Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 42
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Monsieur le président, j'espérais pouvoir poser quelques questions à Betty Villebrun. Je ne suis pas sûr que nous puissions reprendre contact avec elle.
Thank you, Mr. Chair.
Mr. Chair, I was hoping that I'd be able to ask Betty Villebrun some questions. I'm not sure if we're going to reconnect with her.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vais commencer par le grand chef Kyikavichik.
Monsieur Kyikavichik, merci de comparaître devant nous aujourd'hui. Je pense que vous nous avez apporté beaucoup de renseignements, beaucoup de scénarios réels et beaucoup d'expériences que j'ai également vécues et dont j'ai entendu parler.
Nous avons entendu la ministre fédérale, qui a parlé des domaines sur lesquels elle veut se concentrer, mais il y a un domaine qui me préoccupe, et je veux que vous nous disiez si c'est un domaine sur lequel vous avez eu à vous pencher. Il s'agit des escortes. Plus précisément, il s'agit des personnes qui font l'objet d'une évacuation sanitaire. Elles sont habituellement dans un état grave et sont transportées sur une civière. Elles sont transportées d'un centre de santé vers le sud. Elles n'ont pas d'escorte. Elles sont là pour une urgence.
Quand les choses s'arrangent, quand elles vont mieux ou qu'il est temps pour elles de rentrer chez elles, parce qu'elles ne sont pas venues avec une escorte, elles ne peuvent pas avoir d'escorte pour partir. L'hôpital les amène à la porte et leur dit: «  Bien, monsieur   » ou «  Bien, madame, il est temps pour vous de partir   ». Souvent, ces personnes ne sont pas habillées correctement ou ne parlent pas assez bien l'anglais. Ces derniers temps, j'ai entendu quelques histoires d'horreur.
Pouvez-vous nous en parler en tant que domaine sur lequel nous devrions peut‑être commencer à nous concentrer pour garantir l'accès à des escortes? Pour moi, en tant que député, le problème principal des déplacements pour raisons médicales est celui des escortes.
I'll start with Grand Chief Kyikavichik.
Ken, thank you for presenting here today. I think you brought us a lot of information, a lot of real-life scenarios and many things that I've also experienced and heard about.
We heard from the federal minister, who talked about the areas that they want to focus on, but there's one area that concerns me, and I want you to let us know if this is an area that you've had to deal with. It's regarding escorts. More specifically, it's about people who are medevaced out. They're usually in critical condition and on a stretcher. They're taken from the health centre and sent south. They don't have an escort. They're there for emergency purposes.
When things turn around, when they're better or it's time for them to go home, because they never came with an escort, they can't have an escort to leave. The hospital brings them to the door and says, “Okay, sir,” or “Okay, madam, it's time for you to go.” A lot of times they're not dressed properly or they don't speak the English language well enough. There are a couple of horror stories that I've encountered over the last while.
Can you talk about that as an area that maybe we need to start really focusing on to make sure that escorts are provided? For me as an MP, the biggest issue on medical travel is the issue of escorts.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous les témoins de leur présence. En tant que Métis, j'étais un peu nerveux lorsque vous avez commencé à dire que les citoyens métis meurent plus jeunes que le reste des Canadiens.
Des voix: Ha, ha!
M. Michael McLeod: Dans les Territoires du Nord-Ouest, notre situation est un peu différente, car nous avons le régime d'assurance-maladie pour les Métis, et c'est un bon programme. Il est submergé, mais dans chaque communauté il y a aussi des déplacements pour des raisons familiales.
Un représentant de la nation métisse des Territoires du Nord-Ouest a comparu ici, il y a plusieurs réunions. Il a parlé de la question du logement. Des fonds destinés au logement ont été versés aux organisations autochtones nationales. Ces organisations ont reçu de l'argent, mais la nation métisse des Territoires du Nord-Ouest n'a rien reçu de ces fonds destinés au logement.
Si le gouvernement décide de verser de l'argent aux organisations autochtones nationales, laquelle de vos organisations recevrait de l'argent? Pourriez-vous nous donner une brève réponse?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to everybody who presented here. As a Métis person, I was getting a little nervous when you started talking about Métis citizens dying earlier than the rest of Canadians.
Voices: Oh, oh!
Mr. Michael McLeod: In the Northwest Territories, we're in a little bit of a different situation, because we do have Métis Health, and it's a good program. It's oversubscribed, but every community also has compassionate travel.
We heard from the NWT Métis Nation here several meetings ago, when they talked about housing. Now, housing money has flowed to the national indigenous organizations. The NIOs have received money, but the NWT Métis Nation didn't get any of the housing money.
If the government decides to have money flow to the national indigenous organizations, which one of your organizations would get money? Could you give us just a short answer?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Aux trois...
To all three—
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
D'accord. Alors je la pose au représentant de l'Alberta, M. Thom.
Okay. It's for the Alberta guy, Lee.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Je tiens à remercier la ministre et son équipe d'avoir pris le temps de nous parler de ce sujet très intéressant et important que sont les services de santé non assurés.
L'une des grandes préoccupations des électeurs de ma circonscription et des gouvernements autochtones des Territoires du Nord-Ouest est l'accompagnement dans le cadre des déplacements à des fins médicales. Il y a un manque d'uniformité. Certaines personnes sont admissibles et d'autres non. Certaines administrations autorisent un plus grand nombre d'accompagnements que d'autres. Ce n'est pas clair. La ministre Green, du gouvernement des Territoires du Nord-Ouest, en a parlé dans sa déclaration à l'intention du Comité lors de notre dernière réunion.
Ma première question est la suivante: est-ce que le gouvernement du Canada pourra apporter les changements nécessaires pour faciliter le processus d'accompagnement dans le cadre des déplacements à des fins médicales et le rendre plus clair?
Thank you, Mr. Chair.
I want to say thank you to the minister and her team for taking the time to talk to us today about this very interesting and very important issue of NIHB.
One of the main concerns about NIHB that I hear from my constituents and from indigenous governments in Northwest Territories is around escorts for medical travel. It seems very inconsistent. Some people qualify and some don't. Some jurisdictions allow for more medical escorts than others. It's not very clear. This point was echoed by Minister Green from GNWT on her presentation to committee at the last meeting.
My first question is this. Is the Government of Canada able to make the changes needed to make the process for getting an escort for medical travel easier and also clearer?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vais vous interrompre. J'attendais une réponse sur la façon dont vous allez améliorer la situation. Vous avez indiqué certains éléments. Je vous en remercie.
Récemment, j'ai un ami atteint d'un cancer qui était très malade. Il a été transporté de Yellowknife à Edmonton par ambulance aérienne. Le diagnostic était un cancer en phase terminale, et on lui a dit de revenir par un vol commercial. Il n'avait pas ses chaussures ni sa veste, car il avait été évacué par ambulance. Lorsqu'on s'occupe de personnes qui sont malades au point de devoir être transportées en ambulance aérienne et de pouvoir à peine marcher, il faut être plus sensibles à leurs besoins. C'était très embarrassant de devoir trouver un moyen d'expliquer cela ou d'en parler.
L'une des principales façons d'améliorer le volet des accompagnateurs du service de santé est de rendre les services de santé non assurés mieux adaptés à la culture. Dans ma circonscription, nous avons des résidants et des aînés dans de petites communautés qui ne parlent pas anglais, et beaucoup d'entre eux ne peuvent pas manger ou refusent de manger la nourriture de l'hôpital ou la nourriture occidentale. Ils se sentent très mal à l'aise à l'idée de quitter leur communauté pour se rendre à Yellowknife, par exemple, sans parler de se rendre dans les grands centres comme Edmonton.
Quelles mesures peut prendre le gouvernement pour rendre les services de santé non assurés plus adaptés à la culture?
I'm going to interrupt you. I was looking for an answer on how you're going to make it better. You pointed to some of the areas. I appreciate that.
I recently had a friend who had cancer and was very sick. He was sent to Edmonton by air ambulance from Yellowknife. The diagnosis was terminal cancer, and he was then told to travel back on commercial aircraft. He didn't have his shoes or a jacket, because he was medevaced there. We need to be more sensitive when it comes to dealing with people who are so sick that they are brought in on an air ambulance and can barely walk. It was really embarrassing to have to try to find a way to explain that or talk about that.
One of the key ways to improve the medical escorts element is to make the non-insured health benefit more culturally appropriate. In my riding, we have residents and elders in small communities who don't speak English, and a lot of them can't eat or refuse to eat hospital food or western food. They feel very uncomfortable just leaving their community to go to Yellowknife, for example, never mind going south to larger centres like Edmonton.
In what ways is the government able to make NIHB more culturally appropriate?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci aux témoins d'aujourd'hui.
Mes questions seront adressées à M. Garry Bailey, président du Conseil des Métis des Territoires du Nord-Ouest.
Premièrement, je veux vous remercier, monsieur Bailey, d'avoir accepté de vous joindre à nous encore une fois. Il est regrettable que nous n'ayons pas pu faire fonctionner le son la dernière fois. Je suis ravi que vous soyez ici pour décrire la situation des Métis dans les Territoires du Nord-Ouest pour ce qui est de recevoir des programmes.
Le gouvernement a fait de nombreuses annonces historiques, en ce qui concerne le logement, les organisations autochtones nationales, mais on ne semble jamais réussir à ce que ces initiatives fonctionnent pour les Métis du Territoire du Nord-Ouest. Même les 500 millions de dollars qui ont été versés au Ralliement national des Métis n'ont pas profité aux Métis des Territoires du Nord-Ouest. Ils ont encore été laissés pour compte.
Je voulais demander à M. Bailey de nous dire comment le gouvernement du Canada peut améliorer la conception de leurs programmes de logement pour veiller à ce que les gouvernements métis — comme les Métis des Territoires du Nord-Ouest, mais il y a aussi des Métis en Alberta qui sont laissés pour compte — puissent accéder aux fonds destinés au logement lorsqu'ils ne sont pas représentés par des organisations autochtones nationales.
C'est ma première question.
Thank you, Mr. Chairman.
Thank you to the presenters today.
My questions will go to Mr. Garry Bailey, the president of the Métis council of the Northwest Territories.
First of all, I want to say thank you, Garry, for agreeing to join us again. It's unfortunate that we couldn't get the sound system to work the last time. I'm happy that you're here to present the situation of the NWT Métis when it comes to receiving programs.
The government has made many historic announcements, when it comes to housing, to the national indigenous organizations, but it seems we never can make it work for the NWT Métis. Even the $500 million that went to the Métis National Council didn't flow to the Northwest Territories Métis. They were left out again.
I wanted to get Mr. Bailey to tell us how the Government of Canada can improve the design of their housing programs to ensure that Métis governments—like the NWT Métis, but there are also Métis in Alberta that are being left out—are able to access housing dollars when they're not represented by national indigenous organizations.
That's my first question.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je vais poser deux questions rapides. Il est important que tout le monde comprenne la situation des Métis des Territoires du Nord-Ouest. Ce comité l'étudie, alors les recommandations viendront d'ici.
Premièrement, le Ralliement national des Métis reçoit de l'argent pour le logement. Les membres des Métis des Territoires du Nord-Ouest sont-ils comptabilisés dans les chiffres du Ralliement national des Métis?
Vous avez abordé le deuxième sujet, si je ne m'abuse. Pourriez-vous expliquer à quel point il serait important de régler les questions d'autonomie gouvernementale et les revendications territoriales dans votre nouveau cadre? Comment cela aiderait‑il à répondre aux besoins des Métis des Territoires du Nord-Ouest en matière de logement?
I'm going to ask two quick questions. It's important that everybody understands the situation for the NWT Métis. This committee is studying it, so the recommendations will come from here.
First of all, the Métis National Council does get housing money. Is the NWT Métis membership counted in the Métis National Council's numbers?
The second one I think you touched on. Could you talk about how important it would be to settle self-governments and also land claims through your new framework? How would that help address the housing needs for the NWT Métis?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, monsieur le président.
Merci à tous les témoins qui sont des nôtres aujourd'hui. Vos exposés ont été très intéressants.
Je voudrais faire une brève déclaration au sujet des centres d'amitié avant de poser une question à la cheffe Martel. J'apprécie vraiment le travail accompli par les centres d'amitié. Je suis personnellement d'avis que toutes les communautés autochtones du pays devraient avoir leur centre d'amitié auquel on confierait un mandat élargi assorti d'un budget conséquent.
Ma question est donc pour la cheffe Martel de la Première Nation K'atl'odeeche. Je veux d'abord et avant tout vous remercier d'être là; je suis ravi de vous voir parmi nous.
Nous avons déjà parlé à maintes reprises de la question du logement et de certaines des difficultés que cela vous pose. Il faut préciser d'entrée de jeu que vous vivez dans une réserve sans toutefois avoir droit au même traitement que les réserves du Sud. La Première Nation K'atl'odeeche est également une communauté autochtone, mais n'est pas traitée sur le même pied que les autres communautés autochtones du Nord.
Peut-être pourriez-vous profiter de votre comparution devant le Comité pour nous indiquer les mesures que le gouvernement du Canada pourrait prendre afin de reconnaître la nature unique des réserves situées au nord du 60e parallèle, comme c'est le cas de la vôtre. Comment pourrait‑on s'assurer que ces réserves ont plus facilement accès aux programmes fédéraux pour le logement?
Thank you, Mr. Chair.
Thank you to all of the witnesses today. These are very interesting presentations.
I want to quickly make a bit of a statement on the friendship centres, and then ask Chief Martel a question. I really appreciate the work that the friendship centres are doing. I personally think that every indigenous community in this country should have a friendship centre with an expanded mandate and a budget that supports it.
My question is for K'atl'odeeche First Nation's Chief Martel. First of all, thank you for joining us. It's good to see you here.
I think we've talked about housing many times and some of the challenges that you're facing. First of all, the K'atl'odeeche is a reserve, but it's not treated the same as a reserve in the south. K'atl'odeeche is also an indigenous community, but it's not treated the same as the indigenous communities in the north.
Now that you're here presenting in front of us, maybe you can take the opportunity to tell us what steps the Government of Canada could take to recognize the unique nature of reserves north of 60 such as yours, like KFN. How could they make sure that they have better access to federal housing programs?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Pourriez-vous nous dire pourquoi la réserve de K'atl'odeeche, qui a été créée par le gouvernement fédéral, n'a pas droit à du financement au même titre que les autres réserves situées au sud? Savez-vous comment cela s'explique?
Could you tell us why K'atl'odeeche, which is a reserve that was formed by the federal government, is not funded like the other reserves in the south are? Do you know why that is?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Pouvez-vous nous dire si vous recevez actuellement quelque financement direct que ce soit du gouvernement fédéral? Est‑ce que votre réserve a pu, à un moment ou un autre depuis sa création, recevoir du financement comme c'est le cas des réserves du Sud?
Could you tell us if you get any funding directly from the federal government at this point? Has the reserve, at any point since it was created, received any funding similar to what the reserves in the south get?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Je ne sais pas si vous avez un chiffre à nous donner, mais je vous pose tout de même la question. De quel budget annuel auriez-vous besoin pour vous assurer que les membres de votre communauté vivent dans des logements salubres et sécuritaires? Avez-vous une estimation des coûts annuels qu'il faudrait engager?
I'm not sure if you would have a dollar figure, but I will ask you anyway. What would it take, what would an annual budget have to look like, to make sure the membership of your community is living in safe and secure homes? Would you have an estimate of what it would cost on an annual basis?
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Merci, cheffe Martel.
Je n'ai pas d'autre question, monsieur le président.
Thank you, Chief.
Those are my questions, Mr. Chair.
Voir le profil de Michael McLeod
Lib. (NT)
Monsieur le président.
Mr. Chairman.
Résultats : 1 - 15 de 42 | Page : 1 de 3

1
2
3
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes