Comité
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 462
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Merci, madame la présidente.
Je m'excuse et je remercie nos témoins.
Je disais simplement que nous devions faire vacciner nos agents de première ligne. Ils avaient été omis de la liste de priorité au début, mais il est important que nous assurions leur sécurité.
Je m'adresse rapidement à M. Vinette. Je crains qu'ArriveCAN ne devienne permanent. A‑t‑on discuté de la possibilité d'en faire un élément permanent pour les postes frontaliers terrestres?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
D'accord.
Le commissaire à la protection de la vie privée a été consulté pour la version originale d'ArriveCAN, mais le consultez-vous également lorsque vous faites des mises à jour?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Bien.
Je veux simplement m'en assurer, et peut-être pourrions-nous en obtenir la confirmation.
En ce qui concerne le passage frontalier Windsor-Detroit, dans ma région, l'autobus du tunnel n'a pas été en service parce que... En fait, je crois que c'est le seul endroit au monde où nous avons un autobus étranger qui se rend dans la région de Detroit — l'autobus étranger étant, bien sûr, canadien — et dessert cet itinéraire, notamment pour les matchs des Tigers comme c'était le cas récemment, et d'autres matches, et même pour faire la navette. Il ne peut pas fonctionner avec ArriveCAN.
Votre ministère a‑t‑il communiqué avec la Ville de Windsor, qui exploite le seul service d'autobus international que nous ayons, pour essayer de l'aider à utiliser ArriveCAN dans son réseau d'autobus? Ce service est actuellement suspendu parce qu'il doit littéralement faire les contrôles lui-même et que les chauffeurs ne peuvent tout simplement pas s'en charger.
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Très bien, cela nous serait utile.
Je suis allé là‑bas pour la première fois la semaine dernière et il y avait deux heures d'attente. Ce n'est pas seulement une question d'achalandage. Ce qui me préoccupe, c'est que les temps d'attente à la frontière ont augmenté, et qu'à l'heure actuelle, nous continuons de dissuader les gens de venir chez nous parce qu'ils ont peur d'ArriveCAN.
Je vais passer rapidement à Mme Lévesque.
A‑t‑on chargé une entreprise médiatique de la publicité pour ArriveCAN, et combien de publicité a‑t‑on diffusé aux États-Unis? J'aimerais savoir ce que nous avons fait comme publicité auprès des Américains au sujet d'ArriveCAN.
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
D'accord.
Il serait également intéressant d'obtenir une comparaison. Lorsque l'Initiative relative aux voyages dans l'hémisphère occidental a été adoptée, elle a eu un effet dévastateur sur le tourisme, et nous ne nous en sommes toujours pas remis. Elle a rendu le passeport obligatoire pour aller et venir entre les États-Unis et le Canada.
J'aimerais savoir dans quelle mesure la campagne de publicité américaine a été robuste et ce qu'il reste à faire pour la poursuivre si ces problèmes persistent.
Pouvez-vous au moins nous dire s'il y a eu autre chose que des panneaux d'affichage et combien d'argent a été dépensé jusqu'à maintenant pour la publicité aux États-Unis?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
C'est bien. Nous pourrons obtenir ces renseignements pour le Comité. Il serait intéressant de faire une comparaison.
Pour terminer, j'ai reçu hier une réponse positive du ministre de la Sécurité publique. J'ai réclamé la création d'un groupe de travail sur la sécurité à la frontière composé d'exploitants, de représentants de l'industrie touristique, d'équipes de logistique et d'autres intervenants qui travailleraient activement à l'établissement d'une frontière proactive.
Pensez-vous que vos organisations appuieraient cela?
Ce genre de collaboration existait il y a un certain nombre d'années, mais plus vraiment à l'heure actuelle. Quel type de collaboration y a‑t‑il actuellement, et est‑ce quelque chose que vous pourriez envisager, monsieur Vinette et madame Lévesque?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Merci, madame la présidente.
Je peux vous assurer que si les parlementaires devaient utiliser ArriveCAN chaque fois qu'ils ont à rentrer à la Cité parlementaire, cette application cesserait d'exister. Elle serait abandonnée en un clin d'œil.
Je pense que M. Weber a frappé dans le mille, et c'est à lui que je m'adresserai en premier. Il est particulièrement frustrant de constater que ce n'est qu'un problème de ressources. Nous sommes en train d'imposer un type de technologie qui est provisoire, par opposition à un processus — vous venez d'en donner un bon exemple — qui permettrait de présenter un téléphone ou de donner un imprimé rapide à l'agent. C'est possible, n'est‑ce pas?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Ce qui est ironique, c'est qu'au début de la pandémie — je l'ai mentionné au groupe de témoins précédent —, j'ai dû travailler avec notre section locale de l'ASFC et Ken Turner pour faire inscrire les agents de l'ASFC dans la liste prioritaire de vaccination parce qu'ils avaient été omis de la liste originale. Aujourd'hui, le gros de leur travail consiste à manipuler les appareils personnels des gens.
Avez-vous d'autres exemples d'agents qui doivent prendre le téléphone des gens ou utiliser leur matériel pendant le processus de passage à la frontière?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Je suis d'accord. Cela ne fait aucun doute. Beaucoup plus d'efforts... Il faut beaucoup de temps pour que les agents suivent la formation, et ils sont aussi attirés ailleurs à différents moments. C'est un poste très important.
Je passe maintenant à Mme Bain.
Au sujet du secteur touristique touché, ce qui me frustre un peu en tant que député représentant une région touristique, c'est que nous avons une nouvelle technologie, ou un nouveau processus, différente de celle imposée aux autres secteurs de l'économie canadienne. Le tourisme a vraiment été le parent pauvre quant aux mesures de soutien pendant la pandémie, et voilà qu'il voit maintenant arriver cette complication permanente et croissante à laquelle les autres secteurs échapperont.
Ne serait‑il pas logique, si nous adoptons un processus qui, nous le savons, nuira au tourisme, de maintenir notre soutien à certaines des entreprises touristiques?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Au moment du lancement de l'Initiative relative aux voyages dans l'hémisphère occidental, avec l'exigence de passeport, un délai de grâce a été accordé à l'industrie des voyages pour lui permettre à renseigner ses clients sur les changements à venir et les modalités pour obtenir un passeport. Ce n'est pas possible dans ce cas‑ci parce que les clients ne peuvent pas voyager s'ils n'ont pas l'appli au départ. Les exploitants d'entreprises touristiques sont terriblement désavantagés du fait qu'ils ne peuvent même pas aider leur propre clientèle.
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Oui. Avec les délais d'attente pour les passeports, nous voyons des gens qui en profitent pour créer leur petite entreprise, avec des étudiants rémunérés à 15 $ l'heure. Ils vont peut-être commencer à faire payer les gens pour télécharger l'application.
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Merci, madame la présidente.
Encore une fois, monsieur Weber, en ce qui concerne la formation nécessaire, combien de temps faut‑il pour former un agent?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
Même pour augmenter les effectifs, il faut tellement de temps que nous aurions dû nous y mettre plus tôt. Nous n'aurions jamais dû réduire... mais c'est une autre histoire.
Encore une fois, les documents qui devraient, selon ce que vous proposez, être présentés, nous le faisons avec les passeports et les autres documents qui sont demandés. Avec ArriveCAN, nous avons essentiellement un programme NEXUS, mais sans le dépistage qu'offre NEXUS, et si vous ne voyez personne... Vos membres sont aussi formés pour interagir avec les gens afin de percevoir leur personnalité et de déceler certains comportements. N'est‑ce pas exact?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
C'est donc la sécurité publique qui en souffre. Est‑ce pour cela que vous avez dit, au début de votre exposé, que cela réduit la sécurité publique?
Voir le profil de Brian Masse
NPD (ON)
L'ironie de la situation tient à ce que — je vais terminer rapidement, madame la présidente —, quand vous avez fini de remplir le questionnaire ArriveCAN, on vous demande d'en prendre une photo, comme je l'ai fait de mon côté sur mon écran d'ArriveCAN, de sorte qu'en cas d'échec vous puissiez la remettre à l'agent pour examen. C'est la même chose que si vous lui présentiez des documents de vaccination, ce qui rend tout cela redondant.
Merci.
Résultats : 1 - 15 de 462 | Page : 1 de 31

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes