement ne répond pas à mes questions, alors je tente un nouvel essai. Des documents universitaires examinés par des pairs, lesquels sont publics, nous ont appris qu'un scientifique militaire chinois, Feihu Yan, de l'Armée populaire de libération, s'est vu accorder l'accès au laboratoire du gouvernement à Winnipeg, un établissement de niveau 4 où sont manipulés les virus les plus dangereux du monde. Comment cette personne a-t-elle obtenu accès au laboratoire alors que cela semble contrevenir à la politique en matière de sécurité?
Mr. Speaker, the government is not answering my questions, so I will ask this again. We know from peer-reviewed academic papers, which are public documents, that a Chinese military scientist, Feihu Yan, of the People's Liberation Army, was granted access to work in the government's Winnipeg lab, a level 4 facility where the world's most dangerous viruses are handled. How did this individual gain access to the lab in apparent contravention of security policy?
Voir le profil de Patty Hajdu
Lib. (ON)
Monsieur le Président, depuis le début de la pandémie de COVID‑19, le Laboratoire national de microbiologie travaille sans relâche pour protéger les Canadiens. En cette semaine nationale de reconnaissance de la fonction publique, je tiens à remercier les employés dévoués du laboratoire. D'ailleurs, ce laboratoire a été parmi les premiers au monde à pouvoir créer un test PCR à partir de la séquence génétique d'origine. Le Canada a d'incroyables scientifiques et chercheurs qui contribuent aux progrès scientifiques.
Mr. Speaker, every step of the way, the National Microbiology Lab has been working so hard to protect Canadians through COVID‑19. I want to thank the hard-working lab employees during this national week of recognition of public servants. In fact, they were one of the first labs in the world to be able to create a PCR test from the original genetic sequence. We have incredible scientists and researchers here in Canada, helping to lead the way.
Voir le profil de Erin O'Toole
PCC (ON)
Voir le profil de Erin O'Toole
2021-06-10 14:21 [p.8220]
Monsieur le Président, il est navrant de constater les manœuvres politiques et les opérations de camouflage auxquelles la députée et le gouvernement sont prêts à recourir relativement à l'atteinte à la sécurité nationale survenue au laboratoire de microbiologie de Winnipeg, un laboratoire de niveau 4 qui manipule les virus les plus mortels de la planète. Une personne doit détenir deux habilitations de sécurité pour pouvoir y travailler. Une telle atteinte à la sécurité nationale est catastrophique.
Les Canadiens se posent des questions. Nous ne voulons pas d'une opération de camouflage de la part de la secrétaire parlementaire. Nous voulons savoir si les libéraux se conformeront à l'ordre du Parlement et s'ils divulgueront à tous les Canadiens la nature de cette atteinte à la sécurité nationale.
Mr. Speaker, it is sad to see the political games and cover-ups that the member and the government are willing to go to with respect to a breach at our level 4 biosecurity lab in Winnipeg. This is a lab working with the deadliest viruses in the world. People need two security clearances to work at that lab, and a security breach of that nature is catastrophic.
Canadians have questions. We do not need cover-ups from a parliamentary secretary. We need to know this: Will the Liberals follow the order of this Parliament and disclose to all Canadians the nature of their security breach?
Voir le profil de Jennifer O'Connell
Lib. (ON)
Monsieur le Président, seul le chef de l’opposition considère le fait que le gouvernement a fourni tous les documents non caviardés sans en compromettre la confidentialité comme étant une opération de camouflage. Ou bien le député d'en face ne comprend rien à la sécurité nationale, ou bien il ne s'en soucie aucunement.
Nous avons fourni les documents. Nous faisons confiance aux membres diligents du Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement et du secrétariat qui les soutient. Nous sommes convaincus qu'ils s'acquitteront de la tâche et procureront la transparence souhaitée sans compromettre les systèmes de sécurité nationale du Canada.
Mr. Speaker, only the Leader of the Opposition considers the fact that our government has provided all of the documents unredacted in a secure manner to be somehow a cover-up. Either the member opposite does not understand national security or he simply does not care.
We have provided those documents. We have faith in the hard-working members of NSICOP and the secretariat that supports them to do this work and to provide that transparency while maintaining the safety and security of our national security systems in Canada.
Voir le profil de Erin O'Toole
PCC (ON)
Voir le profil de Erin O'Toole
2021-06-10 14:23 [p.8220]
Monsieur le Président, la secrétaire parlementaire me déçoit. Elle devrait savoir que je prends extrêmement au sérieux la sécurité nationale de notre pays. C'est la raison pour laquelle j'ai été membre des Forces armées canadiennes pendant 12 ans et pour laquelle je crains qu'une infiltration ait eu lieu au laboratoire le plus important du Canada.
Hier, une sommité canadienne en matière de sécurité a dit que des agents chinois ont infiltré le laboratoire sous les yeux du gouvernement libéral. Nous savons que le directeur du laboratoire a démissionné peu de temps après la découverte de cette atteinte à la sécurité nationale. Le Parlement a la responsabilité d'examiner une faille de sécurité de cette nature.
Pourquoi la députée continue-t-elle de dissimuler un manquement au devoir de protéger les Canadiens?
Mr. Speaker, I am disappointed in the parliamentary secretary. She should know that I take the national security of our country extremely seriously. It is why I served 12 years in the Canadian Armed Forces and why I am concerned that there has been an infiltration at the top lab in Canada.
Yesterday, one of Canada's top security experts said that Chinese agents had infiltrated the lab under the watch of the Liberal government. We know that the lab's director resigned shortly after this breach. Parliament has a responsibility to examine a failure of this nature.
Why is the member continuing to cover up a failure to protect Canadians?
Voir le profil de Jennifer O'Connell
Lib. (ON)
Monsieur le Président, si le chef de l’opposition se préoccupe de la sécurité nationale, il a une bien curieuse manière de le montrer. Nous avons fourni tous les documents, non censurés, au Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement. Comme le député d’en face fait allusion à son service militaire, j’aimerais citer un professeur du Collège militaire royal du Canada concernant le travail du Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement. Il s’exprime ainsi: « Je pense que cela témoigne de l’importance d’avoir des parlementaires pour effectuer un examen indépendant des organismes concernant les changements que le gouvernement a mis en place ».
Je pense que tout le monde devrait lire le rapport du Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement. Ce comité est respecté...
Mr. Speaker, if the Leader of the Opposition cares about national security, he has a pretty funny way of showing it. We have provided all of the documents unredacted to NSICOP. Because the member opposite references his service, let me point out a quote from a professor from the Royal Military College of Canada in reference to the work of NSICOP. He said, “I think it demonstrates the value of having an independent review of organizations by parliamentarians of the changes that the government has put in place.”
I think the NSICOP report is very important for everyone to read. NSICOP is respected—
Voir le profil de Michael Chong
PCC (ON)
Monsieur le Président, peut-être que le gouvernement pourrait commencer par répondre aux questions que nous avons posées au sujet des atteintes à la sécurité nationale survenues au laboratoire de Winnipeg. À l'évidence, ces atteintes sont bel et bien survenues et il faut obtenir des réponses.
Quand le gouvernement répondra-t-il enfin aux questions suivantes: pourquoi deux scientifiques du gouvernement ont-ils été renvoyés du laboratoire de Winnipeg? Où sont ces deux scientifiques du gouvernement? Pourquoi un scientifique de l'armée chinoise a-t-il obtenu l'accès au laboratoire hautement sécurisé de Winnipeg? Y a-t-il eu des transferts non autorisés de matières de Winnipeg à Wuhan?
Mr. Speaker, perhaps the government can start helping by answering questions that we have been asking about the national security breaches at the Winnipeg lab. Clearly, there were breaches and we need answers.
When will it start answering the questions we are asking: Why were the two government scientists fired from the Winnipeg lab? Where are these two government scientists? How did a Chinese military scientist get access to this top level lab in Winnipeg? Were there any unauthorized transfers of materials from Winnipeg to Wuhan?
Voir le profil de Patty Hajdu
Lib. (ON)
Monsieur le Président, j'ai écrit au président du Comité des parlementaires sur la sécurité nationale et le renseignement, qui est l'endroit approprié pour examiner les dossiers de sécurité nationale. Par ailleurs, l'agence a remis au greffier de la Chambre les documents non caviardés afin que le comité puisse les consulter.
Mr. Speaker, I have written to the chair of the NSICOP committee to refer this issue to the appropriate place to study these questions. As well, the agency has provided the committee the unredacted documents through the House clerk.
Voir le profil de Gérard Deltell
PCC (QC)
Voir le profil de Gérard Deltell
2021-06-02 14:43 [p.7822]
Monsieur le Président, il serait intéressant que le premier ministre réponde à des questions qui sont difficiles, mais essentielles, concernant ce qui s'est passé au Laboratoire national de microbiologie de Winnipeg.
Un chercheur lié à l'Armée populaire de libération de la Chine a reçu une cote de sécurité du Canada et a travaillé à ce laboratoire. Deux virus mortels ont été envoyés de Winnipeg à l'Institut de virologie de Wuhan en Chine communiste. Après cet envoi, deux chercheurs qui travaillaient à Winnipeg ont été expulsés sous escorte de la GRC.
Est-ce que le premier ministre est prêt à aller au fond des choses sur ces trois questions essentielles et importantes pour notre sécurité nationale, oui ou non?
Mr. Speaker, it would be nice if the Prime Minister could answer some difficult but necessary questions concerning what happened at the National Microbiology Laboratory in Winnipeg.
A researcher with ties to the Chinese People's Liberation Army was given a Canadian security clearance and worked at this laboratory. Two deadly viruses were shipped from Winnipeg to the Wuhan Institute of Virology in Communist China. After this shipment, two researchers who worked at the Winnipeg lab were marched out under RCMP escort.
Is the Prime Minister prepared to get to the bottom of these three matters, which are important and essential to our national security, yes or no?
Voir le profil de Justin Trudeau
Lib. (QC)
Voir le profil de Justin Trudeau
2021-06-02 14:44 [p.7822]
Monsieur le Président, comme nous l'avons déjà souligné, ces deux individus ne travaillent plus à l'Agence de la santé publique du Canada et nous ne pouvons pas faire de commentaires en raison de nos obligations liées à la vie privée. Cependant, je comprends tout à fait qu'il est important que les parlementaires puissent faire un suivi et poser des questions, même sur des dossiers extrêmement délicats de sécurité nationale.
C'est pour cela que nous avons créé un comité spécial de parlementaires avec toute la latitude et la capacité de traiter les questions les plus sensibles. Je recommande au député d'utiliser ce comité pour faire des suivis sur cette question, car ce comité est là pour cela.
Mr. Speaker, as we have already pointed out, those two individuals no longer work for the Public Health Agency of Canada, and we cannot comment because of our privacy obligations. However, I fully understand that it is important for parliamentarians to be able to follow up and ask questions, even on extremely delicate national security files.
That is why we set up a special committee of parliamentarians, with the latitude and ability to handle the most sensitive matters. I recommend that the member follow up on this question with the committee, because that is what it is there for.
Voir le profil de Gérard Deltell
PCC (QC)
Voir le profil de Gérard Deltell
2021-06-02 14:44 [p.7822]
Monsieur le Président, il est intéressant de voir que le premier ministre dit qu'il ne peut pas parler de ce cas parce que les deux personnes ont perdu leur emploi au laboratoire de Winnipeg. Or, c'est justement pour cela que nous posons des questions. Nous voulons savoir pourquoi ces gens ont été expulsés et escortés par la GRC quand ils ont quitté les lieux. Ces questions sont délicates, mais essentielles.
Je vais à nouveau poser ma question. Est-ce que le premier ministre pourrait au moins s'engager à ce que, à l'avenir, plus jamais personne ayant un lien quelconque avec la Chine communiste ou avec l'armée chinoise, comme cela a été le cas à Winnipeg, n'ait de cote de sécurité de niveau IV du Canada?
Mr. Speaker, it is curious to hear the Prime Minister say that he cannot talk about this case because the two people lost their jobs at the lab in Winnipeg, when that is exactly why we are asking questions. We want to know why those people were expelled and escorted out by the RCMP. These are sensitive issues, but they are essential.
I will ask my question again. Could the Prime Minister at least promise that never again will anyone with any ties to Communist China or the Chinese military be given a level 4 Canadian security clearance, as was the case in Winnipeg?
Résultats : 1 - 15 de 80 | Page : 1 de 6

1
2
3
4
5
6
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes