Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 1903
Voir le profil de Terry Duguid
Lib. (MB)
Madame la Présidente, les politiciens conservateurs font beaucoup d'affirmations trompeuses sur le prix de la pollution. Voici les faits: 70 % de l'augmentation du prix de l'essence est due à la hausse du prix du pétrole brut, en grande partie à cause de la guerre illégale de la Russie contre l'Ukraine, et une autre portion de 25 % est liée aux taxes provinciales et aux marges de raffinage. Cela représente 95 %. Comme le député le sait, huit familles sur dix reçoivent plus de l'Incitatif à agir pour le climat que ce qu'elles paient à la pompe.
Voir le profil de Terry Duguid
Lib. (MB)
Madame la Présidente, je suis d'accord avec le député pour dire que le captage et le stockage du carbone seront essentiels pour atteindre nos objectifs de 2030 et de 2050. Comme le ministre de l'Environnement et ministre des Ressources naturelles l'ont dit, nous devons utiliser tous les outils à notre disposition. Cet incitatif est un outil essentiel pour réduire nos émissions et c'est une technologie importante qu'il faut partager avec monde entier.
Voir le profil de Terry Duguid
Lib. (MB)
Madame la Présidente, j’espère que le député a examiné attentivement notre plan de réduction des émissions, qui trace la voie secteur par secteur en vue d’atteindre les cibles établies pour 2030. Les initiatives relatives au captage, à l’utilisation et au stockage du carbone joueront un très grand rôle pour y arriver.
Par ailleurs, notre plan de réduction des émissions comprend des incitatifs visant les infrastructures, des mesures de soutien pour l’utilisation des véhicules électriques et de l’aide pour les rénovations écoénergétiques des maisons et des édifices. Nous allons aussi réduire les émissions du secteur pétrolier et gazier. Nous allons collaborer avec le secteur...
Voir le profil de Dan Mazier
PCC (MB)
Madame la Présidente, Sharon, une résidente de ma circonscription, a communiqué avec moi l’autre jour pour me dire qu’elle n’avait plus les moyens de se rendre en ville pour aller faire son épicerie parce que le prix de l’essence est insensé. De nombreux Canadiens sont du même avis que Sharon, surtout ceux qui habitent dans les régions rurales et dont les revenus sont modestes.
La semaine dernière, le prix moyen de l’essence aux États‑Unis se situait à 85 ¢ le litre, ce qui ne se compare pas à ce que nous constatons au Canada. Pourquoi? Parce que les libéraux adorent taxer l’essence.
Pourquoi le gouvernement n’allège-t-il pas le fardeau des Canadiens en réduisant le prix de l’essence à la pompe?
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Monsieur le Président, conformément à l'article 36(8)a) du Règlement, j'ai l'honneur de déposer, dans les deux langues officielles et sous forme électronique, la réponse du gouvernement à 11 pétitions.
Voir le profil de Niki Ashton
NPD (MB)
Monsieur le Président, je suis fière de présenter aujourd'hui la pétition e‑3636, qui demande au gouvernement d'attribuer la Croix de Victoria à l'ancien combattant Jess Larochelle pour sa bravoure. Chaque année, à l'occasion du jour du Souvenir, nous prenons une journée pour nous souvenir des vétérans. Nous pensons aussi parfois à eux à l'anniversaire d'une bataille ou d'un conflit, mais nous ne soulignons pas assez leurs sacrifices.
D'autres pays, conscients de ce problème, ont passé en revue les citations accordées aux anciens combattants dont la bravoure devrait être adéquatement célébrée, mais le Canada n'en a pas fait autant. En fait, la Croix de Victoria n'a été attribuée à aucun Canadien depuis 1945. Cela doit changer, comme le disent les 14 000 Canadiens qui ont signé la pétition.
Je tiens à souligner que c'est un mouvement communautaire sans précédent qui a conduit à cette demande. En effet, la communauté des vétérans, notamment la Légion royale canadienne, des membres de la communauté militaire, des municipalités et de simples Canadiens joignent leurs forces pour demander au gouvernement de réexaminer la citation accordée au soldat Jess Larochelle et de lui attribuer la Croix de Victoria, comme il le mérite.
Il faut aussi voir à qui il conviendrait d'attribuer la Croix de Victoria parmi les anciens combattants qui se sont battus héroïquement, mais n'ont pas été récompensés pour des raisons fondées notamment sur la race. Il est temps de célébrer leur bravoure.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Monsieur le Président, je présente aujourd'hui une pétition dans laquelle les signataires demandent au gouvernement et à tous les députés de continuer à soutenir et à défendre l'Ukraine, en particulier en ce qui concerne les armes létales et le soutien continu à leur égard, la poursuite des efforts et la réalisation de tout ce que nous pouvons pour les personnes déplacées et, bien sûr, l'aide humanitaire.
C'est avec plaisir que je présente cette pétition.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Monsieur le Président, on répondra aujourd'hui à la question no 457.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Monsieur le Président, si les réponses du gouvernement aux questions nos 456 et 458 à 460 pouvaient être transformées en ordres de dépôt de documents, les documents seraient déposés immédiatement.
Le Président: D'accord?
Des voix: D'accord.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Pour finir, je demande que les autres questions restent au Feuilleton.
Le Président: D'accord?
Des voix: D'accord.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Monsieur le Président, je me demande si la députée peut nous dire ce qu’elle pense d’une autre question relative à ce qui se passe dans le monde.
Le Canada n’est pas le seul à connaître des pénuries de main-d’œuvre dans certains secteurs. À vrai dire, il y a une certaine pénurie de main-d’œuvre aujourd’hui. Elle touche non seulement nos aéroports, mais aussi d’autres aéroports dans le monde. La députée peut-elle nous dire ce qu’elle pense du besoin de main-d’œuvre supplémentaire?
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Madame la Présidente, comme le Parti conservateur a de la chance. Après tout, il compte le député de Carleton dans ses rangs. En effet, le député de Carleton est meilleur que les experts en santé ou en science. Il a déclaré que nous n’avons pas besoin de mesures obligatoires dans les aéroports. En fait, il parle depuis des mois d'éliminer les mesures obligatoires.
Le Parti conservateur suit maintenant l’exemple de celui qui pourrait devenir son chef, qui a décidé que les mesures obligatoires ne sont plus nécessaires, même si la province de Québec n’a que récemment levé le port du masque. Le député d’en face a-t-il plus confiance au député de Carleton qu'aux experts en science et en santé?
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Madame la Présidente, le Parti conservateur dit beaucoup de choses aux Canadiens que je qualifierais d’informations assez trompeuses. J’y reviendrai dans un instant.
Les conservateurs laissent-ils entendre que nous devrions réduire les mesures de sécurité? Est-ce cela qu’ils laissent entendre, directement ou indirectement? Partout dans le monde, il y a des retards très semblables à ceux que nous connaissons ici au Canada.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Madame la Présidente, si je peux me permettre, c'est la journée de la vychyvanka aujourd'hui. C'est pourquoi des députés de tous les partis, des deux côtés de la Chambre, portent de magnifiques blouses et chemises brodées afin que les Ukrainiens et les citoyens qui vivent bien au-delà des frontières de l'Ukraine puissent admirer le patrimoine ukrainien d'une bien belle façon. Ce matin, des députés de tous les partis, ainsi que des stagiaires, ont mis en valeur les broderies et le patrimoine ukrainien.
Cela dit, ma mère dit toujours qu'il faut essayer de dire quelque chose de positif. J'aimerais donc aller au fond du dossier qui nous occupe aujourd'hui et me concentrer sur quelques points.
Il peut être dangereux d'écouter les conservateurs, car on a alors l'impression que le Canada est le seul pays au monde à continuer d'imposer des exigences liées à la vaccination dans ses aéroports. C'est ce qu'ils veulent nous faire croire. C'est la propagande conservatrice, ou plutôt celle du député de Carleton, devrais-je dire.
Je viens de faire très rapidement une recherche et voici ce que j’ai trouvé. Les États‑Unis, le Japon et Israël continuent d’exiger des tests de dépistage avant le départ. L’Italie, le Japon, l’Australie et Israël exigent des tests de dépistage pour certains voyageurs arrivant d’autres pays. Les voyageurs doivent être vaccinés pour entrer aux États‑Unis, au Japon, en Australie et en Israël. Le port du masque reste obligatoire dans les transports en France, en Italie, en Allemagne, au Japon, en Australie et en Israël.
À en croire les conservateurs, pas seulement aujourd’hui, mais depuis longtemps, les restrictions ne sont pas nécessaires. C’est aussi simple que cela. C’est la ligne du Parti conservateur. Est-ce qu’elle repose sur des données sanitaires ou scientifiques? Non. Elle repose sur l’avis du député de Carleton. Le député de Carleton a déclaré que les restrictions ne sont pas nécessaires. Nous ne devrions pas être surpris, car voilà des mois qu’il le dit.
M. Dan Mazier: Il est cohérent, en tout cas.
M. Kevin Lamoureux: Il est cohérent, madame la Présidente. Le député a raison. Je le lui concède. Le député de Carleton est cohérent. Les députés conservateurs n’ont pas besoin d’écouter les spécialistes de la santé ni de s’intéresser aux données scientifiques. Il leur suffit d’écouter le député de Carleton et ils comprendront pourquoi ils n’ont pas besoin de restrictions.
Les députés comprendront pourquoi le reste de la Chambre se montre plus sceptique face aux propos des députés du Parti conservateur du Canada. Nous estimons que nous devons faire plus confiance aux mesures sanitaires, aux spécialistes et à la science. Par conséquent, les députés du Bloc, du NPD, du Parti vert et, oui, du Parti libéral continueront de s’en remettre à la science et d’écouter les spécialistes de la santé. Nous ferons ce qu’il faut pour les Canadiens.
Nous avons parfaitement conscience que les Canadiens sont excédés par les files d’attente et les retards dans les aéroports. Nous le savons pertinemment. En fait, non seulement je le sais, mais je vais partager mon temps de parole avec la députée de Pickering-Uxbridge, et les députés découvriront qu’elle étoffera certainement quelques-uns des arguments que je présente.
Avant de vous soumettre certaines autres observations que j’allais faire, j’aimerais revenir sur ce qu’a dit le député de Carleton. Il est intéressant d’entendre le député de Carleton parler de « liberté » et d'« oser dire la vérité aux personnes au pouvoir ». Les députés se souviennent-ils qu’il ait dit cela? A-t-on oublié ce qui est arrivé au député d’Abbotsford? Mon Dieu, les députés ont-ils suivi les actualités récemment? Que se passe-t-il chez les conservateurs quand quelqu’un ose exprimer son opinion?
Le député d’Abbotsford et moi sommes souvent en désaccord, mais je suis d’accord avec lui pour dire qu’il serait stupide de congédier le gouverneur de la Banque du Canada. Je suis plutôt d’accord avec le député d’Abbotsford. Ce genre de vérité et la liberté d’expression qui l’autorise ne seraient pas garanties sous l’éventuel leadership du député de Carleton.
Faut-il s’étonner, maintenant, que le député de Carleton affirme que nous n’avons pas besoin de mesures obligatoires, que les conservateurs se lèvent pour dire que nous n’en avons pas besoin et qu’ils n’ont pas à écouter les experts de la santé ou les scientifiques? Je pense que c’est inacceptable.
Nous avons reconnu que la situation actuelle n'est pas propre au Canada. Des aéroports partout dans le monde vivent le même genre de problèmes. Il ne s’agit pas d’essayer de marginaliser la question. Que ce soit le premier ministre, le ministre des Transports ou tout autre député à la Chambre, nous sommes tous inquiets de ce qui se passe dans nos aéroports internationaux. Le ministre des Transports est en train de mettre sur pied des comités. Transports Canada travaille avec les intervenants.
Nous comprenons bien mieux l’importance du secteur du tourisme pour notre pays que les conservateurs. Nous l’avons d'ailleurs soutenu pendant la pandémie. Nous avons aidé directement les compagnies aériennes et des secteurs d’activité comme la restauration, ainsi que Folklorama, un festival dont je parle souvent et qui attire beaucoup de touristes dans ma province, le Manitoba. Lorsque je parle avec des propriétaires de restaurant ou des représentants de l’industrie hôtelière, un des commentaires qui reviennent le plus souvent, c’est qu’ils étaient très heureux et reconnaissants de voir qu’il y avait un programme de subvention salariale. Ils savent combien il est important qu’un gouvernement prenne des mesures pour soutenir le secteur de l’hôtellerie et du tourisme.
Nous comprenons que la haute saison est à nos portes. Nous aimerions revenir à une nouvelle normalité aussi rapidement que possible, mais nous n’allons pas faire ce que le Parti conservateur du Canada et le député de Carleton demandent sur cette question. En fait, nous allons continuer de nous appuyer sur les données scientifiques. Nous allons continuer d’écouter ce que les spécialistes de la santé ont à dire. Ce sera, somme toute, notre ligne sur la question de la politique à adopter.
Si les députés examinent les résultats du gouvernement fédéral, obtenus en collaboration avec les Canadiens, les autres ordres de gouvernement et les intervenants, ils constateront que le Canada s’en sort plutôt bien dans cette pandémie. Les conservateurs voudraient peut-être croire qu’elle disparaîtra comme par enchantement, mais ce n’est pas aussi simple. Il y a un processus en place pour que nous procédions de manière ordonnée, afin de pouvoir protéger la santé et le bien-être des Canadiens dans toutes les régions du pays. Nous continuons d’attendre avec intérêt les semaines et les mois à venir.
Il y a quelques jours, en mai, le Québec a levé l’obligation du port du masque. Ce n’est pas la seule province à l’avoir fait. Cependant, d’autres provinces et d’autres pays maintiennent certaines restrictions. Il semblerait que seuls le Parti conservateur du Canada et le député de Carleton croient que les restrictions ne sont d’aucune utilité. J’espère que les députés du caucus conservateur seront libres de se ranger du côté de la science et des spécialistes de la santé et de défendre ce qui est important: la santé et le bien-être de tous les Canadiens. C’est ce que je recommanderais.
Quatre cents personnes ont été embauchées pour aider aux contrôles de sécurité. Les aéroports travaillent en collaboration avec les compagnies aériennes et Transports Canada pour trouver des moyens d’accélérer le processus. Nous comprenons le problème et nous ferons notre possible pour essayer de le résoudre dans les meilleurs délais.
Voir le profil de Kevin Lamoureux
Lib. (MB)
Madame la Présidente, je peux dire au député que s'il y a un expert en santé que nous n'écoutons pas, c'est bien le député de Carleton.
Somme toute, nous avons des experts en santé partout au pays. Nous travaillons aussi avec des gens qui viennent du milieu scientifique, et nous continuerons de travailler avec eux pour nous assurer de présenter des politiques publiques solides.
Comme l'a dit l'administratrice en chef de la santé publique du Canada, nous réévaluons constamment les politiques. Pourquoi? Nous le faisons parce que nous tenons à agir de façon responsable. Il est grandement irresponsable d'avoir baissé les bras il y a plusieurs mois et d'affirmer que les restrictions sont inutiles.
Résultats : 1 - 15 de 1903 | Page : 1 de 127

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes