Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 385
Voir le profil de Christine Normandin
BQ (QC)
Voir le profil de Christine Normandin
2022-06-17 11:29 [p.6903]
Madame la Présidente, je vais prendre cela pour un non. C'est probablement parce que le projet de loi C‑13 ne protège pas vraiment le français au Québec. Il protège le bilinguisme institutionnel qui conduit à l'anglicisation des milieux de travail et qui réduit la perception de l'importance de la maîtrise du français au Québec. Le projet de loi C‑13 ne reconnait pas que le français est la seule langue officielle devant être protégée devant la prédominance de l'anglais en Amérique du Nord.
Se pourrait‑il que l'Académie française n'ait pas invité la ministre des Langues officielles parce que le projet de loi C‑13 n'a pas l'envergure nécessaire?
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Madame la Présidente, très brièvement, il est manifeste que la députée d'en face n'a pas lu le projet de loi C‑13, puisque c'est tout à fait le contraire.
Je pense réellement que le Bloc québécois est en train d'induire les Canadiens en erreur. Nous avons été de l'avant avec un nouveau projet de loi pour nous assurer que toutes les entreprises privées de compétence fédérale sont assujetties à cette nouvelle loi, pour nous assurer que les travailleurs peuvent travailler en français et que les clients peuvent se faire servir en français, et aussi pour qu'ils vivent le français de leur communauté.
Encore une fois, j'aimerais m'assurer que les députés de l'opposition vont travailler avec le gouvernement pour s'assurer d'adopter ce projet de loi dans les plus brefs délais.
Voir le profil de Mario Beaulieu
BQ (QC)
Voir le profil de Mario Beaulieu
2022-06-16 14:54 [p.6819]
Monsieur le Président, l'Institut de recherche en politiques publiques est un organisme indépendant, bilingue et pancanadien que personne ne peut soupçonner de sympathie indépendantiste.
Pourtant, dans une étude récente publiée par cet organisme, on estime que la nouvelle loi sur les langues officielles n'a rien pour freiner le déclin du français. Pour freiner le déclin du français, il faudrait que le projet de loi C‑13 soit compatible avec la Charte de la langue française du Québec.
Est-ce que la ministre comprend que la seule façon de protéger le français au Québec, c'est que seules les lois linguistiques du Québec s'appliquent au Québec?
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Monsieur le Président, je tiens à remercier mon collègue de sa question.
Nous reconnaissons que le français est en déclin en Amérique du Nord et, oui, nous reconnaissons que le français est en déclin au Canada. C'est pour cette raison que nous sommes allés de l'avant avec une nouvelle mouture du projet de loi, une nouvelle mouture avec plus de mordant: pour nous assurer que le fédéral fournit sa juste part d'efforts et que nous faisons tout pour répondre à cette situation.
J'espère que mon ami du Bloc québécois va travailler avec nous pour que nous puissions adopter ce projet de loi dans les plus brefs délais.
Voir le profil de Mario Beaulieu
BQ (QC)
Voir le profil de Mario Beaulieu
2022-06-16 14:55 [p.6819]
Monsieur le Président, répéter la cassette, ce n'est pas une réponse.
Je cite l'auteur de l'étude, l'économiste Mario Polèse: l'égalité entre les deux langues ne suffit plus parce que les deux langues ne sont pas égales dans leur force d'attraction et dans leur importance, point à la ligne. Donc, il faut accepter de donner la prédominance au français.
Voilà le problème avec le projet de loi C‑13. Pourquoi la ministre veut-elle continuer à mettre l'anglais et le français sur un pied d'égalité, au Québec, alors que c'est le français qui est menacé?
Mettre les deux langues sur un même pied, c'est mettre les deux pieds sur ma langue.
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Monsieur le Président, soit mon honorable collègue tente d'induire les Canadiens en erreur, soit il n'a pas fait la lecture du projet de loi C‑13.
Si on regarde le projet de loi C‑13, la nouvelle mouture, on voit que nous avons une loi spéciale pour les entreprises privées de compétence fédérale pour nous assurer que les employés peuvent travailler en français, se faire servir en français et vivre en français.
J'espère réellement que mes collègues de tous les partis de l'opposition vont travailler avec nous, puisque ce projet de loi est très important. Il est présentement en comité parlementaire, et j'espère que les députés de l'opposition vont cesser leurs jeux politiques.
Voir le profil de Mario Beaulieu
BQ (QC)
Voir le profil de Mario Beaulieu
2022-06-14 14:59 [p.6688]
Monsieur le Président, la ministre des Langues officielles a déclaré dans La Presse que son projet de loi C‑13 est une copie carbone de la loi 96 du Québec au sujet des entreprises de compétence fédérale. Ce serait une grave erreur de la croire.
La loi 96 prévoit l'application de la Charte de la langue française à toutes les entreprises du Québec. Le projet de loi C‑13 donne, entre autres, le droit aux entreprises de s'assujettir volontairement à la Charte de la langue française. Pourtant, la ministre connaît la différence entre être obligé d'utiliser le français et pouvoir choisir l'anglais ou le français au travail.
Pourquoi est-ce qu'elle induit les Québécois en erreur?
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Monsieur le Président, ce qui est une grave erreur à ce moment-ci, c'est que le Bloc québécois ne veut pas travailler avec nous pour faire avancer notre projet de loi C‑13. Notre projet de loi C‑13 a été mis sur pied pour nous assurer que nous allons tout faire pour protéger et promouvoir notre belle langue.
Encore une fois, le Bloc et le gouvernement du Québec ont un objectif commun avec nous. Nous voulons tout faire pour protéger notre belle langue.
Je ne comprends pas pourquoi le Bloc et les membres de l'opposition ne veulent pas travailler avec nous pour que nous puissions adopter ce projet de loi dans les plus brefs délais.
Voir le profil de Mario Beaulieu
BQ (QC)
Voir le profil de Mario Beaulieu
2022-06-14 15:00 [p.6688]
Monsieur le Président, Mme la ministre aimerait cela nous en passer une petite vite. Pourtant, elle avait raison hier lorsqu'elle a déclaré, et je cite: soyons très clairs, la seule langue minoritaire au Canada, c'est le français. Ce sont ses mots. Elle a dit que c'était le français, point final.
Pourquoi alors est-ce que son projet de loi C‑13 protège la langue majoritaire, l'anglais? Pourquoi est-ce qu'elle donne choix aux Air Canada de ce monde de fonctionner en anglais au Québec? Pourquoi donne-t-elle le choix à ces entreprises de se défiler de la Charte de la langue française?
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Monsieur le Président, comme je l'ai dit hier, le français est en déclin en Amérique du Nord, y compris au Canada.
Oui, le français est la seule langue minoritaire au Canada. C'est pour cette raison que nous allons de l'avant avec un projet de loi qui est ambitieux. Comme le gouvernement du Québec, nous voulons tout faire pour protéger et promouvoir notre belle langue.
Encore une fois, j'espère que le Bloc québécois et tous les députés de l'opposition vont travailler avec nous et arrêter de jouer à des jeux politiques. Ce projet de loi va faire une réelle différence. Cette nouvelle mouture du projet de loi a plus de mordant. J'espère qu'ils vont travailler avec nous pour le faire adopter dans les plus brefs délais.
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-06-13 14:24 [p.6584]
Monsieur le Président, le lieutenant libéral du Québec avait raison vendredi lorsqu'il a déclaré ceci à des journalistes: « C’est vrai qu’il y a une seule langue [officielle] menacée en Amérique du Nord et c’est le français. »
C'est plein de lucidité et c'est pourquoi nous dénonçons que le projet de loi C‑13 sur les langues officielles ne protège pas le français au Québec même si c'est la seule langue officielle menacée.
Est-ce que le gouvernement va enfin comprendre que ce qui menace le français au Québec, c'est l'anglais, et que le projet de loi C‑13 au Québec protège l'anglais, pas la langue menacée qu'est le français? Cela n'a pas de sens.
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Monsieur le Président, je tiens à remercier mon collègue de sa question.
Nous sommes d'accord que le français est en déclin en Amérique du Nord et, oui, au Canada. Nous sommes aussi d'accord que la langue française est la seule langue minoritaire au pays. C'est pour cette raison que nous allons de l'avant avec un projet de loi qui est ambitieux, afin de tout faire pour protéger et promouvoir nos deux belles langues.
J'espère que le Bloc québécois et les députés de l'opposition vont travailler avec nous afin de nous assurer d'adopter ce projet de loi dans les plus brefs délais, puisque cela presse.
Voir le profil de Alain Therrien
BQ (QC)
Voir le profil de Alain Therrien
2022-06-13 14:25 [p.6584]
Monsieur le Président, une fois qu'on constate que le français est la seule langue officielle menacée, la suite logique serait de laisser le Québec gérer sa langue française chez lui. Le fédéral se donne plutôt préséance sur le projet de loi C‑13 pour promouvoir un bilinguisme institutionnel qui a pour effet de rendre le français optionnel.
C'est une attaque frontale contre la seule langue officielle menacée: le français. C'est pourquoi, le gouvernement du Québec a proposé des amendements au projet de loi C‑13 afin de protéger le français au Québec comme le demandent les Québécois.
Est-ce que le gouvernement va amender le projet de loi C‑13 afin que les Québécois soient maîtres chez eux de protéger leur langue chez eux?
Voir le profil de Ginette Petitpas Taylor
Lib. (NB)
Monsieur le Président, soyons très clairs, nous sommes le premier gouvernement à reconnaître que le français est en déclin au Canada. C'est pour cette raison que nous allons de l'avant avec un projet de loi qui est ambitieux, qui est là pour vraiment régler cette situation.
Encore une fois, j'aimerais beaucoup que le Bloc québécois et tous les députés de l'opposition travaillent avec nous et arrêtent de jouer à des jeux. C'est un projet de loi de grande importance pour tous les Canadiens. J'espère qu'on pourra avoir la sanction royale le plus tôt possible.
Voir le profil de Yvan Baker
Lib. (ON)
Voir le profil de Yvan Baker
2022-06-13 15:00 [p.6591]
Monsieur le Président, ce gouvernement a fait de la modernisation de la Loi sur les langues officielles une de ses grandes priorités.
Malgré la nécessité de protéger et de promouvoir le français partout au pays, les partis de l'opposition empêchent notre projet de loi modernisant la Loi sur les langues officielles d'aller de l'avant.
La ministre des Langues officielles pourrait-elle expliquer, aux Canadiens et aux Canadiennes, ce que signifie le report du projet de loi C‑13 pour les communautés de langue officielle en situation minoritaire partout au Canada?
Résultats : 1 - 15 de 385 | Page : 1 de 26

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes