Hansard
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Consultez le guide de l'usager
Pour obtenir de l’aide, contactez-nous
Ajouter un critère de recherche
Résultats : 1 - 15 de 829
Voir le profil de Peter Julian
NPD (BC)
Madame la Présidente, c'est fou, cette opposition exagérée des conservateurs à ce qui est une bonne mesure pleine de gros bon sens, compte tenu de tout ce que le leader du gouvernement à la Chambre a dit sur l'importance de permettre aux députés de participer aux débats. Même si les députés sont atteints de la COVID et même s'ils sont incapables d'être présents à la Chambre, les gens qu'ils représentent ne perdraient pas leur voix ni leur vote, ce qui est important. Toutefois, nous avons assisté hier soir au spectacle malheureux des conservateurs qui ont monopolisé tout le débat sur la question, refusant d'entendre les autres partis et refusant de céder la parole pour que d'autres puissent s'exprimer sur le sujet.
J'aimerais demander au leader du gouvernement à la Chambre si la mesure à l'étude est, en partie, due au fait que les conservateurs ont été si égoïstes en essayant de monopoliser tout le temps de la Chambre et en refusant de permettre à d'autres voix de se faire entendre sur l'importante motion.
Des voix: Oh, oh!
Voir le profil de Frank Caputo
PCC (BC)
Madame la Présidente, le leader du gouvernement à la Chambre veut un dialogue, alors voici un dialogue. Cette mesure est censée être motivée par la COVID, et ce que nous voyons de ce côté-là de la Chambre, c’est qu’elle sert d’excuse pour ne pas se présenter dans cette enceinte. Nous voyons des gens qui sont ici le matin, sur vidéo l’après-midi, puis ici le lendemain matin. Après la période des questions, nous voyons des députés des banquettes ministérielles se précipiter à l'extérieur pour voter à distance. Comment peut-on dire qu'ils respectent cet endroit s’ils ne votent pas de leur siège juste après avoir assisté à la période des questions?
Si le leader du gouvernement à la Chambre veut une proposition, que diriez-vous de celle-ci? Si les députés sont préoccupés par la COVID, ils devraient rester chez eux et travailler à distance. Si cela n’a rien à voir avec la COVID, pourquoi ne sont-ils pas ici?
Voir le profil de Bonita Zarrillo
NPD (BC)
Madame la Présidente, je dois dire que ce débat est extrêmement capacitiste. Même hier, certains propos capacitistes étaient tout simplement déchirants. Je me demande à quoi ressemblerait ce débat si 338 d'entre entre nous étaient immunodéprimés, souffraient de comorbidités ou avaient des enfants ou des parents habitant sous leur toit qui subissaient une greffe de cellules souches, une chimiothérapie ou toute autre maladie grave.
J’ai été dans la même pièce que des personnes dont je sais que le conjoint avait subi un transfert de cellules souches. Elles ont été forcées de venir ici parce qu’elles font partie du personnel. Nous sommes ici, dans notre espace capacitiste, et nous nous attendons que les personnes qui nous soutiennent viennent faire leur travail. La dernière chose que je voudrais faire en tant que députée, si j’étais malade ou si un membre de ma famille l’était, c’est de venir ici et de contaminer un membre du personnel qui compose avec une personne atteinte d'une maladie grave à la maison.
C’est vraiment décevant. Dans ma circonscription de Port Moody-Coquitlam, Anmore et Belcarra, un certain nombre de personnes mourraient si elles attrapaient la COVID-19. Elles sont constamment confrontées à ce discours capacitiste. Je n’en peux plus. Peut-être que le député…
Voir le profil de Elizabeth May
PV (BC)
Voir le profil de Elizabeth May
2022-06-23 12:39 [p.7226]
Madame la Présidente, avec tout le respect que je dois au leader parlementaire de l'opposition officielle, la pandémie de COVID‑19 n'est pas terminée. Mon mari est extrêmement malade à la maison actuellement parce qu'il a contracté la COVID‑19. J'ai passé un test de dépistage ce matin, et il s'est révélé négatif. Je ne veux mettre personne en danger.
Aujourd'hui, il suffit de chercher sur Google de façon désinvolte pour trouver des avis scientifiques. Si le leader parlementaire de l'opposition nous dit qu'il n'existe aucune donnée scientifique, c'est parce qu'il choisit de se montrer aveugle. Les Centers for Disease Control des États‑Unis disent craindre une autre flambée. Je pense à ce qui se passe actuellement au Portugal. Il y a des avertissements émis par le Dr Zain Chagla, de l'Université McMaster, et le Dr Isaac Bogoch, que nous avons suivi très attentivement et qui dit qu'il faut examiner les données sur les eaux usées.
Il s'agit d'un virus qui mute. C'est ce qu'il fait. Il ne mute pas pour devenir de moins en moins dangereux: ses mutations le rendent parfois moins dangereux, parfois plus dangereux. Ce que j'ai constaté à la Chambre depuis le 13 mars 2020, date à laquelle nous avons ajourné nos travaux à cause de la pandémie de COVID‑19, c'est que chaque mesure d'adaptation fait l'objet d'une énorme lutte parlementaire. Conséquemment, nous prononcer sur cette question maintenant nous fera gagner du temps à l'automne.
Voir le profil de Elizabeth May
PV (BC)
Voir le profil de Elizabeth May
2022-06-23 12:43 [p.7227]
Madame la Présidente, je n'ai pas besoin de vous le signaler, je le sais, mais l'article 18 du Règlement indique qu'« aucun député ne doit parler irrévérencieusement » d'un autre député. Au-delà des expressions offensantes et des injures, « parler irrévérencieusement » signifie aussi dire, comme le député vient de le faire, qu'il a tellement peu de respect pour le député qu'il s'en va. Je suis désolée, mais ces propos vont à l'encontre de l'article 18 du Règlement.
Voir le profil de Hedy Fry
Lib. (BC)
Voir le profil de Hedy Fry
2022-06-22 16:35 [p.7154]
Monsieur le Président, j'ai l'honneur de déposer, dans les deux langues officielles, le troisième rapport du Comité permanent du patrimoine canadien, intitulé « Relance des secteurs des arts, de la culture, du patrimoine et du sport à la suite de la COVID‑19 ».
Conformément à l'article 109 du Règlement, le Comité demande que le gouvernement dépose une réponse globale à ce rapport.
Voir le profil de Ken Hardie
Lib. (BC)
Voir le profil de Ken Hardie
2022-06-20 14:00 [p.6960]
Madame la Présidente, la fête du Canada aura lieu vendredi de la semaine prochaine, et le moment est tout indiqué pour réfléchir à la liberté en cette période de COVID.
La plupart des Canadiens exercent leur liberté pour le bien commun en se faisant vacciner, en portant le masque et en comprenant que les exigences liées à la vaccination et au port du masque sont des restrictions à court terme visant à assurer la sécurité et la santé de la population à long terme. D'autres exercent leur liberté en s'opposant à ces mesures. Certains le font par principe; d'autres, pour faire avancer des programmes qui se sont révélés extrêmement sombres. À la Cité parlementaire, certains se sont donné le droit de faire raisonner leur voix, leur discours et leur klaxon au nom de la liberté. On nous dit que certains prévoient revenir ici.
J'ai quelques gracieux conseils à donner à ces gens. Le Canada est un pays fort et libre où nous pouvons très bien crier « liberté » et faire retentir les klaxons de camions. Ils peuvent bien se préparer à faire raisonner leurs bottes, mais le bruissement des bulletins de vote glissés dans les boîtes de scrutin couvrira le bruit parce que c'est ainsi que nous faisons les choses ici. C'est ainsi que nous préservons et protégeons la véritable liberté.
Voir le profil de Tracy Gray
PCC (BC)
Voir le profil de Tracy Gray
2022-06-17 11:48 [p.6907]
Monsieur le Président, une personne aînée de ma circonscription a dit ceci: « Nous n'avons pas de téléphone cellulaire ni les connaissances techniques nécessaires pour démêler tout cela. Alors, c'est de la discrimination contre nous. » Les gens citent le coût des technologies. Ils parlent de l'application « N'arriveCAN ». À cause des exigences liées à la vaccination pour les camionneurs, les entreprises attendent non plus des semaines, mais des mois pour les livraisons en provenance des États-Unis. Les assouplissements de certaines exigences liées aux voyages et à la vaccination, que les libéraux ont annoncés, ne résolvent aucunement ces problèmes.
Pourquoi les libéraux imposent-ils toujours l'utilisation de l'application ArriveCAN? Pourquoi interdisent-ils l'ouverture du Canada?
Voir le profil de Kerry-Lynne Findlay
PCC (BC)
Madame la Présidente, après l'avoir défendue haut et fort, le gouvernement a suspendu l'obligation de se faire vacciner pour voyager au pays ou à l'étranger. Les provinces ont levé leurs exigences liées à la COVID, en raison des taux élevés de vaccination et de la diminution du nombre d'hospitalisations et de cas de COVID. Même les membres du caucus libéral veulent que soient levées toutes les restrictions fédérales relatives à la pandémie.
Le Cabinet du premier ministre fait cavalier seul et utilise ces restrictions comme arme politique. Quand le premier ministre mettra-t-il fin aux restrictions qui divisent et ne sont pas fondées sur la science?
Voir le profil de Tracy Gray
PCC (BC)
Voir le profil de Tracy Gray
2022-06-13 14:56 [p.6590]
Monsieur le Président, nous sommes aux prises avec une crise de la main-d’œuvre, et les petites entreprises sont les plus touchées. Selon un mémoire complémentaire du ministère de l’Emploi et du Développement social au comité de l’industrie, le ministère n’était « pas au courant d’études canadiennes offrant une estimation générale des coûts des pénuries de main-d’œuvre pour l’économie », et selon l’Enquête sur les postes vacants et les salaires de Statistique Canada, il y avait environ 826 000 postes vacants en février, ce qui est le double d’avant la pandémie.
Pourquoi le gouvernement ne fait-il rien pour analyser les effets des congédiements causés par les exigences fédérales liées à la vaccination sur la pénurie de main-d’œuvre au Canada?
Voir le profil de Dan Albas
PCC (BC)
Monsieur le Président, ce n'est pas souvent que mes collègues m'entendront féliciter les voix normalement silencieuses au sein du caucus libéral. Toutefois, après avoir lu l'article d'Abbas Rana dans le Hill Times ce matin, qui s'intitule — et je traduis — « Une “majorité massive“ au sein du caucus libéral souhaite que [le premier ministre] lève les exigences et restrictions fédérales relatives à la COVID [...] », je tenais à remercier sincèrement ceux qui se sont élevés contre le Cabinet du premier ministre dans l'effort de faire ce qui s'impose.
C'est la bonne chose à faire. Je suis convaincu que les députés libéraux sont eux aussi nombreux à entendre de nombreux citoyens de leur circonscription leur raconter les graves difficultés qui leur sont causées par la décision du premier ministre d'aller à l'encontre des conseils des scientifiques et de favoriser la politique de division dans ce dossier. Nous avons tous, dans notre circonscription, des citoyens incapables de prendre soin d'un parent malade qui vit ailleurs du Canada ou des grands-parents incapables de voyager pour faire la connaissance d'un nouveau membre de leur famille. Il est cruel de ne pas pouvoir faire ses adieux à un être cher mourant.
Nous savons que, par le passé, le premier ministre a refusé d'écouter les membres de son caucus et, pis encore, qu'il les consulte rarement. Unissons nos efforts à l'égard des exigences et restrictions fédérales liées à la COVID‑19. Il en va de l'intérêt des citoyens que nous représentons. Je félicite les députés libéraux qui font passer ces gens devant les desseins politiques du premier ministre qui sèment la division. Parfois, nous devons nous unir au lieu de nous diviser, et j'aimerais sincèrement remercier les députés libéraux qui appuient l'élimination des exigences et restrictions fédérales liées à la COVID‑19.
Voir le profil de Hedy Fry
Lib. (BC)
Voir le profil de Hedy Fry
2022-06-10 12:11 [p.6539]
propose que le projet de loi S‑209, Loi instituant le Jour commémoratif de la pandémie, soit lu pour la première fois.
— Monsieur le Président, j'ai le plaisir de présenter à la Chambre des communes ce projet de loi que la sénatrice Marie‑Françoise Mégie a proposé afin de commémorer les efforts qui ont été déployés par les Canadiens pour traverser la pandémie. Le projet de loi S‑209 vise à désigner le 11 mars comme Jour commémoratif de la pandémie.
Je profite de l'occasion pour remercier la sénatrice Mégie d'avoir présenté ce projet de loi important qui souligne un moment marquant dans la vie des Canadiens. Je remercie la députée d'Etobicoke-Nord d'avoir appuyé la présentation de ce projet de loi à la Chambre.
En tant que médecin, je sais à quel point il est essentiel d'agir rapidement pour sauver des vies. De nombreux travailleurs de première ligne ont risqué leur vie pour sauver d'autres personnes, et les Canadiens ont fait preuve d'une résilience et d'une compassion exceptionnelles pour contribuer à aplanir la courbe de transmission. La pandémie a suscité de grands contrastes, car nous avons perdu des amis et des proches, mais nous avons aussi vu la solidarité humaine à son meilleur.
Il est crucial que nous commémorions ces événements et que nous en gardions le souvenir dans notre mémoire collective pour les années à venir. Tâchons de nous rappeler comment notre monde a changé pour toujours, et comment, encore une fois, la résilience humaine nous a permis de traverser cette épreuve.
Voir le profil de Tracy Gray
PCC (BC)
Voir le profil de Tracy Gray
2022-06-09 14:36 [p.6432]
Monsieur le Président, un concessionnaire de véhicules récréatifs dans Kelowna—Lake Country, un concessionnaire de bateaux en Colombie‑Britannique et des représentants de leurs organisations nationales de l'industrie m'ont tous dit que les délais normaux de livraison d'un véhicule récréatif, d'un bateau ou de leurs pièces en provenance des États‑Unis sont passés de deux semaines à un maximum de quatre mois et qu'ils vont perdre leur saison de vente estivale. Ils ont tous dit que cette situation est attribuable aux exigences fédérales relatives à la vaccination à la frontière qui touchent les camionneurs et qui continuent de nuire à leurs petites entreprises.
Quand les libéraux mettront-ils de côté leurs politiques de 2020 et élimineront-ils ces exigences désuètes, non scientifiques et injustifiées relatives à la vaccination qui tuent les petites entreprises?
Voir le profil de Don Davies
NPD (BC)
Voir le profil de Don Davies
2022-06-07 15:14 [p.6229]
Monsieur le Président, les experts sont sans équivoque: nous ne maîtriserons pas la COVID‑19 tant et aussi longtemps que le monde ne sera pas vacciné. Pourtant, seulement 10 % de la population des pays à faible revenu a reçu un vaccin, contre 77 % de la population des pays à revenu élevé. Les libéraux ont promis d'envoyer 200 millions de doses au programme COVAX, mais à ce jour, moins de 15 millions ont été livrées.
L'an dernier, l'Organisation mondiale de la santé a déclaré que nous étions « au bord d’un échec [...] catastrophique ». Aujourd'hui, Médecins sans frontières considère que nous avons carrément échoué.
Pourquoi les libéraux ne livrent-ils pas la marchandise pour les Canadiens et le reste du monde?
Résultats : 1 - 15 de 829 | Page : 1 de 56

1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
>
>|
Exporter en: XML CSV RSS

Pour plus d'options de données, veuillez voir Données ouvertes