Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 106 - 120 de 26557
Voir le profil de Damien Kurek
PCC (AB)
Monsieur le Président, tandis que le monde revient à la normale, les libéraux tiennent mordicus à empêcher les Canadiens de retourner au travail. Leurs exigences punitives et leur approche moralisatrice forcent certains citoyens à vivre dans la pauvreté. Je pense notamment à au moins quatre femmes du Centre‑Est de l'Alberta, qui travaillent pour Financement agricole Canada et Postes Canada.
Quand les libéraux autoriseront‑ils ces femmes et tous les Canadiens qu'ils ont renvoyés à recommencer à travailler comme ils le faisaient avant la pandémie?
Voir le profil de Mona Fortier
Lib. (ON)
Madame la Présidente, nous avons promis aux Canadiens d'assurer leur santé et leur sécurité dès le début de la pandémie et tant que celle-ci durera. Nous avons mis en place des mesures pour protéger les travailleurs et les collectivités, et les fonctionnaires ont répondu à l'appel: en effet, jusqu'à 99 % d'entre eux sont entièrement vaccinés. Cela montre que nous savons que nous devons continuer de garantir la sécurité des fonctionnaires et des Canadiens.
Nous nous sommes engagés à revoir la politique actuelle, et nous informerons la Chambre de notre décision.
Voir le profil de Michael Cooper
PCC (AB)
Madame la Présidente, chaque jour dans cette enceinte, nous voyons les libéraux jouer la comédie en portant des masques soi‑disant pour prévenir la COVID, uniquement pour les enlever dès qu'ils quittent la Cité parlementaire et se rendent dans des bars, des restaurants et des réceptions. Parallèlement, ils insistent pour imposer des exigences et des restrictions qui, semble‑t‑il, ne prendront jamais fin.
Quand les libéraux cesseront‑ils de jouer la comédie et mettront‑ils fin aux exigences sanitaires?
Voir le profil de Adam van Koeverden
Lib. (ON)
Madame la Présidente, il est très inquiétant de voir les députés d'en face nier l'existence d'une pandémie qui, encore à ce jour, arrache la vie à tant de nos voisins. Rien qu'au cours des trois dernières semaines, plus de 1 000 Canadiens sont décédés de la COVID‑19. Les masques et les vaccins aident à lutter contre ce fléau.
Les conservateurs ne cessent de répéter qu'ils veulent que les choses redeviennent normales. Moi aussi, je veux que cette pandémie prenne fin. Tous les Canadiens ont hâte qu'elle se termine. Toutefois, les vœux pieux n'aideront pas la situation. Nous devons demeurer vigilants, porter un masque et encourager la vaccination.
Des voix: Oh, oh!
Voir le profil de Carol Hughes
NPD (ON)
Encore une fois, il y a de plus en plus de bruit et j'ai du mal à entendre les réponses. Si les députés de l'opposition officielle et les ministériels échangent des remarques spontanément, je doute qu'ils entendent les réponses. Je demanderais aux députés de baisser le ton.
Le député de Courtenay—Alberni a la parole.
Voir le profil de Gord Johns
NPD (BC)
Madame la Présidente, des gens meurent partout au pays à cause de l'approvisionnement en drogues toxiques. Au lieu de recevoir de l'aide, ils sont punis.
Nous avons appris récemment dans les médias que les Noirs et les Autochtones continuent d'être arrêtés en nombre disproportionné pour possession de drogue. Cela fait écho à ce qu'a dit le Groupe d'experts sur la consommation de substances de Santé Canada au gouvernement il y a plus d'un an. La décriminalisation permettra aux Canadiens d'obtenir l'aide dont ils ont besoin.
La guerre contre la drogue ne réduit pas les méfaits et elle n'aide pas les gens. Le gouvernement va-t-il enfin s'attaquer aux causes profondes de la toxicomanie en traitant cette dernière comme une question de santé plutôt qu'un enjeu criminel?
Voir le profil de Élisabeth Brière
Lib. (QC)
Madame la Présidente, le gouvernement reconnaît que la toxicomanie est une question de santé, et nous prenons des mesures pour détourner les personnes qui consomment des drogues du système de justice pénale afin de les orienter vers des relations de soutien et de confiance avec les services sociaux et de santé. Grâce à l'investissement supplémentaire de 100 millions de dollars prévu dans le budget de 2022, nous avons désormais consacré plus de 800 millions de dollars pour soutenir des projets communautaires de traitement, de réduction des méfaits et de prévention depuis 2015.
Voir le profil de Bonita Zarrillo
NPD (BC)
Madame la Présidente, la semaine dernière, tous les députés ont convenu qu'il fallait mettre en place sans délai une prestation canadienne pour les personnes handicapées. Je remercie les députés d'avoir redonné de l'espoir aux Canadiens handicapés, mais l'espoir ne suffit pas. Nous devons agir. Il y a maintenant un an que les libéraux ont présenté la prestation canadienne pour les personnes handicapées sans rien faire par la suite. Nous ne pouvons pas laisser tomber de nouveau la communauté des personnes handicapées.
Le gouvernement respectera-t-il la volonté de la Chambre et présentera-t-il sans attendre une prestation canadienne pour les personnes handicapées?
Voir le profil de Irek Kusmierczyk
Lib. (ON)
Madame la Présidente, depuis 2015, nous avons pris des mesures sans précédent pour bâtir un Canada exempt d'obstacles. En plus des 112 millions de dollars du budget de 2021, nous investissons près de 300 millions de dollars dans le budget de 2022 pour l'inclusion des personnes handicapées, notamment dans le cadre d'une stratégie sur l'intégration des personnes handicapées au marché du travail.
Nous avons la ferme intention de mettre en place le plan d'action pour l'inclusion des personnes handicapées, qui comprendra une stratégie robuste d'intégration au marché du travail et élargira l'admissibilité aux programmes et aux prestations gouvernementaux qui visent les personnes en situation de handicap. Cela inclut la présentation de la loi sur la prestation canadienne pour les personnes handicapées pour lutter contre la pauvreté chez les Canadiens handicapés. Tout le monde en sort gagnant lorsque...
Voir le profil de Carol Hughes
NPD (ON)
La députée de Sudbury a la parole.
Voir le profil de Viviane Lapointe
Lib. (ON)
Voir le profil de Viviane Lapointe
2022-05-20 12:08
Madame la Présidente, comme nous le savons tous, notre secteur du tourisme a été fortement touché ces deux dernières années par la pandémie en raison des mesures sanitaires et de la fermeture des frontières.
La secrétaire parlementaire du ministre du Tourisme et ministre associé des Finances peut-elle nous dire comment le gouvernement appuie ce secteur qui reste un moteur économique clé et un créateur d'emploi, en particulier pour les jeunes Canadiens et les communautés rurales?
Voir le profil de Rachel Bendayan
Lib. (QC)
Madame la Présidente, je remercie ma collègue de Sudbury de sa question et de son travail acharné.
Je suis absolument ravie d'annoncer que nous venons d'entamer des consultations sur notre stratégie fédérale renouvelée pour la croissance du tourisme. Nous allons travailler avec les gouvernements provinciaux, territoriaux, municipaux, ainsi qu'avec nos partenaires dans les communautés autochtones afin de continuer à promouvoir notre secteur touristique et assurer la croissance économique.
Voir le profil de Jasraj Singh Hallan
PCC (AB)
Madame la Présidente, le 9 avril, le premier ministre a annoncé que les Ukrainiens qui viennent au Canada recevraient une aide au logement temporaire et une aide financière temporaire.
La semaine dernière, Alexey, un Ukrainien, a atterri à Toronto, où il a été accueilli par la Croix‑Rouge. Malheureusement, il n'y avait ni aide au logement ni aide financière temporaire à sa disposition, puisque le programme n'avait pas encore été lancé. L'annonce a été faite le 9 avril. Aujourd'hui, nous sommes le 20 mai.
Le gouvernement tiendra-t-il parole? Fournira-t-il aux Ukrainiens l'aide annoncée, ou s'agit-il d'une autre promesse rompue par les libéraux?
Voir le profil de Marie-France Lalonde
Lib. (ON)
Madame la Présidente, je remercie le député pour son excellent travail de défense des droits. Nous siégeons tous les deux au comité de l'immigration, et je sais qu'il travaille avec beaucoup d'engagement et de passion.
Nous avons accueilli au Canada plus de 32 000 Ukrainiens, et nous sommes tout à fait résolus à continuer d'aider les Ukrainiens qui arrivent ici. Nous continuerons de les soutenir. Nous avons d'ailleurs annoncé, la semaine dernière, qu'un vol nolisé arriverait à Winnipeg la semaine prochaine.
Voir le profil de Jasraj Singh Hallan
PCC (AB)
Madame la Présidente, on dirait que c'est encore une promesse non tenue.
Anna a récemment donné naissance à sa troisième fille, Sophie, dans un abri antiaérien en Ukraine. Anna a dû laisser son mari, le père de ses filles, pour fuir avec elles et se mettre en sécurité. Elles ont été obligées d'attendre en Turquie à cause des exigences impossibles d'IRCC, qui a même demandé un certificat de naissance pour Sophie, alors que celle-ci est née dans un abri. C'est tout simplement ridicule.
Les libéraux vont-ils finalement admettre que leurs politiques ne fonctionnent pas du tout et qu'il faut accorder une exemption de visa aux Ukrainiens?
Résultats : 106 - 120 de 26557 | Page : 8 de 1771

|<
<
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes